MGTOW = Men Going Their Own Way (Traduction en français, les hommes qui tracent leur route, ou quelque chose comme ça). Je ne vais pas me faire d’amis avec cet article. Tout le monde ou presque devrait me détester. Ceux qui sont parmi les plus « authentiques » dans les rangs des MGTOW France vont me voir comme un homme faible et soumis à l’injonction féministe de gauche et à la bien-pensance. Du côté des féministes, pas de sentiments ! De toute manière, elles n’en ont jamais fait et lorsqu’elles ont trouvé une cible, elles n’en démordent pas ! Mon fil rouge sera une nuance, difficile à atteindre, mais qui justement, à mon sens, la rend très intéressante.

Léo

Théorie fonctionnelle…

Généalogie du mouvement MGTOW France (et international)

Comme disait Nietzsche dans sa Généalogie de la morale, je ne souhaite pas me vautrer dans la moraline. Ni trancher naïvement entre bon et mauvais. Inutile également de décréter si oui ou non, MGTOW c’est « bien » ou c’est « pas bien ». Procédons d’abord à la généalogie qui a conduit MGTOW à naître.

Histoire MGTOW
L’histoire des MGTOW

Cet acronyme étrange M.G.T.O.W et cette « philosophie » voient d’abord le jour sur internet, aux Etats-Unis (on remarque que les débuts du féminisme viennent eux aussi des Etats-Unis, on en reparlera). Ce mouvement est très actif sur les réseaux sociaux et générateur de nombreux « memes » et d’infographies rapidement partagées. Cette présence très appuyée sur internet (donc dans le virtuel),  constitue selon moi l’une de ses faiblesses. Ne vous énervez pas tout de suite, tout n’est pas noir.

Philosophie, née sur internet et réécrite à coups de citations de quelques penseurs et inventeurs, afin je suppose, de lui donner une dimension un peu plus historique, avec du corps (Newton, Galilée, Tesla…). C’est de bonne guerre !

Fact checking

À l’heure d’internet et des fakes news, vous le savez, ont fleuri des « facts-checkers » en tout genre, évidemment toujours conçus par des personnes bien intentionnées et empressées (ou contraintes) de vouloir rétablir la (qui a dit leur ?) « vérité » parmi les mensonges qui pulluleraient de partout.

MGTOW définition
Définition des MGTOW (Men Going Their Own Way)

La définition officielle des MGTOW est donc l’idée selon laquelle l’homme moderne doit préserver et protéger sa souveraineté individuelle en tout lieu, tout temps, au dessous de toutes choses et de toutes personnes (above all else). Un seul mot les définit : NON (100% H pur, absence de dualité, on y reviendra).

Il rejette les normes culturelles et les nouvelles définitions de ce que devrait être l’homme moderne. S’affranchissant de tout. Refusant de s’incliner, de servir et de s’agenouiller pour qu’en aucun cas, il ne soit utilisé comme un outil jetable. Le MGTOW veut vivre selon ses propres intérêts dans un monde qui jouerait contre lui.

Voici la définition. Elle est belle, n’est-ce pas ? Suintant le bronze brillant. Elle sent la noblesse de coeur, le courage de l’aventurier prêt à partir sur sa route (seul ?). Tel un vrai mec, on a envie de l’aimer cette définition, elle nous passe ce baume sur le torse, elle nous fait nous sentir fort, libre, doté d’une autorité suprême, d’une détermination sans faille, elle nous fait prendre les manettes de notre vie et nous fait dire, « accroche-toi, c’est moi qui pilote ».

Et rien que pour ça, je vous avoue, j’ai envie de les rejoindre…

Parole exprimant une souffrance réelle

Un des fers de lance des MGTOW est la volonté de s’extirper des relations amoureuses (voire même des relations sociales tout court), car ces dernières seraient trop couteuses, trop contraignantes pour l’homme et déséquilibrés car en faveur des femmes.

Relations vues par les MGTOW (forum MGTOW)
Relations vues par les MGTOW (source : forum MGTOW France)

Je comprends cette souffrance, elle peut souvent être réelle. Nous devons partager la douleur de ces pères. Certains ne peuvent pas (ou plus) voir leur(s) enfant(s), d’autres ont été démunis par un divorce, où le pouvoir de la mère (à travers les droits de l’enfant) a tout emporté. N’oublions pas les hommes manipulés, les hommes agacés, les hommes proches du désespoir lorsqu’ils font face à des êtres qui semblent ne leur vouloir que du mal ou qui ne les voient que comme des outils dans le but de les transformer en ressources utilisables et jetables.

Je le comprends et je voudrais aussi que cela cesse.

Parole nécessaire (mais suffisante ?)

Cette parole est donc essentielle et nécessaire, elle doit faire partie du débat, être entendue. Elle doit être mise en avant et ne pas être enfouie.

Maintenant il s’agit de la traduire en actes, il lui faut une transposition dans le réel, dans la vie (hors du virtuel donc). Men Going Their Own Way nous invite donc à nous affranchir de ces normes, à partir. Il faudrait faire ce que bon nous semble, tracer notre propre chemin. Ne pas écouter les autres. Etre « libre ».

Les MGTOW partent et vont. Mais… est-ce une fuite subie ou un choix voulu en conscience ?

MGTOW : une vision caricaturale de la relation homme femme

Réécriture masculine

On connait le penchant naturel des femmes à réécrire certaines histoires en leur faveur (carrière) ou défaveur (être la victime). Elles changent quelques éléments et passent de pigiste pour 20 minutes à international press reporter à Manhattan. Ou sinon, à propos de leur(s) ex(s)… Mais si vous savez ;) Tous des salauds ! Aucun d’eux ne me méritait !

Les hommes aussi réécrivent des histoires mais ce ne sont simplement pas les mêmes. Décortiquons le coeur névralgique de la philosophie MGTOW…

Le mouvement revendique que se détourner des relations sociales et des relations amoureuses est un choix pleinement décidé en conscience, un choix libre, un refus de se rapprocher des femmes. Désolé messieurs, il faut se l’avouer, mais ça me semble un peu facile.

Mon postulat est le suivant : le fait de se détourner de ces relations interpersonnelles, pour la grande majorité des MGTOW, n’est pas un choix décidé, mais une fatalité subie et justifiée à postériori (ucronie).

Tshirt MGTOW
MGTOW ? Au dessus tout

Réalité statistique et sociologique

Hélas, la grande majorité des hommes n’ont pas le choix dans les femmes qu’ils fréquentent. C’est la réalité de leurs rencontres qui va dicter leurs préférences.

Homme femmes tinder
L’inégalité homme-femme sur tinder

Une fois que l’on a accepté ce fait statistique et sociologique (certes regrettable), on arrive naturellement à la conséquence suivante : la « communauté » des hommes ayant le choix dans leurs relations avec les femmes, n’est pas assez importante pour fédérer à ce point et faire émerger une conscience de groupe autour de ce principe.

En un mot, le fait que MGTOW devienne un phénomène aux USA, puis traversant l’atlantique, démontre bien qu’il est à fortiori (socio-logiquement) composé en majorité d’hommes qui contrairement à ce qui est dit, n’ont pas beaucoup de choix.

Faire naitre un groupe d’hommes tous successful avec les femmes et qui auraient décidé de se désolidariser de ces dernières, est tout simplement impossible.

Compétition victimaire et concours de recherche Google

L’un des autres piliers des MGTOW est la mise en avant des inégalités Hommes-Femmes en défaveur des hommes. On peut penser aux morts à la guerre, au taux de suicide, décès plus jeunes, etc. Encore une fois, je pense qu’il est nécessaire d’évoquer ces réalités. Mais cela ne doit n’être en aucun cas le coeur principal de l’argumentaire.

Mettre au coeur du débat ces inégalités, c’est jouer le jeu du mauvais féminisme, jouer le jeu de la compétition victimaire. Celui qui regroupera le plus de faits en sa défaveur (pour appuyer son statut de victime) remportera le débat. A l’heure d’internet, c’est donc finalement celui qui passera le plus de temps sur Google à aller chercher exactement ce qu’il veut trouver (par exemple : les études sur les faux cas de viols vont de 1-2% à 30%…).

Se lancer dans une compétition victimaire est le meilleur moyen de tirer le débat vers le bas, jusqu’à « qui se fera souffrir le plus ». Non, désolé, je n’opte pas pour cette solution.

Bro-life fantasmée du MGTOW

MGOTW ou pas, on n’existe pas dans un vide social

Nous arrivons à la dernière partie avant la conclusion. Décortiquons l’acronyme lui même des M-G-T-O-W. Ces hommes qui tracent leur propre route, s’extraient de tout et tous (cf. définition plus haut). Mais…

L’homme est un animal social.

Aristote.

L’homme, l’humain, trouve son sens fondamentalement dans sa capacité sociale. Ça n’est pas souhaitable d’un point de vue évolutionniste de s’extraire de cet impératif (cf. Fredéric Delavier). D’un point de vue physique et presque cosmologique, en étant seul, il ne participe plus à l’entropie générale, il consomme son énergie, pour lui seul.

En posant les lunettes du sociologue sur notre nez, on peut relire la citation d’Aristote au travers des concepts H et F. On voit bien que dans l’essence de l’homme il y a une dualité, un animal (H) qui a acquis des compétences sociales (F). Une dualité nécessaire, car comme toute dialectique, l’un ne peut pas exister sans l’autre.

MGTOW maslow
MGTOW fantasment sur une vérité qui serait cachée de tous…

Bro-life et le kantisme dans son impératif catégorique

On pourrait me dire, oui mais ils ne s’extraient que des femmes et peuvent continuer à rester entre hommes.

Forum MGTOW
Forum MGTOW – mecs only

« Agis seulement d’après la maxime grâce à laquelle tu peux vouloir en même temps qu’elle devienne une loi universelle » ~ Kant

Dans la bro-life, ya le mot life, mais il en ressort rarement la vie au sens de l’espèce. Alors attention ! Toute relation avec le sexe opposé, tout rapport sexuel ne doivent pas déboucher sur la vie. Absolument pas. En revanche, pour la survie de l’espèce il n’est pas souhaitable que tous les hommes suivent leur own way.

On peut me dire qu’il est possible de renouveler l’espèce sans s’engager dans une relation; c’est biologiquement vrai, mais le chaos social qui naitrait de ce choix n’est pas souhaitable.

Passivité de celui qui suit sa voie tout seul

Suivant leur own way, les MGTOW tournent le dos au problème, s’en moquent. Là encore, quite à constater un dysfonctionnement autant l’affronter de face, ne pas aller se réfugier derrière un forum en déclamant haut et fort à quel point sa vie est riche et accomplie depuis qu’on est seul.

Testostérone, « mâle alpha » et musculation comme valeurs suprêmes

Une des conséquences à rassembler beaucoup d’hommes très H (> 80%) au sein d’un même groupe, est l’émergence d’un consensus de valeurs et/ou de centres d’intérêts représentatifs de l’inconscient collectif masculin, érigés en horizon indépassable, comme un but ultime, proche du sacré. Leur très cher testostérone est l’hormone sacrée et les muscles, leur matière grise.

MGTOW Alpha
Ce qui est le plus important pour les MGTOW : être un mâle alpha
MGTOW testostérone
Testostérone : hormone la plus importante pour les MGTOW
MGTOW dick
L’entre-jambe des MGTOW semble les préoccuper

Philosophie MGOTW trop ancrée sur internet

Quel est le point commun entre les militants de l’UPR, les militants de l’extrême droite, les féministes ultra et les MGTOW ? Ils vivent de façon marginalisée dans un environnement où internet est trop présent.

Ces différents groupes partagent tous des caractéristiques communes :

  1. Agressivité/Hystérie extrêmement rapide lors d’une remise en question par un autre internaute
  2. Tendance à placer la personne pensante de leur groupe en position de gourou. Si ce dernier est critiqué, mêmes réactions que le point précédent
  3. Incapacité à faire la jonction naturelle entre le monde virtuel (théorie fonctionnelle) et le monde réel (pratique non fonctionnelle)
  4.  Globalement des personnes qui ont subi une marginalisation. Raison pour laquelle ils se tournent vers le web. C’est un endroit où il est facile d’avoir raison en rejoignant une communauté déjà acquise à sa propre cause. Cela peut varier suivant les groupes
MGTOW guy
MGTOW qui sort de sa chambre

Du faux gentil au vrai méchant

Ayant réalisé que les femmes n’étaient pas dans la réalité, comme leur maman leur avait expliqué, ils passent du gentil garçon pleutre (que j’ai été) au mauvais méchant véritablement habité par la rancoeur (que je ne suis pas).

Certes, ils ont compris une partie de la problématique. Mais effectuent un virage à 180 degrés, il en résulte un personnage totalement caricatural à l’armure bien fragile. N’est pas DSK qui veut ! N’est pas Dan Bilzerian qui veut !

mgtow comics
Du faux gentil au vrai méchant, parcours classique d’un timide revenchard

Conclusion sur MGTOW France

Le temps de la conclusion est arrivé. Tout n’est pas noir chez les MGTOW; tout n’est pas faux; mais tout est loin d’être vrai et fonctionnel.

A l’instar des sites comme Rooshv ou Returnofkings (dont nous avions fait déjà la critique dans la fameuse vidéo sur les chevaux) les MGTOW ont compris un certain nombres de préceptes qui sont peu entendus et surtout peu défendus de nos jours. Mais la route est plus longue que cette première analyse (100% H).

Ces Men qui tracent leur propre route se sont arrêtés en chemin. Sans effectuer la nécessaire alliance et dualité, entre la part de Masculin (H) et la part de Féminin (F). Ces parts résident en chacun de nous.

Trop bourrins dans la démarche, les MGTOW abandonnent le terrain social (comme a failli le faire notre récent phone coaché) car ils refusent catégoriquement, binairement, les récurrences comportementales et sociologiques qu’ils avaient pourtant bien détectées.

Ils veulent faire rentrer le monde dans leur logique (fausse liberté confortable), plutôt que de comprendre la logique du monde (vrai liberté plus difficile à atteindre).

Complémentarité homme/femme

La vie, le quotidien, sont des séquences jalonnées de problèmes à chaque fois différents. Certaines situations nécessitent d’être résolues avec 100% de F ou 100% de H, parfois 60/40, parfois 40/60, 50/50, etc. Hommes d’Influence défend la philosophie suivante : est-ce que ma solution est fonctionnelle ?

De ce fait, vous n’êtes plus dans l’impératif d’y répondre suivant une grille de lecture figée, à savoir : toujours être dans la compassion, toujours être dans le conflit, alterner 50/50.

Non, il faut savoir trouver la bonne solution à chaque fois, et ça ne peut que passer par la compréhension de la logique (H) et de l’ésotérisme (F) du monde et de son environnement.

  • Gagner un match de boxe, il faut se diriger vers une attitude fortement dosée en H.
  • Gravir les échelons dans le monde de la mode, de la haute couture, beaucoup de F.
  • Mener une négociation, un savant équilibre entre les deux, suivant votre interlocuteur.

Tu Seras Un Homme Mon Fils résume bien ce nécessaire équilibre.

Troisième voie

Comme me l’appris mon professeur de philosophie, il serait très facile d’établir une démonstration de type : 1) thèse 2) antithèse 3) un-peu-des-deux-parce-qu’on-sait-pas-trop.

Il faut en réalité chercher une troisième voie, c’est à dire, une escalade intellectuelle, qui ne soit pas une fade moyenne des propos antagonistes initiaux.

Dès lors, je propose à nos MGTOW une troisième voie, un léger glissement philosophique :

Plutôt que d’aller vadrouiller dans leur own way, au contraire, je voudrais qu’ils choose the right girls.

  • Men Going Their Own Way => BOF :(
  • Men Choosing The Right Girls => TOP :)

Et pour choisir les right girls, c’est à dire pour ne pas souffrir (ni les faire souffrir), il faut comprendre le logiciel féminin inhérent aux femmes MAIS également sa propre part de F (aussi mince soit elle).

Ainsi, nous évitons :

  • L’écueil des féministes ultras et leur soumission par le bas (égalité abstraite, inversion perverse des rôles, compétition victimaire, etc.).
  • La scission sociétale proposée par les MGTOW dans la mesure où ils revendiquent une indépendance suprême. Bien que partant d’un principe défendable.

Et de cette façon, nous nous dirigeons vers une réconciliation par le haut. Une compréhension des mécanismes de l’autre sexe et une main tendue (mais ferme !). Devenir, un homme (ou une femme) d’influence !

Léo


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "apprenez à négocier"
  1. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  2. Appliquez les techniques de séduction au monde professionnel
  3. Décrochez votre dream-job
  4. Décrochez enfin ce que vous méritez
  5. Améliorez votre performance
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "intelligence sociale mod. II : gérer la solitude et sortir seul"
  1. Osez aborder les gens qui vous intéressent
  2. Ayez confiance en vous pour oser plus
  3. Agrandissez votre réseau
  4. Assumez et développez votre masculinité
  5. Terrassez la timidité à grands coups de poings dans la g.

71 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Comme bcp ici, j’ai découvert que j’en suis 1: MGTOW.
    Cependant, je fréquente les femmes comme amies, car bien que pratiquant des sports avec des amis hommes, je trouve que les femmes ont le don pour choisir des loisirs intéressants: Théâtre, arts, musées, spiritualité… et j’en apprends bcp avec elles.
    Une amie femme peut vous aider plus qu’une sœur et se plier en 4 pour vous, par amitié, oui!!!Et il ne faut surtout pas commettre l’erreur de sortir avec elle, car ça sera le début de la fin.
    Coté sexe, j’essaie de réduire ma dépendance en pratiquant bcp de sport (ça épuise) et en sortant un max ds des activités artistiques ou intellectuelles loin du monde de la tentation.

  • Très bonne formalisation de ce que j’avais tendance à analyser dans mon for intérieur.
    Le féminisme victimaire est toxique pour les relations entre hommes et femmes mais la philosophie MGTOW constitue une forme de capitulation qui n’est souhaitable pour personne car cela revient à laisser le champ libre à l’hystérie de la croisade paritaire des néoféministes qui nie toutes les différences et place le critère de sélection par le sexe devant tous les autres (talent, compétence, motivation, investissement, etc…).
    Il en résultera donc nécessairement une marginalisation croissante des hommes qui ne se seront pas soumis à ce dogme et qui auront abandonné le combat pour « suivre leur propre voie » en ermite.

  • Comme, en écoutant la femme en moi, peux-je faire la différence entre une « Right Girls » et une « parfaite » ? Les filles ça fait 10 ans qu’elles m’ordonnent de les comprendre sauf que les règles changent d’une femme à l’autre ou pire, selon leur humeur. Je ne suis pas MGTOW, mais plus j’y pense, plus je suis convaincu que c’est la solution à mes problèmes. Que ce soit la meilleure ou la pire ça n’a pas d’importance si elle me permet de vivre heureux je le ferai.

  • Le féminisme a fait choisir les femmes, oui c’est elles qui cueillent l’homme de nos jours, pour l’homme ce n’est la meme chose, lui, doit avoir accumulé des ressources pour avoir l’impression de choisir parmi les femmes qui vont lui tournées autour! est-ce vraiment un choix? En fait, pour ceux qui ne veulent pas voir les manipulations faites en faveurs des femmes, le fait d’etre un homme et de ne pas pouvoir choisir vraiment, alors que c’est l’homme qui a une émotion particulière me semble déjà mal partie pour lui, de plus quand on sait que la femme veut d’autant plus etre aimée que d’aimée, il ne faut pas sortir de sincir pour s’apercevoir de la mascarade que subit les hommes en générale, et pour finir, pour ceux qui croient dur comme faire que les femmes ont un petit coeur et qu’elles peuvent aimer comme les hommes, je leurs demanderai, pourquoi la plupart des femmes(pour95%d »entre elles, je suis généreux) n’arrivent pas a tomber amoureuse d’hommes beaucoup moins aisé financièrement?les hommes amoureux, eux, se sont marié avec ces femmes qu’ils ont la plupart du temps sortie de la misère, alors pour finir je dirai à toutes ces féministes et aussi à la société qui voient les comme des oppresseurs, des violeurs, des harceleurs, des égoistes, des dominateurs, des patriarches, etc….je leurs dirai ceci; l’égalité H/F existera le jour ou les femmes tomberont amoureuse d’hommes de valeurs inférieur! Là, et seulement là, la nature de la femme aura bien changé, on pourra parler d’égalité meme de vertue, là elles seront vraiment comme nous…

  • Après le décès de ma femme (Une autre génération, malheureusement, j’ai 60 ans…), mon père, 87 ans, de très bon conseil, m’a dit: « Thierry, reste seul et voyage!!! ». J’applique ce conseil… Je rencontre souvent des femmes attirées par moi qui ne comprennent pas ceci, d’après elles, un homme ne peut pas vivre seul…. Les femmes que je rencontre ont entre 50 et 60 ans, belles, elles cherchent un homme avec une bonne retraite et possiblement une bonne pension de reversion, que ma femme aurait dû toucher… Implicitement, dans leur tête, niveau de vie + argent pour ells = sexe pour moi. Elles sont très agressives quand je dis la chose suivante: pas de remariage, je ne les entretiendrai pas, juste une histoire d’amour gratuite… J’ai donc le choix, mais mes exigences les font détourner les talons, celà est systèmatique!!! Quel difference entre avoir du sexe avec une prostituée et avoir du sexe avec ces dames? Et bien les premières ne sont ni hypocrites, ni indignes, pourtant ce sont elles qui sont mal jugées. Je ne donnerai JAMAIS du fric légalement pour du sexe, car c’est indigne d’un homme, de meme que c’est indigne pour la femme, c’est la difference entre elles et nous, elles sont prêtes à vendre leur corps pour un niveau de vie: je ne m’abaisserai jamais à ça, cette nature feminine (Que ma femme n’avait pas…), me choque énormément… Amour = gratuit!!!

  • Je n’ai qu’une chose à dire à propos de ça : on est mal barrés, tous et toutes evec nos failles narcissiques car mgtow en est un symptôme sociétal… Pauvres de nous!

  • C’est sûr que quand on a enlevé les hystériques, celles qui n’ont aucun humour ou qui croient en avoir, les princesses égoïstes et égocentriques (faire la gueule une semaine à 28 ans passés pour un rdv manqué), les cas sociaux qui ne savent pas différencier sentiments et envie de tirer un coup, les vénales, celles en couple qui gardent ton phone sous le coude pour le jour où elles se font larguer et qui t’appellent en pleine nuit pour te dire qu’elle vit seule avec un môme, celles qui te snobent au boulot ou alors elles sont toutes gentilles derrière leur bureau et t’ignore deux heures après dans un magasin, ils ne reste presque plus personne. Payer pour toutes ces c***** infectes, non merci, j’ai trop donné.

    En grève depuis 2005.

  • J’ai du mal à me qualifier de MGTOW dans la mesure ou nombre d’entre eux sont dans la détestation des femmes.

    Je suis une voie de vie dont l’objectif ultime est la sérénité intellectuelle, corporelle et pulsionnelle. Dans cet objectif il m’est difficile d’envisager de passer des années d’efforts inutiles à rechercher une femme comme moi. C’est peine perdue.

    Les MGTOW ont raison sur un point essentiel : les relations amoureuses sont un deal presque toujours perdant pour les hommes. Ce n’est pas en soi la faute des femmes mais la faute de l’ideologie amoureuse dominante qui met toute forme d’interraction sexuelle non violente au service principal des femmes. Aujourd’hui, l’homme est à la femme ce que l’ouvrier est aux actionnaires de l’usine.

    Partant de ce constat, je ne vois plus l’intérêt de travailler si dur à trouver des relations amoureuses et sexuelles et je préfère travailler à anéantir progressivement ma pulsion sexuelle, et à utiliser mon energie pour des projets qui me motivent vraiment. Le désir crée la frustration, la satisfaction n’est que temporaire et augmente toujours plus le désir, donc la frustration, donc la dependance à la statisfaction : c’est un cercle vicieux infernal dont je préfère m’extraire aussi tôt que possible.

    Après je comprend qu’un coach en séduction voie d’un mauvais oeil les mgtow : plus il y aura des mgtow moins votre buisness trouvera de clients. Surtout que la population susceptible de payer vos programmes hors de prix est proche de celle susceptible de rejoindre la logique genérale des mgtow.

  • mais je rêves , ce mec croit encore a la right girl ; a l’unicorne … il y en a quelques unes mais trop peut pour que la majeure partie des gars en trouve , la plupart trouverons que des problèmes ainsi que le vie détruite si il s’associent avec le genre féminin … les mgtow ne cherche pas a sauver le monde ; on sent tape , les besoins des femmes , envie d enfants etc , on sent fous , Tant que les lois reste comme elle sont , les gains ne vales pas le risque …
    J’espère que le OP n’a pas utiliser beaucoup se sont temps pour écrire se torchon, il n’a vraiment rien compris au mgtow, mais vraiment rien

  • Bonjour Léo,

    J’ai parcouru avec attention ton article et je voudrais te faire savoir qu’il est plutot bon, mais tu t’es, à mon avis, planté sur un point : les MGTOW ne veulent surtout pas devenir des males Alphas.
    Ils ne les admirent pas du tout, ne les imitent pas et la dernière chose qu’ils voudraient c’est leur ressembler. Ils ne sont pas interessés par leur ridicule jeu de manipulation, de soumission et de séduction ( DSK), avec comme corrollaire leur suite de followers, groupies, disciples et likers .
    Ils désactivent la plupart de leur relation sociales et évitent tout contact avec les forces menaçant leur souveraineté intellectuelle, (pas seulement les femmes, en fait, toute forme d’influence).
    Par voie de conséquence, ils ne cherchent donc pas à influencer les autres. La principal trait d’un Migtow accompli n’est pas la caractéristique Alpha, c’est à dire la capacité à influencer un groupe jusqu’à l’overdose pour sa propre gloire. Au contraire, ils refusent toute forme de contrôle, en particulier celui exercé par les Alphas.
    Ceci n’est possible qu’avec beaucoup de recul, de la patience et du travail, en décodant , déconstruisant, et analysant de façon précise les processus qui sont à l’oeuvre dans les phénomènes d’influence, que ce soit l’étude de la psychologie féminine ( complexe), la maitrise des process de copie, et duplication involontaire de l’intention ( neurones mirroirs, memes), les outils de surveillance et controle de masse, le marketing des peurs et des désirs, et j’en passe..

    C’est la raison pour laquelle le Graal d’un Migtow n’est pas du tout de devenir un male Alpha. Ce qu’ils ont conquis grâce au courage de leur retrait volontaire, de leur désir d’indépendance vis à vis de toute de toute influences toxique, et de leur vie solitaire mais liée au mouvement par le truchement des technologies de communication, c’est la vraie qualification de mâle Sigmas. Ni beta, ni Alpha , ni autres.

    Certains sont de devenus de vrais rebelles, hors de contrôle, certes, libres, surement, et toujours respectueux de leurs valeurs et masculinité, jamais exacerbé mais toujours optimisée et préservéé (reflexion couts-bénéfices), et qui ne se laisseront jamais dicter leur conduite par quelque procédé que ce soit, si souterrain , déguisé et vicieux soit-il. Vive les MGTOW. (et qu’ils se rencontrent IRF pour devenir plus forts encore).

  • Se mettre en couple et faire un enfant avec une femme en France en 2018 vous désigne d’office comme une cible rouge clignotante pour tout ce qui relève de l’extorsion pure et simple. Mémorisez bien ce mot : EXTORSION car c’est ce que vous subirez peu de temps après avoir trouvé la fameuse PERLE RARE.

  • Heureusement que MGTOW Francophone (salut l’ami) et Ane Onyme sont passés par là pour rétablir la vérité sur MGTOW.
    Tous les mecs qui se sont mariés pensaient avoir trouvé la « perle rare » jusqu’à ce qu’ils…. se rendent compte à quel point ils s’étaient lourdement trompés !
    La femme ne se comprend pas elle-même (intelligence émotionnelle: excellent ! j’en ris encore) alors si en plus vous l’écoutez (99% des hommes étant des manginas, PUA inclus), vous courez à votre perte…
    Les PUAs, je les imagine avoir été d’anciens enfants élévés par une mère seule (comprenne qui pourra), découvrant par la suite la « nature féminine » et, dotés de leurs nouveaux pouvoirs, comment les exploiter : pathétique et révoltant par ailleurs.
    Le MGTOW comprend en effet rapidement que toute cette « danse de Saint Guy » n’en vaut pas la peine et préfère consacrer son temps à la personne qu’il connait le mieux et moins à même de le détruire (à relativiser), à savoir lui-même.

    Aux jeunes hommes: n’écoutez que les vieux désintéressés qui ont bourlingué et pas des jeunes ou moins jeunes « intéressés » qui ont baisé qq salopes (tellement dur aujourd’hui !) avec des « trucs » si évidents qu’on a peine à croire qu’ils puissent en faire commerce.

    Enfin, TFM a changé d’avis sur le soft patriarcat: nul espoir en la matière car c’est un cycle perpétuel qui mène tôt ou tard à notre situation. Seul le transhumanisme et la capacité technologique de se reproduire sans femmes permettra à notre civilisation (construite et entretenue par les hommes uniquement) de ne plus s’effondrer cycliquement.
    C’est à mon humble avis également la seule manière de sortir de cette spirale infernale.
    Nous sommes bloqués par la biologie et le rôle exclusif de la matrice féminine : rien d’impossible à l’esprit d’un homme.
    Après, cela ne veut pas dire que les femmes n’auraient plus vocation à exister, mais tout du moins n’auront-elles plus aucun levier (biologique) pour nous « asservir ».

  • ——— « Choose the right girl » fera rire n’importe quel MGTOW : un de leurs principes de base est AWALT (all women are like that)

    Quelle est ta preuve ? même en maths on part d’axiomes (postulats admis) pour faire une construction (géométrie, algèbre..) dont le but est avant tout fonctionnel.

    or, même en admettant que AWALT soit un concept, il n’aboutit à rien. la seule « application » c’est de s’éloigner de toutes les femmes.. et c’est au mieux possible pour 10% des mecs (à fortiori à notre époque hyper-sexualisée). Donc fonctionnalité = zéro.
    Ce n’est pas un hasard si les moines vivent dans des monastères..

    Par contre, envisager de trouver une femme en prenant en considération l’hypergamie, les données bruts issues du monde MGTOW (et en général de la manosphère) permet de tirer le meilleur des deux cotés.

  • « Choose the right girl » fera rire n’importe quel MGTOW : un de leurs principes de base est AWALT (all women are like that)

  • @lecter

    [ce qui est marrant c’est de prétendre qu’on a le « choix » ou qu’on peut « régler » un problème comme les femmes en allant aux putes deux fois par mois ]

    On a le choix de regarder en face ou non la réalité des femmes actuelles telle qu’elle est. Après, chacun peut choisir de vivre ou non avec une femme, mais il vaut mieux avoir regardé ce qu’il en était avant de faire le grand saut.
    Car il ne suffit pas de fermer les yeux par envie de continuer à désirer les femmes pour rendre ces dernières belles, désirables, intelligentes, désintéressées, sincères et bienveillantes.

  • @leo c’est pas de la psychologie mais de la socio, des rapports de pouvoir quoi ! la société actuelle favorise la femme, de nombreux sociologues le disent. C’est d’ailleurs les rares sociétés dans l’histoire ou c’est le cas
    Ca va pas faire votre business a toi et stephane, mais le developpement personnel de l’homme n’y changera rien
    Arretez d’etre dédaigneux avec vos lecteurs car les posts ci-dessous sont remarquables et meilleurs que certains articles
    Meme des gars influents, puissants se font baiser
    Dans les sociétés primitives, la femme est parfois esclave c’est vrai (je l’ai vu de mes propres yeux). Dans la société occidentale (particulièrement anglo) et de plus en plus en France c’est l’homme qui est esclave de sa femme. Comme d’autres le disent la loi, les coutumes sont construites sur l’agenda feminin et favorisent la femme
    De plus l’homme a rien gagné, théoriquement la femme est liberée sexuellement, en pratique ca lui a donné un pouvoir incommensurable sur l’homme. Il y a derriere tout ca un projet, je suis en train de faire des recherches sur le sujet (marxisme culturel) Franchement je trouve les francaises coincées du Q, et princesses casse-c*. J’ai encore discuté avec pas mal de mecs de diverses origines et ils sont d’accord
    Les femmes sont plus liberées sexuellement dans des sociétés plus traditionnelles cathos comme l’amerique du sud (ex : avortement interdit au chili, homosexualité tres mal vue) ou j’ai longtemps vecu qu’en France
    Je comprends la philo MGTOW, j’aurais aimé un article mieux construit que ce marketing

  • J.S.Bach avait 20 gosses, ca ne l’a pas empêché d’écrire l’œuvre la plus importante du répertoire musicale. Ce bon bourgeois Allemand adorait le cul.
    Le talent s’impose à toi. C’est une urgence d’écrire ou de composer, et ce n’est pas un mioche qui a de la morve au nez qui va t’en empêcher.

    ———– Bah, le point de vue MGTOW consisterait à se poser la question « sont-ils bien de lui »? :-)
    Ce qu’on sait, bien sur, c’est qu’il se masturbait beaucoup, puisque la masturbation rend sourd, comme chacun sait. Et sourd, il l’était tellement que toute sa vie il a cru qu’il faisait de la peinture! :-)

  • ——— « Et plus on prend de l’âge, plus les désavantages semblent si évidents: au lieu de gérer cette relation, j’aurais pu peindre un chef d’oeuvre, découvrir le monde, écrire un roman (ou deux) … »

    Ou sont tes chefs-d’oeuvres

    – Dans pas mal d’endroits, dans des collections privées comme publiques, et même sur internet . Sisi. Mais bon, je tiens à garder l’anonymat! Donc, tu es libre de ne pas le croire, hein :-) Ce que tu ne manqueras pas de faire. C’est une question (et une réponse) sans issue, ça!
    /_°

  • Concernant la vie sans sexe, les moins bouddhistes (bhikshu) le font bien et j’ai vraiment pas l’impression que ce sont les gens les plus malheureux du monde.

    Le problème du sexe c’est que ça crée une dépendance, c’est pas pour rien qu’il y autant de chiens sur tinder et autre et vu que les femmes peuvent plus facilement s’en passer et y avoir accès, ça leur donne du pouvoir donc pourquoi ne pas apprendre à contrôler cette pulsion pour ne plus être dépendant ?

    C’est quoi le truc en fait, on va dire t’es en couple 5 ans, puis ensuite t’es en manque et il faut de nouveau sa dose ? C’est censé être un projet de vie intéressant ?

    La misère sexuelle existait bien avant mgtow.

  • ——— « Et plus on prend de l’âge, plus les désavantages semblent si évidents: au lieu de gérer cette relation, j’aurais pu peindre un chef d’oeuvre, découvrir le monde, écrire un roman (ou deux) … »

    Ou sont tes chefs-d’oeuvres ?
    J.S.Bach avait 20 gosses, ca ne l’a pas empêché d’écrire l’œuvre la plus importante du répertoire musicale. Ce bon bourgeois Allemand adorait le cul.
    Le talent s’impose à toi. C’est une urgence d’écrire ou de composer, et ce n’est pas un mioche qui a de la morve au nez qui va t’en empêcher.

    ——— « Ça se saurait s’il tous les hommes en couple ou mariés étaient satisfaits sexuellement. »

    ils ne le sont pas tous. Ce qui est par contre certain et démontré par des études sérieuses c’est que les clients des prostituées sont TOUS insatisfaits.. puis là on parle de chose réversibles: imagine choper une maladie comme l’Hépatite B ou VIH, là ton destin, pour le coup, est scellé : MGTOW.

    ———-  » .. et puis il faut être honnête, une femme ça prend du temps, de l’argent et de l’énergie pour un résultat incertain qui en plus dépend pas forcément de nous. »

    Comme monter son entreprise, progresser au Piano, décrocher le bon job.. c’est la vie. On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a et on essaye de progresser.

    Mais là on ne parle pas de pétanque ou d’autres occupations du dimanche, mais d’une bonne femme. Comment vit-on lorsqu’on se dit (à 25 ans !) qu’on passera une vie sans femme et sans sexe ?
    ce qui est marrant c’est de prétendre qu’on a le « choix » ou qu’on peut « régler » un problème comme les femmes en allant aux putes deux fois par mois.

  • @lecter concernant les mgtow hardcore qui proscrivent toutes relations avec les femmes, je pense que ce sont principalement des mec incapables de conclure, type le puceau de 30 ans qui te sort toutes des putes, le mouvement peut leur servir d’excuse.

    Parce que s’il y a bien quelque chose qui peut être plaisant avec les femmes c’est le sexe même si c’est surcoté vu comme on nous vend le machin depuis l’enfance.

    Concernant les relations tarifées, au moins on est sûr du résultat, combien de mec reviennent de boite ou autres, les couilles toujours pleines et le portefeuille vide, après je cautionne pas les relations tarifiés, tout comme les poupées sexuelles, je trouve ça super glauque, pareil pour les utérus artificiels, on peut pas critiquer les mères célibataires pour au final faire de même.

    Ça se saurait s’il tous les hommes en couple ou mariés étaient satisfaits sexuellement.

    Pour moi mgtow, c’est des mecs qui soit on compris le logiciel féminin et ont été dégoutés d’autant plus qu’on nous vend une fausse image de la femme, soit refuse d’avoir quelque chose en commun (mariage, maison, enfant) par survie, chose qui peut se comprendre et puis il faut être honnête, une femme ça prend du temps, de l’argent et de l’énergie pour un résultat incertain qui en plus dépend pas forcément de nous.

  • Ah mince.
    Je suis un MGTOW. Je l’ai appris récemment. Parce qu’avant, je l’étais sans le savoir: j’ai enfin mis un nom sur mon concept de ma vie et de mon comportement. J’ai toujours refusé d’appartenir à un mouvement, je préfère ne pas m’investir, car selon le vieil adadage « tout ce qui dépasse le nombre de deux individus devient de fait une bande de cons ». Me voila rattrapé par la définition MGTOW. Je baisse les armes, j’en suis un. Pourquoi pas? On ne va pas contre son destin, après tout :-)

    Il faut comprendre une chose: être MGTOW n’est pas un pis-aller de gens qui y sont contraints (Pas assez beaux, pas assez riches, pas assez valorisant pour une femme, bref ceux qui ne peuvent pécho. Sans forfanterie, ce n’est pas vraiment le cas. Mais bon, il faudra me croire sur parole et je sais bien que sur internet c’est difficile).
    C’est juste un choix. Qui nous convient. Ce qui n’est pas un crime, si?

    On est misogynes. Ben oui, comme tous ceux qui ont beaucoup pratiqué l’autre sexe, qui l’ont expérimenté et qui ont démonté les ficelles. Ce qui ne veut pas dire qu’on n’apprécie pas les femmes. J’ai des amies, des amantes, des voisines charmantes. Il y a des filles tout à fait brillantes et intelligentes, pleines de gentillesse et pleines d’empathie. Et qui en plus sont tout à fait convenables voire performantes dans des activités plus intimes. Pas de souci.

    Mais bon, on n’a pas que ça à faire. Avoir plaisir à échanger (des mots, des idées, des fluides corporels) de temps à autres, c’est très bien. Mais il y a tant d’autres choses à faire, de bien plus créatif, amusant, personnel, sensuel que pour ne pas apprécier de ne pas les avoir à demeure .

    Je me rappelle que même il y a des années, oh… vers les 25/30 ans, lorsque je me retrouvais raccompagnant une jeune femme chez elle-chez moi- à l’hôtel, je me disais  » et voila! on recommence les conneries. Ca va prendre encore du temps, de l’énergie, des cris et des larmes de ruptures. Mince de perte de temps. Mais la victime est si belle et le crime si gai… »

    Et plus on prend de l’âge, plus les désavantages semblent si évidents: au lieu de gérer cette relation, j’aurais pu peindre un chef d’oeuvre, découvrir le monde, écrire un roman (ou deux) …
    Et il ne faut pas oublier que le désir profond et en général bien planqué des filles est diamétralement opposé au nôtre. Et que certaines (que j’ai prudemment évitées, ou qui se sont très vite rendu compte qu’avec moi, il n’y avait pas l’ombre d’une chance d’obtenir un bon divorce (je ne me marie pas) et donc une pension alimentaire (qui aurait été conséquente). Car des garces, il y en a . Des filles bien aussi. Mais bon…..

    Et ce n’est qu’une petite part du problème. J’insiste: non, les relations que j’ai eues se sont bien passées, en règle général, ce furent des femmes tout à fait charmantes. Mais ce n’est pas pour ça qu’on ne réalise pas qu’en grattant un peu on a des visions tout à fait opposées: non, je ne compte pas nidifier, inutile de tenter toutes les manipulations féminines pour m’entraîner dans ton trip, petite. Et non, je ne t’accompagnerai pas dans une soirée au bout du monde ou se retrouveront toutes tes copines pourries. Et non, je ne me ferai pas assistant de gestion à la Sofico pour satisfaire ton besoin de normalité. No one chance.

    Et puis, en lisant cet article, qui est une tentative d’expliquer ce mouvement nouvellement déclaré, on oublie aussi une ou deux positions qui selon moi sont importantes dans le « cahier des charges – j’évite le mot « philosophie » – MGTOW:
    – On ne veut pas et on ne cherche pas le pouvoir, contrairement au reste du monde: on s’en fout, on vous laisse vos jouets
    – on n’a aucune velléité concernant l’argent: si on a de quoi financer notre manière de vivre et nos jeux (de la Playstation à la Lamborghini, selon les envies et les normes de chacun) on préférera profiter de la vie ( la notre et vous laisser à la votre. Sans remords.

    Bon, tout ça doit être plein de fautes de frappe, voire de syntaxe ou de style: je ne relis pas.
    Je vais de ce pas assumer « ma charge mentale » si chère aux féministes, ces derniers temps. :-)

    See you, folks!

  • @Ane Onyme : c’est ton droit de ne pas être convaincu. cependant, il ne s’agit pas d’une liste exhaustive. Les problèmes évoqués par MGTOW concernant principalement les divorces / grossesse indésirés, l’idée que je défend est qu’il faille éviter ces divorces donc choisir une femme dont le système de valeur est totalement incompatible avec le divorce (d’ou les valeurs évoquées).

    Maintenant, tout dépend de la sensibilité que tu as, si tu désires ne pas avoir de relations sexuelles pendant les 50 ou 60 prochaines années.. personnellement je ne peux pas: malgré le fait d’etre relativement tolérant à la solitude et être capable de vivre normalement pendant 6 à 8 semaines sans sexe (ni masturbation), aprés je commence à être frustré. D’autres gars sont frustré à 1 semaine.

    A moins de décider (et d’avoir les moyens) de vivre une sexualité tarifée, il n’y a pas d’alternative à chercher la compagnie des femmes (donc séduire) et c’est incompatible avec la version hardcore de MGTOW.

  • @Lecter

    Pour faciliter la lecture des commentaires, je rappelle la liste de tes critères pour choisir une meuf, qui ne me convainc d’ailleurs qu’à moitié voire pas du tout!!!… ^^

    « D’ou l’importance du système de valeur et de l’age de la jeune femme afin de juger de la fiabilité de l’union. J’ai parlé aussi du pedigree, de sa famille, sa relation avec sa mère et son père, la relation des parents (s’ils sont divorcés = out).. il faut véritablement mener une enquête, afin de minimiser ce risque au maximum. »

  • @Ane Onyme : le risque devient infime quand tu as bien bossé en amont (avec les critères que j’ai énuméré), si tu « plonges » dans quelque chose dont le cout est sérieux (gosse, mariage) sous pretexte d’amour ce risque sera effectivement elevé.

  • @Lecter

    Excellente remarque sur l’impasse des «robots sexuels» et des putes pour remplacer les femmes : ce qui séduit et excite l’homme chez une femme, c’est aussi l’idée de l’amour qu’on espère vivre avec elle. Mais avec une pute tarifée, il n’existe évidemment aucune notion d’amour, fût-ce illusoire, et je ne parle même pas des robots sexuels. C’est d’ailleurs précisément ce qui fait que la privation sexuelle n’est pas si douloureuse pour un homme qui penserait que toutes les femmes sont des putes imbéciles, grégaires et hypocrites, car il n’existe simplement presque plus rien à désirer chez les femmes pour cet homme. Mais peut-être est-il temps, au niveau socio-culturel, de redécouvrir les mariages arrangés plutôt que les mariages d’amour, et peut-être aussi la pratique de la dot des femmes avant le mariage, sans oublier l’importance de fonder une famille à laquelle il faudrait transmettre des valeurs et un patrimoine.

    Par contre, tu ne peux pas reprocher aux MGTOW de dire prétendument «je ne joue pas parce qu’il y a un risque infime», car le risque est tout sauf «infime», en l’occurrence : il y a au moins 45% de mariages qui débouchent sur un divorce en France, et beaucoup de mariages qui subsistent en dépit d’une femme qui tape sur les nerfs de son mari. Cela n’est pas du tout un risque «infime».

  • @Leo pourrais tu faire un article sur ce que tu appelles « right girls »?
    Quels sont pour toi les caractéristiques d’une right girl?
    Vu le nombre de fois que cette expression à été reprise dans les commentaires, il semblerait que nous ayons tous et toutes un avis divergeant à ce sujet qui ne laisse personne indifférent.
    Ce serait intéressant de connaître l’avis d’un jeune homme occidentale, neutre (ni féministe ni MGTOW), ayant une bonne connaissance du logiciel féminin et n’étant pas devenu misogyne, gay ni n’ayant expérimenté une quelconque tentative de suicide après avoir été confronté à notre illogisme et nos contradictions permanentes.

    @Lecteur, je partage le point de vue de MGTOW francophone quant à la dévaluation inexorable de la femme sur le marché du désir, au vue des avancés scientifiques notamment en terme de robotisation, d’intelligence artificiel et surtout dans la confection d’HUMANOïDES.

    D’ici quelques années nous serons en mesure de créer des êtres humains à des fins sexuels, heu en fait, c’est déjà le cas…Il suffit pour cela d’utiliser la procréation assistée par sélection génétique afin de confectionner l’enveloppe charnelle désirée (couleur de peau, de cheveux et des yeux, taille, corpulence, silhouette, ratio taille hanche) une sélection minutieuse de différents ADN permet de déterminé les caractéristiques attribué à la sexdoll, degrés de Q, personnalité, tempérament, etc…Il sera donc tout à fait aisé de créer une sexdoll au physique de Scarlett Johanson, avec juste assez de jugeote pour savoir quand rire aux blagues pourries, une pointe de caractère histoire d’avoir un peu de tempérament au pieu et prendre des initiatives, suffisamment autonome pour subvenir à ses besoins, mais sans réelles ambitions afin de ne jamais devenir une menace et bien sûr un degrés minimal d’imprévisibilité histoire de maintenir un facteur surprise appréciable, sans pour autant laisser la place à de quelconques envies de rébellion.

    Un humanoïde de ce calibre aura surtout l’avantage de rien exiger en retour, retirant ainsi à son « propriétaire… Ou utilisateur », toute possibilité de se remettre en question, de travailler sur ses propres failles, vices ou déviances…

    En effet, dans quelques années, seul les plus courageux (hommes et femmes) seront en mesure d’entretenir des relations avec des êtres humains « non-humanoïdes », quant aux autres ils se condamneront à fréquenter uniquement des sexdolls, fautes de pouvoir supporter les vrais femmes et deviendront comme les « poupées » qu’ils pénètrent assidûment, en sommes, ils finiront par perdre toute humanité.

    Science sans conscience n’est que ruine de l’âme (Rabelais)

  • Petit update qui va mettre tout le monde d’accord, je cite la dernière phrase du documentaire Red Pill (Cassie Jaye) :

    – MRA -> veulent changer le système
    – Red Pill -> veulent profiter du système à leur avantage
    – MGTOW -> veulent quitter le système

    Ces trois philosophies, découlent et sont nées à cause de relations hommes-femmes déséquilibrées.

    Hommes d’Influence s’efforce de résoudre les problèmes relationnels, plus le boulot sera fait, plus les trois philosophies qui en découlent seront gagnantes.

    Moins de relations foireuses -> moins de misère

  • @MGTOW francophone : je suis à 80% d’accord avec toi (ce qui est déjà pas mal). Néanmoins j’ai quelques reserves.

    —– —- —- —- « Les populations à bas quotient intellectuel sont incapables de maintenir des civilisations technologiques bâties par des populations à haut quotient intellectuel, l’Afrique du Sud est un bon exemple. »

    La distribution du QI suit une loi normale dans tout les pays, avec des moyennes basses dans les pays les moins éduqués (exemple, au Maroc, le 1/3 de la population est … analphabète). Mais affirmer que quelqu’un a un QI faible parce qu’il appartient à une population donnée est un raccourci qui est faux.. par exemple, le QI moyen en Inde est 82.. alors que le concours d’entrée à l’Indian Insitute of Technology (une sorte de MIT local) est le concours scientifique le plus difficile au monde et que l’inde produit 600.000 ingénieurs par an.
    Je suis d’origine Marocaine est j’ai toujours carburé en test de QI; que ce soit dans mon école d’ingé (une entreprise Française était venu nous voir pour un recrutement) ou sur le net (le plus fiable que j’ai passé, payant, anglophone, possédant une loi normale basé sur des milliers d’internautes, était de 142).. et je peux te dire que je ne fais pas le poids face aux nombreuses pointures qui réussissent chaque année à entrer à X ou Ponts et Chaussés . Ce constat est valable aussi pour d’autres pays dit « à faible QI » (j’ai cité l’Inde, mais le pakistan, l’Iran sont dans le meme cas).

    Les populations d’Europe n’ont pas toujours été à la pointe de la technologie ou de la science, notamment entre le 9e et le 12e siècle, période d’apogée de l’empire islamique, les Européens à cette époque aprenaient l’arabe pour pouvoir traduire les Avéroes, Avicenne et autres savants.. les savants musulmans ont littéralement inventé des domaines qui n’existaient pas (la Chimie, l’ALgèbre et, quelques siècles plus tard, la sociologie avec Ibn Khaldoun le Tunisien).

    Maintenant, il est certain que voir débouler des hordes de célibataires parasites qui n’ont aucun civisme sous le label « réfugiés » (alors que pour plusieurs d’entre eux, ils viennent de pays qui ne sont pas en Guerre) et à qui on donne un toit (alors que des milliers de SDF Français crèvent de Froid chaque année) est pour le moins irritant. il faut juste comprendre que la cause est politique et non raciale. IL y a des lois qui ne sont pas appliqués à cause de cette maladie qu’on appelle le gauchisme, il y a aussi une certaine « élite » dominatrice, habitué à changer les destins des nations, qui joue du pipeau (et de la moraline) pour inciter à acceuillir de plus en plus d’étrangers (dont le pays n’a pas besoin) .. tout ca existe.

    Les flux migratoires doivent faire l’objet de quotas par pays, qui sont établies selon les besoins des régions (ce que fait la Russie par exemple) et non laisser débouler des gens qui ne parlent meme pas la langue.

    —- —– —- —- —- « Certains mgtow qui se projettent, pensent que le futur apportera les sexbots (robots sexuels) ce qui enlèvera le monopole du sexe de la femme. »

    Le moins qu’on puisse dire c’est que ce n’est pas pour demain ! Toutes les études menées sur la prostitution pointe une chose : l’insatisfaction chronique du client. C’est à dire qu’avec un être humain, qu’on a payé et qui réagis physiquement à l’acte sexuel, change de position, est actif.. le mec n’arrive pas à se satisfaire car il y a quelque chose de fondamental qui manque, la sensation du « Fake » .. je n’ose pas imaginer ce que ca donnera sur un « robot » sexuel.

    Ce qui est marrant c’est que les concepteurs sont toujours dans un délire de « peau » qui se rapproche le plus de celle d’une femme, IA qui va répondre à telle ou telle question, mais tant que ce robot sera une masse inerte avec zéro capacité d’initiative, ca sera totalement obsolète.. d’ailleurs, la satisfaction masculine a une grande partie avoir avec la conquete; Une prostitutée tout comme une sex doll ne peuvent pas dire « non ».. puis il y a un coté assez sordide dans le fait de « nettoyer » le robot aprés usage, ou bien l’emmener en réparation parce qu’une main s’est cassé ou qu’un bug s’est déclenché dans l’IA .. ce n’est pas la joie, surtout en mettant en perspective le prix (astronomique) pour un tel gadget. Donc c’est au mieux une « solution » de substitution qui sera opérationnelle dans 50 ans (avec des cyborgs femelles à la Ghost in the SHell).
    Que faire en attendant ?

    —– —— —– —- —– « L’hypergamie (monkey branch), le solipsisme et le gynocentrisme reflètent la nature des femme. C’est universel. »

    Entièrement d’accord. Sauf que ca fait partie de la nature animale de la femme. Tout comme la prédation chez l’homme (lorsqu’il a le choix). Là aussi, que ca soit Tiger Woods ou un routier, c’est universel. Nous avons envie de penétrer le maximum de femmes. C’est comme ca que notre espéce a survécu.

    Il y a beaucoup d’hommes qui ont avalé la « pillule rouge » mais qui ne sont pas prêt à vivre une vie sans sexe. Au fur et à mesure qu’ils vont prendre de l’age le nombre des partenaires possibles vont décroitre. la qualité aussi, étant donné que les femmes les plus désirables se seront mises en couple. il ne restera alors que la misère de la prostitution.

    Les problèmes liés à la putification de la femme occidentale sont vraies, réelles et juridiquement couteux.. à condition :
    1- d’être marié avec une femme « occidentale » (plus un concept qu’un lieu de vie)
    2- de divorcer.

    J’ai connu une jeune femme Russe qui flippait parce qu’elle n’était pas marié à 23 ans. Alors qu’une Française à cet age est encore en train de faire des « expériences ». Divorcer pour une femme élevée dans un environnement Chrétien (ou religieux en général) est un traumatisme, un quasi échec par rapport à son système de valeur.

    Les hommes sont de grands romantiques. ils ont crée le romantisme, les femmes l’écoutent ou le lisent. Ils pensent que l’état de grace de l’amour durera éternellement, alors que les femmes, plus pragmatiques, sont plus tacticiennes (leurs role naturel, étant donné qu’elles devaient s’occuper de bébés, faire des reserves..) du coup ils se font piéger souvent dans des relations qui n’aboutissent pas, car ils n’ont pas choisi une femme fiable.

    D’ou l’importance du système de valeur et de l’age de la jeune femme afin de juger de la fiabilité de l’union. J’ai parlé aussi du pedigree, de sa famille, sa relation avec sa mère et son père, la relation des parents (s’ils sont divorcés = out).. il faut véritablement mener une enquête, afin de minimiser ce risque au maximum.

    Mais si on dit « je ne joue pas parce qu’il y a un risque infime » c’est qu’il y a un problème.. surtout si on étend cette logique à tout. Je ne conduit pas une moto parce qu’il y a un risque, je ne monte pas à cheval parce qu’il y a un risque et j’évite les femmes parce qu’il y a un risque. Perso, je suis tombé de cheval 3 fois (assez impressionnant, surtout quand tu fais un tonneau avec un animal de 600 kg), tombé de moto aussi (gliassade de 5 m et jolie « road rush » sur mon abdomen car ma veste de protection est remonté) et je me suis fracassé la tête en obsession amoureuse 3 fois (sueurs nocturnes, rêves, incapacités à focuser).. c’est notre condition humaine, notre vie, et elle se terminera bien assez tot!

    Quand une femme de 35 ans+ revendiquée féministe critique MGTOW et leurs dit « man up », j’ai envie de lui dire « yes m’am, mais pas avec toi ».

  • @Léo : pour résumer, ton article politiquement correct et parfaitement conformiste t’a fait passer pour un pitre concernant le sujet MGTOW. Ça s’est passé exactement comme Joakim Brasseur t’en avait prévenu avant la rédaction de ton article : si tu choisis d’écrire sur un sujet auquel tu ne comprends rien, tu passes pour un bouffon.

  • J’ai lu ton article et j’avais posté ce commentaire sous la vidéo de Stéphane Edouard « BalanceTonPorc ». Ce message est aussi pour toi.

    Je te fais un petit résumé de ma critique sur ton article, ensuite il y a mon message original pour Stéphane Edouard, qu’au passage j’apprécie.

    Ton article est léger. Tu relèves certaines choses intéressantes et justes (la pyramide de Maslow, le pourcentage d’attirance (loi de Pareto), l’aspect social de l’homme) mais cela n’explique pas grand chose au final. Tu expliques le biais d’une partie des mgtows qui ne seraient pas dans le top 20% mais tu omets ton biais et celui de Stéphane, c’est-à-dire votre commerce. Si une majorité des hommes étaient mgtow, vous seriez finis et ça tu ne le prends pas en compte dans l’équation. Votre business (que je ne reproche pas) est basé sur le sex-drive des hommes envers les femmes.

    De part la misandrie totale et systématique des juges des affaires familiales, de la police, des médias et de l’état, de plus en plus d’hommes deviendront des mgtow, c’est inexorable. Il y a également l’avènement des sexdolls et des sexbots. Le marché américain et asiatique explose et d’ici quelques années, les sexbots seront quelque chose de normal et d’habituel. Le prix du marché pour les femme (SMV sexual market value) chutera encore plus.

    https://www.youtube.com/watch?v=851Tx479ivM&list=PLxFMEyiHlWKep2bJ6MFvzJoMVl569jqd6

    https://www.youtube.com/watch?v=OqEBF2F-4z8

    La fin de ton article n’a rien de nouveau, en gros c’est « man up » et trouvez la bonne. C’est du foutage de gueule, mais c’est normal, tu vends un produit ce que ne fond pas les mgtow.

    Il n’y a pas de NAWALT (not all women are like that), il n’y a que des AWALT (all women are like that). L’hypergamie (monkey branch), le solipsisme et le gynocentrisme reflètent la nature des femme. C’est universel.

    Une femme ne sera ni loyale et ne vous aimera pas. C’est une question de psycho évolutionnaire. Les femmes cherchent les good men une fois que le SMV a chuté de part leur âge (the wall) et le km de queues qu’elles ont pris. Plus personne ne les voudra à l’exception de quelques crevards cocus.

    La suite? Ça va mal finir (un peu comme Rome). Les femmes votant majoritairement à gauche et pour l’ouverture des frontières et toujours plus d’aides sociales, ça ne s’arrêtera pas pacifiquement. Le jour où les hommes ont donné le droit de vote aux femmes, c’était terminé. Les femmes sont majoritaires en démocratie et tous les politiciens s’appuient sur les votes féminins.

    Selon Joseph Daniel Unwin qui a étudié environ 80 civilisations (voir la vidéo de Black Pigeon Speaks), une fois la libération sexuelle des femmes opérée, un retour en arrière est impossible, c’est empirique. On va vers une destruction.

    Derrière cet article, tu es cruel envers les pigeons qui goberont ton dernier paragraphe concernant les NAWALT. Ces hommes ont de grandes chances de se faire accuser de violence domestique, attouchement, viol pour un oui ou un non. Ils divorceront (75% des demandes viennent de tes NAWALT) probablement, perdront leur bien immobilier, une immense partie de leurs ressources et l’état volera ses enfants au profit de madame.

    En étant avec une femme, vous autorisez cette dernière à détruire votre vie et votre réputation à jamais.

    Tiens, ça vient de sortir, un médecin a sa carrière bousillé sans doute une NAWALT, tu ne crois pas?: https://www.youtube.com/watch?v=-GeiXGP59CI

    Je te rappelle également que même des alphas comme Brad Pitt (fausses accusation de violence) ou Johnny Depp ne peuvent rien faire face à l’état gynocentrique et leurs ex-NAWALT qui ont tout fait pour les détruire.

    Faudra que tu nous expliques ou nous donne des conseils pour ces hommes qui ont des centaines de fausses accusations de viols et violence domestique dans le monde. Quel conseil à des alphas comme Johnny Depp? Pour Brad Pitt? Pour Robin Williams qui s’est suicidé tellement sa mise en esclavage financière et émotionnelle pour son ex-NAWALT l’a consumé?

    Ici aussi, ce chauffeur de taxi aurait dû « man up » où trouver une NAWALT comme cliente, non?
    https://www.youtube.com/watch?v=eUZ2Wb-JhlQ

    Sans cette caméra, il serait enfermé une dizaine d’année en prison parce que la société, la police et l’état sont gynocentriques au possible. Ça tu n’en parles pas dans ton article.
    C’est clair que tu ne maîtrises ton sujet. Ton article est léger et faible mais au moins tu ne charges pas trop les mgtows. Je pense que c’est article commandé par ton boss. C’est normal vous faites du business avant tout, vous n’êtes pas là par altruisme masculin, la fameuse bromance.
    Tu restes néanmoins tradi avec le fameux « man up » et NAWALT, qui est un mythe prouvé par la sociobiologie. Les femmes ne sont pas fidèles et ne le seront jamais. Pareil pour l’amour. Elles sont programmées pour aimer leur descendance, pas leur homme, c’est d’ailleurs la pilule rouge la plus dure à avaler.
    Elles sont aussi hypergames, ce qui fait qu’un homme ne pourra jamais avoir l’esprit tranquille en étant en couple.

    PS1: Si tu pouvais également dire à ton boss que ça ne se prononce pas M-G-T-O-W mais migto.

    PS2: Pour les statistiques de viols. Selon une des études les plus complètes américaines de 1992 (je peux retrouver la source, citée dans le livre « The feminism lie » de Bob Lewis), 40% des femmes ayant passé sous le détecteur de mensonge, ont menti.

    ……………………………………………………….
    Message original pour ton boss
    ……………………………………………………….

    Pour Stéphane Edouard :

    Bonjour, mgtow n’est pas un mouvement ou une association mais une philosophie.

    Pour comprendre les motivations premières de ces gens, je te conseille ces vidéos :

    – La philosophie MGTOW: Distribution massive de pilules rouges par Paul Kersey
    https://www.youtube.com/watch?v=SE4AhGeRql4

    – Comprendre et prédire le comportement des femmes: Hypergamie, Briffault, Solipsisme et shit tests (vidéo traduite en français)
    https://www.youtube.com/watch?v=l3tVtxCuXtQ

    – Pourquoi les femmes détruisent les nations et les civilisations par Black Pigeon Speaks (vidéo traduite en français par Kersey je crois)
    https://www.youtube.com/watch?v=HLNOCbVkONg

    – L’analyse coût/bénéfice du mariage, des relations courtes et du MGTOW (vidéo traduite en français)
    https://www.youtube.com/watch?v=F97gOHigerg

    La compréhension du mgtow se fait grâce à la compréhension de la nature humaine et des polarités hommes-femmes. L’hypergamie, les lois de Briffault, le solipsisme et surtout le gynocentrisme doivent être compris pour comprendre les mgtow.

    Pour résumé, si les hommes se marient et ont des enfants ou des relations longues durée, ils risquent de tout perdre: leurs enfants, leur bien immobilier, leurs ressources et devoir payer une pension à vie, ce qui s’appelle de l’esclavage ou du salariat forcé. Ces hommes seront violés mentalement, émotionnellement et matériellement par les juges des affaires familiales qui sont majoritairement des femmes et acquis au tribalisme féminin.

    75% des demandes de divorce émanent des femmes.

    Le coût/bénéf n’en vaut plus la chandelle. Le mariage étant un contrat-escroquerie entre toi, une femme et l’état. L’hypergamie incontrôlée et le gynocentrisme de l’état, des médias et de la majorité des betas orbiters font que les relations hommes femmes sont toxiques.

    Les mgtow ont compris que la société est profondément misandre et ne se soucie pas d’eux qui selon elle sont des êtres-objets jetables. De plus, la femme n’a plus besoin d’hommes. L’état la protège avec la police et lui donne les ressources — volées aux hommes par les impôts — à elle et sa descendance.

    Les mgtow préfèrent suivre leur propre voie et utiliser le principe de « self-actualisation » cher à Maslow.

    Des millions d’hommes sont des mgtow et de toutes les races, c’est d’ailleurs fortement développé dans la communauté afro-américaine qui est maladivement gynocentrique, mais la majorité des grands chaînes mgtow sont des Blancs.

    Selon moi, le meilleur est « Turd Flining Monkey ». Tu devrais visionner sa vidéo sur « l’Iran, les féministes et l’islam ». Ça explique bien le problème. Il n’y a pas de conspiration féministe ou de la communauté organisée, mais bien la nature des femme qui si laissée tel quel — « on their own device », détruit tout.

    Il pense que le compromis idéal est le « soft patriarcat ». L’homme a l’autorité sur sa famille et ses enfants, en échange il a la responsabilité. Le problème est qu’aujourd’hui les femmes ont l’autorité grâce aux féministes et aux chevaliers blancs cocufiés mais elles n’ont pas de responsabilité et n’assumeront jamais cela. Le responsabilité est toujours du côté des hommes — payer les pensions, assumer le rôle sacrificiel, etc. — alors que l’état lui a retiré toute autorité et si il l’utilise un peu, il sera accusé de « viol » ou « violence domestique » et perdra tout : famille, enfant, argent, amis, réputation.

    Ce système matriarcal et gynocentrique est dysfonctionnel. Il est en train de mourir sous nos yeux en faisant des dégâts collatéraux titanesques.

    Turd flinging monkey explique que le remplacement racial des Européens et des blancs en général se fait parce que la fertilité décline fortement. La raison est simple : plus une femme a accès aux études, l’éducation, plus elle quittera son rôle de mère et fera un enfant tardivement ou pas du tout. Les féministes lui ont vendu le rêve de la « working woman » alors qu’une fois en pleine carrière elles ne trouvent plus de « good men » car les hommes ne sont plus intéressés par elle car elle est vieille, usée, sans doute quelques mst transmis par d’ancien alphas et est mentalement endommagée.
    Les hommes voulant trois choses: Une femme jeune, belle et avec de la vertu (=le moins d’hommes dans sa vie, pas de « cock carousel »). Les femmes ayant une fenêtre reproductive courte, une fois leurs études finies et leur carrière bien entamée, c’est trop tard pour elles. Elles ne pourront jamais concurrencer une femme fertile de 20 ans. En toute logique, elles devront acheter des chats et des godemichets pour la suite de leur vie.

    Selon Turd flinging monkey, soit les hommes blancs enlèvent de force les droits de femmes et la fertilité repartira tout comme une certaine forme de traditionnalisme, soit ils seront remplacés par des populations du tiers-monde islamique qui possèdent un patriarcat hardcore mais amèneront leurs propres problèmes : violences, quotient intellectuel bas, faible productivité, utilisation abusive des aides sociales. Ce dysgénisme généralisé détruira — et est déjà en train de le faire — la cohésion sociale (ethno-raciale), la démocratie et la civilisation. La civilisation européenne disparaitra — en tout cas à l’ouest — car les sociétés et les civilisations (construction sociale) sont crées par les races et les ethnies (construction biologique), pas l’inverse. L’Islande a été crée par les Islandais pas par les Aborigènes d’Australie.

    Les populations à bas quotient intellectuel sont incapables de maintenir des civilisations technologiques bâties par des populations à haut quotient intellectuel, l’Afrique du Sud est un bon exemple.

    A ce rythme, l’Europe de l’ouest sera transformée en désert islamique ou en ghetto africain, selon la perception de chacun.

    Toi comme moi savons que ton business (de qualité) est d’abord fondé sur une des causes (si ce n’est la cause) première de l’histoire de l’humanité et des civilisations: Le sex-drive des hommes.

    Si demain tu prêchais la philosophie mgtow, ton business en serait gravement affecté, c’est indéniable car tu n’aurais plus rien à décoder ou à vendre à des mgtow.

    Néanmoins, je trouve que tu es loin des pua aux techniques magiques qui sont des gynocentristes qui s’ignorent. Toute leur vie consiste à chercher la validation d’un être avec un vagin.

    J’apprécie grandement tes vidéos. Tu as une formation solide le tout accompagné d’une compréhension et de réflexions profondes. Bravo.

    Certains mgtow qui se projettent, pensent que le futur apportera les sexbots (robots sexuels) ce qui enlèvera le monopole du sexe de la femme — elle perdra donc son seul pouvoir — et ils espèrent aussi des futures technologies comme le clonage ou l’enfantement extra-utéro qui arrivera inexorablement. Ces gens ne sont pas anti-familles mais pro-hommes.

    Autre sujet, tu es cité en exemple positif de métis intelligent dans l’introduction de la vidéo « Pour ou contre la diversité – Jared Taylor vs Wilfred Reilly » de Paul Kersey.
    https://www.youtube.com/watch?v=ZRMK_em7xno

    L’intro dure une dizaine de minutes, tu es cité vers la fin.

    Je te salue.

    « Alpha fuck, beta bucks. »

  • Merci lecter pour ton message, ça fait plaisir.

    1,5 millions d’hommes en taule parce qu’ils ont pas payé une pension alimentaire, c’est tellement dingue que ça en parait impossible!!!

    Concernant le mariage avec « l’amour » comme raison principale, je compare ça à créer un projet, une entreprise … avec ton meilleur pote sans prendre en considération ses compétences, bref c’est stupide et dangereux, j’en veux pour preuve que c’est depuis qu’on se mari par « amour » qu’il y a jamais eu autant de divorces.

    Dès l’adolescence on devrait prendre la pilule rouge, notamment pour approfondir les différentes valeurs qu’ont les femmes, sexuelle et maritale, malheureusement à notre époque la première valeur à bien trop pris le pas sur la seconde.
    Le passé sexuel devrait faire office de cv et être détaillé, qui aurait rationnellement envie de féconder ou se marier avec une (ancienne) sal….

    Combien de femmes voient le mariage comme un contrat avant tout, je peux même mettre les hommes féminisés dans le lot.

    Avec la génération 2000 qui aura toujours vécu avec les réseaux sociaux, je suis pas vraiment optimiste pour l’avenir.

  • @lecter

    Comme je l’ai écrit:

    – D’ACCORD sur les constats sociaux (beaucoup d’articles en parlent ici)
    – PAS D’ACCORD sur le fond et la forme de la solution (troisième voie et réconciliation par le haut)

  • — Jen : « Ce qui m’amène à la question suivante, si nous les femmes sommes toutes des pétasses idiotes pourquoi est-ce que la majorité des hommes continuent-ils de flirter et de draguer les femmes? Autant contacter une pro direct vous ferriez des économies! »

    Je ne dirais pas que 100% des femmes sont des pétasses. Mais nous vivons dans un monde hypersexualisé (affiches de pub, film, livres) et ou les femmes rivalisent en apprétement pour attirer le regard des hommes.. d’ailleurs ca serait une bonne question de savoir pourquoi les femmes dépensent elles aussi une fortune en maquillage et en tenues souvent pas trés confortables (chaussures notamment) .. je pense que là aussi il y aurait matière à faire des économies ;-)

    la disponibilité sexuelle des hommes (contrairement aux autres espèces qui s’accouplent une fois par an) est issue de millions d’années d’évolution.. la putification récente de la femme occidentale est trop récente pour qu’on puisse s’y adapter. Autrefois, il fallait s’accoupler avec le maximum de femmes parce que 5 gosses sur 7 ne dépassaient pas l’enfance.. maintenant il y a du savon et de la péniciline. il serait judicieux de freiner un peu;; sauf qu’il y a le porn qui a prix le relai.

    Mais ne t’inquiètes pas, des études montrent que le taux de testostèrone baisse de génération en génération.. au japon, 40% des hommes adultes n’ont jamais fait l’amour et n’eprouvent aucun désir sexuel. Tenez bon, vous serez bientot tranquilles ;)

  • Article bien ficelé Léo, un peu dommage de prendre le parti du consensus (inconsciement peut-etre); à savoir en gros : MGTOW était au départ un « truc bien » qui a dégénéré car issu d’un milieu exclusivement H++ (donc caca).

    Entre parenthèses, les gars qui écrivent des articles sur ReturnOfKings sont loin d’être les ratés qu’on pourrait penser, certains sont pilotes de ligne, d’autres des polyglottes qui parcourent le monde ou des vétérans de l’armée. Ils écrivent des articles sur plein de sujets (ca va de la musculation, à la rhétorique ou encore comment faire valoir ses droits lorsqu’on se fait arrêter par un flic aux US).. et pour infos, il y a un article assez virulent à charge des MGTOW sur ROK.. mais passons.

    Le drame de MGTOW est que ceux qui en parlent le mieux sont ceux qui sont passé à « autre chose » justement, donc qui ne trainent plus sur les forums de teenagers.

    D’abord le « Own Way » ne veut pas dire forcément « loin des femmes ».. comme il s’agit d’un mouvement assez subversif par rapport à l’idéologie dominante (l’amour, le sexe, la guimauve et Ryan gosling qui chiale) ont montre volontiers les cas les plus extremes et les plus déviants, à savoir les geeks puceaux qui affichent des pancartes et disent des aneries sur internet.. à ta décharge, se sont ceux qui sont, par définition, les plus visibles sur le net.

    —— « MGTOW, n’est pas un choix décidé, mais une fatalité subie et justifiée à postériori (ucronie). »

    Ca serait une réecriture si cette fatalité touchait uniquement les MGTOW ou si, ces MGTOW étaient des gentils losers qui n’ayant aucun succès avec les femmes se retranchent derrière ces concepts.. or il n’en est rien : beaucoup de ces hommes avaient du succès, se sont mariés et se sont fracassé la gueule dans des divorces couteux .. il y a d’autres hommes qui ont du succès, du choix et constatant l’injustice des lois, ont juré de ne pas se laisser piéger par une institution qui va les priver de leurs ressources, maison et famille.

    mais qu’importe au fond ? réecriture ou pas, les lois et les constats sociaux (qui sont éloignés de toute tentative de séduction) vont dans le sens MGTOW car..

    .. il faut comprendre le contexte et la vie des hommes qui ont crée ce mouvement. Les états-unis ont (en gros) 15 ans d’avance en matière de féminisme virulent et exterminateur. Aujourd’hui, les hommes Américains ont juste une trouille bleue des femmes, déjà au niveau des études il y a désormais une majorité de femmes dans les campus US :

    —– « The number of men attending college for every 100 women has dropped from 117 in 1970 to 75 in 2011. According to the National Center for Education Statistics, there are only three men college graduates for every four women. »

    au delà de l’aspect financier, les hommes ont peur d’être qualifié de violeur s’ils regardent une fille sur le campus (il y a un terme qui est devenu à la « mode », qui est « rapy », quand une fille décrit un mec qui la regarde « he looks rapy ».. d’ailleurs c’est ce qui arrivera en France rapidement).. il y a des centaines de cas ou la fille se reveille aprés une nuit de folie arrosée (en dessous de master, les études de bachelor aux US consistent en des beuveries / spring breaks, la réputation des universités n’est sauvé que par les thésards et les publications de chercheurs… souvent étrangers) et décide qu’elle n’était pas tout à fait sur d’etre d’accord. Une amie lui conseille alors d’aller voir le doyen et de reporter l’affaire, elle se retrouve propulsée comme « héroine » et le mec se retrouve en taule car il n’a pas « assurer un pacte verbale » avant de coucher avec elle. Des histoires de dingues comme celle-ci il y en a plein labas..

    Devant un juge, un homme face à une femme a une « chance » de perdre quasi systématique. Les hommes (mariés) sont décrits depuis les années 80 dans les sitcoms comme de gentils losers qui ne peuvent rien faire sans leur épouse géniale et drivée (souvent avocate ou corp. exec). Ne parlons pas des lois en matière de divorce, garde d’enfans (75% en faveur des femmes).. en matière de conception ou de décision d’avorter, l’homme n’a aucun droit, si la femme décide de continuer une grossesse (que lui ne désire pas), elle a le droit et il devra payer pour ce gosse pendant 18 ans, si par contre il désire l’enfant et que elle non, là aussi elle a le droit d’avorter… à l’inverse, un homme qui décide de faire un test ADN pour savoir si l’enfant est bien le sien peut etre condamné à de la prison (sic) par contre, une femme peut obliger un homme à faire un test ADN « obligatoire » pour prouver qu’il est bien le père.

    Aux états-unix, il y a 1.53 million d’hommes en prison pour .. « child support ». C’est à dire que, n’ayant juste pas les moyens de subvenir aux besoin de leurs leurs enfants.
    —-
    http://www.ncsl.org/research/human-services/child-support-and-incarceration.aspx

    MGTOW n’est que le symptome d’un mal beaucoup plus profond : les hommes Américains disparaissent de la vie sociale, ils sont en « grève » (cf. Men on Strike – dr. Helène Smith), ils ont la trouille des femmes et évitent les lieux de « séduction », ils ont la trouille d’etre considérés comme des pédophiles et évitent donc les lieux ou se trouvent des enfants (club de baseball de quartier qui ne trouvent plus de volontaire, école ou il n’y a plus que des profs femmes.. ), ce phénomène, combiné avec les taux de divorce élevés, fait qu’il y a une génération entière de garçons Américains qui vont grandir sans aucune présence masculine ou « role model » autour d’eux.

    Qu’on ne s’y trompe pas : Les responsabilités familiales et le dur la beur ont toujours été du coté masculin et les hommes qui ont proné la philosophie MGTOW ne sont pas des oisifs ou des dégonflés.. seulement voilà, dans les années 50 ou 60 ce « deal » était gagnant pour les hommes. On leur demandait d’assurer le gite et le couvert, supporter le poids d’une famille (souvent 2 ou 3 enfants) avec un salaire unique tout en tenant le role de père (valeurs familiales et chrétiennes) et en échange, il avait une jeune nubile mince et féminine qui s’occupe de ses enfants et de son mari et chez qui le mot « divorce » ne fait pas parti du dictionnaire.

    Aujourd’hui, ces responsabilités sont toujours présentes ; car malgré le baratin de la femme émancipée, elle peut choisir d’arreter de travailler aprés sa grossesse et de se « consacrer à sa famille » (en allumant le lave-vaisselle tout en mattant un DVD dans la cuisine) , le mec n’a pas cette possibilité (il sera la risée de sa famille, de la société et sera cocufié le mois suivant) .. Du coup, l’homme peut se dire que c’est un mauvais calcul (se casser le cul pour une femme Américaine obèse abreuvée d’empowerment et qui peut lui prendre sa maison et ses gosses ), la conclusion naturelle qui s’imposer sera donc de ne pas s’engager maritalement ni avoir d’enfants.

    La philosophie MGTOW est de dire : nous vivons dans un environnement juridique et social hostile aux hommes, il faut donc prendre des précautions. Ce message est important pour le jeune con de 24 ans qui veut se marier à son « amour » de collège et qui ne sait pas dans quoi il s’embarque. La majorité des MGTOW continuent cependant de fréquenter les femmes (certains sont des célébrités, comme Leo Dicaprio.. à comparer avec la galère de ce pauvre Brad Pitt ) : ils aiment les femmes mais veulent vivre une vie de bachelor car ils pensent que la majorité ecrasante des femmes Américaines sont risquées.

    —– « Men Choosing The Right Girls => TOP :) »
    C’est ce qui est proné chez ReturnOfKings : le mariage est un CONTRAT et comme tout contrat, il doit faire l’objet d’une inspection minutieuse, d’une étude préalable. Personne n’a le reflexe par exemple, d’entrer bosser dans une entreprise parce qu’il en est « amoureux », en tout cas, pas sans regarder le salaire et sans s’assurer de ne pas se faire plumer.. pareil pour l’association avec un tier pour créer une boite.
    selon ces hommes, les deux critères principaux sont :
    1- la jeunesse (<30) : une femme pour qui le mariage est important n'attendra pas au delà.
    2- les valeurs familiales (et/ou religieuses) : regarder le pedigree de la futur épouse, si c'est parents sont toujours mariés, la relation père-mére, ses frères et soeurs..

    Beaucoup pensent qu'essayer de trouver une femme comme ca aux états-unis est une entreprise sérieusement difficile, ils se tournent par exemple vers les églises, les milieux associatifs (hors féminisme & Cie), le bénévolat (charity work).. sauf qu'il faut là aussi faire très attention, car beaucoup de femmes, ayant dépassé la trentaine et voyant le mur arriver, se redécouvrent une nouvelle viriginité et se fabriquent des "valeurs morales" pour apater le gentil toutou.. c'est là ou le critère de l'age est primordiale.

    En utilisant ce prisme explicatif, on se rend compte qu'Il y a beaucoup d'hommes qui sont MGTOW sans le savoir et ce n'est pas plus un mal.

  • Merci les mecs, vous améliorez le référencement de l’article. Est-ce que vous pouvez poster encore 2-3 commentaires svp ;)

  • @Luc
    je pense que le pauvre Léo n’a simplement rien compris au mouvement MGTOW ni à la réalité des femmes actuelles

  • Choosing the right girls ?? ca demande du pouvoir sur le marché de la seduction, ce que peu de mecs ont. Ce sont les femmes qui ont de plus en plus le pouvoir actuellement
    Bien sur ont peut augmenter son pouvoir mais le jeu est biaisé a la base dans les rapports H/F
    « l’homme propose, la femme dispose » ca jamais ete aussi vrai qu’aujourd’hui non ?

    Je voudrais dire aussi que la plupart des sociétés matriarcales n’ont pas survecu dans l’histoire ! ca fait peur quand meme en termes evolutuonniste

    Je n’en veux pas au femmes, j’ai connu pas mal de filles bien mais il y a de reels gros problèmes sociologiques dans notre société et on ne peut pas en faire abstraction. Ces MGTOW, c’est un peu la reaction au feminisme actuel qui n’est plus dans la revendication mais dans la haine de l’homme
    Il existe aussi un courant feministe extremiste (encore marginal) meme en France qui veut carrément la disparition de l’homme, qui est dans la haine des hommes viscerale

  • @Léo
    je te trouve extrêmement naïf (pour ne pas dire autre chose… ^^)

    Quant à ce que tu as appelé ta «troisième voie» des «good girls», c’est effectivement une gentille petite conclusion de lycéen qui ne résout rien. D’ailleurs, au sens propre, elle constitue une reprise du concept féministe NAWALT : Not All Women Are Like That, ce devrait te faire honte en tant qu’homme.

    À propos de NAWALT, c’est l’exemple d’intelligence féminine que citait Stéphane : il disait que les femmes ne savaient ni ne voulaient raisonner logiquement et que, face à toute règle, leur «intelligence» consistait à chercher un contre-exemple plus ou moins pourri leur permettant prétendument de s’y soustraire. Ta conclusion est exactement sur ce schéma féminin : les femmes ont leurs défauts, pas la peine de s’attarder dessus, il suffit de choisir une femme «good girl» qui n’ait pas ces défauts!!!! Désolé, mais c’est aussi idiot que tous les raisonnements de femmes…

  • @Ane Onyme

    Justement les hommes d’influence ont les yeux bien ouverts, comprennent les situations, savent les analyser pour en tirer le meilleur…

  • @Jen

    Je vois pas pourquoi tous mes interlocuteurs s’obstinent à imaginer que j’ai subi une rupture ou relation sentimentale très douloureuse, alors que je me tue à répéter que c’est pas le cas. Je n’ai d’ailleurs même pas de colère contre les femmes que je rencontre dans ma vie, même si j’en ai clairement contre l’image de la femme qu’elles ont toutes en tête et qui les amène à se comporter comme des putes imbéciles, grégaires et hypocrites.

    Mon choix actuel de rester à l’écart des femmes constitue ma réponse personnelle face à ce constat sur le vrai visage des femmes. Je ne dis pas que c’est la solution absolue ni même que c’est pour moi un choix définitif : c’est juste ma manière de gérer la chose aujourd’hui. Quant aux hommes qui sont en couple ou qui cherchent à l’être, je leur souhaite bon courage car ils ne manqueront pas d’avoir à gérer comme ils le pourront ces putes imbéciles, grégaires et hypocrites que sont les femmes actuelles. Il ne suffit pas de fermer les yeux pour faire disparaître un problème.

  • @Inès pourquoi une réconciliation par le haut te semble-t’elle utopique?
    Certes le fait de se remettre en question et de tendre la main à l’autre ne sont pas des comportements réalisables par tous mais ça me semble accessible à toute personne soucieuse d’évoluer en tans qu’individu.

    @Ane Onyme « le summum de la virilité n’est certainement pas d’arriver à « conquérir une femme », je vois pas où t’es allée chercher ça. » J’ai jamais écris ça, j’ai dit que L’UN DES PILIER de la masculinité repose sur la conquête de la femme. Il me semblait que ce serait suffisamment clair, même pour toi.

    Un homme qui ferai le choix de réduire son activité sexuelle dans le but d’utiliser sa libido au profit d’une meilleure productivité, est une intention tout à fait honorable, alors qu’un homme qui réduit au maximum ça libido en entretenant l’idée que la femme n’a pas de réelle valeur intrinsèque autre que d’écarter les cuisses, sous prétexte qu’il à été blessé par l’une d’entre elle, faute d’une méconnaissance de la gente féminine de maladresse et qu’il n’arrive pas à remonter en scelle, c’est juste triste.

    Le mouvement MGTOW, ne me choque pas en soi, les relations amoureuses peuvent être dévastatrices, il est tout à fait logique de vouloir se retirer du marché le temps cicatriser, mais de là à condamner tous les représentants du sexe opposé faute d’avoir la force de caractère nécessaire pour remonter en scelle, c’est con pour la personne qui s’enferme la dedans. Ni le degré de mépris ni la condescendance qu’affichent ces hommes n’empêcheront le monde de continuer à tourner.

  • @Inès
    [ Etre MGTOW, concrètement, dans la vie active, ça donne quoi ? Cette communauté se coupe volontairement de la moitié de la population ? ]

    Ta question met clairement la charrue avant les boeufs si tu y attends véritablement une réponse : avant de chercher une solution à un problème, il faut d’abord poser ce problème féminin dans les bons termes, à savoir, selon moi : les femmes sont en écrasante majorité des putes imbéciles, grégaires et hypocrites.

    Cela étant dit, tu as tout à fait raison de rappeler le fait que les femmes constituent la moitié de la population et que l’assiette de ce problème féminin est donc gigantesque, que ce soit pour les hommes MGTOW ou pour les autres mecs, qu’ils soient ou non en couple avec une meuf.

  • C’est joliment écrit. Mais, il y a une chose que je ne comprends pas. Etre MGTOW, concrètement, dans la vie active, ça donne quoi ? Cette communauté se coupe volontairement de la moitié de la population ? Cette posture me parait compliquée, dans la vraie vie, voir impossible. Il aurait fallu en interviewer pour avoir leur point de vue, ça aurait été intéressant.

    Après, la troisième voie proposée est très élégante mais peut être un peu utopique.

    Merci Léo !

  • @Léo
    Il va falloir que tu me donnes gratuitement une preuve de l’existence de l’intelligence féminine pour que je puisse croire qu’il en figurerait d’autres à l’intérieur de ce séminaire à payer, car les vidéos de Stéphane tendent plutôt à démontrer le contraire.

    Par exemple, la vidéo « je me marie »
    https://www.youtube.com/watch?v=R_GlVYdKPXg&t=1s&ab_channel=Hommesd%27influence

    Stéphane dit que  » les femmes ont une intelligence différente » (comme on le dit généralement des imbéciles, dans le langage courant), autrement dit :
    1/ l’instinct des femmes les pousse à se rapprocher des hommes perçus comme des vainqueurs
    2/ d’où leur attirance pour les hommes mariés qui ont déjà été validés par une autre femme
    3/ bref l’idiosyncrasie des femmes est celle de putes imbéciles, hypocrites et grégaires,
    4/ et tu m’accorderas que cela n’est pas là une preuve très convaincante de l’existence de l’intelligence féminine

    Dans cette vidéo, Stéphane Edouard dit aussi très explicitement :
    « la femme est meilleure que l’homme
    pour copier
    pour imiter
    pour sentir et deviner ce qu’on attend d’elle
    (d’où leur surperformance à l’école par rapport aux hommes)
    Ses choix en matière d’hommes sont guidés par le conformisme grégaire
    Elle n’est pas intéressée par un homme singulier, intelligent, sensible, distingué et qui lui voudrait du bien, mais plutôt par l’homme conforme et commun qui est au centre de l’attention du groupe et qui possède les signes extérieurs du succès (profession prestigieuse, beau quartier, bague au doigt)
    L’intelligence féminine n’est pas programmée pour valoriser la singularité, mais plutôt l’homme commun possédant la bague au doigt, la berline noire, le costume sombre, la chemise claire, le loft et la piscine  »
    Et sa conclusion : « tout cela est un peu triste, mais c’est vrai »!!! ^^

  • @Léo
    Le séminaire ayant pour titre « logique des femmes », il semble évident qu’il propose de décrire la manière dont fonctionnent les femmes dans leur tête (ce dont j’ai d’ailleurs déjà une petite idée). Par contre, j’ai bien du mal à croire qu’il donne des preuves concrètes de l’existence d’une quelconque « intelligence féminine ». Encore une fois, contrairement à ce que pensent les femmes, la bêtise (féminine) n’est pas une forme d’intelligence comme une autre.

  • c’est un lien vers un séminaire que tu peux acquérir, je te parle pas de la description…

  • @Léo
    bah, si tu fais référence à ton lien, ça n’a rien à voir avec une quelconque « intelligence féminine », si tu arrives à faire la distinction avec la notion d’idiosyncrasie.
    Donc on en restera là, comme je m’en doutais un peu au départ ;)

  • @Jen
    Bah, comme déjà évoqué, la volonté des hommes de vivre en couple avec des femmes va de pair avec leurs illusions positives à leur sujet, notamment avec le mythe mensonger de l’amour. Si j’en juge par mon cas personnel, depuis que je pense que le vrai visage des femmes est celui de la prostitution imbécile et hypocrite, je peux te dire que les femmes me semblent bien moins séduisantes dans la rue.

    Quant au terme de « pute », il n’a rien à voir avec le fait de « coucher avec plein de mecs » : il désigne juste la prostitution, c’est-à-dire le fait de coucher contre de l’argent ou contre des faveurs de divers ordres.
    « Imbécile » : je pense que le terme est suffisamment clair pour n’avoir pas besoin d’être défini, même pour une femme.
    « Hypocrite » : idem…

    En dernier lieu, le summum de la virilité n’est certainement pas d’arriver à « conquérir une femme », je vois pas où t’es allée chercher ça.

  • Si si, mais j’ai pas le temps de t’expliquer. Le contenu est là, tu n’as plus qu’à le prendre

  • @Léo
    Donc, en pratique, tu n’as aucune idée de ce que pourrait être une « intelligence féminine », tout comme moi ?

  • @Ane Onyme

    MGTOW ou pas MGTOW nous sommes au moins d’accord sur une chose. En effet, dire à une femme qu’elle est une greluche pétasse et imbécile n’est certainement pas la meilleure façon de l’allonger :).

    Reste à savoir quel est l’intérêt pour un homme de vouloir coucher avec une personne qu’il identifie de facto comme étant une pétasse idiote? Comme disait un ami à moi, « prendre une professionnelle de temps en temps ça coûte beaucoup moins chère que d’avoir une copine », ce qui est objectivement la pure vérité, il faut le reconnaître!

    Ce qui m’amène à la question suivante, si nous les femmes sommes toutes des pétasses idiotes pourquoi est-ce que la majorité des hommes continuent-ils de flirter et de draguer les femmes? Autant contacter une pro direct vous ferriez des économies!

    Soit-dit en passant, concernant la putasserie féminine il y a une réflexion qui me trotte dans la tête depuis pas mal de temps…Quand j’étais plus jeunes, le terme de « pute » ou de « pétasse » était employé pour désigner les filles qu’on accusaient de coucher avec plein de garçon, or objectivement, qui de l’homme ou de la femme reste le plus disposer à avoir des relations sexuels en quantité?…
    De ce point de vue, il semblerai que les hommes soient des putes comme les autres.

    De plus il y a un élément qui me parait contradictoire dans le comportement des MGTOW. Si l’on part du principe que l’un des pilier sur lequel repose la masculinité, est la conquête de la femme, ce désire constant de vouloir réduire la distance, comment se fait il que les MGTOW qui sont des hommes avec une très forte dose de masculinité, ont pour but premier de se détourner des femmes. C’est comme si, leur trop plein de masculinité nuirai à …leur masculinité :O.

    En sommes, trop de H tue le H, la masculinité grivoise (dixit les termes de putes, greluche, imbéciles utilisés pour désigner la femme) est valorisée au détriment de la masculinité noble.
    En conclusion, en se détournant volontairement des femmes, les MGTOW rendent caduc leur chance d’être des hommes complets.

  • @Ane Onyme

    oui et d’ailleurs en lisant ta réponse je suis convaincu que tu l’as pas ahah ;)

  • @Léo
    ça ne s’appelle pas une description de l’intelligence féminine, ça : tout au plus une description plus ou moins fidèle de leur idiosyncrasie, afin de permettre aux hommes de pouvoir continuer en baiser en connaissant les mécanismes-clés des greluches ;)

  • @Jen

    [ Si la femme est objectivement une pute imbécile, comment se fait il que l’ensemble des hommes de la planète ne partagent pas cette idée? ]

    Peut-être parce qu’ils veulent simplement continuer à baiser ?
    – regarder en face le vrai visage des femmes et le mensonge de l’amour, c’est perdre une énorme partie de son désir pour les meufs
    – quant à dire franchement aux femmes qu’on les voit comme des putes imbéciles et hypocrites, je ne suis pas certain que ce soit la meilleure approche de drague ^^

  • Si la femme est objectivement une pute imbécile, comment se fait il que l’ensemble des hommes de la planète ne partagent pas cette idée? En partant de ce raisonnement, il serait logique que l’ensemble des hommes cesse tout contact avec la gente féminine hormis des relations tarifées avec des professionnelles, d’autant plus quand on sait que le prix d’une branlette dans un « salon de massage » thaïlandais est de 30 euros, une somme accessible à tout homme, or il n’en ai rien. Beaucoup d’hommes aiment la compagnie des femmes, pour leur sensibilité, leur douceur, leur patience, leur tempérance et leur soutient.

    Comme je le disais précédemment il est beaucoup plus simple d’accuser l’autre de défaillance mentale et de putasserie plutôt que de porter la responsabilité des relations et/ou personnes désastreuses qu’on laisse entrer dans sa vie.

    Ce qui est contradictoire, c’est que dans la définition de l’homme (ou de la femme) alpha, avoir le pouvoir c’est être maître de sa vie, or les MGTOW les plus extrêmes, refusent d’endosser leur responsabilité quant aux « pétasses imbéciles » qu’ils ont laissé entrer dans leur vie, ne remettant jamais en cause le manque de pertinence ou la superficialité avec laquelle ils ont pu choisir leurs compagnes dans le passé.
    De ce fait, ces hommes pourtant très masculins délaissent volontairement une partie de leur pouvoir en refusant toute responsabilité.

  • @Léo

    Peux-tu me décrire ce que serait selon toi l’intelligence féminine ?

  • Toujours dans ton biais masculin tu accoles l’intelligence aux mathématiques. Il y a une intelligence masculine (H) et une intelligence féminine (F).

    Comme disait l’ami Steve Harvey, même si c’est caricatural et américanisé : act like a lady think like a man (et si tu veux penser cette phrase, il faut dépasser son aspect simpliste).

    Tant que tu considéreras qu’il n’y a qu’un type d’intelligence et que tout le reste est bêtise, alors oui, MGTOW sera pour toi.

  • @Léo
    C’est vrai, je cherche à faire rentrer les femmes (et les hommes, d’ailleurs) dans une démarche logique et si possible intelligente : car il n’y a pas une « intelligence féminine » en face d’une « intelligence masculine », de même qu’il n’existe pas de mathématique féminine en face d’une mathématique masculine. La bêtise (féminine) n’est pas une forme d’intelligence comme une autre, même si c’est ce que la société et les femmes nous rabâchent à longueur de journées à force de relativisme socio-culturel crétin. SI tu fais la moyenne entre la bêtise féminine et l’intelligence masculine pour résoudre n’importe quel problème, ce sera certes mieux qu’avec la seule référence féminine, mais ce sera aussi une considérable dégradation intellectuelle par rapport aux solutions envisagées par l’homme.

    La seule chose qui est vraie et sur laquelle nous nous accorderons, c’est que les femmes représentent 50% de la population. Mais moi, j’y vois l’ampleur du problème que ça pose au plan intellectuel, alors que toi tu envisages « pragmatiquement » (et illusoirement, selon moi) de négocier avec les femmes en apprenant à parler comme elles (et donc à penser comme elles, selon moi, GAME OVER)

  • Le mouvement MGTOW est une énième réincarnation des PUA. Dans 10 ans, yaura les Hommes-Alpha, puis les Testo-Mâles, tous brandissant une « nouvelle » vérité.

    Tu t’écartes des femmes parce que tu ne fais pas le chemin jusqu’au bout, tu vois que tu ne comprends pas le jeu, qu’il ne fonctionne pas selon tes règles, alors tu abandonnes la partie.

    Comprendre c’est ouvrir les yeux et se donner toutes les possibilités. C’est très simpliste d’opposer prendre ses distances et être un couple.

    Vous êtes dans une lecture binaire qui satisfait votre part de H, c’est pour ça que vous vous sentez très bien. Tant que vous n’aurez pas inclus dans votre raisonnement l’ésotérisme nécessaire, vous resterez dans une marginalisation forcée.

    Puis, tu découvriras les séminaires et là tu te diras : « Ah okk, en fait il existe bien des solutions, c’est pas blanc et noir (ni gris), c’est une solution intelligente (une troisième voie) qui ouvre des perspectives plus profondes et fonctionnelles que dire je suis un baiseur qui accumule du cash »

  • Accessoirement, le mouvement MGTOW est assez récent pour penser le problème des femmes actuelles, et il reste encore assez divers concernant l’éventail des solutions qu’il propose aux hommes. Perso, je choisis aujourd’hui de rester à l’écart des femmes, mais cela pourra tout à fait changer d’ici quelques années car ma religion n’est pas faite concernant les solutions. Il est exact de remarquer que les hommes MGTOW subissent les femmes actuelles telles qu’elles existent, mais tout comme le font les hommes en couples qui se laissent mener par le bout du nez et du sexe… Les hommes MGTOW essaient juste davantage que les autres de prendre leurs distances envers les femmes au vu des circonstances, ce qui est un choix au moins aussi libre et actif que celui de rester en couple.

    D’une manière générale, il ne s’agit pas de se demander si les hommes MGTOW vivent trop ou pas assez par l’internet ni si certains d’entre eux ont eu une vie privée facile ou difficile avec d’éventuelles ruptures sentimentales douloureuses, mais plutôt si les constats qu’ils posent au sujet des femmes sont VRAIS ou FAUX. Or, si les femmes soient bel et bien les putes imbéciles et hypocrites que je pense qu’elles sont aujourd’hui, le développement de relations avec des femmes ne fera qu’apprendre aux hommes à parler le même langage de putes imbéciles et hypocrites que celui des femmes, ce qui n’avancera à rien du tout.

  • C’est utopique parce que tu cherches à faire rentrer ta logique dans leur fonctionnement. Ce que tu appelles pourriture de la femme est une lecture binaire qui t’enferme dans un statu quo malsain.

  • et chercher à choisir la « right girl » qui serait un peu moins pute, imbécile et hypocrite que le sont l’ensemble des femmes, ce serait pas légèrement utopique, ça ? Surtout au vu de la nature grégaire des femmes qui les amène à se comporter comme leurs copines : si l’esprit du temps et de la communauté leur commande d’être des putes imbéciles et hypocrites, c’est ce qu’elles choisiront de devenir comme des moutons qu’elles sont.
    et se demander quelle solution mettre en oeuvre avec courage, nuance et maturité indépendamment du diagnostic sur la réalité de la pourriture de la femme contemporaine, ce serait pas légèrement « hétéro binaire de base », ça ?

  • D’après moi, la création de cette communauté, reflète un mal-être de plus en plus profond résultant d’une incompréhension des hommes vis-à-vis des femmes et inversement.

    @Léo lorsque tu parles de « right girls » j’ai trouvé cette expression extrêmement pertinente ! Tu utilise cette expression pour parler de « la fille réelle avec ses vices », mais dans mon esprit cela ferai plutôt référence au fait de choisir « la bonne…bonne ».

    D’après moi, une partie des hommes MGTOW, rejoigne cette « communauté » suite à une série de relations dévastatrices, tout comme les femmes qui décident de « faire une croix sur les hommes parce que ce sont tous des connards » .

    De mon point de vue, le seul moyen de ne pas « faire une croix » sur le sexe opposé serait de prendre la responsabilité de ce qui nous arrive, en tentant de comprendre quels sont les comportements qui amènent les autres à nous mal traiter ? Pourquoi est-ce que nous attirons toujours le même type de personnes néfastes dans notre vie ? Que doit-on changer pour attirer des personnes qui nous corresponde (la bonne…bonne)?

    Se responsabiliser n’est pas chose facile, mais cela me parait essentiel pour ne pas en arriver à « faire une croix » sur l’autre.