Menu
Sex friends, et après ? (Courrier des lecteurs)

Sex friends, et après ? (Courrier des lecteurs)

Où il est question du potentiel  d’une relation de type sex friends à devenir plus que du simple sexe. Qu’on l’appelle sex friend, fuck friend, ou encore copain-copine de baise, est-il envisageable que ce type de relations basées uniquement sur le plaisir physique, se transforme un jour en complicité mentale, voire en relation vraiment amoureuse ?

Bonjour Stéphane,

Bien conscient d’être un mail de lecteur noyé dans la masse de tes demandes / remerciements / menaces / lettres d’insultes etc… J’essaierais d’être le plus concis (et agréable) possible.

Tout d’abord je te présente mes meilleurs voeux pour l’année 2014, merci d’avoir un jour trouvé le courage de conceptualiser, puis diffuser ta vision des tenants et des aboutissants des relations hommes-femmes au sens large. Tenants qui ont commencé pour moi par un relooking avec Kévin, que je salue chaleureusement. Je tenais aussi à te dire que j’aime beaucoup ton nouveau bébé masculinsingulier.com.

Rien à voir avec les sex friends, mais ça c'est Kévin

Kévin, relookeur pour Hommes d’Influence pendant 2 ans entre 2013 et 2014, est désormais tailleur sur mesure au Danemark pour Mond of Copenhagen

Je ne vais pas te mentir, je ne prends pas mon clavier uniquement pour te remercier encore une fois… J’avoue me retrouver face à ce qui est un cas de conscience pour moi, mais qui peut te sembler une formalité. A la relecture de mon mail, je m’aperçois que tu auras moults occasions de replacer des liens avec plusieurs séminaires.

L’étude de tes séminaires et de ton site, ont d’ailleurs aiguisés chez moi mon instinct, qui me dit que je suis gentillement mais sûrement en train de me faire empapaouter… Je me décide à te proposer ce cas, en bravant mon sentiment d’égoïsme, mais ayant l’espoir que cette situation et, peut-être, tes conseils, éclaireront certains lecteurs du site dans une situation similaire.

Tout part d’une rencontre sans lendemain

J’ai 28 ans et j’ai rencontré une petite brune de 26 ans, avec beaucoup de caractère et de répondant (parfois même tête de mûle), donc tout à fait dans mon style (sauf pour la différence de taille, mais rien d’ingèrable). C’était il y’a 4 mois sur un site d’aventures sans lendemain (auto-sic). Tu sais bien, un de ces sites où les hommes (et les femmes) viennent à l’évidence chercher des sex friends et rien de plus.

Eden flirt, le paradis pour trouver des sex friends ?

Ne vous fiez pas au logo puritain, les aventures d’un soir, on les trouve sur Eden Flirt, Edarling, etc.

Elle vit sur Dijon, moi sur Avignon (relation à distance). Je sortais d’une relation similaire d’un mois avec une femme plus âgée de sept ans quand,elle, sortait d’une relation longue de 5 ans, c’est son ex qui est parti.

On voulait tous les deux d’une relation en mode sex friends

Nous voulions tous les deux une aventure sans lendemain, on a tout de suite scotché au niveau de la personnalité, et surtout au niveau du sexe. C’était pas loin d’être magique, j’avais rarement rencontré ça.

On s’est revu 3 semaines plus tard, puis une troisième fois deux semaines plus tard. Devant l’attirance physique et l’accroche qu’on avait au niveau de nos personnalités, je lui ai proposé au bout de deux mois (soit 3 week-ends, mais un contact téléphonique quasi permanent, de son fait essentiellement, mais volontiers entretenu par moi) de basculer en mode relation longue

Une relation de type sex friends peut-elle être exclusive ?

Je sais, je sais, tu préconises de la laisser demander l’exclusivité, mais je ne sais pas pourquoi, j’ai trouvé sur le moment sexué de prendre en main les choses pour mettre à plat une situation de doute. Elle a tout de suite accepté, en me disant qu’elle voulait m’en parler plus tard, mais qu’elle était soulagée que je fasse le premier pas vers une relation qui ferait de nous plus que de simples sex friends.

Des sex friends veulent passer au stade supérieur

Je soussigné Estelle Dubeurrier, accepte de me faire pourlécher et défourailler par Monsieur Bob dit l’âne, tous les deuxièmes et quatrième samedis du mois (sauf jour férié)

Nous avons donc scellé le pacte, avec une certaine exclusivité, puis un point que j’ai ajouté : le fait de se voir deux week-ends par mois et pas un seul, comme elle le pensait à la base (la norme d’après elle et ses copines ce qui sent la fumisterie à plein nez, comme dirait l’autre)… J’ai obtenu aussi ce point-là (apprenez à négocier), sachant que c’est maintenant elle qui exprime la volonté de proposer et rapprocher les rendez-vous.

À lire :   Petit article sur la chance, par un lecteur

Elle m’a fait enter dans sa sphère privée, puisque nous avons passé un week-end dans l’appartement de sa mère (vide pour le week-end évidemment), où elle a passé une partie de son enfance, chose que je lui ai récemment rendue.

Aujourd’hui, celà fait 2 mois que nous sommes ensemble (2 mois post-négo), nous avons cuisiné ensemble (cf ton séminaire relation longues : « faire plutôt qu’être »), fait l’amour comme je ne l’ai jamais fait, nous avons construit un tas de références communes qui sont – pour moi – comme les briques d’une histoire cohérente… Bref malgré tout ça, pour moi nous étions déjà devenus bien plus que des fuck friends.

Des sex friends tombés amoureux

Deux pigeons s’aimaient d’amour tendre…

Mais malgré tout ça, récemment quelque chose s’est produit que je ne comprends pas.

La « nuit de trop » existe t-elle avec une sex friend

Avant notre dernier week-end il y’a deux semaines, je lui ai proposé de déjeuner à la montagne avec ma mère. Sa réponse fut qu’elle navait pas la place de descendre ses affaires de skis dans sa valise, motif ridicule car on accède au chalet en basket, après lui avoir dit, elle s’est agrippée sur son excuse comme un enfant bûté à son ballon.

J’aurais préféré qu’elle me dise qu’il était trop tôt pour elle, car la question qui m’est venue est : pourquoi ? Estimant que c’était trop peu pour en faire un cas, j’ai pris sur moi, sans oublier.

Mais voilà qu’il y’a deux jours, suite au besoin de me voir qu’elle m’a exprimé (mélange de désir et de besoin de se voir), je lui propose de monter sur Dijon en train pour un après-midi et une soirée (nous nous déplaçons l’un chez l’autre, tour à tour), sa réponse :

« J’ai envie de te voir, mais je sais qu’une nuit sera de trop, chou »

Faisant référence à sa reprise du travail lundi, en sous-entendant que passer la nuit du samedi avant avec moi la viderait de toute énergie. Il est vrai que c’est une tendance des week-ends précédents, mais je lui ai répondu que je n’était pas juste un sex friend, et que la nuit était faite pour dormir aussi

« A la rigueur, une journée complète pourquoi pas »

Ma conscience m’a alors soufflé : je me trompe où on négocie un après-midi tennis avec un pote ? Les mots « à la rigueur » me font penser à une corvée à laquelle on se soumet qu’à contrecoeur.

Des sex friends jouent au tennis

Merci d’avoir accepté de jouer au tennis avec moi ma chérie. On se voit le mois prochain pour, peut-être, faire l’amour.

Elle me voit donc comme un pur sex friend ?

Cet échange, mis en parallèle avec son refus de rencontrer ma mère, me donnent le sentiment que je me fais avoir, et qu’elle est toujours en mode sex friends.

Etant perfectionniste, parfois trop passionné, il se peut que ma vision soit biaisée. J’espère que c’est le cas, mais une petite voix quelque part me dit que quelque chose ne va pas. Je manque clairement de recul. C’est pour cette raison que je requiers l’aide d’un observateur éclairé. J’ai essayé d’être le plus concret et le moins soporiphique possible.

À lire :   Comment rater son coaching séduction (à la perfection)

Clément

Hello Clément,

Un beau courrier des lecteurs comme ça, bien complet et raisonnablement structuré, ça faisait longtemps ! Allons-y, essayons de t’aider à te dépêtrer de ton problème de sex friends qui, manifestement, veulent le rester…

Tu me connais, je rabâche toujours la même chose: la sociologie est une science humaine, dans science humaine il y a science, donc j’applique la même méthodo que m’a apprise ma prof de sciences physiques du lycée (Mme Revel, au lycée Thierry Maulnier à Nice) : reformuler l’énoncé.

NB : bien évidemment, certains concepts seront tirés de mon séminaire du même nom, disponible au téléchargement immédiat sur mat-consulting.fr (ici précisément)

Séminaire sex friends, disponible sur mat-consulting

Commandez le séminaire du même nom pour tout comprendre de la mécanique des sex friends: https://mat-consulting.fr/produit/sex-friend/

Les bases, les bases, toujours les bases

Les filles ne s’inscrivent jamais aux sites de rencontre par hasard

Premièrement, et ça fait maintenant plus de 10 ans que je le vérifie, l’immense majorité des filles ne s’inscrit pas « par hasard » sur un site de rencontre. Non. Elles y viennent généralement après une relation longue et destructrice, panser leurs plaies avec des hommes disponibles, aventureux (sexuellement, j’entends), et si possible pas trop attachants.

Alors a fortiori si votre rencontre s’est fait non sur Tinder ou Happn (ni même meetic), mais sur des sites de grosses cochonnes, j’imagine mal comment, quel miracle aurait pu te faire tomber sur un spécimen de femme un peu équilibré.

Si c’est son ex qui est parti, cela veut dire qu’elle l’aime toujours

La première question sérieuse à poser à une femme avec qui l’on commence à envisager du sérieux:

« De ton ex ou toi, qui est parti ? »

C’est ce que j’appelle ma théorie Hibernatus (il faudrait d’ailleurs que je pense un jour à faire une liste de mes concepts, manifestez-vous en commentaires si ça vous intéresse) : celui qui part fige le niveau d’intérêt de l’autre dans la glace.

En pratique, cela veut dire qu’il peut venir remettre le couvert à tout moment, à l’improviste, généralement au nez et à la barbe du nouveau compagnon, à qui il ne restera que ses yeux pour pleurer.

Elle a passé avec lui presque le quart de sa vie !

Alors a fortiori derrière une relation de 5 ans, entamée à 21 ans. Imagine que 5 ans, à une vingtaine d’années, c’est presque le quart de son existence. J’approxime un peu, mais tu vois l’idée générale.

26 années, ce n’est pas beaucoup pour faire une femme

Si l’on rajoute à cela qu’à 26 ans, sa part de Femme-Enfant n’est pas encore tout à fait derrière elle, on obtient de son côté une propension à l’engagement à peu près égale à 0,00000000.

Le noeud du problème (commun à la quasi totalité des relations sex friends)

« Nous voulions tous les deux d’une aventure sans lendemain »

L.o.l.

Je veux bien croire à la sincérité de ce mensonge si ça peut te faire plaisir, mais ça n’en reste pas moins un mensonge. Moravia a dit que les amants ne sont jamais au même niveau intérêt, une enquête a montré que c’était aussi le cas pour les amis (50% de vos amis ne partagent pas l’intérêt que vous leur portez, et vice et versa ; résumé de l’enquête disponible ici).

Il en est exactement de même pour les « potes de baise ». Qu’on les appelle fuck friends ou sex friends, c’est pareil : l’égalité des sentiments et des feuilles de route est une utopie, un dogme. Dans la réalité, un des deux sex friends est toujours secrètement dans l’attente que la relation « crante » vers le rang supérieur. Il (ou elle) se fait limer avec besogne sur le lit ou sur le canapé, tout en rongant son frein, et pendant ce temps l’autre qui s’active frénétiquement, ferme les yeux pour mieux penser à son ex !

Sex friends : elle ferme les yeux

Quand ta sex friend ferme les yeux, selon toi à qui elle pense ?

Résumé: elle, voulait d’une aventure sans lendemain. Toi, tu voulais demain, après-demain, la semaine prochaine, et la suite.

À lire :   10 genres de filles à éviter à tout prix, et pourquoi

La « bascule » de sex friends à couple est une invention de cinéma

Dans le film du même nom avec Aston Kutcher (sex friends), les deux post adolescents finissent évidemment par se découvrir un amour et un respect mutuel insoupçonné. Mais ça, comme dirait l’autre, c’est pour vendre du navet aux jeunes filles.

La réalité (ce qui refuse de disparaître, même quand on a cessé d’y croire), c’est qu’une relation de type sex friends ne crante généralement vers rien de mieux. Au contraire, c’est généralement un long decrescendo vers l’oubli et l’amertume. Voire vers les MST si l’un des deux est locataire de son corps plutôt que propriétaire. Cf séminaire amant idéal + logique des femmes.

Et l’exception ?

Et l’exception, c’est que même si cela devait se produire, cela serait à la fille de manifester son intention de cranter, pas à toi. Jamais à toi. Pour savoir si quelqu’un est vraiment désireux de quelque chose, il faut attendre qu’il le demande explicitement. Ça s’appelle maîtriser son timing.

Sex friends : maîtriser le timing

Sans timing, la puissance n’est rien

Des amants bimestriels

Quant à votre négociation sur la fréquence des rencontres, elle finit de sceller dans le marbre la validité de mon hypothèse : votre couple n’a jamais existé que dans ta tête. À moins de vivre à 15h d’avion, il n’y a aucune raison psycho – logique pour expliquer que des rendez-vous fesses doivent se négocier si longtemps à l’avance.

Ce qui doit arriver, arrive

Une autre de mes phrases préférées : quand on oublie les fondamentaux, ce sont toujours les fondamentaux qui se rappellent à nous. Et le fondamendal du jour s’appelle la charge émotionnelle (cf séminaire 100 jours).

En « contraignant » ta sex friend à rencontrer ta mère, tu lui as fait péter le compteur à charge émotionnelle, et de là elle a complètement disjoncté. Grégoire Lacroix dirait qu’il ne faut jamais « péter les plombs plus haut qu’on a le compteur », et c’est ce qui vient de vous arriver.

A partir de là, c’est le non retour. On les connaît. Les femmes ne s’embarrassant jamais de la raison pour fabriquer leurs idées, leurs excuses n’ont en général ni queue, ni tête, et sont des insultes à l’intelligence. Comme l’histoire du chalet de ski soudain devenu inaccessible sans un équipement de guide de haute montagne.

Sex friends : l'histoire du chalet de ski

Elle est arrivée au chalet, elle mérite une médaille

De sex friends à friends, et sous peu à rien du tout

« Etant perfectionniste, parfois trop passionné, il se peut que ma vision soit biaisée »

Dis-tu.

La réalité, c’est que perfectionnisme n’a rien à voir dans notre affaire, et qu’être passionné, je te le souhaite de tout mon coeur.

Simplement, passionne toi pour tout sauf pour une fille de 26 ans qui ne rêve que de récupérer son ex, et erre sur des applications crades où elles et ses congénères n’attentent que d’être allongées pour mieux fermer les yeux.

Stéphane

Cet article m’a pris du temps à rédiger et à mettre en forme. Alors s’il vous a renseigné, ne serait-ce qu’un petit peu, ne soyez pas ingrats avec les créateurs de contenu: mettez lui un pouce bleu, ou mieux, un « +1 » Google plus. Pour signifier à votre moteur de recherche préféré qu’ici, il y a de la qualité. D’avance merci.


SEMINAIRE SUR CE THEME
Commandez le séminaire "relations longues I" et oubliez l'obsession amoureuse -
  1. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  2. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  4. Assumez et développez votre masculinité
SEMINAIRE SUR CE THEME
Commandez le séminaire "Etre sexué" -
  1. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  2. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  3. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
  5. Assumez et développez votre masculinité

18 commentaires

  • .

    pour moi le revelateur c’est qu’il y a quand meme beaucoup de nanas qui cherchent juste des plans culs (oubliez tout le blabla sur le besoin emotionnel des femmes, c’est juste tirer leur coup comme un mec) et c’est tres facile pour elles, sur internet ou en boite.
    Je connais des nanas celibataires, trentaine quand meme qui se vantaient devant moi « j’ai pas besoin de copain fixe et si jamais je veux me taper un mec je sors en boite et je choisis parmi les bogoss présents ». et c’est vrai que ca marche comme ca pour elles
    sur tinder, elles choisissent une photo de bogoss et voila

  • .

    Le problème d’être une des relations récentes post rupture d’une nana, c’est qu’on est souvent comme benoit XVI… On est déjà bien consommé avant d’avoir commencé, on sert d’intérimaire et personne n’escompte de grande réforme de ta part et au final soit tu démissionnes, soit tu lui claques entre les doigts.
    J’ai noté un point commun pour la plupart de mes copines qui se sont remises en relation moins d’un an après leur rupture… Toute ont eu une aventure de type sex friends ou bien un simulacre de relation de 3 mois pour faire passer le temps. Je préfère en moyenne être le 2ème post rupture car à moins qu’elle ait beaucoup de chance, elle n’a pas du tomber sur un premier mec suffisamment ouf pour lui faire oublier son ex…

  • .

    Pour moi, pas de doute, elle prend ses distances.
    Soit elle a pris peur et se rend compte (ou croit) que tu es plus attachée à elle qu’elle ne l’est.
    Soit elle est toujours active sur votre site d’adoption et veut se réserver un peut de liberté pour picorer.

    Et je pense que c’est un peu des deux. Prends tes distances pour la faire venir à toi ou passes à autre chose ! Les sirènes existent mais l’océan est vaste.

    Je pense que tu es lucide et devrais te sortir de cette situation qui te tient à coeur. En stratège ou en homme libre.

    PS : les relations à distance c’est également pénible. Il doit bien y avoir une dizaine de filles prêtes à te satisfaire pleinement dans un rayon de 3 km. Bon courage !

  • .

    Comme l’a dit Unfixed Cat, tu as démontré pas mal de maîtrise…

    Pour moi il y a trois soucis :
    – elle cherche encore à se retirer du passé ; elle ne pensait surement pas rester avec un coup d’un soir plus longtemps, et même si tu as été une agréable surprise qu’elle a voulu garder, elle doit sans cesse y repenser et te redonner de la place, tout en voulant t’ejecter car tu es le défouloir de son ex.
    – la relation à distance
    – la proposition de rdv à chaud : pour avoir connu les « lendemains épuisés » je lui donnerai raison ; si ton boulot te demande d’être un poil plus attentif qu’un zombie, on peut la comprendre, et en lui demandant de sacrifier cela encore une fois, tu te brûles les ailes tout seul.

    Je pense qu’elle n’a pas le même objectif final et que tu te heurte à cela. Chez elle ça crante un peu au dessus de la sex friend mais pas tant que ça, en terme d’efforts.

  • .

    Cher Clément, mais pourquoi diable voulais-tu la présenter à ta mère? Au bout, seulement de deux mois de véritable commencement d’une relation…..à distance….sur un site d’aventures sans lendemain……avec une fille de 26 ans qui vient de quitter son ex de 5 ans!!!!!

    Du coup, tes demandes (l’exclusivité et la présentation) qui sont déjà bien trop précoces, deviennent presque insensées au regard des 3 points qui j’ai isolé avec des points de suspension. Ils constituaient (les 3 points) autant de « warnings » auxquels tu aurais dû prendre le temps de t’assurer de ne pas tomber dans leurs écueils avant de prendre des décisions réellement impliquantes.

    Il pleuvait sur cette route et tu as accéléré pour rouler à une vitesse plus élevée que celle autorisée sur temps sec, résultat des courses, tu fais un accident.

  • .

    Elle sort de 5 ans de relation, larguée en plus (sûrement dans des conditions abominables comme presque toujours). Elle n’est donc ni prête émotionnellement ni motivée à débuter une nouvelle histoire longue. Et ce sûrement pour un bon moment.
    Ce point devrait déjà constituer un très gros warning en soi, sur les possibilités de Clément de la séduire au delà d’une histoire sans avenir, mais néanmoins nécessaire à la reconstruction de son égo.
    Le fait qu’elle lui ait dit qu’elle ne souhaitait pas le voir plus d’un week-end, par mois (!!), est assez incroyable pour quelqu’un qui est censée être … « scotchée » par sa personnalité. Cela aurait dû l’alerter sur les chances de basculer sur autre chose que du sexe de consolation.
    Pour ma part, et vu le profil de la fille (tête de mule, plutôt jeune, et n’ayant connu quasi aucune aventure puisqu’elle est restée de 21 à 26 ans en couple..), je pense que cette histoire est finie. Ce qui les a réunis au départ, c’est l’envie d’oublier un(e) ex et celle de se reconstruire. Ils sont donc tous les deux partis dans le mauvais bateau, et n’arriverons jamais à bon port.
    Enfin, la distance est clairement le coup de grâce.

  • .

    Hors-sujet : mignon comme tout ce petit GIF.

    Sujet : tu vas trop vite à mon goût et tu négliges votre moyen de rencontre, un site de rencontres, justement.
    C’était mon tout premier séminaire Spike en 2008 mais je m’en souviens encore et j’ai pu le vérifier : tu ne trouveras que très très rarement une fille bien par ce moyen.
    Ce sont très souvent des filles a problèmes, des folles du cul, etc, et quelques filles normales qui cherchent a se prouver qu’elles peuvent séduire.

  • .

    Merci de ces commentaires, qui convergent plus où moins vers le même avis, je vois donc que vous détectez les mêmes causes pour les mêmes effets (signe que vous avez été à Bonne Ecole ;) ).

    J’ai eu ma réponse, car cette situation, qui date d’un mois, a été résolue par une explication entre 4 yeux que j’ai provoqué.

    Ce mise en place de barrières verbales et physique, n’était pas une question de niveau d’intérêt de sa part… Mais de niveau de confiance. Il s’agit d’un problème dont je ne me doutais pas, mais qui vient de la manière de percevoir l’aisance sociale en province (ou plutôt de bien la doser quand on la pratique). J’en reste-là pour l’instant et fais monter le suspens pour voir si quelqu’un voit de quoi je veux parler.

    Sachez juste que je suis toujours avec, et qu’elle a fait 400 km de voiture (aller) pour me voire un week-end. C’est d’ailleurs elle qui raccourcit le temps entre nos rendez-vous en ce moment.

  • .

    Tu mets une certaine virtuosité à appliquer les techniques que tu as appris ici, ce qui fait qu’elle est troublée et a du mal à manœuvrer face à deux critères qu’on ne peut pas combattre, même avec la meilleure volonté du monde :

    – relation à distance, qui fini tôt ou tard, de par les contraintes que ça implique, par partir en sucette
    – rencontre sur internet d’une fille qui est là, comme 99% de ses congénères pour se retaper l’égo en profitant d’un type qui, quoiqu’il fasse, perd une grande partie de son côté sexué parce qu’il a utilisé une méthode qui reste, quoiqu’on en dise, une méthode d’handicapé (je l’ai fait aussi).
    – par conséquent, une certaine revanche à prendre sur son ex et peut être sur tous les hommes, et un agenda secret qui est rarement constitué de : je me fais larguer + j’enchaine directement sur une nouvelle relation longue, surtout qu’elle a passé une bonne partie de sa vingtaine (le pic de son pouvoir de séduction) à coincer en couple.

    Ensuite, cette connexion sexuelle, c’est bien beau mais elle dépend essentiellement de son potentiel à ne pas se comporter comme une étoile de mer, ce que, sans vouloir dénigrer tes talents, elle est certainement capable de reproduire avec n’importe quel autre mec qui correspondra un tant soi peu à ses critères sociaux-culturels et physiques.

    Conclusion : tu n’as pas tombé au bon moment, au bon endroit, avec la bonne méthode, et tu risques de gaspiller beaucoup d’énergie à lutter contre son incapacité à se décider, elle te laissera prendre les décisions, pour mieux se mettre à te « reprocher » de les avoir prises, en allant jusqu’à passer des week-ends à faire la tronche.

    Et j’entends déjà raisonner un : « je ne peux pas te donner ce que tu veux, pourquoi tu ne vas pas voir d’autres filles ? », ce qu’on ne saurait trop te conseiller de faire histoire d’avoir une longueur d’avance.

  • .

    _Rencontre sur un site d’aventure sans lendemain
    _Relation à distance
    _Demande d’entrer en relation longue à une sex-friend après deux mois
    _Elle ne voulait le voir qu’un week-end par moi (!)
    _Proposition de rencontrer Maman après deux mois : Refus sec et autoritaire
    _Elle ne veut pas passer la nuit avec lui, une après-midi fera l’affaire.

    La seule réponse envisageable est un haussement d’épaule.

  • .

    Il m’est avis que ne pas vouloir passer la nuit de samedi avec lui, alors qu’elle travaille lundi, ça n’est pas de bonne augure (en meme temps vu la distance…) Tu avais probablement un bon niveau d’intérêt, mais la proposition de rencontrer ta mère l’a visiblement refroidie. Alors que tu l’avais rencontré sur un site fait pour des rencontres sans lendemain, vous entamez une relation longue (à ton initiative), puis un mois et demi après (si j’ai bien compté), tu lui propose de rencontrer ta mère. C’est peut être un peu too much d’un coup.
    J’ai envie de dire comme ça à première vue, que tu vas vite en besogne. Fait important aussi, c’est son ex qui l’a quittée, cette relation lui sert peut être à remettre sur les rails son égo malmené. Cinq ans ça ne s’oublie pas comme ça, qui te dis qu’elle ne l’a pas revu? Et sans parler de son ex, qui te dis qu’elle ne continue pas à fréquenter ce site de rencontres? Bref beaucoup de possibilités, mais nombreuses sont les débuts de relations qui finissent subitement sans aucunes explications (bon tu n’en es pas encore là, mais prudence quand même).
    Pour l’instant je pense que tu devrais prendre un petit peu de distance et observer sa réaction, parce que là c’est toi qui fait tous les efforts.

  • .

    Elle sort d’une relation de 5 ans et ne souhaite pas s’engager pour le moment… d’autant plus qu’elle s’est faite larguée.
    Le problème, je pense, est que les choses évoluent beaucoup trop vite: Après 2 mois (60j), il est encore trop tôt pour passer en relation longue, il faut plutôt la jouer cool/relax et se laisser plus de temps, profiter des divers rdv.
    Le fait de vouloir lui présenter sa mère aussi vite lui a fait prendre conscience du décalage entre ce que tu attendais d’elle et ce qu’elle est attendait de toi.
    Elle a donc décidé de tirer le frein à main… de ralentir le tempo (cf SMS)… de là à savoir si ce coup de frein est un avertissement ou une sentence définitive, je ne sais pas en juger… Stéphane oui !

  • .

    Je trouve que tu as negocié, trop vite, et sourtout ca sous-entend que tu est le plus attaché. tu veux du temps, de l’exclusivité, vite. Par ailleurs, tu aurai pu attendre de voir ses parents, sur sa demande, avant de proposer de voir ta mere, pour moi ça sous-entend encore que tu veux accelerer les choses, et elle, elle freine. Je pense que rien n’est encore gagné, c’est pas un contrat que tu as signé! sois tu deviens encore plus desinvolte qu’elle, sois….

  • .

    Mon avis : ça a commencé en aventure sans conséquence, la fille s’est dit à un moment donné, « pourquoi ne pas lui donner sa chance, lui qui est intéressé par moi et a des qualités qui m’intéressent » puis blocage et retour à la case départ dû peut-être à une autre rencontre avec une autre personne plus proche de chez elle.
    Je conseillerais de faire silence radio pour juger de la réaction et de ne pas revenir à la charge si la réaction est nulle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *