https://www.youtube.com/watch?v=KJbgnqPsgJY

Cette nouvelle vidéoscopie de Stéphane Édouard nous propose de nous pencher sur un phénomène qui semble prendre de l’ampleur, à savoir la détransition d’une partie de la population transgenre.

 « Ils m’ont demandé pourquoi je voulais prendre de la testostérone, je leur ai répondu qu’être une femme ne fonctionnait plus pour moi. Ce à quoi on m’a répondu : « Ok ». »

Grace Lidinsky-Smith, à propos de sa transition

« Dysphorie de genre », ou crise existentielle passagère ?

D’après le récit que nous délivre Grace Lidinsky-Smith sur son processus de transition d’une identité physique féminine à une identité masculine, il semble aussi facile de se faire prescrire des anti-dépresseurs qu’un traitement hormonal. Néanmoins, là où les traitements contre la dépression ne peuvent entraîner « que » des complications d’ordre psychique allant jusqu’à l’apparition de tendances suicidaires, les traitements hormonaux, eux, ont un effet irréversible sur le corps du patient. Effectivement, la transition d’un genre à un autre est composée d’une chaîne d’opérations transformatives qui engagent au maximum les patients.

Puisque de telles conséquences ne sont pas à prendre à la légère, il semble logique de penser que les dits traitements ne sont pas prescrits à n’importe qui, ni n’importe comment. Que nenni ! Rappelons-nous en effet que le psy n’est pas un professionnel faisant correctement son travail et qu’il n’est, comme vous le comprendrez dans cette vidéoscopie, malheureusement pas le seul. Ceci dit, hors de tout matraquage arbitraire contre tout un corps de métier, c’est la patiente elle-même qui nous fait part a posteriori de son désarroi quant à l’accompagnement que le corps médical lui a proposé durant sa transition.

Les armes principales de la transition et de la détransition. Où les pharmaciens et laboratoires pharmaceutiques s'habillent en survêtement Nilke

Combien de vies détruites par les médicaments et les chirurgies ?

Transition, détransition…ou le bonheur par la consommation.

Alors en plein doute par rapport à son identité de genre – pour rappel les chatons, cela s’appelle la dysphorie de genre et c’est une pathologie reconnue -, la jeune Grace décide de se rendre chez le médecin pour se faire prescrire un traitement hormonal à la testostérone. Le motif est clair : sa volonté de transition d’un corps de femme à celui d’un homme provient d’une certaine souffrance dans son rapport à son sexe d’alors. Y’a-t-il eu un examen approfondi pour déterminer si il s’agissait bien d’un cas de dysphorie de genre ? Non. Une simple déclaration sur l’honneur suffit pour se faire prescrire un médicament aux conséquences éventuellement dramatiques. Ici, c’est sans transition qu’on transitionne ! C’est qu’il ne faudrait surtout pas changer d’avis trop vite…

La ressemblance est troublante.

On dirait presque cette fameuse scène de Bowling for Columbine, où Michael Moore peut se faire offrir des armes à feu à l’ouverture d’un compte en banque. Pour cela, il lui avait suffit de remplir certaines conditions drastiques, vous en conviendrez. Elle consistaient en une déclaration sur l’honneur qu’il n’était ni un criminel condamné, ni atteint d’une pathologie mentale pouvant le rendre dangereux. Ah les USA, quel beau pays ! Il y a peu on pouvait même y acheter des armes semi-automatiques et des munitions au supermarché. Bientôt de l’œstrogène et de la testostérone de synthèse disponibles entre les produits laitiers et le papier toilette ?

Les psys en tout genre ou les laboratoires pharmaceutiques privilégieraient donc la fluidité de leurs marchés plutôt que le bien de leurs client? On pourrait d’ailleurs aller jusqu’à dire que quelques détransitions les arrange, tant les coûts des opérations sont élevés. Eh oui, dans une logique d’affaires, cela peut être bien pratique les allers-retours.

Cependant, là où ils ne sont pas prêts de vous aider dans vos démarches thérapeutiques ou dans vos crises existentielles, Stéphane Édouard, lui, le peut : il ne faut donc pas hésiter donc pas à consulter le reste de son contenu dont une immense partie est entièrement gratuite.

N’oubliez pas les chatons, restez timbrés, et surtout, réfléchissez par vous-mêmes!

Thibault


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Devenez intéressant, II : comment parler de soi"
  1. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  2. Appliquez les techniques de séduction au monde professionnel
  3. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "relations longues II : reconnaître les filles qu'il vous faut"
  1. Osez aborder les gens qui vous intéressent
  2. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert

thibault.b

Hello, moi c'est Thibault,

Un diplôme de Philosophie, un autre de Data Science, et une passion pour la compréhension des femmes comme des hommes.

Il était donc tout naturel de rejoindre l'équipe de rédaction de Stéphane Édouard pour l'aider à entraîner ses chatons de combat.

Au plaisir de vous écrire, et à bientôt sur le site !

Voir tous les articles

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.