La vie de notre secrétaire d’État préférée n’est pas simple, en ce moment. Récemment quittée par son compagnon Cédric Bruguière, qui aurait laissé filtrer dans les milieux autorisés une nième prise de poids un peu trop prononcée, au point de justifier une réédition de son essai Osez l’amour des rondes aux éditions La Musardine, elle n’est pas à l’étroit uniquement dans sa garde robe, mais aussi dans ses marges de manoeuvre politiques : prise en tenaille dans les antagonismes d’un féminisme que l’on croit trop souvent unifié et monolithique, elle doit composer habilement avec la radicalité de deux branches qui se méprisent souverainement :

À ma gaucheÀ ma droite
Les féministes des idées, généralement regroupées en collectifs*, mues par une vision alternative de la femme, centrée sur la spiritualité.

Collectifs fascinés par cette mécanique mystique qui prend possession de son corps à la puberté et se manifeste mensuellement dans la douleur et le sang versé, femme mystique qui ambitionne comme rituel pacificateur de l’humanité de montrer partout, du Groenland au Pakistan, le rouge grenat des règles.

Bref, la féministe de gauche.
Les féministes radicales de combat, un temps surnommées chiennes de garde, individualistes, avides d’action en justice, de quotas en leur faveur et de demandes en réparation contre tout ce qui pourrait de près ou de loin s’apparenter à une discrimination à leur encontre.

Bref, la féministe de droite.
*cf notre vidéo avec Léo en voiture : quand vous entendez collectif, c'est qu'on cherche à vous la mettre (mais en souplesse)

Et comme la politique ne se réduit pas à, comme disait je ne sais plus qui, désigner l’ennemi, celles et ceux qui la font sont bien obligées, pour conserver un semblant de popularité et donc de légitimité, d’arbitrer entre les requêtes hétérogènes des composantes les plus radicales de leur électorat. Dans le jargon, cela s’appelle un clin d’oeil, un appel du pied, voire un renvoi d’ascenseur en cas d’appui obstiné à une élection ou une réélection.

Exemple de clin d'oeil à l'attention de mes chatons : Marlène n'a jamais été élue, encore mois lue, mais question érection elle dit s'y connaître.

En route, mauvaises troupes !

C’est donc dans ce contexte que Marlène Schiappa, en bon capitaine du navire « femmes de France », a choisi la revue de référence pour y délivrer une interview certes insipide aux yeux d’un homme peu averti, mais diabolique média-politiquement à ceux de la fraction rouge grenat de son électorat 👇

Dans mon village, les mythes et la magie font partie de nos légendes depuis toujours. On y pratique encore parfois des rituels pour enlever le mauvais œil

Marlène Schiappa

Les mythes et la magie font partie de nos légendes

Marlène Schiappa

Mona Chollet a très bien décrit l’approche de la sorcellerie comme puissance féminine, le succès de son livre n’est pas anodin

Marlène Schiappa

Incompréhension dans le camp politique

Elle est une femme politique de premier plan qui porte des sujets importants. Elle peut parler d’elle de manière assez discrète. Là ça sert à quoi à part faire parler d’elle ? Parlez avec vos résultats

Zohra Bitan

On en a rien à cirer de votre vie. Ce qu’on veut, c’est des résultats. Alors que vous aimiez le jaune, le bleu, la sorcellerie, on en a rien à cirer. Bosser, et faite en sorte que les gens trouvent du boulot, c’est ça qu’on vous demande

Mourad Boudjellal

Le « féminin sacré », ou l’appel du pied à la gauche du féminisme

Source : le féminin sacré libère t-il les femmes, 24/04/2019, RTL

Bibliographie

  1. La puissance du féminin, Camille Sfez, éditions Leduc
  2. Gardiennes de la lune, Stéphanie Lafranque, éditions Solar
  3. Lune rouge : les forces du cycle féminin, Miranda Gray, Macro Éditions
  4. Rose, magazine web sur le féminin sacré, Lise Côté
  5. Floriane Chinsky (rabbin), pour un judaïsme humaniste, féministe et existentialiste
  6. Moonrise, vente en lignes de retraites dans la nature pour célébrer le féminin 👇

Extraits du dossier RTL

Vous noterez, comme d’hab, qu’en l’absence de toute causalité logique, la faute en revient toujours aux sempiternelles injonctions faites aux femmes, dont aucune des concernées ne prend la peine de se demander d’où elles proviennent et qui se les donne, sinon elles-mêmes.

Rdv dans la vidéo pour mon commentaire détaillé.


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Devenez intéressant, I"
  1. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  2. Ayez confiance en vous pour oser plus
  3. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "survivre à l'enfer du salariat"
  1. Appliquez les techniques de séduction au monde professionnel
  2. Décrochez enfin ce que vous méritez
  3. Faites-vous enfin respecter

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.