Éliminés de l’élection présidentielle au premier tour avec 0,92% des suffrages exprimés, puis de la course aux financements avec 0,67% aux législatives et seulement 38 circonscriptions au-dessus de la barre fatidique des 1% (il en fallait 50 pour accéder aux financements publics), François Asselineau et l’UPR n’ont pas réussir à convertir dans les urnes l’élan initié sur les réseaux sociaux. La France n’est pas assez connectée pour l’UPR, ou bien est-ce l’UPR qui n’a pas su se connecter aux attentes des français ? Quid de la responsabilité de François Asselineau, qui accuse sans relâche les faibles temps d’antenne en oubliant que  NDP, Poutou et même Jean Lasalle, soumis au même régime médiatique frugal, ont réalisé des scores plusieurs fois supérieurs au sien ?

Mon parcours (vite avorté) à l’UPR

J’ai découvert François Asselineau par le bouche à oreille bien intentionné d’une amie (pour être plus précis, mon amie de l’époque. C’était vers 2012). Il s’agissait d’un entretien téléphonique assez long et technique, au format audio uniquement et d’ailleurs pas forcément très bien enregistré, mais j’oscillais beaucoup entre Nice et Monaco en voiture à l’époque et, le temps étant toujours interminable sur l’autoroute, cela m’occupait bien.

5 ans plus tard, et après avoir digéré plusieurs dizaines d’heures de ses conférences et entretiens, je le tiens toujours en haute estime (l’entretien. Asselineau beaucoup moins, c’est l’objet de cette vidéo et de cette analyse de vous faire comprendre pourquoi). Il s’agissait, je m’en souviens encore, de :

  • L’histoire de la dette, et de la France état impécunieux depuis au moins 7 siècles
  • La séquence De Gaulle – Pompidou – Giscard et les conséquences dramatiques sur la dette publique
  • Des notions macro-économiques limpides sur les différences dette des ménages / dette des entreprises / dette publique (respectivement 30, 60 et 90% du PIB à l’époque de l’entretien)
  • Une subtilité technique ignorée de beaucoup, sur la différence monnaie commune / monnaie unique
  • et quelques autres petites perles ainsi distillées au cours de cet entretien de 45 minutes environ dont je mets le lien à disposition en téléchargement ici (au format mp3). Il ne m’en voudra pas. Du moins je l’espère

Pourquoi / quand / comment j’ai adhéré à l’UPR

C’est donc en remerciement pour ses nombreux contenus gratuits (car je ne suis pas un ingrat) que j’ai décidé en octobre 2016 d’adhérer à l’UPR. Je n’avais aucune velléité de m’encarter à un parti politique quelconque, dans ou hors du système, des confrères me l’avaient même déconseillé, il paraît que c’est contre les intérêts vitaux de quiconque se veut visible sur le web. C’est que ça « clive ». Paraît-il.

Le bonhomme n’ayant rien à vendre sinon des goodies (ni livre, ni produits à télécharger), j’ai opté pour un don « confortable », en une fois, de quelques centaines d’euros. Don qui m’a donc valu le titre d’adhérent, avec carte de membre et tout le tintouin.

adhesion UPR - 1

(…)

adhesion UPR - 2

 

Et c’est suite à cette adhésion (adhésion de « reconnaissance » pour le contenu fourni pendant des années, plus que d’engagement pour le parti en cours de développement, vous avez bien suivi) que j’ai reçu plusieurs emails, en provenance de membre attitrés du parti qui avaient eu vent de mon inscription. Conseiller des hommes d’influence© pendant plus de 10 ans, ça laisse des traces et pas que des mauvaises : j’ai des lecteurs et des anciens clients un peu partout, dans tous les secteurs de l’économie, de la vie civile et désormais de la politique.

Ils étaient unanimes : l’UPR leur a apporté beaucoup mais manque également cruellement de ressources, et surtout d’engagement auprès du grand public. Public incluant en premier lieu les femmes, peu enclines à s’intéresser à tout projet politique s’apparentant peu ou prou à de la dissidence (le programme de Macron, en revanche, comme il parle de printemps, de bonheur et de se mettre en marche, auprès des femmes il passe crème. Surtout coaché par Brigitte avec ses robes Louboutin et ses escarpins Chanel).

Convaincre les femmes de s’intéresser à un projet politique construit et argumenté : un beau défi. Que je me devais de relever. Coûte que coûte (nous reviendrons bientôt aux histoires de coût).

Comment j’ai rencontré François Asselineau

Étant entendu que je rencontrerais Mr Asselineau dans des délais relativement brefs (du moins, c’est ce qui était convenu), je m’attelai activement à la préparation de l’entretien. Méthode dream-job. Puis résumai le tout dans un document de synthèse relié et imprimé couleur sur papier glacé. Document de synthèse mais également de support à ce qui serait notre première réunion, disponible ici.

françois asselineau stéphane edouard
2 février 2017, rdv au siège de l’UPR
stéphane edouard au meeting UPR
Quelques mois plus tard, au « gros » meeting UPR (6500 personnes, porte de la Villette, 25 mars 2017)

Ce que j’ai tenté de faire pour François Asselineau et l’UPR

En cours de rédaction

Pourquoi ça a échoué

En cours de rédaction

Les 7 postulats de l’UPR et de François Asselineau

1- Depuis la disparition du Général de Gaulle et l’abrogation des accords de Bretton Woods, la France est le jouet de féodalités économiques et financières (une oligarchie transnationale d’acteurs économiques et d’intellectuels partageant connivence politique, et dont les intérêts communs vont a contrario des intérêts vitaux des peuples)

2- La question de l’UE telle qu’elle a été créée : la construction européenne repose sur des présupposés troubles, son avènement ayant été permis par des puissances à qui – nous explique t-on aujourd’hui – elle est censée faire contrepoids (Etats-Unis, banques anglaises, BRI…)

3- Les traités européens (TUE, TFUE, Grandes Orientations de Politiques Européennes) exercent un caractère coercitif croissant sur la politique intérieure (et extérieure) française, dans un silence médiatique aussi assourdissant qu’inexplicable. Les français sont leurrés sur le pouvoir réel d’un président de la république aujourd’hui, et ignorent tout ce qui vient entraver ses pouvoirs régaliens

4- tous nos derniers gouvernements, de droite comme de gauche, ont démontré par leurs politiques ultra libérales aller à l’encontre des intérêts vitaux de la France et des Français, et mettre la France au pas du nouvel ordre mondial

5- La France doit retrouver sa souveraineté, en se libérant de l’oppression financière et de la dette

6- la France est contributeur (créditeur) net de l’UE à hauteur de 9 milliards par an, au nom d’une solidarité continentale abstraite des plus « petits » pays européens qui n’a jamais démontrée dans les faits, ceux-ci n’hésitant pas à s’approvisionner ailleurs que chez nous. L’aide extérieure de la France doit être réexaminée et réorientée

7- un certain nombre de faits porteur d’avenir (incluant le Brexit) démontrent que les peuples Européens sont prêts à se défaire de la tutelle de l’État Maastrichien

Les raisons de l’échec de l’UPR et de François Asselineau

Ce qui n’est pas de sa faute (arguments conjoncturels)

  • L’omerta médiatique autour des candidats souverainistes
  • Une absence de relais dans l’opinion et des relais médiatiques (journalistes) euro-béats. Exception faite de Natacha Polony, remerciée depuis.
  • Des français opposés en nombre au Frexit car synonyme de trop d’incertitude sur leur capital et leur pouvoir d’achat

Ce qui l’est (erreurs mediapolitiques)

  • Une absence totale de stratégie (sinon à se croire l’homme providentiel, que les Français reconnaîtront spontanément, soit l’équivalent en rapports amoureux de la théorie du coup de foudre)
  • Une tactique arrogante (croire au hold up possible du premier coup, quand le FN faisait 0,74% lors de sa première présentation aux élections)
  • Un positionnement media-politique illisible (grille de lecture de Sowell : tragique économiquement, utopiste politiquement)
  • Une communication axée autour du Frexit, c’est à dire du non, alors qu’une élection présidentielle se joue sur le oui (« Pensez printemps »)

  • Un retour au franc anxiogène, car le franc, même nouveau, c’est toujours revenir en arrière, donc être conservateur, or le conservatisme c’est le monde d’avant, donc la guerre, donc le fascisme, dont les chambres à gaz et les 6 millions de morts…
  • Un désintérêt total écologique, c’est à dire une ignorance pour les sous-jacents physiques de l’économie
  • Des postures de bisounours par rapport aux problèmes de l’immigration et de l’insécurité
  • Une vision optimiste (utopique) du QI moyen français, et de l’intérêt du français moyen pour l’économie et la politique sérieuse

  • Une rhétorique dépassée (Laurent Fabius lors de l’intronisation de Macron : « pour être l’homme de son pays, il faut être l’homme de son temps ») – à 1:07 sur la vidéo

  • Un refus de segmenter son discours (équipe de campagne / militants / grand public)
  • Avoir pêché par orgueil en répétant inlassablement sa connaissance a memoria des traités européens

  • Avoir enfreint des principes de marketing inviolables (liste à venir dans ma vidéo)
  • Une force militante motivée mais désorganisée, et contreproductive au final (ayant acquis une solide réputation – et pas imméritée – de trolls sur Internet)
  • Des choix managériaux incompréhensibles (plus de détails à venir dans ma vidéo)
  • Un échec à intégrer les talents (et conséquemment, un échec à scaler lors de la vague médiatique consécutive à l’égalité des temps de parole)

  • Conséquence, une absence de contradiction et de challenge en interne (des collaborateurs obséquieux et qui ne lui faisaient pas suffisamment contrepoids)
  • Un refus de toute alliance et de toute allégeance qui l’a exclu de tous les réseaux
  • Conséquence, un « parti » de parfaits inconnus, sans aucun élu
  • Un électorat trop mystérieux et désincarné, principalement fait de « profils » internet sous pseudo

UPR - vive la France

  • Des investissements discutables pour la campagne (7000€/mois de siège de campagne, et à côté des économies de bouts de chandelles)

Pour ceux qui s’intéresseraient sérieusement à la question des traités européens

Je leur recommande de lire les articles suivants

Extraits du TUE (Traité de l’Union Européenne), consultable ici en intégralité

Articles 3-6 : donnent des pouvoirs énormes à la commission européenne et sans contrôle, qui jéopardisent la démocratie
Articles 5/121 : au sujet des retraites
Articles 32/63 : sur la libre circulation des capitaux, marchandises et services (et par voie de conséquence, les délocalisations)
Articles 38/39 : l’agriculture
Article 42 : subordonne nos décisions à celles de l’OTAN et donc des USA
Article 48 : unanimité
Articles 49A/50 : nous donnent la possibilité de sortir de l’Union Européenne
Articles 67/77/79 : sur la question de l’immigration
Article 106 : sur les services publics
Article 121 : sur les grandes orientations de politique européenne
Article 123 : retire à la banque de France son pouvoir régalien de financement des collectivités publiques, crise de la dette
Articles 168/169 : assujettit la santé aux intérêts des marchés
Article 282 : sur les politiques monétaires


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Dégagez l'énergie d'un boxeur"
  1. Ayez confiance en vous pour oser plus
  2. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  3. Améliorez votre performance
  4. Assumez et développez votre masculinité
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "relations longues I" et oubliez l'obsession amoureuse
  1. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  2. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  4. Assumez et développez votre masculinité

31 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Bonjour,
    J’ai contacte dernierement de nombreux partis dont lUPR au sujet de proposition de creation d’un Comite Sanitaire compose de 100 a 200 membres appartenant tous aux professions superieures medicales , qui aurait un but decisionnaire en cas de crise sanitaire et , en periode ordinaire, il pourrait proposer de mesures et projets de lois, ainsi de parti iper aux votes de lois sanitaires.
    Certains partis reflechissent, d’autres trouvent le projet interessant, celui de m. Lassalle ne semble pas desaprouve, quant a l’ UPR , c’est pour lui antidemocratique car le pouvoir appartient aux elus. Des lors, je me suis tendu compte que j’etais incompatible avec ses idees, puisque pour moi les elus proposent, decident, mais doivent aussi accepter un pouvoir du peuple ainsi qu’une surveillance de leurs decisions. M.Asselineau est un monarque republicain proche de Robespierre, n’acceptant qu’un pouvoir de l’Etat.

  • en réponse a LOLO56
    j’ajouterai qu’ Asselineau part avec un handicap , celui d’être énarque, ce qui dans l’esprit des gens le place comme un membre de la classe dominante qui croit que ce sont les idées qui mènent le monde.
    En fait c’est le quotidien qui mène le monde et les préoccupations des Français sont le chômage, les fins de mois difficiles ( à partir du 15 du mois !) la précarisation sociale, l’émergence d’une société multiculturelle du fait de l’immigration, l’insécurité est etc.
    Les grands discours de FA avec moultes références à numéros d’articles du TFUE ne passent pas!
    Fa fait professeur guindé ( voir sa dernière photo en costume cravate lors d’un picnic en pleine nature) au ton doctoral , loin des préoccupations quotidiennes du Peuple Français.
    FA ne sera jamais Président, il va prendre une nouvelle claque en 2022, et ensuite ce sera terminé car trop agé. Ne perdez pas votre temps avec FA

  • C’est aussi pour nombre de raisons évoquées que je n’ai pas suivi FA (à l’UPR). Cerise sur le gâteau le coté bisounours sur l’immigration/insécurité/islamisme (revoir l’émission Zemmour & Naulleau sur Paris Première). Je suis un ancien de DLF, pour le FREXIT, ce candidat, ce parti, auraient du être les miens. Je me suis abstenu, je pense avoir bien fait…

  • Vous auriez pas un peu la grosse tête ? Monsieur dont je n’ai trouvé le nom nulle part … Vous connaissez l’histoire de la paille et de la poutre dans l’oeil ?

  • Bonjour
    Votre analyse est lucide, hélas pr Fr Asselineau
    Alors, quelle autre voie de sortie pr le frexit? Phillipo? Sera t il honnête ou est ce une voie de garage?
    Merci de bien vouloir me répondre
    Marie Ange

  • je n’ai pas compris votre position : estes-vous pour un Frexit ?
    Avons-nous le choix ? Asselineau est le seul qui promet une sortie de l’UE !
    Qu’est-ce qui vous empêche d’être le 2° candidat à vouloir nous sortir de l’UE !
    Vous êtes un sociologue, vous avez étudié la psychologie ! Alors, pourquoi une telle susceptibilité.
    Je ne comprend pas le fond de votre pensée ! vous n’êtes pas con , alors qu’est ce qui vous arrive ?

  • j’aime bien votre travail… c’est assez lucide…. j’ai adhéré à l’UPR en 2011 …c’est vrai qu’il n’y avait pas beaucoup de femmes… c’est vrai que malheureusement pour les législatives les candidats étaient un peu… comment dire… sympathiques mais peu crédibles… après bon j’avoue autant je soutient Asselineau à fond et je pense que c’est le seul à dire la vérité aux français.. autant je ne suis pas sûre que les français veulent être sauvés… je lui avait dit à FA qu’il ne fallait pas surestimer leur intelligence… après il y a le problème que certains à l’UPR surestiment également leur intelligence car « ils ont tout compris » etc… et ça c’est trèèèès mauvais… surtout quand ils sont candidats… donc oui l’UPR s’est bien rétamé bon… moralité : c’est les inconnus qui ont raison « ne pas prendre les gens pour des cons mais ne pas oublier qu’ils le sont » …

  • Peu importe les critiques sur M.Asselineau ou l’UPR, je ne ne vois aujourd’hui AUCUN autre mouvement politique proposant une sortie de l’UE, l’Euro et l’OTAN.
    C’est pourtant l’urgence ABSOLUE.
    Vous semblez l’avoir compris. Refuser de suivre l’UPR au prétexte que vous n’aimez pas son meneur, c’est – à mon avis – un comportement peu responsable et constructif.
    C’est faire le jeu de Macron et des européistes.
    Comme aime à le répeter François Asselineau, il y a pire que le bruit des bottes, il y a le silence des pantoufles
    Le vôtre en particulier est assourdissant.
    Cordialement
    Monsieur M.

  • . Vous avez peut-être raison d’ être déçu . Il serait effectivement bien d’ analyser la raison de l’ échec de l’ UPR , mais ce n’ est pas en faisant comme vous le faite. Il faut savoir être tenace dans ses idées ( si vous croyez vos idées bonnes ) et peut-être en insistant et non en baissant les bras dès le premier obstacle. (Si FA avait fait comme vous les premières années de la création de l’ UPR ce mouvement n’ existerait plus). De plus il est très dommage que vous ayez tant de mépris dans vos paroles pour les personnes qui ne sont pas d’ accord avec vous en les traitant de troll. Vue votre parcours professionnel vous devriez savoir que lorsque l’ on travaille en groupe il ne suffit pas de lancer une très bonne idée pour que tout le monde applaudisse et l’ adopte . Il faut laisser parfois le temps au autres de réaliser la justesse de votre analyse, de prendre conscience des problèmes. On apprend beaucoup de ses échecs plus que de ses victoires qui souvent aveuglent .Dommage que l’ UPR aie perdu quelqu’un de compétant mais malheureusement trop impatient et qui n’ accepte pas qu’ on ne l’ aie pas écouté tout de suite. La patience est la mère de toute les sagesses. Ne vous inquiétez pas l’ idée que vous avez lancée fera son chemin et sera reprise plus tard par un autre qui cet fois sera écouté car l’ échec aura permis la réflection et la recherche de solutions. Je terminerai avec un proverbe malgache : Qui sait être patient épousera le reine.

  • pour faire suite aux commentaires de shilton avec lequels je suis assez d’accord et,compte tenu de l’ensemble des infos collectées sur FA , depuis plusieurs mois en tant qu’adhérents de l’UPR trés intrigré par le comportement de FA qui pour moi a saboter les législatives , j’en viens à me poser des questions sur FA:

    Ne sommes nous pas en façe d’un mythomane qui se complet dans un rôle mais qui se contrefiche d’être Président?
    Je sais que cette hypothése va faire hurler chez les groupies de FA , mais pour avoir côtoyé dans le passé ce genre de personnage ( difficile à percer ) , et ce par 2 fois j’ai accumulé une certaine expérience et je commence a avoir des doutes sérieux !

  • hello mr freeze eduardo.Enfin qq1 qui demystifie le sieur asselineau.j’ai connu asselineau sur internet en 2011..Cétait sur une radio quebecquoise.
    j’entendais pour la 1ere fois un homme politique frenchy dire la VERITE sur la construction europééenne;càd que celle ci était ,est et sera toujours un projet ANGLO-SAXON avec qqs complices frenchies.
    j’ai assisté à 2 conferences en 2012..mais lorsque je lui ai posé une question sur sa strategie pour conquerir le pouvoir;..il s’est agacé et a éludé la question.je lui ai reposé la question en privé lors de ses traditionels pots d’aprés conference..il m’a repondu ‘on vera en temps voulu..’
    A ce moment j’ai compris qu’ asselineau était un LEURRE;et qu’il n’avait aucunement l’intention de devenir présiden de la france…
    Par il contre il reussi à le faire croire à qqs miliiers de gens;sinceres et motivés..surtout parce qu’asselineau tient malgré tout,un langage de vérité.Donc je n’ai jamais adhéré à l’upr:perte de temps,et d’energie.
    asselineau est un bon pédagogue;mais pas un homme politique qui pése ;on l’a constaté aux dernieres éléctions.
    Actuellement;à part se comparer à degaule(lol),cracher sur macron et cirer les chaussures de ses idoles,poutine l’agent du fsb et de trump le débile mental..que fait il pour conquérir le pouvoir??,
    à mon avis;RIEN

  • Monsieur Edouard, Permettez tout d’abord de me presenter je suis un expatrié français vivant au Japon et nouvel adhérent UPR et j’ai visionné vos deux vidéos alors rassurez vous je ne suis pas là pour vous jeter la pierre bien au contraire. Tout d’abord, Je trouve dommage pour l’UPR de perdre un élément tel que vous avec l’expertise que vous avez apporté au mouvement mais pour nous les adhérents et ceux qui veulent vraiment changer les choses en france (tels que c’est porté par l’UPR du point de vu des idées) on fait quoi maintenant ? on laisse tomber ? je suis désolé de vous faire part de mon désarroi et que vous êtes passablement occupé mais j’apprécierai vraiment une réponse de votre part. Je sais que vous avez clairement exprimer votre position (que je trouve tout à fait légitime) concernant l’UPR mais je trouve vraiment dommageable que vous ayez de une quitter le navire et de deux décidez de ne plus vouloir renouveler l’experience. J’ai bien conscience que ça été désastreux pour vous mais d’un autre côté ça me conforte car ce sont les critiques que j’avais formulées avant mon éventuelle adhésion à l’UPR auprès de Norbert Gil responsable national du courrier (alors sans doute mes remarques resteront lettre morte et je ne prétendais pas avoir la même expertise que vous c’était là, pour moi des remarques de bon sens). Je pense ce qui vous a manqué c’est que vous étiez seul à vous frotter à une équipe qui je pense devrai être renouvelée (on voit ce qui se passe au FN avec les apparatchik) Je pense donc au contraire que vous devriez rencontrer de nouveau FA et de lui faire comprendre que sans vous et des personnes comme vous il n’arrivera à rien et que la reconstruction de notre pays se fera de ses cendres et à un coût bien trop élevé et profitant ainsi de l’occasion de vous entourer d’une équipe pour régler les questions de communication de management d’administration etc. Je sais que mes humbles messages décousus auront peu ou prou d’impact sur votre décision et que je ne suis qu’un simple adhérent expatrié au Japon et donc mon pouvoir d’influer sur les choix de l’UPR est néant mais en tant que citoyen concerné par l’avenir de mon pays, de voir à quel point la situation au sein du seul parti politique qui souhaite redresser la france et lui redonner ses lettres de noblesses dans le monde, est tombé dans une décrépitude qui va le mener qu’à l’échec et que le dirigeant qui pourtant clairvoyant sur certains sujet refuse de voir la vérité en face m’afflige et me terrorise bien plus que la Commission Européenne ou les missiles nord coréen. Je vous remercie pour votre patience en espérant que peu être vous infléchirai votre position et je suis prêt à vous soutenir à la hauteur de mes compétences (limitées) si besoin s’en ferait sentir. Merci pour avoir consacrer du temps à lire ce long message et dans l’attente de vous lire, veuillez, Monsieur Edouard, recevoir l’expression de mes salutations distinguées.

  • Juste un rectificatif sur deux commentaires,
    – Alexandre Marin du 31 juillet, à part  » Asselineau dit n’importe quoi sur l’Europe, soit, c’est très exagéré, soit, c’est carrément faux. Et souvent, quand il cite les traités, c’est tronqué, c’est biaisé. » ……des preuves, des preuves ! votre seule citation, l’article 106 du TFUE, regardons le de plus prés….

    1. Les États membres, en ce qui concerne les entreprises publiques et les entreprises auxquelles ils accordent des droits spéciaux ou exclusifs, n’édictent ni ne maintiennent aucune mesure contraire aux règles des traités, notamment à celles prévues aux articles 18 et 101 à 109 inclus.

    2. Les entreprises chargées de la gestion de services d’intérêt économique général ou présentant le caractère d’un monopole fiscal sont soumises aux règles des traités, notamment aux règles de concurrence, dans les limites où l’application de ces règles ne fait pas échec à l’accomplissement en droit ou en fait de la mission particulière qui leur a été impartie. Le développement des échanges ne doit pas être affecté dans une mesure contraire à l’intérêt de l’Union.

    3. La Commission veille à l’application des dispositions du présent article et adresse, en tant que de besoin, les directives ou décisions appropriées aux États membres.

    Je reprends votre explication  » Il dit que les services publics sont soumis aux règles européennes de concurrence DANS LA MESURE où ces règles ne font pas échecs à la mission de service public qui leur est impartie. En le tronquant, pas compliqué de lui faire dire ce qu’il ne dit pas et de le rendre responsable de tous nos maux. »
    Bravo, belle demonstration de mensonge !!

    à Erwan Milbéo du 29 juillet, je cite  » perte de temps et une dilution évidente de ma valeur ajoutée. » c’est vrai que se battre pour des idées  » perdantes » tel que les énonces Asselineau est pour vous une vrai perte de temps et une dilution évidente de votre valeur ajoutée.et en tant que « produit superieur » vous valez  » plus « ….. « miroir, miroir qu’ajouterez tu de plus auquel je n’ai pas pensez….parce que je le vaux bien »
    Lamentable
    Sinon , sur l’article , je suis en partie d’accord avec vous mais, en dehors de FA, si vous avez d’autres solutions, faites les nous savoir

  • Bonjour
    J’attend la suite avec une grande impatience.
    J’ai milité à fond pour l’UPR,rencontré + de 100 maires,collé des centaines d’affiches,invectivé des quantités de personnes ect… pour terminer par me faire foutre de ma G…… et avec le beau résultat au 1° tour que nous connaissons.
    La ou j’en veux le plus à Asselineau,c’est de ne pas avoir donné explicitement une consigne de barrage à Macrotte pour le second tour: il a préféré dégoiser sur NDA/MLP.
    FA est extrèmement compètant: ça ne suffit pas….il lui manque……les c…………..
    En attendant,il va falloir se farcir l’USURPATEUR!
    Cordialement

  • Sans vouloir vexer personne, vous êtes probablement un excellent sociologue, mais votre connaissance des traités européens en est encore à la phase café du commerce. En même temps, si votre seule source était François Asselineau, ce n’est pas étonnant.

    Asselineau dit n’importe quoi sur l’Europe, soit, c’est très exagéré, soit, c’est carrément faux. Et souvent, quand il cite les traités, c’est tronqué, c’est biaisé.

    Je prends comme exemple, l’article 106 TFUE. Il dit que les services publics sont soumis aux règles européennes de concurrence DANS LA MESURE où ces règles ne font pas échecs à la mission de service public qui leur est impartie. En le tronquant, pas compliqué de lui faire dire ce qu’il ne dit pas et de le rendre responsable de tous nos maux.

    Bref, pour vous faire une connaissance de base sur ce qu’est l’UE , lisez les salauds de l’Europe de Jean Quatremer. Loin d’être un livre « euro-béat », il part des postulats des anti-UE pour discerner le vrai du faux, de manière très pédagogique. Sinon, pour les traités en particulier, je vous recommande un manuel de droit, ou même tout simplement d’aller sur le site de la Cour de Justice pour voir comment les traités sont appliqués.

  • Un poil naïf (?) pour un analyste sociologue…
    Dégouté de l’univers politique depuis les années 80, stratège et entrepreneur depuis ces mêmes années, il m’aura suffit 72 heures d’échanges divers via les canaux ou par téléphone pour être assuré qu’une quelconque collaboration serait une perte de temps et une dilution évidente de ma valeur ajoutée.
    En revanche, je confirme la qualité des enseignements de fond.
    Je me suis arrêté à temps pour éviter de me retrouver dans la situation que vous décrivez et que je comprends parfaitement.
    A votre dispo pour rire un peu en off :)
    Kenavo
    Erwan

  • Au préalable, je tiens à dire que je ne suis pas de l’UPR. Je trouve certains bien durs avec Asselineau. Quand on évoque son physique: c’est vrai que Sarkozy et Hollande étaient de véritables Apollons! Quand on parle de son charisme: franchement, quand on l’entend parler, en quoi Macron est-il plus éloquent? Son côté énarque? Hollande et Macron sont de purs énarques aussi. Un des commentaires à traité Asselineau de « Bobo du 11e »: vous savez ce qu’est un bobo, sérieux? Cela devient une insulte passe-partout, mais qui désigne des réalités très différentes. D’ailleurs, à ce qu’il semble, Asselineau a des origines paysannes (j’ignore à quel degré)… Macron, Hollande et Sarkozy (et j’en passe) sont issus de la grande bourgeoisie. En définitive, ce sont les moyens financiers et l’exposition médiatiques qui font et défont un candidat (vous n’avez qu’à comparer les moyens financiers des candidats des élections précédentes et leur résultats). Concernant le programme, Macron en a dit encore moins sur l’écologie et même l’immigration (bien que c’est plutôt au Medef qu’il faudrait demander des comptes).La sous-exposition d’Asselineau en a fait un « petit candidat », un « complotiste » aux idées inquiétantes. Les médias ont tout fait pour renforcer cette images, j’ai une amie qui s’est faite cette opinion après seulement avoir lu un article sur Libé. Cela étant, je suis d’accord sur certains points. Historiquement, PERSONNE n’a jamais accédé au pouvoir sans alliance! C’est impossible!… Et un féru d’histoire comme Asselineau devrait le savoir! Et il manque d’autres pointures, en résumé, une équipe de tueurs.Son autre faiblesse est qu’il est essentiellement suivi par des Internautes dont beaucoup sont des abstentionnistes, et le discours d’Asselineau ne fait que les renforcer dans leur abstentionnisme. Je suis d’accord, il doit revoir son analyse de la sociologie de son électorat potentiel, sa communication, mener une stratégie plus élaborée. Mais tout cela est naturel, personne n’a obtenu du premier coup une élection (Macron est un cas très spécial).

  • Asselineau a réalisé un énorme travail de fond…
    Il a aussi le défaut de ses qualités.
    Quoi qu’il en soit, son parti va bientôt passer la barre des 30.000 adhérents.
    Cela en fait déjà le 4e parti de France.
    Certes, ce travail ne se traduit pas encore dans les urnes.
    Et de ce point de vue, les média ont une part de responsabilité MAJEURE.
    Par ailleurs, il est effectivement pertinent de pointer les faiblesses et les limites de l’UPR et de son dirigeant. Et de rêver à mieux.
    Ceci étant posé
    1 – les souverainistes sont majoritaires en France (depuis le référendum de 2005)
    2 – ce point de vue, toutes tendances confondues, leur point de vue est insuffisamment représenté/défendu dans les média
    3 – Lepen, Mélenchon, Asselineau et les autres souverainistes ont tous le même défaut, celui de ne être capable de se coordonner sur une offre politique unitaire avec un programme souverainiste commun.
    4 – dans la liste précédente, au regard du travail de fond fourni, et de la constance dans l’engagement, malgré ses défauts évidents, le personnage Asselineau est sans doute le moins pire et peut être le plus compétent/qualifié pour décider des grandes orientations du pays.
    5 – dans tous les cas, c’est le pays réel, cad nous qui en payons le prix de cette dérive qui ne cesse de s’approfondir et de s’aggraver, en particulier depuis l’entrée dans l’Euro.

    Ps – un peu moins de retape sur la page serait le bienvenu, cela fait vraiment un peu trop putassier. D’ailleurs, pas certain que vous en ayez réellement besoin (cf. votre beau statut d’homme d’influence).

  • Les électeurs n’élisent pas un technicien mais un homme qui a du charisme.
    Quant aux électrices quand elles soient son physique çà ne les fait pas rêver…
    En plus, Asselineau est un manipulateur qui s’arrange avec l’Histoire de France pour tromper les gogos nuls en….Histoire :)))

  • Dommage pour Asselineau … il est juste dans ses propos mais il ne fait pas rêver ! L e « prédicateur » a fait sa campagne à la « Kennedy » avec un soupçon « d’anti-conformisme » qui plaît tant aux « consommateurs – in » puisqu’on arrive au stade où le « parti politique » se vend comme une « marque » avec sa « pub ». Asselineau, c’est loin de tout ça ! Il peut néanmoins préparer une relève tout en prenant en considération tous les moyens de « propagande » et/ou de « connaissance » pour préparer le « boulevard » à un futur candidat UPR « nouvelle-génération » non lobotomisée ! Mais à mon avis, il faut qu’il passe la main et agisse en soutien !

  • on n’apprend que de ses echecs, pas de ses victoires, ce sont bien les meilleurs idées portées depuis 30 ans, la comm a sans doute cru que le « tape à l’oeil  » du bureau de campagne attirerait certainement les jounalistes, pour les législatives, je peux affirmer que les « gros candidats » avaient deja fait leur campagne mediatique bien avant la campagne officielle , voir juste un petit encart comme les autres « petits » ça n’aide pas, et il reste l’incontournable  » quitter l’ue, vous etes forcément des fachos », nous avons un delais de réflexion jusqu’à la prochaine échéance, ne gachons pas nos qualités dans de vaines querelles !

  • Donc, en conclusion, vous nous rappelez que la politique est l’art de faire veler de plaisir les veaux. Donc aucun échappatoire, malgré l’immense niveau d’instruction et de moyen de s’informer par les formidables réseaux sociaux, inimaginables au XXème siècle. Si ce que vous dites était vrai alors la cigogne avait raison et je me fais tout de suite Anarchiste ou moine.

  • Peut-être que pour M. François Asselineau c’est déjà se « fourvoyer » que d’appliquer des méthodes de « communication » ?
    Comme de Gaulle qui n’avait pas vu venir 1968, M. Asselineau (et j’ai le même âge que lui ou presque:-) ne voit pas venir les nouvelles méthodes relationnelles au sens large ???
    Comme vous, je le respecte immensément. Pour l’ouverture, l’intérêt pour la politique … Moi qui haïssais l’Histoire au lycée, je m’en délecte maintenant abondamment.
    Notre intention reste l’essentiel dans tout ce que nous faisons, pensons… le + en conscience possible. C’est vrai, pour ma part, qu’il me reste toujours difficile d’avoir une vie heureuse quand je sais d’autres pays en guerre. Et pourtant l’Ici et le Maintenant y suffiraient.
    Ce que je retiens de votre vidéo, c’est que nous avons moyen de faire mieux,. Les idées, nous les partageons sur le fond. Je suivrai vos autres vidéos avec intérêt. Merci pour cette juxtaposition d’informations fort à propos (liste d’articles, vidéos …).

  • Tout est dit. Merci pour cette excellente analyse M. Edouard. C’est sûr que dans un monde parfait et surtout SERIEUX, M. Asselineau serait déjà président. C’était de loin le meilleur des 11 candidats, avec M. Mélanchon excellent tribun il faut aussi le reconnaître. Je pense qu’Asselineau est hélas trop intelligent pour ce peuple décadent que sont devenus les français, vautrés dans la luxure et le confort matériel depuis bien trop longtemps. Un énorme effort de redressement moral est absolument prioritaire pour sauver ce pays. Je crains qu’il ne soit déjà trop tard.

  • Les gens sont cons.
    Les gens s’en foutent des traités européens, du TFUE ou du TUE. C’est trop compliqué.
    Les gens votent pour Macron car « il a l’air bien ». Voilà, c’est le monde dans lequel on vit.

    La solution, faire de l’argent pour soi et les siens et profiter des cons pour se protéger des conséquences funestes de leur stupidité (immigration de masse, crise financière).

  • Bonjour,
    erreur à rajouter à son crédit mais oubliée par le sociologue à lunettes (nul n’est parfait):
    -Manque total de Charisme, impossible de se sentir attiré et même proche d’un homme respirant l’énarque technocrate à plus de 100 km. Hors dans la conjoncture actuelle et avec sa posture d’homme providentiel, il aurait au moins dû développer une posture de tribun, d’orateur volubile. (il aurait aussi dû travailler son look. Stéphane ou étais-tu n’as tu pas pensé à le relooker ou lui donner à écouter le séminaire charisme u leadership? lol) capable de toucher l’affect des français (ce que Macron n’a pas manqué de faire). On élit pas seulement un programme mais aussi et surtout un homme pour l’élection présidentiel.

    Pour le reste merci encore pour cette analyse condensé d’un échec de campagne.

  • Upr sans l immigration de bisounourse serait parfaite!
    Parcontre Asselineau a un défaut de classe sociale c est un bourgeois bobo du 11 ème arrondissements de Paris Énarque vieux très instruit Cela fait professeur trop supérieur intellectuellement pour le Français moyen .
    je pense qu’ il devrait plus mettre en avant Charles plus jeune.
    Asselineau est bien trop honnete et intelligent pour notre pays hélas.

  • M Asselineau a une manière un peu trop professorale de présenter les dossiers qui sont par ailleurs très intéressants et honnêtes, mais il connait mal en fait l’électorat français, et avec ses sorties de l’euro, l’UE, et de l’OTAN, il fait peur aux français, même si je pense que son analyse est correcte.
    Il devrait déjà présenter le Frexit d’une autre manière, en partant tout d’abord, des bienfaits de l’europe (après la 2ème guerre mondiale, reconstruction de l’europe obligée par la force des choses, …) et d’expliquer maintenant ses méfaits (libre mouvement des capitaux à travers l’europe et le monde, d’où délocalisation, et tout le discours d’Asselieau cohérent..).
    Cependant, M Asselineau, malgré son savoir indéniable, n’est pas très bon sociologue, il analyse mal le français qui manifestera son mécontentement, sa révolte, quand son confort sera menacé, sachant que les personnes qui se déplacent dans les urnes sont des gens qui vivent dans un minimum de confort : les plus pauvres qui votent ont peut être du mal à boucler leur fins de mois, mais tant qu’ils peuvent s’acheter le dernier Iphone 8 ils ne bougeront pas. De plus, tant que le français vit à peu près bien, il en a que faire du discours d’Asselineau, le peuple pense aux prochaines vacances, aux loisirs divers et variés, regardent les émissions débiles à la TV qui le réconfortent dans le malheur d’autrui. De ces faits, l’esprit d’analyse s’effrite, et le conditionnement médiatique fait le reste. Cependant, si la situation économique se dégrade gravement, M Asselineau peut en tirer bénéfice sauf si une personnalité plus charismatique lui vole ses idées.

  • Super! Merci. Le constat est là, UPR a échoué, attendre 5 ans va être long surtout si c’est pour reproduire les même erreurs.
    Souhaites-tu d’investir plus dans le ce parti?

    Par contre, le Traité de grandes orientations européennes n’existe pas, les GOPE est un dispositif prévu dans le TFUE.