Salut les chatons. Cette étude de cas souligne l’importance de la cohérence des feuilles de route dans une relation amoureuse. Quand la vision de la vie à deux n’est plus partagée, c’est la crise. Et dans un couple en crise, quand la seule option est de faire des enfants, ça sent la rupture définitive…

Bonjour Stéphane,

Ma conjointe et moi sommes installés ensemble en union libre depuis six ans. On se connait depuis six ans et demi. Elle a vingt-neuf ans, j’en ai trente. Elle est infirmière, et moi bientôt ingénieur. Lors de son anniversaire au début du mois d’avril, j’ai réalisé qu’il ne lui restait plus qu’un an avant d’envisager de concevoir un enfant sans trop de problème. C’est elle qui a exprimé son désir d’en avoir.

Mais le soucis, c’est que je n’en veux pas encore. Car avoir trente ans de son point de vue, c’est l’âge limite. Pour ma part, je n’ai ni l’envie ni le besoin d’être père. Et ça ne fait pas partie de mon plan à court terme vu que je souhaite travailler à l’international à l’issue de mon diplôme. Dans les métiers que je vise, les postes ne sont pas en France mais plutôt en Asie ou en Mer-du-Nord. Ma compagne était plutôt d’accord pour me suivre lorsque l’on s’est rencontré, mais plus maintenant. Ça ne fait pas partie de sa feuille de route.

Aujourd’hui, je dois faire un choix : soit ça passe, soit ça casse. La partie est-elle déjà jouée? Dois-je me séparer de ma compagne? Je préfère me séparer d’elle pour éviter de lui faire du mal plus tard. Je sais que cette situation ne lui conviendra pas. Suis-je un connard parce que je ne pense qu’à ma gueule et à ma carrière ? Puis-je concilier les deux ?

Hé bien mon coco, tu es en train de vivre une crise dans ton couple et tu me remets les clés de la maison en me demandant de choisir à ta place. Ce n’est pas à moi de briser les couples ou de les faire. Rassure toi, tu n’es pas seul dans ce cas là. Ce que je peux te dire par contre:

Quand deux feuilles de route s’opposent: ça sent le couple en crise

Manifestement vous avez un différent de feuille de route qui n’existait quand vous vous êtes rencontrés à 23 et 24 ans à un âge où on ne se pose pas ce genre de question. A ce moment là, l’attirance fut soudaine et irrépressible, c’était de l’alchimie biochimique. Ensuite, les aléas de la procréation sont apparus. L’horloge biologique de madame est entrée en jeu. Toi, tu peux toujours faire un enfant dans dix, quinze ou vingt ans, elle non. Donc il semblerait que vos chemins soient amenés à se séparer…

Une rupture définitive n’est ni un échec, ni une défaite

Si vous n’arrivez pas à surmonter ensemble cette crise dans votre couple, alors il reste l’option salutaire de la séparation. Une rupture définitive n’est pas une défaite, c’est comme ça. Une séparation n’est pas un échec, même si elle est souvent présentée de cette manière. La destinée d’une union n’est pas de mourir ensemble. C’était peut être vrai à une époque où l’espérance de vie était de 35 ans. L’espérance de vie aujourd’hui stagne dans les pays développés aux environs de 82 ans en Europe de l’Ouest et 75 ans à l’Est. La réalité c’est qu’on vit au moins deux fois plus longtemps qu’à une époque où on se jurait fidélité pour la vie. En fait, c’est comme si on avait deux vies.

Une rupture c’est juste une désunion

Néanmoins, je te mets en garde contre cette vision abstraite et béate de considérer une rupture définitive comme un échec. Une rupture n’est pas un échec, juste une désunion. Une union ne tient que tant que le couple a un projet commun. Et ce projet n’est pas forcément de faire des enfants. C’est même ce qu’il y a de plus simple: se laisser aller sur une pente naturelle, se laisser porter par ses hormones.

Il n’y a rien de si glorieux à faire des enfants

Les gens qui se glorifient d’avoir fait des enfants m’ont toujours un peu ennuyé. Bien sûr, les enfants c’est fatigant. En avoir est un engagement, c’est un devoir quotidien, c’est usant nerveusement, etc. Mais ce n’est pas difficile. Ça n’a rien d’intellectuellement compliqué et je passe mon temps à finir d’éduquer des gens qui ont été mal dégrossi par leurs parents qui ne leur ont rien appris. Je suis bien placé pour te dire que ce n’est pas compliqué de faire des gamins.

Manifestement ce ne sera pas votre projet. Ta feuille de route ne l’inclue pas forcément. Donc vous allez vous séparer bien gentiment, elle va pondre un gosse et toi tu vas partir sur une plateforme pétrolière comme Enzo Molinari et Jacques Maillol dans le film « Le Grand Bleu » de Luc Besson.

Un couple en crise, qui n’est pas tenu par un projet, n’a plus de raison d’être

Un projet commun n’est pas forcément d’avoir des enfants

L’un des deux ou les deux peuvent avoir une vocation, être utile aux gens par exemple. Ce peut être une vocation humanitaire, une vocation sociale, une vocation politique. Dans ce cas, l’autre doit se mettre en retrait pour l’aider. C’est le cas de tous les hommes politiques ou des leaders charismatiques. Le projet d’un couple peut être aussi de restaurer un monument du patrimoine, de prendre soin des animaux, de s’occuper d’une association… Il existe tout un tas d’alternatives.

Mais manifestement, aujourd’hui, votre couple en crise n’a plus d’objet. Vous êtes des futurs cadres, pas encore supérieurs. Vous avez passé cinq ou six bonnes années ensemble, et vous avez connu un enchaînement assez classique dans votre relation, avec une phase d’attraction irrépressible, une phase de routine et puis la transformation de l’essai. Dans votre cas, ça ne convertira pas en mioche, bon, ce n’est pas grave. Il faut s’y faire, c’est comme ça. Vous allez survivre tous les deux.

Est-ce que c’est normal de ne pas avoir envie de faire un enfant?

En effet, c’est assez mal vu dans la société parce que tu démontres aux autres une maîtrise de tes pulsions ataviques. Tu démontres que tu n’es pas tancé par tes pulsions physiques de te reproduire. Tu démontres une certaine forme d’altruisme qui est prise pour de l’égoïsme. Je le vis tout le temps, c’est vrai ça en irrite quelques-uns. Mais on survit également. Tu risques de passer pour une sorte d’égoïste, pour quelqu’un qui refuse de partager son capital et son patrimoine avec ses enfants.

Mais en réalité, les égoïstes ce sont ceux qui te font ce reproche. L’enfant, ils le font pour eux uniquement. Ils le font pour s’offrir une petite boule de plaisir inconditionnel, d’amour inconditionnel, qui les attend à la maison quand ils rentrent le soir. Un peu comme ceux qui prennent un animal. Certains, effectivement, le prennent par altruisme, pour lui sauver la vie. Mais beaucoup le prennent juste pour avoir une peluche vivante. Dans ces conditions là : qui est le plus égoïste?

Les gens font des enfants pour avoir quelqu’un dont ils sont sûrs qu’ils les aiment pendant treize ou quatorze ans. Ensuite c’est l’adolescence. L’adolescent les « des-aime ». Et là, tout à coup ils paniquent. Ils demandent au beau père ou à la belle mère d’intervenir. Mais c’est un autre sujet…

Coco, il va falloir que tu t’y fasses.

Stéphane

Toi, je vois que tu aimes mes contenus gratuits à lire sur Hommes d’influence et mes vidéos à voir sur Youtube. Tu mesures déjà le bénéfice dans tes relations? C’est bien. Découvre maintenant mes contenus payants: c’est mieux.


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "être un leader"
  1. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  2. Ayez confiance en vous pour oser plus
  3. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  4. Appliquez les techniques de séduction au monde professionnel
  5. Assumez et développez votre masculinité
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Etre sexué"
  1. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  2. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  3. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
  5. Assumez et développez votre masculinité

1 commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Vous êtes vraiment un connard détestable vous…
    Comment faites-vous pour trouver autant de conneries ? Même en faisant exprès, je suis pas sûre d’en trouver autant !
    Juste un détail au passage, vous savez qu’il y a aussi des femmes qui font de la politique ?
    Vous vivez dans une grotte ?
    Vous vous faites tabasser souvent ? Parce que franchement si vous ouvrez la bouche en public, ça doit en chatouiller plus d’un / d’une…
    « Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert »………. Hahahahaha !
    J’espère pour vous que ce ne sont que des blagues tout ça…
    Dire qu’il y a des pauvres gars qui doivent payer pour lire vos bêtises…
    En tous cas c’est bien de votre part de pas avoir envie de vous reproduire…
    Détestable le mec !