Top ! C’est un film d’Emmanuelle Mouret sorti en 2018. Il met en scène un Edouard Baer gentilhomme du XVIIIème siècle dans une grande conquête amoureuse. Il s’agit de ? Mademoiselle de Joncquières, c’est gagné !

Même si notre sociologue à lunettes n’est pas un grand fan de cinéma, il sait reconnaître les qualités d’un film. Parmi elles, ce film expose très bien 5 concepts tirés des séminaires de Stéphane Édouard que ce dernier vous expose en vidéo.

Dans ce film, Edouard Baer est à la recherche de la femme de sa vie. Pour cela il accumule les conquêtes amoureuses, ne trouvant jamais en une seule femme de quoi le combler. Il finit par filer le parfait amour avec Madame de la Pommeraye jusqu’au jour, où inévitablement, il se lasse. Pour se venger de cet abandon, Madame de la Pommeraye décide de lui envoyer Mademoiselle de la Joncquières. C’est ici que, tombant dans le piège, le marquis se lance dans l’ultime conquête amoureuse, celle-ci qui peut-être lui offrira ce qu’il a toujours recherché.

#1 Être en couple n’est pas un projet de vie en soi.

C’est bien pour cela que l’on parle de conquête amoureuse. Vous n’avez jamais vu un conquérant s’arrêter et être repu de ses conquêtes. « Un chef c’est fait pour cheffer », un conquérant pour conquérir.

Plus sérieusement, c’est assez clair dans le film. La vie monotone et assistée du noble installé ennuie Edouard Baer dans le rôle de ce marquis. Même lorsqu’il croit avoir atteint son idéal, il finit par se lasser et repartir à la recherche de ce qui l’avait enivré chez Madame de la Pommeraye. Comme dirait Montherlant « Tout ce qui est atteint est détruit ».

La femme, le crédit à rembourser, et après ?

Cela rejoint l’idée de Stéphane sur les conquêtes amoureuses et sur le couple plus généralement. Ce dernier est un moyen d’établir des conditions stables à la création d’autres projets. Ces derniers comportent entre autres et dans une logique anthropologique le fait de faire un enfant. Le foyer est avant tout une structure sécurisant la femme et son enfant que l’homme protège et approvisionne en énergie. Par ailleurs, dans une logique d’exposition, celle qui partage trop longtemps votre espace finit par vous ennuyer.

#2 Quand Edouard Baer reprend ses conquêtes amoureuses Cécile De France ne supporte pas le rejet

Bien qu’il ait enchaîné les conquêtes amoureuses (et possède un très gros CV en la matière), ce personnage n’est pas « libertin » au sens où on l’entend aujourd’hui, il n’a jamais mené plusieurs relations en parallèle, justement parce qu’il cherchait cet amour véritable en une seule femme.

Même avec Madame de Pommeraye, il ne fait rien de « dégueulasse », il ne fait que s’éloigner, d’abord sentimentalement puis physiquement, et lorsque sa compagne le confronte, Edouard Baer avoue tout.

Pourtant, lorsqu’il fait part de son ennui et de sa volonté d’en finir, avant de partir vers d’autres conquêtes amoureuses, Madame de la Pommeraye décide néanmoins de se venger. Manque de sang froid, certes, mais l’amour est aussi un abandon consenti de la réflexion, Stéphane nous l’ayant déjà dit à maintes reprises.

#3 La vengeance de F n’est jamais frontale

Elle ne se contente pas du classique verre d’eau au visage, non. Premièrement, elle engage une jeune femme, Mademoiselle de Joncquières. Deuxièmement, elle va la piloter et manipuler le marquis pour en faire sa conquête. Dans ces conditions elle va non-seulement viser les sentiments du marquis mais va aussi chercher à nuire à son statut social. C’est à un degré de machination et de perfidie ubuesque par rapport à l’affront commis par ce cher marquis pourtant honnête dans sa démarche.

Quoiqu’il en soit, si vous souhaitez découvrir les 2 derniers concepts tirés des séminaires payants de Stéphane Édouard que l’on retrouve dans ce film, je vous invite à visionner la suite de la vidéo (gratuite) en haut de la page. Et si vous souhaitez faire partie de ceux qui maîtrisent leurs relations et leurs sentiments (à l’inverse de Madame de la Pommeraye), rendez-vous dans le très complet Club VIP.


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "connexion sexuelle" (anciennement : amant idéal)
  1. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  2. Améliorez votre performance
  3. Découvrez la puissance d'avoir une connexion sexuelle avec quelqu'un
  4. Assumez et développez votre masculinité
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Etre sexué"
  1. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  2. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  3. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
  5. Assumez et développez votre masculinité

2 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • me suis trompé d’endroit pour le message que j’ai laissé, comment on supprime ?

  • Je tenais à vous remercier pour votre travail (gratuit) que j’ai consommé depuis fin 2020. En parallèle d’un éveil politique (merci au grand Z, merci aux autres, il y en a tellement), je n’ai cessé de consommer en masse vos vidéos, et je suis forcé de constater qu’elles m’ont apporté un grand bien : savoir bien réfléchir. En réalité je dois dire que j’ai toujours voulu être fidèle à ma logique, à ce qui me paraissait juste. J’ai développé avec le temps une solide habilité d’analyse et de réflexion (à contre-courant des facilités de démonstration bien souvent erronées d’autres) mais vous êtes venus m’apporter la rationalité. Vous m’avez conduit à bien solidifier, valider, également améliorer ma capacité de discernement, assumer une certaine sincérité et cohérence intellectuelle. Bien que j’eusse des bases, vous m’avez permis d’aller plus loin et je ne parle même pas de tout ce que vous avez pu m’apprendre. J’espère que vous allez bien (vous le méritez) et que vous continuez à douter de tout, de vous-même, mais pas trop, sinon il est dur de survivre mentalement. J’espère que vous continuerez votre travail gratuit que je continue de consommer sans modération. Désolé de ne pas m’abonner à vos séminaires, je suis sûr qu’ils en valent la peine et je m’y intéresserai probablement plus tard.
    Paix et passion d’un abonné