12 détails qui rendent une femme sexy… à mes yeux



Mon article Ce qui plaît aux hommes sur le HuffingtonPost ayant donné lieu, comme d’habitude et malgré de nombreuses précautions sémantiques, à des interprétations fallacieuses, des quolibets et des insultes (mais aucun argument féminin un tant soit peu équilibré, ce qui tendrait à prouver que, finalement, ça n’existe peut-être pas ?), j’ai décidé de répondre au principal d’entre eux, qui disait à peu près ceci :

« L’auteur (bibi) nous donne ses goûts personnels, il ne peut pas parler au nom de tout le monde »

Ou quelque chose d’approchant.

Rappel : si vous voulez comprendre cet article dans son contexte, relisez les 12 points de l’article « ce qui plaît aux hommes »

12 choses que je (moi, pas les autres) recherche chez une femme

1. Ce qui plaît aux hommes: la juste dose de masculinité

Un tiers, je dirais. Je veux qu’elle accepte ce que Fpure ne peut même pas concevoir :

  1. supériorité de la logique sur le tout émotionnel (cf séminaire logique des femmes, « je le sens comme ça, donc tu ne peux pas avoir raison -> et pourquoi ? »),
  2. supériorité du travail et de l’action sur le tout relationnel (« t’inquiète pas, ça va aller, je connais un tel -> et alors, untel il va bosser à ta place ? »),
  3. discernement (arrêter de confondre talent et notoriété, intelligence et pouvoir, de la même façon que ce n’est pas toujours parce qu’un lieu est plein qu’il est bon, il peut aussi être plein et plein de cons)
  4. capacité à remettre en cause l’avis d’un membre de son foyer voire à donner raison à l’autre plutôt qu’aux siens,
  5. conception noble de la culture comme ciment de la réflexion et de la stature, et non passe-temps destiné à être dépecé en micro-citations et opinions toutes prêtes à ressortir au premier venu,

2. Ce qui plaît aux hommes: l’intelligence sensible

Qualité que l’artiste se félicite toujours de posséder en abondance, oubliant par là de le démontrer, l’intelligence sensible se démarque de l’intelligence classique en ce qu’elle ne consiste pas tant à exceller à l’école (première de la classe, tête à claques), au bureau ou aux tests de QI qu’à savoir – comme disait Louis Jouvet – penser ses sensations, c’est à dire réfléchir en analogique, avec le corps.

Et si ce paragraphe n’évoque rien pour vous, alors c’est probablement que cela ne vous intéresse pas, parce que vous en êtes dénué vous-même et ne comprenez pas qu’autrui puisse avoir besoin de ce dont vous n’êtes pas dotée (cf « je veux quelqu’un qui m’accepte comme je suis »)

3. Ce qui plaît aux hommes: vision du couple comme unité de production

J’ai lu en quelque endroit l’histoire de ce couple d’architecte entrepreneurs qui travaillait ensemble à la création de bateaux incroyables quelque part entre la Hollande et l’Italie, lui créant l’extérieur et elle l’intérieur. Parfait.

Par contre, l’artiste maudite qui fait des sculptures en papier mouillé dans la cave de la maison que, par mon travail, je me suis endetté sur 20 ans pour lui offrir, non merci ça va aller. Qu’elle trouve un autre pigeon, dans les grandes villes ça ne manque pas.

4. Ce qui plaît aux hommes: la féminité

On l’a déjà dit :

  1. Apprêtement.
  2. Goût (à ceux qui ne comprennent pas la différence, Kim K. est apprêtée, il n’en reste pas moins qu’elle a un goût de chiottes)
  3. La délicatesse (l’inventivité des cadeaux est un bon moyen de la mesurer)

5. Ce qui plaît aux hommes: un savoir faire manuel

La féminité (point précédent) ne consistant pas à ignorer l’existence de ses dix doigts et à appeler systématiquement un homme à l’aide pour tenir un pinceau, une pince ou un tournevis.

Surtout pour ensuite tenir un discours stupide sur l’égalité abstraite homme-femme, quand on est rien fichue de faire toute seule.

6. Ce qui plaît aux hommes: une jolie peau

Avec un grain extra, extra, extra fin. Façon pellicule photo. Ou aile de papillon. Ou un truc du genre. Fin, on vous dit.

7. Ce qui plaît aux hommes: les articulations fines

8. Ce qui plaît aux hommes: qu’elle aime discuter

Un film, une pièce de théâtre ou un livre ne sont pas des prétextes pour tuer le temps. Si elle n’éprouve aucun besoin d’en discuter en sortant, de créer un débat, il y a un problème.

9. Ce qui plaît aux hommes: qu’elle aime cuisiner (avec moi, pas pour moi)

Cuisiner ne signifiant pas – pour moi – refaire éternellement, à seules fins de se nourrir, ce qu’on sait déjà faire, mais apprendre de nouvelles recettes, avec les produits de saison que l’on aura su dénicher à côté de chez soi. Ou un peu plus loin.

10. Ce qui plaît aux hommes: la classe naturelle

La classe ne se résumant pas à singer des attitudes bourgeoises dites « de la haute » dans l’inconscient collectif général, pour s’adonner dès que l’on peut à la paresse, à la double éthique, au mensonge, à la médiocrité et aux vacheries (d’où le nécessaire 30% de H minimum dont je parlais au point 1.)

11. Ce qui plaît aux hommes: l’odeur de ses cheveux

A 36 ans (bientôt 37), je crois de plus en plus que l’avenir charnel d’une relation avec une femme se devine à l’odeur de ses cheveux. Le jour d’après le shampoing.

12. Ce qui plaît aux hommes: qu’elle aime l’Italie

Comme disait Stendhal ou je-ne-sais-plus-qui, méfiez-vous des gens qui n’aiment pas l’Italie. Ils cachent toujours quelque chose.

Alors, vous me croyez, maintenant, que je sais faire la différence entre des goûts personnels et des goûts collectifs ?

Stéphane

Ps : chers lecteurs, je suis curieux de connaître les vôtres, de goûts féminins. Et pas de vulgarité svp ;)

Crédit photo : OtherDrK


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "intelligence sociale"
  1. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  2. Agrandissez votre réseau
  3. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
  4. Terrassez la timidité à grands coups de poings dans la g.
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Etre sexué"
  1. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  2. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  3. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
  5. Assumez et développez votre masculinité

11 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Bonjour moi j’adore les hommes,n’importe lequels,Bruns ,blonds, chatain foncés, chatain claire, roux peut importe de préférence la couleur de leur yeux bleus, ou verts, peut importe aussi mais la en ce moment je suis toujours célibataire j’ai pas encore trouver l’amour de ma vie

    Merci a bientôt

  • Hey salut Stéphane :)

    Je trouve tes articles très intéressant et j’apprécie ton franc-parler contre la bien-séance et le politiquement correct ! Continue !

  • @badstef Bien joue champion, déjà je suis un homme. Et avant que tu ne me remettes dans une catégorie qui te permettra de briller, je dois préciser que je peux assez difficilement être assimile à un radfem, que je n ai pas de problème avec le parler franc et que j adore baiser.

    Je sais pas comment Stéphane a perçu ta tentative de le sauver de mon affreuse agression, mais c était assez sale vu d ici. Je pense qu il va faire gaffe dans la rue maintenant.

    Sur le fond de mon intervention, je suis assez surpris que vous soyez surpris. Le ton des deux articles n est pas du tout le même pour commencer. Celui de l Américaine a un côté souvenirs/goût personnel très marque et explicite et invite donc au partage d expérience. Celui de Stéphane n a pas du tout la même tonalité, il est beaucoup plus wannabe-normatif. Il ne donne pas de goût personnel mais égrène des supposées vérités sur le bien et le beau, et comme à chaque fois qu un nobody se pique de donner des leçons, il reçoit en réponse « tu es qui toi pour ouvrir ta gueule au fait? ». Si tu ne pensais pas qu adopter sa façon d etre t apporterait des bénéfices et que tu evaluais ses propos objectivement, tu le comprendrais facilement.

    Et deux ne pas être attirant n a pas le même poids pour les hommes et les femmes. Pour un mec, en dehors du fait que ça craint de ne pas plaire, mais ce n est pas vraiment quelque chose sur quoi tu fondes ta valeur en tant que personne. Les femmes en partie si. Si tu dis « belle moustache » à une femme ca passera mal, pas avec un homme. On ne vit pas la meme réalité.

    Enfin j ai réagi parce que l ironie de ce post me fait délirer. Au final, voi avez essentiellement eu la même réaction au post d origine que les femmes qui ont réagi au post de Stéphane, vous ne l avez juste pas écrit.

    Sérieux si je dois t expliquer tout ca t as vraiment besoin de changer de mentor.

  • Bonjour Stéphane,

    Ce qui m’intéresse dans cet article, n’est pas tant la nature de tes goûts, mais le simple fait que tu ais fait la démarche de t’interroger sur ce que tu aimes particulièrement chez une femme. Savoir ce que l’on aime/veut évite bien des désagréments et relations vouées à l’échec du début.

    Mais à l’inverse c’est par l’expérience que l’on finit pas déterminer ses préférences. Je ne pense que tu aurais pu rédiger cet article à 18 ans. A mon humble avis.

    Maintenant je pense que @lol (le choix du pseudo est déjà rédhibitoire) ne correspond pas à ta liste, ce qui doit être frustrant pour elle. Par ailleurs, l’idéologie féministe l’a persuadée que l’homme et la femme sont absolument égaux (au mieux) ou que l’homme est foncièrement mauvais (au pire), alors que tu oses un tant soit peu décrypter la psychologie féminine et ses travers, te fais passer pour un hérétique au regard de ses croyances !

    Que veux-tu, toutes les époques ont leurs Eglises, leurs adeptes et leurs bûchers. Fort heureusement, les bûchers actuels restent le plus souvent médiatiques et virtuels !

    Passes un excellent week-end.

    Stéphane

  • Le point 4 (« capacité à remettre en cause l’avis d’un membre de son foyer voire à donner raison à l’autre plutôt qu’aux siens ») est assez terrifiant, car c’est quand même la condition nécessaire au passage du tribalisme à la citoyenneté

    @lol / évidemment, comme tous les hommes, Stéphane a des traumatismes qui remontent à l’enfance et qui impactent jusque dans l’âge adulte ses relations avec les autres, et particulièrement avec le sexe opposé. Je trouve vraiment touchant que tu te soucies autant de son équilibre psychologique, d’autant plus que d’après ce que j’ai compris, le personnage t’est un tantinet antipathique. Une telle abnégation est rare de nos jours, encore plus sur Internet où pullulent les trolls anonymes. Tu sais, ces gens qui commentent sans vraiment lire, parce qu’ils n’aiment pas l’auteur.

  • Moi c’est plus 50% de masculinité, parce qu’il y a rien au monde qui me fait plus sortir de mes gonds que le comportement de Fpure. C’est surement pour ça que j’aime les nordiques: elles ont un sens de la cohérence de la logique et du travail absolument incroyable.

  • Je vois que tu n’as pas laisse passer mon commentaire, pourtant toi qui aimes les recurrences, ca devrait t interroger: pourquoi cette rage de toujours vouloir presenter tes gouts comme les gouts « masculins »? Pourquoi toujours preciser de façon explicite que ce que tu aimes est ce qu’un vrai homme devrait aimer? Tu as un doute sur quelque chose? Tu ne te sens pas viril? Tu dois prouver quelque chose a Papa?

  • Très intéressant, très inspirant, ça va aider beaucoup d’hommes et de femmes à y voir plus clair dans leurs goûts.

    Je pense que les féminitaristes vont encore rager : en tant qu’homme tu n’as pas le droit d’avoir des goûts, un point c’est tout. C’est une oppression pour elles de savoir qu’un homme peut ne pas les désirer absolument pourvu qu’elle ait un vagin.

    Tu n’es qu’un sale nazi machiste :-)

  • « L’auteur (bibi) nous donne ses goûts personnels, il ne peut pas parler au nom de tout le monde » – l’argument du « goût personnel » est le point godwin de la Femme