Menu
Malchanceuse en amour? Vous n’êtes (hélas) pas seule…

Malchanceuse en amour? Vous n’êtes (hélas) pas seule…

Bonjour Stéphane, je me présente. Lucie, 37ans, célibataire sans enfant. Ça c’est pour le décor. Et je suis ce qu’on appelle typiquement une malchanceuse en amour.

J’ai eu connaissance de ton existence il y a quelques années en rencontrant un jeune homme (H) bourré de talents et de charmes, qui a priori avait du suivre tes séminaires, si je m’en tiens à ce qu’il avait réussi à nous faire vivre et partager (je retrouve parfois des signes des conseils et astuces que tu proposes lors de tes phone coachings et séminaires).

Nous avons donc eu, H et moi, une relation que je qualifie d’unique (en ce qui me concerne). De prime abord, il n’était pas ce que je me représentais du genre d’homme qui pouvait m’intéresser. Mais sa subtile approche et sa personnalité riche et douce à la fois ont su me laisser m’ouvrir. Des liens se sont tissés, nous avons flirtés un temps. Une relation sans promesse, sans engagement, mais très intime, et très saine de simplicité.

Il y au CET homme

Puis tout s’est naturellement arrêté quand j’ai croisé la route d’un homme (Y), d’une passion. Une relation intense, dévorante qui a duré 5 ans. Le terme Aimer a pris tout sens avec lui. Un sentiment si intense pour invite à se jeter dans les affres de la vie de couple.

Malheureusement, je n’ai pas su combattre ses désastreux démons (une mère suicidaire qui a mis à exécution ses desseins, en ayant préalablement bien pris soin de culpabiliser son fils); et au bout de 5ans je me sentais malchanceuse dans cette histoire. Cette histoire d’amour. Nous nous sommes séparés. J’ai mis 2ans a faire le deuil de notre histoire passionnelle. J’ai pendant longtemps continué à cultiver le fantasme de notre idylle (échue). Je me suis alors verrouillée à tout sentiment pour d’autres hommes. Je devenais comme stérile émotionnellement.

J’ai croisé de nombreux partenaires…

…mais je n’ai réussi à m’attacher à aucun

Jusqu’à la rencontre récente de N, celui qui a enfin su éveiller en moi suffisemment d’intérêt. Au départ totalement désintéressée, j’ai découvert une personnalité, forte, riche d’humour., créative, avec la maitrise des mots et du second degré. Plus je le découvrais, plus je m’attachais. Avec lui je ne connaissais pas l’ennui, chaque moment passé à ses cotés ont été agréables, un parfait combo de plaisirs/éclats de rires.

N, du même âge que moi, s’est construit seul, ce qui le dote d’une force de caractère et une confiance en lui (en apparence) rassurante et attirante. Notre relation a duré 3 mois.

Très vite, j’ai eu le sentiment d’être la seule à avoir envie que notre histoire fonctionne. Il était différent de tous ceux que j’avais connu. N’exprimant pas d’impatience de me retrouver, ne m’étouffant pas de compliments, j’observais qu’il n’avait pas le comportement « habituel » de l’homme intéressée ouvertement par une femme. Il restait toujours dans une forme de retenue (indifférence?), suffisamment déstabilisante pour m’effrayer.

À lire :   Petit article sur la chance, par un lecteur

Il semble que je sois vouée à être malchanceuse en amour

Je n’ai pas su attendre que lui s’attache et j’ai préfèré arrêter avant de souffrir d’avantage. Je le lui ai exprimé. Il m’a alors répondu ne pas réussir encore pour le moment a s’attacher. Mais je n’arrive pas a l’oublier, à passer à autre chose. Je me sens comme obsédée par lui. Tout ce que je vis n’a pas la même saveur que lorsque je m’imagine le partager avec lui.

Tout ce roman pour te dire Stephane, que je souhaite aujourd’hui avoir une vie sentimentale stable. J’en ai plus qu’assez d’être malchanceuse en amour. Une part de moi est convaincue que je pourrais construire avec N une vie épanouissante bercée de sentiments sincères et profonds, que de nombreux points communs nous accordent (goûts des autres, ouverture sur l’art et la culture, vie sociale riche, ect…)

Je reproduis toujours le même scenario

Et une autre part de moi s’interroge. Je reproduis souvent les même scenarii amoureux, et me retrouve souvent malchanceuse en amour. Et si N n’est a priori pas la personne qu’il me faut, comment faire pour réussir a construire une vie sentimentale stable? Je sais avoir fréquenté des hommes fabuleux dans mon parcours sentimentales, mais pour lesquels je n’ai pas su ouvrir la route de mes sentiments. Je suis probablement passée à côté d’histoires sublimes…

Je me sens dans une impasse, de laquelle je souhaiterais sortir. Mon envie première serait de savoir comment séduire N et vivre a deux une sublime idylle riche de moments heureux. Mais si cela s’avère impossible, que faire pour que je me stabilise et que je sois en mesure de m’attacher envers une personne qui me corresponde vraiment et à qui je convienne en retour? Un ami un jour m’a dit ceci:

« Lucie ton problème est d’être attirée par des hommes qui te ne conviennent pas; ce qui te plaît n’est pas ce dont tu as besoin »

Je crois Stéphane, que toi seul peut m’apporter les éléments de compréhension. Peut-être certains de tes séminaires pourraient également m’être utiles? Mais lesquels? Qu’en penses-tu? J’espère très sincèrement que tu accepteras de me venir en aide.

Je sais qu’habituellement tes orientations professionnelles sont plus axées vers la séduction masculine, mais je suis convaincue que ton expertise est transférable auprès des femmes… D’ailleurs, comme tu dois évidemment déjà le savoir, je crois très sincèrement qu’il y a un marché à prendre sur ce créneau également…

À lire :   12 réflexes pour être galant mais pas ringard

J’espère avoir le plaisir de te lire prochainement,

Chaleureusement,

Lucie, fidèle auditrice notamment de tes podcasts

Ps: je suis navrée de m’être autant étalée, mais la longueur de ce texte est très révélateur de mon implication émotionnelle et de mon désir de me sortir de cette situation.

Réponse de Lucie (reçue post vidéo)

Stéphane,

Merci d’avoir accepter et pris le temps de répondre à ma problématique. Je savais en m’adressant à toi que les réponses seraient efficaces et non détournées. J’en avais besoin pour ne pas les édulcorer et retranscrire. Je profite de ce message pour te confirmer que je valide effectivement la « quasi » totalité de tes propos lors de tes « extraits de séminaires », et donc les raisons pour lesquelles je me trouve aussi malchanceuse en amour.

Permets moi en retour de t’apporter précisions et éléments de réponses à tes questions/remarques.

Commençons par le début: au sujet des hommes

Notre relation s’est « naturellement » arrêtée. Le choix de ce mot car « pour moi » cela était une évidence qu’elle devait s’arrêter, pour de multiples raisons:
Notre relation n’était pas engageante, et les sentiments que je ressentais pour Y étaient si forts que je ne voulais prendre le moindre risque de le perdre, j’ai tout de suite préfèré éclaircir la situation avec H, à qui j’ai expliqué simplement la situation.

Effectivement je ne sais avec certitude ce que H a ressenti, mais du fait de la liberté de notre relation, sans engagement ni promesse, donc (et je fais peut-être là un mauvais raccourci) sans sentiments amoureux. J’étais convaincue qu’il ne souffrirait pas de la situation. Nous sommes aujourd’hui encore en de bons termes, c’est quelqu’un pour qui j’ai beaucoup d’affections et de respect.

Tu as raison je ne parle pas de ma valeur ajoutée dans mon mail. C’est quelque chose qu’il m’est difficile à faire, sans avoir le sentiment de mettre en avant de façon injustifiée. Je ne pensais pas d’ailleurs que ces propos avaient leurs places dans mon message. Mais si cela peut apporter du sens, je dirais qu’outre une écoute attentive et active, je suis de nature joyeuse et positive, je sais entourer les gens que j’aime d’affection et de tendresses. Combattive en amour (même si malchanceuse), je m’assure aussi de partager des moments agréables, vivants, riches (encore ce mot) en activités, cultures et/ou joies. Voilà pour la séquence auto-marketing.

Continuons sur Y a présent, tu dois certainement avoir raison à son sujet.

Je suis convaincue que j’aurais d’autres prises de conscience et de réflexions grâce au séminaire secret agenda. Je commencerais pas celui là donc.

À lire :   Commandez le séminaire "langage des femmes ii : le chaud/froid"

Concernant N, je ne pouvais parler de connexion amoureuse, car pour parler de connexion ne faut il pas qu’elle soit partagée? Exprimée ? Je pourrais plutôt dire que si Connexion il y avait , elle était a sens unique. Sauf peut-être pour nos moments intimes et/ou moments de rires, où les choses se suffisent à elles même pour ne pas avoir besoin d’être exprimées. Ou bien je fais la une réécriture encore? Ceci étant, effectivement il y avait également de l’adoration de ma part.

Ma définition de l’amour

Ma définition (chimère) de l’être aimé, se résume effectivement en une personne qui me plait physiquement, pour qui j’ai du désir, avec qui j’aime passer du temps et partager ; et pour qui j’ai de l’admiration…

Comment changer sa définition intime de l’amour? Là va être toute ma difficulté, j’imagine. Comment se défaire d’une chimère construite depuis tant d’années? Comment sortir de ce schéma qui me rend toujours malchanceuse en amour?

Une dernière précision.

Je ne cherche pas le bonheur.J’ai la chance d’être heureuse, en tout cas d’aimer la vie que je mène. Tout n’est pas parfait et tant mieux. Je me sens juste incomplète.

Je ne considère pas avoir droit au bonheur, je me donne les moyens d’accéder aux sentiments du bonheur, tant que possible. Ce qui n’empêche pas de vivre des moments douloureux. Je compose avec.

En tout cas merci, merci pour ces réflexions qui m’amener à penser autrement et que je dois encore mûrir pour ne plus me considérer éternellement cette malchanceuse en amour.

Chaleureusement,

Lucie

Ps; c’est drôle que tu fasses référence a l’Alchimiste, c’était l’un des premiers livres qui m’avait réconcilié avec la littérature dans la jeunesse. Il a une place toute particulière dans mon cœur.


SEMINAIRE SUR CE THEME
Commandez le séminaire "relations longues II : reconnaître les filles qu'il vous faut" -
  1. Osez aborder les gens qui vous intéressent
  2. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
SEMINAIRE SUR CE THEME
Commandez le séminaire "plus jamais peur" réservations ouvertes jusqu'au 27/03/2015 minuit -
  1. Osez aborder les gens qui vous intéressent
  2. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  3. Ayez confiance en vous pour oser plus
  4. Décrochez enfin ce que vous méritez
  5. Assumez et développez votre masculinité
  6. Terrassez la timidité à grands coups de poings dans la g.

7 commentaires

  • .

    a Stephane

    salut

    Toujours un pur moment de plaisir ces décodages. Petite question, ou est ce que t’as pécho Filias, Eros et Agape? La seule fois que j’ai croisé ce concept dans la littérature c’était chez les mystiques, en l’occurrence dans « les amitiés célestes » de Jacqueline Kelen

  • .

    Bonjour

    J ai découvert ce site il y a quelques mois.
    Je pense qu il vise une catégorie de gars ,les plus cérébraux et fleur bleue.
    Et les filles qui échouent ici , ont le même profil .
    Car la majorité des autres hommes ou femmes ne se posent pas autant de questions.
    Et le souci c est que les hommes et femmes fleur bleu ne se rencontrent pas et tombent sur des personnes qui détectent tout de suite le hic et repartent en courant .
    Quand ce qu on dégage est en harmonie avec notre personnalité , généralement on attire ceux qui nous convienne .
    Quand notre personnalité et ce qu on dégage sont opposés c est le début des soucis car on attire pas les bonnes personnes .
    Dans mon cas , je plais beaucoup , je suis froide et distante et les hommes me Disent que je les intimident .
    Intimidé ne veut pas dire attiré …
    Du coup les seuls que j attirent sont les hommes à femmes, dont la technique de séduction est rodée .
    Mais bien sur , ils me conviennent pas .
    Donc je suis une éternelle célibataire qui malgré un potentiel physique sympa , ne parvient pas a plaire .
    Je suis aussi très peu sûre de moi , aucune confiance en moi .
    Dans quelle catégorie de femme j appartiens ?
    Et comment dédramatiser mon côté qui fait peur pour qu enfin des hommes intéressants s intéressent a moi ?

    Merci Stephane .

  • .

    Bonjour à tous,

    J ai découvert ce site il y a quelques mois et les articles sont parfois sympa .
    Les phones coaches so

  • .

    Stéphane,

    Merci d’avoir accepter et pris le temps de répondre à ma problématique.
    Je savais en m’adressant à toi que les réponses seraient efficaces et non détournées.
    J’en avais besoin pour ne pas les édulcorer et retranscrire.
    Je profite de ce message pour te confirmer que je valide effectivement la « quasi » totalité de tes propos lors de tes « extraits de séminaires ».

    Pour le reste, permets moi de te répondre en privé.

    Lucie

  • .

    @Olivier : merci
    Ce mois-ci c’est l’anniversaire des 9 ans de spikeseduction, tous les séminaires vont être à nouveau dispos, guette la newsletter

  • .

    « On aime son enfant, on adore Dieu, et de temps à autre, on a une connexion sexuelle de malade avec une personne »
    C’est pour ce genre de phrases que je suis toujours heureux de revenir ici.
    Nb : il est dommage que 2 des séminaires cités en référence (secret agenda et get a life) ne soient pas disponibles actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *