Où l’on vérifie une n-ième fois l’adage selon lequel, quand un homme n’accumule pas assez d’expérience avec les femmes avant de se marier, il est le premier à craquer devant les avances de la première venue. Anatomie de la naissance de l’amour au bureau.

Bonjour Stéphane,

Tout d’abord je te félicite pour la qualité de ton travail et ton expertise dans les relations humaines dont tu fais profiter une plus large communauté. C’est la première fois que je t’écris car l’histoire de ce phonecoaching « résonne » fortement en moi et rejoins l’analyse que j’ai pu faire de ma propre histoire.

La différence dans mon histoire c’est que c’est moi le pauvre type que la fille a séduit alors qu’elle avait déjà écrit dans sa tête son histoire avec son mec officiel, sans qu’elle ne me le fasse savoir, bien entendu. Et c’est moi – qui ne suis pas et n’ai jamais été en couple avec elle – qui ai piraté son facebook en prenant de gros risques inutiles – mais qu’après coup je ne regrette pas dans la mesure où ce que j’y ai appris m’a aidé à mieux comprendre son comportement et dans la mesure où je n’ai jamais utilisé les infos volées (car j’ai été tenté à un moment donné de me venger en utilisant ces infos, mais j’ai su garder la tête froide).

Je suis avec ma femme depuis la fac

  • je suis marié depuis 9 ans maintenant mais en couple avec ma femme depuis les bancs de la fac, j’ai des enfants. Je n’ai connu quasiment qu’une seule femme (ceci explique cela) et jusqu’à il y a peu on peut dire qu’on pouvait me classer parmi les timides et que je ne connaissais rien à la psychologie – féminine en particulier.
  • la fille en question est une collègue de bureau et a 8 ans de moins que moi et est une véritable beauté. Elle le sait, mais ne se met pas en avant ni dans son habillement (plutôt classique) ni dans son comportement au boulot. Je suis cadre et elle aussi mais pas son supérieur direct. Même si j’ai un échelon supérieur, il nous arrive souvent de travailler sur des projets communs.
  • elle est arrivée il y a 4 ans dans la boîte et nous avons travaillé ensemble depuis cette date.

Je me suis mis à (essayer de) draguer cette fille au bureau il y 4 ans donc de façon relativement subtile, du moins je croyais (c’était juste des regards appuyés lorsque nous discutions ainsi qu’une façon de faire un peu le mâle dominant dans mon positionnement au boulot). La relation avec ma femme battait de l’aile et je voulais tester mon pouvoir de séduction, ne l’ayant jamais fait avant !

Cette très belle fille au bureau

Cette fille étant une femme – et qui plus est très belle – a bien entendu tout de suite perçu mon intérêt et sa réaction fut au-dessus de toutes mes attentes. Pour tout dire je m’étais donné pour challenge de la séduire mais je n’y croyais pas vraiment au début- je me disais juste pourquoi pas tenter ?

Au bout d’un moment c’est elle qui s’est mise à me tourner autour, jusqu’à venir me chercher en pause café et dans mon bureau (ou par téléphone) plusieurs fois par jour, toujours avec un prétexte boulot et toujours avec un grand sourire et des airs enfantins…Eh oui, je sais que cela aurait dû m’alerter, ça + le fait qu’elle prenait bien soin à garder un mystère autour de sa vie perso…mais je n’avais pas le décodeur à l’époque et je suis tombé dans une obsession amoureuse.

En fait j’avais réussi à obtenir des infos perso en lui demandant par exemple si elle comptait avoir un jour des enfants et elle avait répondu quelquechose du genre « il faudrait déjà que je trouve le père » et d’autres allusions qui me laissaient penser qu’elle était célibataire et ouverte à mes avances.

L’amour au bureau, ça donne des ailes

Puis, à un séminaire d’entreprise (toujours il y a 4 ans) elle m’a littéralement suivi pendant 3 jours alors que nous étions 200 personnes mélangées et je sentais ses regards en oeillade sur moi… j’ai alors cru que tout était ok et que je pouvais l’avoir facilement, alors qu’en fait je raisonnais en homme. Un homme totalement inexpérimenté, qui plus est.

Je lui ai déclaré mon amour

C’est après ce séminaire que j’ai fait la très grossière (quand j’y repense, je me dis que j’ai vraiment fait un grand chemin depuis) erreur de la joindre par messagerie instantanée au boulot en lui disant tout de go « je t’aime » après être revenu d’une pause café passé ensemble.

Elle y a répondu en écrivant « ???? » et en enchaînant sur quelque chose qui n’avait rien à voir qui m’a permis de rediriger la discussion comme si de rien n’était (je m’en persuadais tout du moins…).

Puis, toujours dans cette conversation électronique je l’ai invitée à déjeuner, réponse « pourquoi pas ». Puis je lui ai demandé si elle avait un resto préféré (je sais, déjà j’aurais dû faire une proposition plutôt que demander…mais je ne pense pas que ça aurait changé grand chose au final) et là… plus aucune réponse.

Ce faisant, j’ai tout gâché

Qu’est-ce que j’ai bien pu faire, est-ce que je suis allé trop loin, pas assez loin ? Pourtant ça semblait du tout-cuit ! Le soir même, j’ai fait des recherches sur internet pour comprendre les mécanismes de la séduction homme-femme, et seulement à cet instant ai-je commencé à voir où je mettais les pieds.

Le lendemain matin, partant du principe que pour séduire il faut bien souvent agir de façon contre-intuitive avec les femmes, la première chose que j’ai fait fut d’annuler ma demande de resto en prétextant un rdv + important. Puis j’ai laissé couler quelques jours et je lui ai dit (toujours par écrans interposés) que si je l’avais invitée à déjeuner c’était pour qu’on aille ensemble en ville pour qu’elle m’aide à choisir un cadeau d’anniversaire pour ma femme.

Elle m’a finalement accompagné – je ne la sentais pas vraiment à l’aise – et a quand même trouvé un prétexte pour me faire monter dans son appartement. Sachant qu’il s’agissait d’un test (j’avais bien lu mon guide !) je n’ai rien tenté, au contraire je suis resté bien neutre et toujours dans le comportement d’un mari qui achète un cadeau pour sa femme, point barre.

En rentrant au boulot je lui ai fait comprendre au détour d’une conversation que je savais pertinemment que les belles filles comme elle savent bien comment obtenir ce qu’elle veulent des hommes. Et sur le coup je l’ai sentie presque comme une gamine ‘prise la main dans le pot de confiture’…

4 ans d’amour de bureau

A la suite de cela (c’était il y a 4 ans donc) elle ne m’a plus lâché d’une semelle au boulot, toujours à essayer de me séduire avec son air mutin, son grand sourire et ses yeux pétillants. Je vais bien entendu passer les détails de ces 4 ans mais je vais résumer ainsi :

  • Etant tombé en obsession amoureuse (ça a duré 3 ans et encore aujourd’hui il reste des traces), je voulais absolument comprendre son comportement. J’ai donc piraté son facebook et appris qu’elle avait eu une histoire longue avec un garçon qu’elle avait probablement rencontré au lycée, dont elle avait été très amoureuse et avec qui elle s’est remise (en vivant séparément) exactement au même moment où s’est mise à me tourner autour. J’ai bien compris aujourd’hui avec le recul que je n’étais qu’un bourdon parmi d’autres (alors que je me prenais pour un aigle pour reprendre ta métaphore) et elle la reine des abeilles, et que je jouais les matchs de départementale alors que son mec lui était déjà en match de qualification de coupe du monde….
  • J’ai re-tenté de l’inviter au resto encore 2 fois…bien entendu elle n’était jamais libre, et les collègues n’ont pas manqué de remarquer qu’elle et moi étions très souvent en pause ensemble…début des ragots
  • Je suis presque sûr qu’elle a dû alimenter ces ragots en se confiant sur mes agissements à une ou deux personnes en leur demandant bien sûr de ne le répéter à personne, tout en sachant qu’ils le feraient. Double avantage : ainsi elle se déresponsabilisait de la situation vis à vis des spectateurs (je passait pour le mec marié amoureux d’une minette qui veut tromper sa femme…ce qui n’était pas faux cela dit…et elle pour une sainte qui n’a rien fait pour que cela arrive) + cela lui permettait de continuer à me séduire en toute impunité et à satisfaire son égo et la rassurer ainsi sur ses pouvoirs de séductrice.
  • Sans rentrer dans les détails, j’ai réussi bien plus tard, sans tenter une approche directe, à obtenir la certitude qu’elle n’irait jamais jusqu’au bout. Le fait de ne pas tenter une approche directe m’a permis de garder mon honneur car elle n’a pas pu affirmer de manière certaine à ses confidents (que j’imagine) que j’ai cherché à l’embrasser.

S’est-elle fichue de moi depuis le début ?

Suite à ça j’ai été convaincu qu’elle s’est fichue de moi depuis le début, dans le sens où je n’étais là que pour la conforter dans le choix qu’elle faisait avec son mec. Et très enervé aussi, bien entendu.

Peu de temps (6 mois) après j’ai annoncé à mon boulot au plus grand nombre avec un très grand aplomb et avec une fierté appuyée la grossesse de ma femme. Autant dire qu’elle est alors tombée des nues – ainsi que certains collègues – et j’ai savouré cette revanche….d’autant que progressivement je me suis mis à l’ignorer et à ne plus accepter de la suivre en pause (ou mieux, de dire oui oui j’arrive…et ne pas y aller) ; j’ai aussi arrêté de l’espionner (d’autant que je risquais très gros du point de vue légal, et même de mon boulot)

… mais la magie opère toujours

Encore aujourd’hui elle tente régulièrement de relancer la machine en venant me voir avec son air mutin, son grand sourire, ses airs enfantins…mais je sais garder la distance nécessaire même s’il m’en coûte beaucoup car la magie opère encore quand je la vois.

Et je sais que je l’attire réellement et qu’elle aimerait beaucoup me séduire sans pour autant être prête à aller jusqu’au bout (du moins tant qu’elle a son copain)…je le vois par son langage non-verbal que je sais qu’elle ne simule pas, depuis le temps que je l’observe.

En dépit de mon amour de bureau, je suis toujours marié

J’ai réussi à repartir sur de bonnes bases avec ma femme, même si je reste encore amoureux de cette fille du bureau (c’est par vagues, de temps à autre je retombe dedans puis je rationalise la situation et ça va mieux – bref je me soigne !). Et mes collègues me tiennent en estime contrairement à il y a 2 ans (du moins c’est l’impression que j’ai).

Cela reste très, très difficile de travailler avec une collègue dont on est amoureux

David

Cher David,

Stéphane


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "plus jamais peur"
  1. Osez aborder les gens qui vous intéressent
  2. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  3. Ayez confiance en vous pour oser plus
  4. Décrochez enfin ce que vous méritez
  5. Assumez et développez votre masculinité
  6. Terrassez la timidité à grands coups de poings dans la g.
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "ce que vos parents auraient dû vous apprendre"
  1. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  2. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants

8 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Je suis d’accord, la réponse de Stéphane a disparu… alors que je l’aurai trouvée justement fort fort interessante!

    Est ce possible de l’avoir cette réponse ? :)

    Toujours un plaisir de parcourir regarder et de revenir sur ce site.

  • Bonjour, C
    Merci beaucoup prêtre d’amour prêtre de m’avoir aidé de toute façon, m’a dit qu’il n’était plus intéressé par le mariage, je ne pouvais pas dire ce qui mène à cette cause, nous n’avons jamais eu un vrai combat qui pourrait conduire à une telle décision. J’étais bien pire que je ne pouvais pas continuer. Un après-midi, j’étais à la maison pour parler en ligne avec un ami proche, lire un article et voir un commentaire sur une femme mariée. Cela m’a vraiment frappé parce que je n’ai jamais pensé que c’était possible, j’ai pensé et essayé. alors j’ai fait tout ce qu’il m’a demandé et après les sept derniers jours, mon mari est venu et m’a demandé de lui pardonner qu’il voulait que nous nous rencontrions et qu’il ait maintenant plus de cinq ans. maintenant nous sommes une famille heureuse. Je suis vraiment reconnaissante de cette aide pour ce qu’elle est pour moi, je veux dire sa gentillesse. {Whatsapp {{17692085860}}}}}}}} :: :: {{lovetemple0001}} {{@} {{gmail}}. {{Com}}

  • Bonjour,
    La réponse de Stéphane dans cet article a disparue.
    Nous savons juste que David lui est « Cher ». . .
    Pouvez-vous la publier à nouveau ?

    Merci !

  • Eh bien il m’est arrivé la même chose, sauf que je suis du côté de la fille. Pareil que toi, marié, des enfants.
    Quand je suis arrivée dans l’entreprise, je ne voulais plaire à aucun mec ! Trop blessée par une rupture. Je me suis même coupé les cheveux ultra-courts. Résultat, c’est tout l’inverse qui se passe (au secours !), je fais la débile du coup, ils m’énervent tous. Je me concentre sur mon travail.
    L’autre personne a essayé des gestes, invitation au resto aussi, des remarques tout haut devant les autres collègues, s’asseoir comme par hasard en face de moi, même à me bousculer alors que je parle avec un autre homme. J’ai toujours fait semblant de rien, la fille sur une autre planète qui ne comprend rien (je me suis créé une sorte de personnage, qui en fait est mon vrai moi).

    Il est plaisant, je l’avoue qu’il me fait de l’effet. Mais pour moi, il est marié. Et donc pour moi c’est non direct. S’il avait été célibataire cela aurait été bien sûr très différent… S’il me disait je t’aime, je lui rappellerais qu’il est marié !! J’ai eu une aventure avec un autre pour l’oublier. Il me fait toujours de l’effet, mais là j’essaie une histoire avec un autre… Lui ne m’envoie plus trop de signaux. Chacun sa vie, voilà.

    Donc à mon avis, ta collègue met simplement des barrières, parce que tu es marié, c’est tout
    Ou alors elle ne t’aime pas du tout. Mais ça joue… moi ça me refroidit

  • Peut être qu’elle est réellement attiree par ta personne mais sachant que tu es marrié cela lui pose un cas de conscience… du coup elle reste avec son copain et n’ose pas aller jusqu’au bout avec toi…

  • Eh ben dis donc, en ce moment, entre les derniers phone coaching, les derniers témoignages, Spikeseduction devient l’eldorado avec tout plein de mines d’or partout.

    J’adore l’histoire décrite ici car l’auteur nous peint exactement le tableau des attitudes de celui qui ne savait pas et de celui qui a découvert qu’il ne savait pas et maintenant qui en sait plus en matière de séduction. C’est sûr qu’initialement le coup du mari qui délaisse sa femme pour une jeunette n’était pas très glorieux mais le grand bouleversement et la reconquête de soi qui en a découlé ont très largement redoré son blason. Certes comme l’a badstef, il a fait des erreurs remarquables mais elles sont presque excusables parce qu’à ce moment, il « ne savait pas » en matière de séduction. On considérera qu’il ne les refera plus.

    Hors sujet mais pas trop tout compte fait, je suis en désaccord avec le propos de la vidéo en bas de l’article quand Stéphane dit que ceux qui ont le plus grand potentiel de séduction et en sont convaincu seraient beaucoup moins enclins à l’infidélité une fois en couple que les hommes d’un potentiel de séduction inférieur. En théorie, cela se tient sauf qu’en pratique, il a oublié deux choses:

    – Les hommes au plus grand potentiel de séduction ont une propension assez forte pour être considéré par leur conjointe comme des hommes de forte valeur, si forte qu’une infidélité leur sera plus facilement pardonnée qu’à d’autres. Ceci va donc faciliter le passage à l’acte.

    -Quand on a un pouvoir, on l’utilise et on se permet des choses que ceux qui ne l’ont pas ne font pas.

    Ces deux éléments réunis suffisent à ce que la réalité va infirmer ce que Stéphane a dit dans sa vidéo, à ce propos.

    Dans le fait de dire ce qu’il vient de dire, on retrouve l’arlésienne selon lequel celui qui est meilleur qu’un autre quelque soit le domaine va toujours penser et tenter de faire croire qu’il est plus vertueux que l’autre.

  • Bonjour David,

    J’ai bien lu tout ton article et je crois qu’un des éléments-clés qui t’a manqué dans toute cette histoire, c’est le rythme. Tu as lâché un « je t’aime » à une fille que tu ne connaissais pas au fond, et que tu n’avais jamais embrassé. Tu es allé trop vite en besogne (ou alors tu as senti que tu avais été lent et tu as voulu mettre un coup d’accélérateur mais maladroitement). En plus tu as fait cela par écran interposé, alors que tu la vois sans arrêt, donc pour elle c’est évident, tu as manqué de courage.

    Si je peux me permettre aussi, je pense que tu aurais du mieux définir tes objectifs dès le départ. Ton but était de quitter ta femme en ayant une branche à laquelle te raccrocher ? D’avoir une maîtresse régulière ? Relever le défi de te faire une collègue ? Je ne te juge pas sur l’infidélité, qui est vieille comme le monde et l’histoire des couples, par contre je pense que tu aurais pu être plus discret. Tu le dis toi-même, des ragots ont nécessairement circulé.

    Pour finir, je crois que tu passes trop de temps à analyser. Il faut suivre ton intuition. Un fille motivée pour avoir une histoire avec toi va certes te tester, mais aussi te faciliter le boulot si son niveau d’intérêt est suffisant. Là tu as laissé pourrir la situation, tu aurais du arrêter les frais bien avant. A mon humble avis.

    Félicitations au futur papa quand même !

  • Autant ces histoires de maris qui délaissent leur femme pour s’amouracher d’une jeunette me fait toujours un peu déprimer.

    Autant le courage qu’a eu cet homme pour :
    – réaliser que c’était loin d’être tout-cuit (donc mettre son ego de côté)
    – reprendre des distances avec miss sulfureuse
    – rebondir avec sa femme
    – regagner l’estime de ses collègues après avoir été la cible des ragots…

    Un grand bravo.