Pour quel type d’homme (ou de femme) êtes-vous fait ?



Où il est question de compatibilité amoureuse sur le long terme. Aujourd’hui je réponds à Vincent (88% H, 12%F), mais soumettez votre cas personnel grâce au formulaire de contact disponible en pied de page, et tentons ensemble de découvrir pour quel type d’homme ou de femme vous êtes fait.

Salut Stéphane ,

Suite à notre discussion sur Facebook je reformule ma question ici comme tu me l’a demandé.

Suite à ton séminaire sur la typologie des femmes, je me suis interpellé sur quel style de femme me correspondait et pour cela il fallait déjà que je me connaisse moi même. Comme c’est le cas (je pense),  je vais te décrire en premier ma personnalité et ensuite le genre de femmes que je veux éviter, l’expérience ayant montré que nous ne sommes pas compatibles. Il ne restera ensuite que 2-3 catégories à propos desquelles je voudrais ton avis, car l’expert c’est toi.

Je suis le genre sale caractère

Ambitieux, rationnel, énergique et  gros bosseur.

Mais surtout (et c’est ce qui m’a valu plein de séances de psy), j’aime les femmes féminines et très femme-enfant. Comme tous les hommes ? Je ne sais pas, mais j’ai eu de sales surprises car je ne pouvais supporter le raisonnement de la femme-enfant, et je m’énervais trop.

Le pire était qu’il fallait que je mette de la logique sur tout leurs illogismes sinon je pétais les plombs tout seul. Après un nombre incalculable de fois où j’ai essayé avec un psy de m’améliorer, j’ai compris que je me faisais du mal tout seul, je n’arrivais à me calmer que temporairement (1 semaine maximum) puis je finissais épuisé et écoeuré.

Depuis que je te suis sur le net, j’ai compris que je m’épuisais à essayer de voir le monde comme je voulais qu’il soit, et que je devrais plutôt le prendre tel qu’il est, c’est à dire gagner en discernement et comprendre quel genre de femme est compatible avec moi sur le long terme. Et lequel ne l’est pas.

Avec qui suis-je compatible sur le long terme ?

J’ai obtenu 88% de H et 12% de F à ton test

Test de Stéphane Edouard pour mesurer les taux de masculinité / féminité
Pour mesurer votre taux de masculinité / féminité, c’est ici : elle-lui.me

Les femmes par lesquelles j’étais systématiquement attiré étaient des jouisseuses abîmées, un peu actrices aussi. C’est simple, je ne peux tout simplement plus supporter leur mode de vie (fête, débauche, illogisme, boîtes de nuit, dévoiement, s’enivrer, etc.). D’une part ça n’est pas compatible avec moi qui suis sportif de haut niveau, et de deux ça va directement buter contre ma rationalité (pourquoi se faire du mal à soi-même, pourquoi perdre son temps et son énergie pour des broutilles) donc j’ai appris à mettre de l’eau dans mon vin grâce à toi.

Alors voilà, j’aimerais ton avis sur tout ça, quelle femme me correspond niveau compatibilité amoureuse ? Je pense déjà savoir que c’est une femme avec un peu de H mais pas trop, car lorsqu’elles sont masculines (comme ma mère, soit dit en passant) ça finissait toujours en compétition et empoignades..

Niveau typologie, on élimine directement les 90%F et les Femme-Enfant, mais si j’élimine également les catégories sus-citeés, j’ai peur de finir avec une personne que tu qualifierais de « normative », voire une control freak.

Qu’en dis-tu ?

Vincent

La compatibilité amoureuse au cas par cas

Salut Vincent,

Déjà, j’en dis que j’ai passé 28 minutes (chrono) à corriger tes fautes de grammaire, d’orthographe et de syntaxe (et encore, il doit en rester) pour ne pas décourager le lecteur dès la première ligne, ce qui est totalement anormal. Ne pas se relire à ce point, c’est non seulement un manque absolu de respect pour celui ou celle à qui tu t’adresses, mais c’est également du temps que je ne passerai pas à te répondre. Le temps perdu ne se rattrape jamais, comme disait l’autre.

La compatibilité amoureuse, c’est une infinité de paramètres…

… mais l’infini commence par 1

Comme je le montre ici dans le schéma de compatibilité éclaté, la compatibilité amoureuse n’est évidemment pas mono-déterminée par un seul critère, fût-ce le taux de masculinité / féminité. Il faut être très bête (ou très malhonnête comme le sociologue à moustaches) pour prétendre que je puisse le croire. J’ai retenu 25 critères  pour faire simple, non que ce soit exhaustif, loin de là, mais il fallait bien faire un choix, et c’est le propre de l’homme que de tenter d’appréhender le Tout par les parties. Si quelqu’un ici voit une autre façon de s’y prendre, qu’il se manifeste sur le champ…

Commence par faire le ménage dans ta tête

Tu aimes les femmes féminines Vincent, grand bien t’en fasse. Mais tu fais un méli-mélo entre deux catégories qui n’ont rien à voir, et c’est là ton erreur : on peut aimer les femmes très féminines mais pas les femmes enfants. De la même façon qu’on peut aimer les hommes très masculins mais pas les grands dadais post adolescents. Et d’ailleurs, quel âge as-tu ? Vous ne précisez jamais vos âges dans les courriers, comme si c’était anodin. : votre âge est la première information que vous devriez me donner en rédigeant un courrier des lecteurs (et la dernière, vous relire).

Dévoiement chez la femme = crise de la 40aine chez l’homme

La débauche que tu décris, c’est une période de la vie. Les femmes l’ont plus tôt que les hommes (en ce sens, elles sont « précoces »), chez qui elle arrive vers 40 ans. C’est la fameuse « crise de la quarantaine ». Quelle main invisible te force à t’intéresser à des gens qui s’abîment ?

  • Hypothèse 1 : aurais-tu omis d’explorer ta propre part d’ombre, pour t’intéresser d’aussi près à celle des autres ?
  • Hypothèse 2 : serais-tu toi même un enfant, pour ne réussir à communiquer qu’avec eux ?

Normativité, control freak

Tu vas encore me faire passer pour un affreux salaud avec ces expressions si tu ne les nuances pas. La réalité, c’est que nous avons tous, hommes et femmes, ces attributs en nous, en proportions variables. Tout le monde a besoin d’exercer un certain contrôle et d’inscrire ses pratiques dans une forme de norme, ne serait-ce que pour se sentir norm-al. La vraie question c’est à quelle intensité, avec quelle obstination ?

Test simple de compatibilité amoureuse

La métaphore du voyage

La bonne question pour trancher le noeud Gordien, c’est souvent la métaphore du voyage. J’en parlerais dans mon prochain livre. Mettons que tu programmes un week-end à Rome (au hasard, gnarf gnarf) avec une personne qui te plaît, et maintenant envisageons les cas suivants

  1. Elle suis aveuglément tous les axes touristiques, n’effectue que les visites réglementaires (« ce qu’il faut avoir vu ») et refuse obstinément de s’aventurer hors des sentiers battus : son degré de normativité est élevé, cela te plaît-il et vas-tu le supporter ?
  2. Elle échappe à ces entonnoirs à touristes, mais insiste pour suivre les itinéraires qu’elle a programmé depuis des semaines avec son guide (celui-ci, excellent au passage) : elle n’est pas très normative, mais très control freak. Même question, cela te plaît-il et vas-tu le supporter longtemps

C’est ta vie, c’est ta partenaire

À la fin, c’est toujours toi qui décide, puissent ces éléments t’aider au moins à choisir en conscience. Mais n’oublie pas de te demander le plus important de tous les équilibres amoureux :

Tu sais (à peu près) ce que tu veux, mais qu’est-ce que tu as à donner pour l’obtenir ?

Stéphane, en mode réalisme doux aujourd’hui


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "intelligence sociale"
  1. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  2. Agrandissez votre réseau
  3. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
  4. Terrassez la timidité à grands coups de poings dans la g.
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "ce que vos parents auraient dû vous apprendre"
  1. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  2. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants

9 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • 44 H et 56 F et je suis une femme.
    On m’a souvent reproché mon côté « couillue », trop masculine. Pour ma part, je m’en accommode.

  • Bonjour Stéphane en espérant que tu te portes bien et haut,

    D’abord merci pour votre temps, et surtout pour votre travail, je le découvre depuis peu.

    J’ai obtenu 56% H et 44% F, et je suis un homme. Je recherche une femme de vertu, « à l’ancienne », capable de cuisiner et de s’auto-gérer (comme moi), avec un esprit éclairé, ouvert, une femme intelligente tout simplement.

    Personnellement, j’ai grandi dans un milieu urbain, relativement populaire, avec des parents très ouvert d’esprit. Je sors d’un Master 2 en alternance, je suis actuellement au chômage et je vais voyager un peu dans les prochains mois, j’ai travaillé dans beaucoup de domaines très variés, et j’ai vendu de l’herbe et en ait consommé pendant 10 ans, ce qui m’a « endormi socialement » pendant longtemps et m’a empêcher d’exploiter pleinement mon potentiel. Plutot débrouillard, à l’aise oralement, souriant, et aussi flemmard (quel fléau) ; je ne me donne que dans l’urgence les moyens de réussir avec brio.

    Qu’en dites-vous ? Vers quel profils, personnalités, femmes devrais-je me tourner pour une vie en couple ?

    J’aimerais beaucoup avoir votre avis, donc si je peut vous rendre la pareille en monnayant votre réponse, c’est avec plaisir.

    Merci d’avance et excellente journée

  • Bonjour Stéphane,

    Je viens d’effectuer le test mesurant le taux de masculinité et de féminité, or je suis à 64% H et 36% F et suis une femme, ce qui est surprenant. Je ne connais pas les paramètres / mesures qui ont façonné ce test, et je n’ai donc pas encore d’avis sur la question.
    Ce qui est certain, c’est qu’il n’y a pas de doute sur ma fémininité (pour faire simple : douce, sensible-je suis d’ailleurs une hypersensible-et aussi féminine sur mon aspect extérieur), et je suis à la fois une personne cérébrale, qui prend ses décisions de manière logique et non en fonction de ses sentiments (mon profil MBTI est Intp).

    Peut-être que l’aspect rationnel de ma personnalité est caractérisé par la dominante logique du test, attribué à l’homme ?

    Je vous remercie par avance de votre attention et vous souhaite une belle journée.

  • Bonjour :)

    Pourriez vous me donner mon analyse ?

    Homme : 48%
    Femme : 52%

    Merci

  • H = 60
    F= 40

    J avoue que je suis un peu perdu la … je sais pas si je suis dans la moyenne ?
    je précise que je suis un Homme

  • Comme tu me l’as demandé, Stéphane, je viens de refaire le test et le résultat est bien plus conforme à ce que je connais de moi-même :
    H = 56
    F = 44
    Alors, Stéphane, quels profils d’hommes compatibles pour une femme dans la quarantaine, urbaine, chef d’entreprise, sans enfant et qui n’aime ni les hommes-enfants ni les hommes très musclés?
    En te remerciant d’avance pour ta réponse qui, je n’en doute pas, éclairera ton audience féminine que je devine nombreuse.

  • H=72
    F= 28
    Problème: je suis une femme!
    J’ai une petite quarantaine et, contrairement à ce que pourraient faire penser les chiffres ci-dessus, pas particulièrement intéressée par le fait de porter la culotte dans mon couple ni par les hommes-enfants.
    Alors, Stéphane, selon toi, quel profil d’hommes seraient compatibles avec moi?