Menu
Suis-je trop exigeant en amour ? Où rencontrer une fille bien ?

Suis-je trop exigeant en amour ? Où rencontrer une fille bien ?

Où il sera question d’être trop exigeant en amour : les hommes sont-ils trop exigeants sur le physique, le mental, ou bien les deux à la fois ? Où rencontrer une fille bien, et à quoi la reconnaître quand on est exigeant en relation et en couple

Stéphane,

Homme d’influence VIP depuis peu, j’ai fait l’acquisition de 4 de tes séminaires (amant idéal, relation longue 1, se faire respecter, langage des femmes) que j’ai tous trouvés aussi passionnants les uns que les autres. À ma connaissance cependant, tu n’as pas encore traité le sujet des hommes (trop?) exigeants en amour.

Aujourd’hui je souhaite faire appel a ton conseil avisé. Tout d’abord je me présente :

  • 26 ans
  • militaire, sous officier dans l’armée de terre depuis près de trois ans
  • j’ai un niveau social correct et stable avec une source de revenu de 2K€ nets / mois
  • je pratique des sports de combat depuis que je suis tout jeune (12 ans de karaté et aujourd’hui le kick boxing 3 fois par semaine, en plus de séances de courses a pied et de musculation) : j’aurai la chance de faire mes premiers combats dans cette discipline en janvier
  • musicien de bon niveau diplômé avec mention « très bien » en violon, depuis cette année je prend des cours de batterie dans le but d’avoir une approche différente de la musique
  • diplômé d’une licence en histoire et d’un bac ES mention bien
  • résultat à ton test H/F 73 27, j’étais en effet très peu surpris de ce résultat qui me correspond tout a fait
  • mes amis sont tous a une exception près des trentenaires

Fils d’une mère masculine et d’un père soumis

Pour résumer mon parcours personnel, j’ai été élevé par des parents aimants qui sont ensemble depuis leurs 17 ans, société post 68 oblige une mère très masculine et un père soumis – bien que très proche de sa famille et ayant toujours assumé ses responsabilités. Je suis le benjamin de la famille, j’ai 2 grands frères (dont un gravement malade).

À lire :   2000 km pour un peu de salive

J’ai toujours reconnu a mon père cette force d’avoir assumé ses responsabilités et ne pas les avoir fuies, cela a toujours forcé mon admiration pour lui (sur cet aspect tout du moins). De là vient peut être ma grande exigence en amour ?

Obligé de m’inventer des modèles masculins

J’ai dû me construire des modèles masculins fantasmés (jeux vidéos, films) durant mon adolescence, ayant été élevé pour être un gentil garçon ( ce que je pense encore malheureusement être) j’ai pris des gifles de réalisme © assez violentes lors de mes premières relations, à chaque fois je me suis relevé en faisant un travail sur moi et en me concentrant sur ce qui me passionne encore aujourd’hui a savoir la musique, le sport et les sciences humaines.

J’ai fait des études d’histoire en fac puis de musique et enfin leçon de réalisme voyant que sans relations j’allais dans le mur je décidais de m’accomplir en tant qu’homme et de m’assumer financièrement en rejoignant l’armée (à 23 ans donc).

Quelques relations de type sex friend

Après deux ans de formation aux quatre coins de la France je suis affecté en Picardie et je prépare mon concours pour devenir officier. Mes dernières relations ont été de type sex friend avec des femmes installées socialement de près de 35 ans, ainsi qu’une obsession amoureuse carabinée suite à 3 mois avec une brésilienne auxquels j’ai mis fin : une fille de 21 ans sportive, jolie, femme-enfant faisant – soi disant – des études qu’elle n’a pas su m’expliquer… et vivant au crochet de sponsors (au premier rang desquels, moi).

À lire :   Neil Strauss et ses amis sont-ils fréquentables, par Olivier

J’ai préféré stopper net (NDLR : comme un homme, donc sans ressentiment, donc aie) et donc me suis pris sur le coin de la figure une belle obsession amoureuse post rupture,à  laquelle seuls tes séminaires m’ont permis de survivre.

Aujourd’hui, où sont les filles qui me correspondent ?

Je voulais te faire part de ma difficulté actuelle à rencontrer une fille dans ma tranche d’âge avec qui envisager une relation longue, en effet mes dernières rencontres avec des filles de ma tranche d’age 24/26 ont soit été avec des filles intelligentes mais très peu attirantes physiquement, ou l’inverse c’est a dire des filles jolies mais très immatures et imprévisibles, dans les deux cas je n’ai rien voulu tenter et n’ai plus donné de nouvelles après la première rencontre.

En tant qu’adulte rationnel, je pense

  1. que mes problèmes viennent d’abord de moi, et
  2. que j’ai la capacité de les régler

C’est pour ça que je fais appel a toi : afin de me donner une grille de lecture et que je puisse envisager une stratégie qui me permettra de rencontrer une (ou plusieurs ?) filles pouvant me correspondre.

Suis je trop exigeant en amour ?

Les qualités que je recherche chez une femme sont

  1. la féminité (une fille qui s’entretienne et prenne soin d’elle),
  2. la douceur et l’adaptabilité (étant militaire je suis parfois emmené a être en déplacement et une fois tous les 2 ans pendant 4 mois)

Vois-tu chez moi quelque chose qui me disqualifierait socialement pour l’amour vrai ? Pourquoi je ne trouve pas ?

Je te remercie d’avoir pris le temps de lire ce courrier pas trop indigeste je l’espère et que tu voudras bien trouver quelques minutes pour y répondre en attendant d’avoir le plaisir de t’écouter a nouveau en séminaire et phone coaching.

À lire :   RP#10: comprendre les femmes à travers la presse

Ton site et tes analyses font un bien fou en ces temps de dévirilisation généralisée.

Pascal, qui se juge trop exigeant en amour

La réponse de Stéphane


SEMINAIRE SUR CE THEME
Commandez le séminaire "Décodez le langage des femmes" -
  1. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  2. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
SEMINAIRE SUR CE THEME
Commandez le séminaire "relations longues I" et oubliez l'obsession amoureuse -
  1. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  2. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  4. Assumez et développez votre masculinité

20 commentaires

  • .

    @Percy et Lecter: J’avais écrit un long commentaire hier qui n’est pas passé donc parti dans le néant absolu. Je vous répondrai plus longuement par la suite.

    @JP: En te lisant, j’ai envie de te retourner un paragraphe que j’ai écrit pour Percy initialement:

    « Quand on est d’un niveau plutôt moyen comme le notre (sinon on ne serait pas ici à débattre sur ce genre de questions) et qu’on veut avoir ce que beaucoup de monde veut, on est obligé de jouer plus intelligemment que la plupart pour gagner. Si tu en restes au point de fantasmer l’image des filles de l’est conformément à la place qu’on leur donne dans l’idéologie occidentale non seulement, tu participes à une hypergamie chez ces dames qui jouent à ton désavantage mais surtout tu fais comme tout le monde soit l’inverse de ce que tu devais faire pour gagner. Par conséquent, tu perds et tu n’es pas à plaindre puisque tu l’as presque cherché. »

    De plus en plus aujourd’hui, si on veut une relation pérenne, monogame et fidèle dans le même cadre que celui que Lecter a détaillé à la fin de son tout dernier message, il faudra savoir voir et apprécier les personnes appréciables que trop nombreux oublient d’apprécier plutôt que de ne considérer que les personnes ou archétypes que tout le monde apprécie.

  • .

    @estrelinha

    Les africaines noires ne m’attirent pas, jamais sorti avec une femme noire. La plupart des mecs blancs que je connais idem
    Et les beurs c’est de emmerdes en general si la famille est muslumane, ce qui est quasi toujours le cas (obligation de se voir en cachette etc)
    Toute cette immigration africaine noir ou nord-africaine exacerbe encore donc
    les ratios H/F deja defavorables , car les noirs et beurs se genent pas pour draguer la femme blanche occidentale et sont pas tres exigeants en general surtout les noirs ou metis , les noirs ou metis meme les femmes occidentales tres obeses et tres laides ils draguent. Par contre ils delaissent les femmes noires meme belles (car il y en a de tres belles, grandes et aux corps tres elancés ) j’ai souvent constaté ca.

    pour les filles de l’est (j’en ai connu), je les trouve parmi les plus belles si on parle des russes ou pays baltes (grandes en general, blondes ou brunes, eurasien , etc)
    par contre c’est vrai que le mec raque, mais en France aussi

  • .

    Lecter

    J’accepte ton propos et sur Paris et sur la beauté j’ai tendance a caricaturer un peu.

  • .

    @Estrelinha : je n’avais pas ce paramètre de province en tête, mais effectivement c’est une piste. Sauf que dans l’immédiat ma carrière se déroule à Paris et je ne me vois pas en changer (du moins en 2017), ca peut être une explication de la dureté de cette ville en matière de rencontres ; n’ayant pas d’expérience de sérjour prolongé dans d’autres grandes métropoles Européennes, je ne peux pas me prononcer, mais je doute par exemple que cet échange sexe contre ressources soit aussi marqué à Berlin par exemple. il y a quelque chose de « satanique » dans Paris, c’est une machine à putification je trouve lol

    l’autre point que tu as souligné : la rareté en nombre de ces filles, qui ne sont pas bonniches, intello, refusant le féminisme, ayant des valeurs.. par définition tu auras moins de chance de les croiser et encore plus en province.; A moins de fréquenter un milieu où elles sont présente en grand nombre (ca reste à définir, mon intuition me dit que ce ne sont pas des cours de Zumba..).

    @Percy : tu as une vision assez biaisée du « critère » physique. j’ai connu des filles Russes / ukrainiennes qui étaient juste moyennes, par contre il y avait des maghrébines que j’avais rencontré dans des soirées qui étaient belles, graciles.. je ne suis pas attiré par les femmes noires, mais des fois au boulot il m’arrive de croiser des consultantes blacks qui sont grandes, bien roulées. La beauté c’est surtout une image collective et on gagne beaucoup à s’en défaire et à affirmer ses propres choix. Si tu relis mon premier post, je ne parle absolument pas de ce critère.

    D’ailleurs, je reste confu lorsqu’on parle de « filles de l’est », en fait ce sont des gens très différents, une Bachkiri n’a rien à voir physiquement avec une kazakh ou une tatare, ensuite en terme de lifestyle une fille qui vit au centre ville de Moscou n’a rien à voir avec une fille de siberie orientale.. si tu parles de beauté physique, mon avis c’est qu’il y a plus de belles femmes en France que dans les pays de l’Est, ne serait-ce qu’en terme de qualité de vie et temps disponible pour soi, les femmes russes/ukrainiennes que tu rencontres en Europe sont triées sur le volet (mannequinat / hotesses d’acceuil..), elles ne représentent pas les femmes du quotidien de ces pays. Par conséquent, c’est une mauvaise stratégie de retenir uniquement ce critère, voir d’être intransigeant dessus.

    Quand je parle de « chercher ailleurs », je pense à des pays qui concentrent beaucoup de filles qui ont un socle de valeurs communes. Pour moi, le critère physique vient aprés :
    1- compatibilité des valeurs / la féminité
    2- compatibilité sur le plan de vie sur le long terme (gosses ou pas, combien, pays d’installation..)
    3- le degré d’interet qu’elle démontre dans la relation / concessions / réciprocité.

  • .

    « D’une part, il n’y a pas eu que cette immigration là en France et d’autre part, je ne pense pas que tu en connaisses suffisamment pour dire cela donc si tu pouvais retirer ce ton catégorique, ce serait mieux.  »

    J’en connais suffisamment pour savoir ce que je veux ou pas et je suis de plus contre l’invasion migratoire en France ne t’en déplaise de plus c’est toi qui a ethnicisé le débat donc il fallait t’attendre a ce genre de réponse car il s’agit de l’immigration principale dans notre pays.

    Ensuite niveau physique et tranche d’âge je suis et l’auteur du courrier et le phone coaché en question mais si tu veux me connaitre ne serait ce que pour discuter plus clairement que par clavier interposés j’ai un skype ou un FB je répond souvent aux posts de Stephane tu ne devrais pas avoir de mal a me trouver.

    « Si tu en restes au point de fantasmer l’image des filles de l’est conformément à la place qu’on leur donne dans l’idéologie occidentale non seulement, tu participes à une hypergamie chez ces dames qui jouent à ton désavantage mais surtout tu fais comme tout le monde soit l’inverse de ce que tu devais faire pour gagner. Par conséquent, tu perds et tu n’es pas à plaindre puisque tu l’as presque cherché.  »

    La je te rejoins un peu et trouve ton propos intéressant comme quoi on peut arriver a être d’accord ;)
    Je le nuance tout de même car les filles de l’est ont aussi mauvaise presse chez les français qui les voient souvent comme des filles uniquement vénales: elles peuvent l’être mais a ce niveau la certaines françaises le sont aussi. En revanche ce sont objectivement de belles femmes.

    Quand a la double éthique je maintiens mon propos.

  • .

    @Percy: Où ai-je que j’ai écrit que je pensais que tu cherchais une bonniche? Il va falloir se contenter d’analyser ce qu’il y a d’écrit uniquement. Ce n’est pas d’une bonniche dont tu as besoin mais d’une femme qui a un peu de mesure face à toute l’idéologie féministo-libérale-libertaire, qui n’y adhère que très partiellement et sait la critiquer car elle a également reçu d’autres principes. C’est pourquoi j’ai pensé à ces « filles d’immigrées-là.

    « tu prêtes aux filles d’immigrées des qualités qu’elles n’ont pas si on parle bel et bien de l’immigration maghrébine, arabe ou d’Érythrée « .

    D’une part, il n’y a pas eu que cette immigration là en France et d’autre part, je ne pense pas que tu en connaisses suffisamment pour dire cela donc si tu pouvais retirer ce ton catégorique, ce serait mieux.

    « Quand aux considérations physiques, a quelques exceptions prés je ne les trouve pas terrible et souvent assez vulgaire. Et franchement si nos immigrées arabes ou subsahariennes (j’utilise les terme généralistes) etaient aussi belle, désirable et agréable que les filles de l’est ça se saurait et les hommes se battraient pour. »

    Quand on est d’un niveau plutôt moyen comme le notre (sinon on ne serait pas ici à débattre sur ce genre de questions) et qu’on veut avoir ce que beaucoup de monde veut, on est obligé de jouer plus intelligemment que la plupart pour gagner. Si tu en restes au point de fantasmer l’image des filles de l’est conformément à la place qu’on leur donne dans l’idéologie occidentale non seulement, tu participes à une hypergamie chez ces dames qui jouent à ton désavantage mais surtout tu fais comme tout le monde soit l’inverse de ce que tu devais faire pour gagner. Par conséquent, tu perds et tu n’es pas à plaindre puisque tu l’as presque cherché.

    « Ensuite ces filles la dans ma tranche d’âge tu sembles un peu les idéaliser je trouve et la ou c’est amusant c’est que justement je suis sortis avec quelques maghrébines étant plus jeune. Et c’était les championnes de la double ethique »

    Ce serait cool si tu donnais ta classe d’âge. Ensuite, si tu espères voir un type de femmes sans un zeste de double éthique, tu rêves beaucoup trop.

    @lecter: Ce que tu dis est vrai mais c’est uniquement une réalité parisienne. Or les filles dont je parle sont non seulement plus nombreuses à garder intact une bonne partie de leurs valeurs mais surtout elles sont moins nombreuses tant en nombre qu’en pourcentage à aller vivre à Paris dès qu’elles en ont les possibilités (début d’études supérieures et même début de carrière). Ce dernier point est important parce que si pour un homme, aller vivre à Paris c’est surtout pour être là ou il y a les filles et les bars, pour une femme, aller vivre à Paris c’est être là où il y a le plus de ressources à prendre. En France, les femmes qui jouent le plus l’échange sexe contre ressources sont à Paris et ça donne ce que tu viens de décrire dans le second paragraphe de ton dernier paragraphe. Or je constate et tu peux le voir juste en ayant un profil Linkedin que les filles d’immigrées auxquelles je faisais allusion font beaucoup moins le grand saut vers Paris même quand elles en ont l’occasion que les autres.

    Par conséquent, avant même de critiquer les femmes, il faut savoir sortir mentalement de la focalisation sur Paris, ses logiques des relations hommes-femmes et la parisienne. Ce n’est pas toute la France et en faisant cela, vous faites comme tout le monde en étant « moyens » donc vous perdez.

    PS: Mais si vous voulez toujours partir, vous pouvez, ça fera moins de concurrence pour ceux qui restent lol!

  • .

    Lecter
    La vache c’est aussi chaud que ca a Paris? En tant que provincial je ne me rend pas compte.

  • .

    @Estrelinha : les filles dont tu parles changent, par la force des choses, par le contexte dans lequel elles grandissent. Lorsque par miracle, l’influence partentale est plus forte et qu’elles gardent intact leurs valeurs (je peux admettre que ca arrive plus souvent..) elles seront de toute façon Hypergames, car sollicités par énormemment d’hommes qui ont de la ressource.

    Dans l’absolu c’est là que ca coince ; dans une ville comme Paris tu as un nombre élevé d’hommes qui peuvent jouer sur des leviers que toi et moi ne possédons pas : invitation pour un voyage dans un pays chaud (cas de deux amies qui viennent de revenir d’un trip « tout frais payé », l’une à Dubai chez un expat qui vit làbas, l’autre Uruguay et Mexique dans 15 jours… va faire ton « je suis le prix » en voulant partager le premier café aprés ca..), soirée privée sur une terrasse qui donne sur la tour eiffel, rencontre avec une célébrité, virée en compagne en voiture rétro.. c’est à des années lumières du lifestyle de quelqu’un qui assume le principe de réalité au quotidien (métro-boulot). Une fille d’immigré a des valeurss certes, mais ca ne veut pas dire qu’elle sera moins exigeante et pour la « difficulté » d’accés à ce monde, ce n’est plus un problème depuis que les appliations qu’on connait on fait leurs apparition.

    En admettant qu’on veuille assumer cette nouvelle réalité, se hisser à ce niveau d’exigeance de la nouvelle femme potable 2.0, il faudrait des années pour atteindre ce niveau de vie (quitter le salariat, monter une entreprise qui rapporte, devenir un consultant de classe internationale..) certains pourraient avoir 45 ou 50 ans. C’est certes masculin, H, courageux.

    Sauf que la plupart des mecs n’ont pas envie de vivre une déche sexuelle pendant les années de jeunesse (je parle bien sur des mecs qui n’ont pas de potentiel physique ou de notoriété.. ), d’autres ont envie d’avoir des enfants ou de faire des voyages à deux voir de vivre un certain nombre d’années avec la meme partenaire. On peut affirmer que dans l’état actuel des lieux en France c’est un projet difficile. Dieu merci il n’y a pas que la France dans le monde et d’autres villes que Paris. Chacun fait ce qu’il veut, mais personnelllement je ne serai pas logique avec moi meme si je ne cherchais pas ailleurs .

  • .

    Estrelinha
    Encore une fois ton propos est confus car tu sembles ne pas vouloir nommer les choses préciesement.

    Déjà je ne cherche pas une boniche comme tu as l’air de le sous entendre ensuite tu prêtes aux filles d’immigrées des qualités qu’elles n’ont pas si on parle bel et bien de l’immigration maghrébine, arabe ou d’Érythrée pas des immigrés intégrés comme les descendant d’italien, polonais, libanais, portugais… ils ne se considèrent jamais comme immigrés d’ailleurs.
    Quand aux considérations physiques, a quelques exceptions prés je ne les trouve pas terrible et souvent assez vulgaire. Et franchement si nos immigrées arabes ou subsahariennes (j’utilise les terme généralistes) etaient aussi belle, désirable et agréable que les filles de l’est ça se saurait et les hommes se battraient pour.

    Le problème viendra aussi du choc des cultures et des références, faut-il encore avoir envie de partager sa vie avec une personne d’une culture radicalement opposée a la sienne, sans parler des problèmes avec les familles des deux côtés d’ailleurs bien que cette considération ne me dérange pas elle est tout de même a prendre en compte.
    Ensuite ces filles la dans ma tranche d’âge tu sembles un peu les idéaliser je trouve et la ou c’est amusant c’est que justement je suis sortis avec quelques maghrébines étant plus jeune. Et c’était les championnes de la double ethique.

  • .

    Estrelinha
    Encore une fois ton propos est confus car tu sembles ne pas vouloir nommer les choses precisement.

    Déjà je ne cherche pas une boniche comme tu as l’air de le sous entendre ensuite tu prêtes aux filles d’immigrées des qualités qu’elles n’ont pas si on parle bel et bien de l’immigration maghrébine, arabe ou d’Érythrée pas des immigrés intégrés comme les descendant d’italien, polonais, libanais, portugais… ils ne se considèrent jamais comme immigrés d’ailleurs.
    Quand aux considérations physiques, a quelques exceptions prés je ne les trouve pas terrible et souvent assez vulgaire. Et franchement si nos immigrées arabes ou subsahariennes (j’utilise les terme généralistes) etaient aussi belle, désirable et agréable que les filles de l’est ça se saurait et les hommes se battraient pour.

    Le problème viendra aussi du choc des cultures et des références, faut-il encore avoir envie de partager sa vie avec une personne d’une culture radicalement opposée a la sienne, sans parler des problèmes avec les familles des deux côtés d’ailleurs bien que cette considération ne me dérange pas elle est tout de même a prendre en compte.
    Ensuite ces filles la dans ma tranche d’âge tu sembles un peu les idéaliser je trouve et la ou c’est amusant c’est que justement je suis sortis avec quelques maghrébines étant plus jeune. Et c’était les championnes de la double ethique.

  • .

    @Percy: Il n’y a aucune faute. C’est simplement la tournure de la phrase qui est un peu confuse puisque j’ai sciemment joué sur un registre plein de sous-entendus.

    @lecter: Tu écris ceci:

    « il y a d’autres pays, avec d’autres mœurs, peuplés de femmes qui sont des femmes (qui savent cuisiner, éduquer des enfants, prendre soin de leurs famille et maris et qui ont sont fiers). Oubliez un peu les Françaises, voyagez, allez dans d’autres pays et rencontrez d’autres types de femmes, »

    Mon héritage socio-culturel me fait voir sans doute plus facilement une chose que vous vous êtes aperçus par vous-même mais que vous oubliez étrangement. Des femmes de ces pays sont venus et viennent et viendront encore en France, on les appelle des « immigrées ». Elles ont élevées des filles dans ces mêmes valeurs , les fameuses « filles d’immigrées » qui sont présentes en France elles-aussi!! Et ces « filles d’immigrées » dont la propension à la beauté est la même que l’archétype de la française qui est la parisienne, sont très nombreuses à avoir conservé ces valeurs-là issues de société qui n’ont pas connu le féminisme.

    Bien sûr que c’est plus simple pour moi de m’en rendre compte puisque parmi ces filles-là, il y a la majorité des membres féminins de ma propre famille, mais ne me dites pas que vous n’en avez vu et que vous n’en avez jamais trouvé une jolie. Loin de moi l’idée de vouloir ethniciser le débat, je tenais à vous rappeler que des femmes avec les valeurs d’autres pays que Percy et toi cherchez, il y en a en France du fait de l’immigration. Le but est de vous faire sortir de la tête, l’idée selon laquelle « française = femme qui prend pour benchmark la parisienne bobo et qui essaiera toujours de tendre vers elle ».

  • .

    Estrelinha
    Je ne comprend pas bien ton post précédent car trop de fautes, tu pourrais le clarifier s’il te plait?

  • .

    @lecter et Percy: Ce qui me fait marrer est si vous mais aussi beaucoup de monde changiez de « paire de lunettes », vous verriez que la France étant ce qu’elle est devenue, les femmes que vous cherchez sont déjà en France depuis un moment: inutile de se déplacer!

    Après si vous ne vous en rendez compte, d’autres continueront d’en profiter.

  • .

    Quel sujet est tabou: le fait de la petassisation des soirées entre filles ou le fait que cela se limite a la France?

  • .

    ayant ete expat et etant sorti avec des filles de pas mal d’origines (russe, latino, hollandaises, asie etc) je peux vous affirmer qu’i y a un probleme avec les francaises en general
    Deja quand tu sors en boite ou soirée en France (ca m’arrive de sortir dans le 57) tu tombes sur des masses de petasses si pas des boudins arrogants. en plus les francaises sont assez coincées du q.
    par contre le sujet est tabou ou consideré comme relou ou interdit sur les sites Français, ca locke directement quand on parle de ca (sur ce site je sais pas)

  • .

    Merci pour ton com Lecter, je pense de plus en plus a suivre ton conseil et d’aller chercher le bonheur vers d’autres horizons.
    Bien a toi l’ami

  • .

    Un Beau et jeune militaire, la France, la pression social,famille post 68art, pression familliale direct ou indirect, beaucoup d’enfants,une grosse pension alimentaire,déprime, alcoolisme…Sauve toi vite!!!!
    Tu sais ce que tu veux, n’abandonne jamais.
    Bonne fête à tous

  • .

    Un truc que je ne comprends pas : cette volonté de se limiter à la France. On n’est plus au 19éme siècle bon sang. Des centaines de mecs comme Ferdinand diagnostiquent le problème de la femme Française et occidentale, fruit d’un féminisme pourri et virulent, gâtée par un père gaucho soumit, abreuvée durant son adolescence d’idéologie « princesse » ..du coup, que font ces mecs qui, en plus d’avoir de la jugeote / H et qui savent ce qu’il veulent (une femme traditionnelle/féminine) ?! => ils veulent s’adapter à un réel, changer leurs gout, renoncer à la vision qu’ils ont de leurs futur épouse, rentrer dans le rang (par le haut certes, mais rentrer dans le rang quand même). Faire tout un détour pour ca, c’est juste bluffant.
    Peut etre qu’il s’agit du narcissisme Français, pays des lumières.. on dit aussi que les Français ne sont pas doués pour les langues, mais bordel c’est vraiment flippant lorsqu’on est jeune et qu’on voyage en plus souvent (comme le cas ici présent) : il y a d’autres pays, avec d’autres mœurs, peuplés de femmes qui sont des femmes (qui savent cuisiner, éduquer des enfants, prendre soin de leurs famille et maris et qui ont sont fiers). Oubliez un peu les Françaises, voyagez, allez dans d’autres pays et rencontrez d’autres types de femmes, tout le monde parle anglais maintenant. Vous constaterez comme le jeu est faussé en France.
    A bon entendeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *