Les 10 sophismes les plus évidents et les plus fréquents

Les sophismes sont des raisonnements ayant une logique fallacieuse. Par « logique », nous entendrons bien entendu logique booléenne. Cette logique qui comprend l’associativité, la commutativité , la distributivité. La logique booléenne dit qu’une lumière ne peut pas être « allumée » et « pas allumée » en même temps. Il existe d’autres lois, telles que la complémentarité,  l’absorption, la simplification, la redondance etc. La loi complémentarité permet de contre argumenter en disant : une lumière peut être allumée et pas allumée, si 50 nuances de gris, elle est un petit peu entre les 2.

Aux logiques qui ne manqueront de pleuvoir contre la logique booléenne et aristotélicienne, je prendrai le même argument que Jancovici quand il dit qu’une politique venant à enfreindre les lois physiques ne fonctionnera pas. Vous pouvez chercher à opposer à la logique booléenne une autre logique (ésotérique, émotionnelle ou que sais-je…).

sophismes logique booleenne
credit : JackAnstey on lifeofpix

Quoi qu’il en soit, est-ce que vous monteriez dans un avion dont les principes ont été conçus sur une autre logique que la logique booléenne ? Moi, personnellement, non . Ce qui ne m’empêche pas de comprendre et de savoir qu’il y a une logique des émotions et des sentiments, qu’il y a une logique particulièrement masculine et une logique féminine, des stéréotypes de logique féminine. Néanmoins, je ne monterai pas dans un avion qui ne répond pas aux principes de la logique booléenne, parce qu’il va tomber !

J’ai relevé 10 erreurs de raisonnements ou sophismes, que vous devez absolument arrêter :

  1. confondre corrélation et causalité
  2. si A implique B alors B implique A
  3. quand la conclusion invalide le raisonnement
  4. si ça marche ici, alors, ça marchera là
  5.  tout réduire à une affaire de goût
  6.  les arguments d’autorité ou de contre autorité
  7. le mono-déterminisme
  8. le dualisme
  9. Mr « exception »
  10.  se tromper de mots + ne pas comprendre les règles (contexte)

Mon stylo repousse les orangs-outangs

sophismes mon stylo repousse les orangs-outangsJe lisais récemment dans un journal une publicité pour des colonies de vacances améliorées, où on challenge les enfants intellectuellement. Le programme comprend : épreuves de groupe, résolution de conflit, concertation, sport etc. Je ne nie pas le contenu objectif de cette colonie. Je conteste l’argument marketing. Cet argument était que 77 % des enfants ayant participé à leurs camps de vacances depuis telle année, ont été admis, longtemps plus tard, dans des études supérieures. C’est confondre la corrélation et la causalité.

La même erreur a été faite pendant des années avec des médecins qui prétendaient que le verre de vin rouge quotidien, permettrait de repousser le cancer, la sclérose en plaque, l’invalidité quelconque. En réalité, c’est une corrélation et pas une causalité. En effet il a été démontré que le vin rouge n’aide rien. C’est simplement que le statut socio-professionnel, les ressources et le mode de vie des gens consommant du vin bénéficiaient de soins de meilleure qualité et qu’ils avaient généralement un mode vie plus sain que les gens qui boivent de la bière, de la vodka ou autre.

Donc l’erreur corrélation/ causalité est le premier des sophismes commis en permanence. Il faut le mettre aux oubliettes. Corrélation n’est pas causalité, deux faits qui coexistent n’ont pas une relation de cause à effet. C’est comme si je vous disais que mon stylo repousse les orangs-outangs. Il est toujours avec moi et jusqu’à preuve du contraire aucun orang-outan ne s’est introduit dans cet appartement !

Si c’est mouillé dehors c’est qu’il pleut

N°2 des sophismes. Peut-être le pire ! Si un phénomène A implique un phénomène B, alors B n’implique pas A, c’est non B implique non A.

Si je donne un trait de caractère du plus petit dénominateur commun des femmes, donnant une idée de généralisation. Par exemple : « F est changeante ». Il y a toujours un ami des femmes pour répondre : « moi je suis changeant et je suis un homme. Donc tu vois bien que ce que tu dis est faux. »

Autre exemple : « il pleut » implique que « je vois que le sol est mouillé dehors ». La conséquence est que si ce n’est pas mouillé dehors, c’est qu’il ne pleut pas. Par contre, je ne peux pas en déduire que « si c’est mouillé dehors alors il pleut ». Mon voisin peut avoir arrosé.sophismes sol mouillé dehors

Un des sophismes agaçant : quand la conclusion invalide le raisonnement

On reproche à Jancovici d’être pro-nucléaire. En fait qu’il met au jour un certain nombre de présupposés et de sous-jacents. On ne tolérera peu ou pas, sans la contrainte, une économie décroissante. Donc quand on n’est pas prêt à tous à rouler en Fiat 500 qui consomme 3 litres au 100, ou renoncer à l’air conditionné l’été et au chauffage l’hiver, ce qui implique d’accepter de passer des hivers à 16° à la maison et des étés à 30° jour et nuit. Alors nous ne sommes pas en mesure, à population croissante, de continuer à fournir assez d’énergie sans énergie nucléaire. Cela ne veut pas dire que Jancovici est pro-nucléaire.

L’erreur de raisonnement consiste à dire : parce que l’émetteur du raisonnement exprime sa conclusion sur le fait que l’on est contraint de ne pas abandonner le nucléaire, alors on invalide tout le raisonnement car sa conclusion vient en porte à faux avec nos préférences initiales. Ce n’est pas booléen.

Si ça marche ici, alors, ça marchera là

Pitié, arrêtez de faire de tels sophismes ! Cette stratégie m’a aidé et fonctionne dans le domaine A, donc elle continuera de m’aider dans de domaine B.

Ex : si commercialement il est généralement profitable d’être insistant avec un prospect pour décrocher un contrat. Cela ne veut en aucun cas dire, qu’il est souhaitable d’appliquer cette insistance à des relations amoureuses et amicales. Les femmes vont vraiment vous fuir !

Pourquoi ? Ça te plaît ?

sophismes le débardeurs des mecs qui font de la gonflettesLa recherche de l’intention cachée qui amène à la réduction au goût. C’est un des sophismes exaspérants.

Récemment je faisais remarquer à une amie que les types qui avaient fait de la gonflette avant l’été, éprouvait le besoin de porter des débardeurs. Ceux qui sont extrêmement échancrés sur les côtés, mais aussi devant et derrière, avec des bretelles très fines. A cette remarque, elle m’a répondu : « pourquoi ? Ça te plaît ? »

En fait, je ne faisais que remarquer une récurrence et je m’interrogeais sur la récurrence. Mais ma remarque a été occultée pour sauter tout de suite à la recherche d’une intention cachée derrière la question. Au fond est-ce que ça te plaît ou pas? Ce n’est pas la question ? Je partageais une observation et je me demandais si elle l’avait remarqué. Mais on m’a accusé, ce qui est très féminin, derrière cette observation gratuite, de cacher une espèce de validation non dite. Tu veux que je valide ton goût. Alors qu’en fait je m’en fous ! N’attribuez pas à celui qui émet une réflexion sur une récurrence, des intentions cachées. Parfois il n’en a pas !

Je n’ai pas voté pour lui donc toutes ses mesures sont nulles

L’argument d’autorité, on sait ce que c’est : une personne généralement admise comme experte dans un domaine, sans d’ailleurs que l’on soit en mesure de témoigner, de vérifier de cette expertise, a émis un jugement, on s’y adosse, on le copie, c’est l’autorité.

Exemple d’argument de contre autorité : la décision qui m’impacte potentiellement , provient d’un dirigent pour lequel je n’ai pas voté, donc elle est mauvaise. C’est le fameux de l’opposition systématique dans le dualisme politique gauche/droite. Toute décision de l’opposition est forcément mauvaise. c’est l’argument de contre autorité. C’est ridicule. On peut être de droite économiquement et embrasser des décisions de la gauche et vice versa.

Un problème n’a pas forcément une cause unique

Un des sophismes qui m’insupporte. Le mono-déterminisme c’est quand on s’acharne à attribuer une raison sur la cause d’un problème quand en réalité la cause d’un problème est multiple.

Exemple actuel avec l’éternelle réduction de la vitesse autorisée sur les routes. Puisque vous savez que l’on est passé de 90 à 80 sur nos nationales. C’est faire du mono-déterminisme sur la vitesse comme facteur accidentogène . En fait les facteurs accidentogènes sont l’inattention à 30 % , l’alcool à 15 % et la vitesse à 10 %, puis suivent un certain nombre d’autres. Selon moi ce classement omet le non respect des distances de sécurité. A priori si on maintient une distance de sécurité avec les autres automobilistes, il est difficile de leur rentrer dedans. Bref, il y a des dizaines de facteurs explicatifs à la mortalité sur les routes. La vitesse n’en est qu’un. Et il est loin d’être le premier, mais on agit que sur celui-ci.sophismes limitation de vitesse 80

C’est un peu comme quand on réduit l’ensemble des crises et des facteurs aggravants pouvant percuter la France à un instant donné, à 1 . Ce serait le sionisme ou les musulmans ou le réchauffement climatique ou la crise économique ou la crise de l’immobilier. En réalité c’est tout ça avec des facteurs d’importance, d’échelle qu’il convient de discuter ;

C’est tout l’un ou tout l’autre

Dans la liste des sophismes : l’incapacité à articuler des positions a priori contradictoires.

Je crois qu’il y a eu un bac de philo qui a soumis aux élèves la discussion  « monisme dialectique  contre dualisme transcendantal ». En gros, est-on capable de se sortir du tout l’un contre tout l’autre.

Pour rester dans la métaphore automobile, je suis pour la voiture électrique, à hydrogène, surtout en ville. Ce qui n’empêche que j’adore conduire, piloter et que je suis ingénieur en mécanique . Cela n’est pas contradictoire. Pas besoin de se ranger de façon unilatérale dans un camp ou dans l’autre. Je n’ai pas à être un garçon boucher fan de junkfood ou un vegan. Je peux très bien avoir une consommation de viande quand j’en ai envie et quand j’ai une certaine assurance sur sa provenance. Et je peux très bien vivre en « végétarien » ou en « vegan », pendant plusieurs jours d’affilée. Ceci n’est pas opposable.

Forcez-vous à articuler des positions contraires, ou qui peuvent paraître contraire à votre interlocuteur.

Mister « exception » vs punks à chiens

9e entorse à la logique : je suis l’exception donc j’invalide les règles. Non tu n’es pas l’exception. Tu n’es pas en mesure d’observer et d’analyser les règles qui président à ton comportement. Seul un témoin extérieur avisé et au courant de toutes conventions, et qui sait penser correctement, peut te dire si tu es archétypal d’un genre, le stéréotype d’un catégorie, l’archétype d’un caractère. En parlant de caractère, revoyez mon avant-dernière vidéo, traité de caractérologie de Gaston Berger pour découvrir le votre.

Votre pouvoir introspectif est forcément limité. Vous n’avez pas cette omnipotence de pouvoir vous élever au-dessus de vous-même et de définir si vous enfreignez ou pas une catégorie . En général, ceux qui cherchent à s’exonérer de ces repères en sont l’archétype.

Il n’y a rien de pire que les punks à chien, par exemple, qui sont le symbole de l’anti-mondialisme, de l’anti-capitalisme et de l’anti-société. A force d’anti-conformisme, ils finissent tous habillés, coiffées pareil, à boire la même merde, allongés aux mêmes endroits avec les mêmes clébards sales et pouilleux.sophismes punks à chien

Appeler un chat un chat

Ces deux derniers sont des facteurs aggravants, catalysant, des accélérateurs à panne sophismes.

Le premier est l’utilisation régulière et arbitraire de mots à la place d’un autre. C’est un vocabulaire flou, un champ lexical limité. Lorsque je faisais mes ateliers relooking, les gens ne savaient jamais comment appeler les pièces. Un blouson ou un gilet étaient une veste, une veste était un manteau et un cardigan, un pull. C’est un exemple certes anecdotique, mais quand on ne désigne pas les objets par leur juste qualificatif, on se crée de la confusion mentale. En tous cas, on freine son raisonnement et on accélère la probabilité des sophismes. C’est comme si on se trompait de patronyme chez les gens qui nous entourent !

Le deuxième catalyseur à erreur de logique : l’ignorance du contexte dans lequel les règles ont été formulées. Pour reprendre l’exemple du dirigeant dont on n’apprécie pas la mesure ou le décret. C’est quand le décret entre en vigueur alors que c’est son successeur qui est en fonction. On blâme le nouveau, car n’étant pas au courant du contexte dans lequel est passé le décret, on ignore que c’est son prédécesseur. L’effet est rétro-actif.

Ce n’est absolument pas une liste exhaustive. Dites-moi, en commentaires lesquelles de ces fautes de logique vous avez repérez dans votre propre package à penser. Dites-moi également lesquels vous avez remarquer dans l’actualité récente. Cherchons ensemble des exemples. Cherchons donc à en commettre moins. En outre, n’hésitez pas à souligner les miennes quand elles arrivent !

Propos rapportés par LaureG


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "comprendre les gens"
  1. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  2. Appliquez les techniques de séduction au monde professionnel
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "100 jours pour la rendre amoureuse"
  1. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  2. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  3. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
  4. Découvrez la puissance d'avoir une connexion sexuelle avec quelqu'un

LaureG

Rédactrice Web et Graphiste, la créativité et la curiosité sont mes moteurs, les mots et les images sont mes outils, et tout sujet, toute info, le carburant. Rédactrice pour Hommes d'Influence, c'est retranscrire les vidéos de Stéphane Edouard et rédiger certains articles sans déformer sa vision à travers ses lunettes de sociologue. Bonne lecture !

Voir tous les articles

1 commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Bon article qui peut être enchainé avec d’autres sur les arguments fallacieux et sur les biais cognitifs. C’est facile à trouver en plus.