Faut-il pardonner à Bertrand Cantat ?

L’objectif est de vous armer rhétoriquement pour aller propager la voie de la raison dans des débats. Peut-on pardonner à Bertrand Cantat ou non ? En fait, les débats sont souvent pétris de moraline et surtout inégalitaristes. Ils promeuvent une éthique où le féminicide devrait d’ailleurs faire l’objet de sentences plus sévères, voire d’une condamnation éternelle.

Idées principales

  • D’abord Bertrand Cantat est interdit de se produire sur scène, les spectacles devant l’accueillir reçoivent des pressions, alors que son album se vend très bien (dans le top 50 des albums rock et le top 100 des ventes amazon toutes catégories confondues).
  •  Ensuite une écoute du contenu objectif des chansons de Bertrand Cantat suffit à vérifier qu’elles ne constituent pas une offense à la condition féminine.
  • D’où vient l’absence de la soi-disant solidarité liant entre eux les mâles blancs bénéficiant d’un fort capital social et culturel (comme celle s’étant soudée autour de Polanksy et Strauss Khan) ~ thèse des féministes Mélissa Blais, Patricia Romito et Jalna Halmer.
  • Enfin nous allons nous demander comment expliquer cet acharnement de la vox populi (et surtout la vox femini) à nuire à la vie de cette homme (Cantat) sans limite de temps ni d’espace. Est-il impossible de pardonner à Bertrand Cantat ?

Je vais vous présenter mon explication et vous pourrez en débattre en commentaires.

pardonner à Bertrand Cantat

Pourquoi le ni-pardon ni-oubli ?

« Lundi 16 avril prochain, le festival rennais « Mythos » accueillera de nombreux·ses artistes, notamment Bertrand Cantat, ancien chanteur du groupe Noir Désir condamné en 2004 pour avoir tué sa compagne Marie Trintignant.» Rappelle le collectif les Effronté.es de Rennes.

« Nous déplorons sa présence car, dans un contexte où une femme meurt tous les 2,5 jours des coups de son conjoint […] programmer un tel artiste revient à cautionner les violences faites aux femmes. […] Nous ne souhaitons pas dicter au public ce qu’il convient de faire, encore moins d’être dans une posture moraliste : c’est à chacun·e de choisir d’assister ou non à un concert de Bertrand Cantat. Mais programmer ce dernier lors d’un festival revient à imposer ce choix à tous·tes les festivalier·es. « Mythos » est également subventionné par la Ville de Rennes, donc l’argent du contribuable, et la Région Bretagne en est partenaire. Bertrand Cantat a le droit de faire des concerts. Nous considérons cependant que les pouvoirs publics pourraient soutenir d’autres chanteuses et chanteurs, et d’autres types de manifestations culturelles. »

Les textes de Cantat mieux que le rap !

Quelles autres manifestations culturelles ? Le Rap ? « Bitch, je veux pas déclarer mes sentiments, tu vas fermer ta gueule et sucer gentiment […] Fais des jumeaux à une blonde, t’as deux cons qui naissent » (20 millions de vues sur youtube), sans compter Booba, Black M et d’autres.

Petite comparaison objective à l’écriture de Cantat :

J’ai vu un jour une danseuse abolir le malheur
Avant d’anéantir la pesanteur
Un flamenco craché à la face du soleil
Un peu comme Apollo filant droit vers le ciel
Ce qu’on sait de tout ça ? Rien
Mais j’ai retenu un lien
Enlace tout
Embrasse tout
Accueille tout
Reçois tout
Donne tout par-dessus tout
Deviens pénombre où je me cache
Et dans le secret d’automne sans fin se glisse
Un infini amour
Au bout d’un éternel retour

pardonner à Bertrand Cantat

Le droit à la réinsertion ?

Pourquoi ne pas pardonner à Bertrand Cantat ? Il n’est donc pas jugé politiquement ni médiatiquement pour l’offense que ses prestations feraient aux femmes. Mais il est jugé pour l‘offense que constitue sa propre existence. Le fait qu’il soit resté en vie (physiologiquement et artistiquement) alors que la vie de son ex compagne a été ôtée. Mais alors dans ces conditions-là que propose le camp d’en face ? Rétablir la peine de mort ? L’exil ? Moi je veux bien qu’on exile des gens ayant commis crimes et délits, mais alors ça en ferait un paquet en France à re-migrer, et on les ré-migre où ?

Pourquoi cet acharnement sur Cantat ?

1ère hypothèse d’explication à cet acharnement : on ne jugerait pas sa peine assez sévère (rappel : 8 ans ramenés à 4 effectifs). 2 facteurs disculpatoires :

  1.  son principal défenseur était son ex femme, qui témoignait sous serment qu’il n’avait jamais levé la main sur personne.
  2.  le recours systématique à la psychologisation (une vie marquée par les traumatismes d’enfance, l‘absence du père, la solitude, et l’isolement). Mais justement, qui participe à l’ultra psychologisation du monde et des rapports sociaux ? F. Donc pourquoi s’étonner que les cas d’homicide fassent l’objet d’une relecture psychologisante visant à disculper l’auteur des violences au titre des violences qu’il aurait lui-même subies, le réduisant au rôle de victime perpétuelle ?

On ne peut pardonner à Bertrand Cantat mais Althusser oui !

L’exemple d’Althusser et du « suicide altruiste« . Althusser était un fils d’un banquier Alsacien expatrié en Algérie et d’une institutrice. Auteur de Pour Marx, Lire Le capital et L’avenir dure longtemps. Il a été interné pendant 15 ans et psychanalysé 30. Il disait avoir épousé une résistante juive, Hélène Rytmann, car son oncle avait probablement été tué par un allemand, et qu’il voulait échapper à la dynamique familiale de persécution.

Il était polygame, comme son père, il draguait d’autres femmes devant son épouse dans le but avoué de se créer une réserve de femmes… [Simplement pour ne pas risquer de me trouver un jour seul sans aucune femme à ma main, si d’aventure une de mes femmes me quittait ou venait à mourir […], et si j’ai toujours eu à côté d’Hélène une réserve de femmes, c’était bien pour être assuré que si d’aventure Hélène m’abandonnait ou venait à mourir, je ne serais pas un instant seul dans la vie. Je ne sais trop que cette terrible compulsion fit horriblement souffrir “mes” femmes, Hélène la première. (Althusser, 1994 : 123-124, souligné dans le texte).

pardonner à Bertrand Cantat Althusser

Elle s’appelait Hélène Rytmann, c’était une petite fille juive de famille russe modeste, orpheline à 13 ans. Pendant l’Occupation, elle refusa de porter l’étoile jaune. Elle entra alors dans la Résistance. Son pseudonyme était Legotien. Elle fut à la tête d’un petit réseau de maquisards. Elle échappa plusieurs fois à des rafles de la Gestapo.

En 1980, il lui broie le larynx et la tue.
Dans le cadre du procès pour le meurtre de sa femme, il bénéficie d’un non lieu juridique (article 64 du code pénal ancienne version). Durant ce procès toute la fine équipe de l’oligarchie s’organise en rangs serrés autour de lui. On comptait BHL, Jean-Paul Enthoven, Jean Birnbaum (c’est lui qui inventera notamment la thèse du suicide altruiste), mais aussi Jean Guitton, Elisabeth Roudinesco et d’autres.

Impardonnables féménicides

Althusser est acquitté, pourtant impossible de pardonner à Bertrand Cantat qui a purgé une peine de prison.

2ème hypothèse d’explication à l’acharnement sur les féminicides : si la vox femini réclame la double peine, c’est parce qu’il y a eu double crime. C’est-à-dire l’homicide et l’éclipse posthume du souvenir de la victime, éternellement rattachée à celle de son bourreau. Donc le crime ultime, ce n’est pas de faire disparaître quelqu’un, c’est de fondre son souvenir dans votre ombre. Car plus le temps passe, plus le soleil va vers le couchant, plus l’ombre s’allonge, et plus l’existence de la victime disparaît, se réduisant à un fait divers.

« La victime ? Elle ne mérite pas 3 lignes. La vedette, c’est le coupable » ~ Claude Sarraute, Le Monde, 14 mars

« Je ne trouve la voix d’Hélène Rytmann dans aucune de mes lectures ; elle aussi, peut-on dire, est tuée 2 fois » (Widmer, 2004)

Comme Cyrano, Marie Trintignant aura « tout raté, même sa mort ». Qui peut citer, de mémoire, 2 de ses réalisations ? 2 films dans lesquels elle ait joué » ?


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "relations longues I" et oubliez l'obsession amoureuse
  1. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  2. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  4. Assumez et développez votre masculinité
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "relations longues II : reconnaître les filles qu'il vous faut"
  1. Osez aborder les gens qui vous intéressent
  2. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.