Qui est Nathalie Loiseau

Bachelière à 16 ans, diplômée de Sciences-Po à 19, Nathalie Loiseau (NDJF Ducoulombier) démontre très tôt par ses facilités scolaires un caractère besogneux, conformiste et opportuniste qui la conduira naturellement vers la politique.

À 22 elle réussit le concours des affaires étrangères option chinois (probablement une histoire de coefficient avantageux) et goûte un mode de vie nomade, affectée successivement à Jakarta, au Sénégal, au Maroc, puis à Washington où elle sera porte parole de l’ambassade de France. Rappelons à ceux de nos lecteurs qui l’ignoreraient que la France est assujettie à l’OTAN et donc aux états-unis dans le cadre du Traité de l’Union Européenne (article 42), c’est dire si sa voix devait être crainte et respectée.

Article QUARANTE DEUX du traité de l’union européenne

En 2009 elle atterrit au ministère des affaires étrangères et européennes, section ressources humaines (c’est à dire qu’elle devait avoir beaucoup de ressources, mais pas grand chose d’humain), ce que semble confirmer le cas Françoise Nicolas, cette française lanceuse d’alerte agressée au Bénin suite à sa dénonciation infructueuse de malversations financières dont Nathalie Loiseau affirme aujourd’hui ne jamais avoir été informée. Plus d’informations à ce sujet dans les liens présents en description, la victime s’est longuement exprimée sur le sujet.

En remerciement de son silence complice, le grand, l’éminent, le sage Alain Juppé lui confie en 2011 le poste de directrice générale de l’administration du ministère des affaires étrangères, qu’elle perd étrangement 1 an plus tard dans ce qu’il convient d’appeler un combat de chauve avec Laurent Fabius.

Sans emploi, elle est nommée à la tête de l’ENA dans le but avoué de renforcer l’égalité des chances, école dont elle se dit maintenant soulagée de la disparition. C’est ce qui s’appelle une égalité absolue : effectivement, la seule manière de remettre les chances de tout le monde à zéro devant un concours, c’est de supprimer l’épreuve, et sans épreuve plus d’école. Plus sérieusement, elle disait en 2017, à propos de cette suppression :

C’est l’argument des hommes politiques sans idées ou des journalistes sans culture

Nathalie Loiseau, propos relayés par Médiapart

Puis c’est l’enchaînement que vous connaissez : gouvernement Philippe en juin 2017 (le soir de la fête de la musique) comme ministre chargée des affaires européennes, et désormais candidate tête de liste du parti d’E.Macron avec comme slogan La Renaissance, et une proposition d’allocation de 40% du budget Européen à la transition écologique.

Un début de campagne européenne (très) difficile pour Nathalie Loiseau

Celle qui promettait de « distribuer les paires de claques » aux complotistes sur le plateau de Zemmour et Naulleau après l’incendie de Notre Dame en a déjà reçu un certain nombre au cours de cette campagne, et tout laisse à penser que la série ne s’arrêtera pas en si bon chemin

1- Sa candidature crée un fou-rire en plateau

Invitée à débattre avec Marine Le Pen sur les bienfaits supposés de l’Union Européenne le 14 mars dernier, elle commence par affirmer ne pas être candidate, pour finalement réciter sa déclaration de candidature dans ce qui sonnait comme un soliloque, dans un brouhaha général et sous les éclats vocaux de son opposante numéro 1, confusion qui la poussera à s’y reprendre à deux fois pour se faire entendre. Elle continue à ce jour de l’assurer, ce numéro n’était pas préparé, je vous laisse en juger, surtout si vous avez à votre disposition les outils de mon séminaire qui vous ment par exemple, c’est assez croquignolesque.

2- La présentation de sa liste LREM est un sketch

Récitation, encore et toujours (c’était peut-être comme ça qu’il fallait intituler ta campagne, Nathalie, au lieu de Renaissance : tu n’es ni Leonardo Da Vinci, ni Vespucci, ni Cellini, ni Donatello, ni Dante Allighieri, ni Michel Ange, bref), récitation donc suite avec l’annonce de la liste le 26 mars.

Le directeur de campagne bafouille, écorche, ânnone des noms qu’il semble découvrir au fur et à mesure, il en oublie même deux. Et c’était sans compter l’estrade qui s’effondre, signe avant-coureur d’une campagne qui n’allait pas courir très vite. On sait ce qu’il advint du Titanic qui refusât de voir les signes avant-coureurs à son lancement.

3- Nathalie Loiseau est invisible

Nathalie Loiseau au débat des Européennes sur France 2 en avril 2019
Cherchez l’oiseau

Le 4 avril avait lieu sur France 2 un débat entre têtes de listes (enfin, têtes de listes autorisées par le système, on rappelle que les euro-critiques en avaient été minutieusement exclus), où sa déficience structurelle en charisme était criante, condamnée à réclamer une parole que son statut de représentante du pouvoir présidentiel l’autorisait à prendre d’office.

4- Une laïque de circonstance

Catholique pratiquante et mère de 4 enfants, elle fera acte de contrition après avoir osé assisté à une messe en l’église Sainte-Clotilde, invoquant « l’erreur humaine (en cas de récidive, il est prévu qu’elle s’auto flagelle avec des rameaux d’olivier ou bien comment ça se passe ?)

Car Nathalie Loiseau, sans mettre sa foi en bandoulière, ne fait pas mystère d’être une catholique croyante et pratiquante, même si, comme elle le disait sans détours à La Croix, elle n’est « pas toujours d’accord avec les positions officielles de l’Église »

La croix, 25 juin 2017 (source)

5- Une jeunesse à l’extrême droite

(mais elle n’était pas au courant)

Mais les gros morceaux arrivent le 22 avril avec la suite des révélations Médiapart concernant ses errances et contradictions : elle aurait figuré sur une liste d’extrême droite lors d’élections étudiantes à sciences-po en 1984, information qu’elle a commencé par nier en bloc avant de revenir plusieurs fois sur ses déclarations et livrer plusieurs versions de l’histoire parmi lesquelles une version où elle s’en souvenait bel et bien, mais où le caractère d’extrême droite du GUD ne lui semblait pas évident. Pour enfin faire le pari du « faute avouée est à moitié pardonnée ». Candidate officielle du parti de la majorité, elle s’est donc tranquillement parjurée plusieurs fois dans l’intervalle de quelques heures à peine (comme une certaine Agathe Auproux), mais cela ne semble pas remettre en cause sa légitimité dans le camp présidentiel.

6- Après Tintin au Congo, Nathalie en Pologne

BD de Nathalie Loiseau (auteur)

Scénariste de BD (si si, elle se qualifie même ainsi sur sa page Instagram), elle enfreint le trinôme de la bien pensance (à savoir : féminisme, LGBTisme, pro-migrants) en présentant une planche intitulée « unis dans la diversité » qui met en scène un élève Polonais hostile au mariage gay. Elle devra montrer des gages en insultant publiquement Jaroslaw Kaczynski, chef du parti au pouvoir en Pologne, pour avoir récemment décrié la communauté LGBT dans son pays.

7- La sortie sur les roms

La sortie sur les romanichelles, expression censée décrire le sexisme qu’elle aurait subi en prenant la tête de l’ENA et qui a évidemment fait grincer des dents à gauche

8- Les félicitations malvenues

Puis ce sont les félicitations au parti Ciudadanos pour son résultat aux élections espagnoles, parti qui s’est allié avec l’extrême droite de Vox pour gouverner en Andalousie

9- Super Nathalie

Et la sortie d’un jeu vidéo inspiré de Super Mario Bros, ayant coûté la bagatelle de 10.000€ et 2 mois de développement, jeu dit « de plate-forme » où l’incarnation du mal serait un Mélenchon pro Russe. Mélenchon qui, à ma connaissance, ne vend pas d’armes à la monarchie Saoudienne qui bombarde des civils au Yemen. Contrairement à qui, à qui ? Et bien à notre gouvernement, dont Nathalie est le porte étendard.

Bon alors évidemment, vous vous dites qu’en s’y prenant aussi mal, Nathalie Loiseau doit bien avoir une botte secrète dans sa manche, un porte bonheur, un talisman, quelque chose pour être sûr de gagner ou tout du moins de faire bonne figure.

Nathalie Loiseau s’est déjà présentée aux élections européennes (et ça ne s’est pas bien terminé)

Déjà euro-béate et activiste forcenée de la construction européenne, elle était la candidate n°49 de la liste « initiative pour une démocratie européenne » qui a terminé bonne dernière, derrière Jacques Cheminade.

Un problème de différenciation

34 listes aux européennes, 32 européistes (ou du moins, qui ne réclament pas la sortie d’UE ni de l’euro), dans ce cadre comment justifier d’une quelconque valeur ajoutée, sinon faire compétition de progressisme abstrait ? En rappelant à tout le monde ce qui, il est vrai, n’est pas évident en photo : qu’elle est une femme, et donc une minorité opprimée à l’avant garde de la république. Un coup de fil à Marlène et hop c’est parti, le complot mélodieux de la victimisation organisée résonne à nos oreilles.

Suivez bien, c’est comme un jeu de dominos : il suffit d’enfiler, les uns à la suite des autres, une série de termes abstraits mais dont la connotation suscite chez le lecteur un mélange d’admiration de de compassion.

Le féminisme à la rescousse de Nathalie Loiseau

Nathalie Loiseau choisissez tout
Facile d’avoir 4 enfants et une vie pro, quand on a les moyens de payer une nounou pour les garder. 2014.

Le 5 mai, Nathalie et Marlène lancent le « Pacte Simone Veil » pour une politique féministe et européenne, dénonçant la différence salariale, la violence conjugale, les possibilités d’accès au travail, et proposant des lois pour « harmoniser par le haut les droits des femmes en Europe ». Harmoniser les droits des femmes par le haut… et le SMIC par le bas, Nathalie Loiseau étant justement la candidate à l’origine de la proposition d’un smic européen à la moitié du salaire médian, vieux serpent de mer européïste qui, compte tenu des disparités salariales structurelles entre pays (le salaire moyen en Bulgarie est inférieur à 300€/mois), reviendrait à faire tomber le SMIC français à 850€/mois.

Encore une fois, Nathalie, opposer les droits des femmes aux droits des travailleurs, c’est s’asseoir avec dédain sur une réalité dans laquelle la majorité des travailleurs précaires sont… des femmes : enseignantes, femmes de ménage, infirmières, soit exactement cette sociologie de femmes assignées à résidence économique et sociale, qui descend dans les rues depuis 26 semaines pour faire entendre sa misère et son isolement (voir mon court-métrage Les gilets jaunes ne comprennent rien à l’art contemporain)

L’Europe doit mieux protéger les femmes, mais les protéger de qui, exactement, Nathalie ? Des hommes européens ? Tu es vraiment, vraiment, vraiment certaine, que ce sont les hommes européens qui exercent sur leurs femmes de la coercition physique ? Ou bien par exemple les Saoudiens à qui ton gouvernement vend des armes ? Pour ne pas citer une certaine communauté extra européenne, d’importation récente, qui a la testostérone à fleur de braguette devant l’exotisme de la blanche occidentale à l’arrêt de bus ou sur le quai du RER.

Et puis Simone Veil, tu es sûre qu’elle t’aurait donné son aval dans cette OPA sur sa mémoire ? Si je puis me permettre, le doute plane quand même un peu sur la question, non ? Puisque tu faisais quand même campagne contre elle, dans ta fameuse liste de 89 qui est arrivée bonne dernière.

Tu me fais pitié Nathalie Loiseau, j’ai envie de t’aider

Pour ne pas donner dans le portrait 100% à charge, et pour essayer de finir sur une note vaguement optimiste, tentons d’aiguiller la pauvre Nathalie, empêtrée dans ses innombrables et compromissions (la plus immonde étant probablement celle de son apathie dans le cas de la lanceuse d’alerte Françoise Nicolas que je mentionnais plus haut, aujourd’hui en retraite anticipée et surtout en dépression).

À ce stade, ce que je te conseillerais Nathalie, c’est d’oublier que tu n’as aucun charisme et de foncer sur le volontarisme. Inspire-toi des saillies volontaristes de ton mentor, mais a contrario de lui, assume-les. Quand tu dis par exemple, toujours en réponse à ces histoires de Sciences-po et de GUD, que tu t’es dirigée vers les listes qui « cherchaient des femmes », assume-le putain Nathalie : les partis politiques, les cercles, les groupes, les associations, les listes, ne sont pas hostiles aux femmes, c’est le contraire : ils les recherchent et les chouchoutent, car en grande majorité elles préfèrent le droit, le marketing et la publicité.

Alors oui, cela infirme tes thèses féministes à la petite semaine et ébranle toute ta stratégie de victimisation, mais justement, ta stratégie, tu n’en as pas. Et puis de toutes façons, les sondages t’assurent de faire podium, tu vas les avoir tes 10.000€ par mois (6000 + 4000) alors un peu de courage, merde !

L’année dernière, devant les sénateurs, tu avais laissé échapper une autre vérité avant de te reprendre comme si c’était un lapsus, mais pourquoi ? Assume, c’était vrai après tout. Tu avais dit « lorsqu’on arrive du Sud-Soudan, on peut décider de faire du shopping de l’asile et trouver qu’on est mieux en Suède qu’en Italie ». Bravo Nathalie, tu vois que tu peux le faire, tu peux dire des choses censées ; et des choses censées, c’est ce dont la France a besoin en ces temps de déficit chronique et de croissance aux abonnés absents.

Bon, tiens-moi au courant Nathalie, je compte sur toi.

Stéphane


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Dégagez l'énergie d'un boxeur"
  1. Ayez confiance en vous pour oser plus
  2. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  3. Améliorez votre performance
  4. Assumez et développez votre masculinité
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Etre sexué"
  1. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  2. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  3. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
  5. Assumez et développez votre masculinité

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.