10 bonnes raisons (et 3 mauvaises) de préférer une femme de 40 ans



Comprendre les femmes n’empêche pas de comprendre les hommes. Surtout qu’ils sont globalement plus simples, plus prévisibles, plus logiques. Et tout aussi prédéterminés génétiquement. A quoi? A aimer les femmes plus jeunes qu’eux, plus fertiles, et accessoirement très apprêtées. Bonjour Jean-Luc, si tu nous écoutes du fond de ton cachot. De mon côté, les choses sont allées un peu différemment, sur ça et sur le reste. D’abord, je déteste les déterminismes, qu’ils soient sociaux, économiques, historiques, et même génétiques. Libre arbitre, discernement, goût personnel, qui m’aime me suive, etc.: ça a déjà plus de gueule. Ensuite, à chaque époque de ma vie, j’ai toujours plu à une femme de 40 ans.

Les plus jeunes (qui deviennent chaque jour plus nombreuses, c’est la loi des nombres et du temps qui passe) me trouvent exigeant, moralisateur, râleur, et psycho-rigide. Une attirance qui, heureusement pour moi, n’est pas unilatérale. J’ai toujours trouvé que les femmes de 40 ans poutraient. Et maintenant, je vais expliquer pourquoi.

Cette introduction, faite de phrases très courtes et hachée menue de ponctuation, est très étrange non ? Je veux dire, je n’écris pas comme ça, d’habitude, si ? Ainsi soit-il. Faisons le tour des raisons de préférer la femme dans sa quarantaine.

En commençant par dézinguer quelques lieux communs sans fondement (pléonasme)

3 FAUSSES bonnes raisons de préférer une femme de 40 ans

Fausse bonne raison, 1. Elles seraient plus portées sur « la chose »

Faux. L’envie de s(e faire) allonger est un paramètre entièrement personnel, qui varie plus selon les caractères que selon les âges de la vie. Sinon les maisons de retraite seraient remplies de nymphomanes, ce qui aux dernières nouvelles n’est pas exactement le cas. Même si.

Fausse bonne raison, 2. Elles seraient toutes des « bons coups »

De plus, ayant grandi dans des années 70 patriarcales et encore peu enclines à la féminisation de notre xxième siècle (et la réduction de la liberté au plaisir individuel, théorisée en son temps par qui-on-sait), les chances que leur maman se soit penchée sur leur clitoris pour leur en expliquer le mode d’emploi sont assez maigres, ignorant probablement elles-même son existence et ses fonctionnalités!

Bref, votre quadra est peut-être une bombe de sexe. Ou pas. L’âge comme paramètre de la sensualité est une hypothèse qui n’a jamais, jamais, jamais été démontrée à tous paramètres égaux. C’est à dire jamais démontrée. Next.

Fausse bonne raison, 3. Elles seraient « pressées » (de trouver le bon, et donc moins chiantes)

Autre idée reçue, les infinis malentendus et incompréhensions liées à la confrontation logique-des-femmes vs logique-des-hommes, deviendraient vestige du passé à l’approche de la quarantaine.

Euh, non. Non, vraiment, du tout.

3 vraies, bonnes raisons de préférer une femme de 40 ans

Passons donc au meilleur, au coeur, à la moelle de l’article, les vraies, les sûres, les bonnes raisons de chercher l’âme soeur dans la tranche des 4X.

1. Ce n’est plus une femme enfant (normalement)

Argument massue s’il en est, vous êtes théoriquement – j’ai bien dit théoriquement – débarrassé des insupportables caprices et autres gamineries de celles que nous appelons dans le jargon les Femmes-Enfant (FE), soit des morveux parasites et inachevés, en recherche de dévoiement physique (boisson, drogue & sandwich grec à 5h du matin) et moral (sexe sans protection avec des chauffeurs uberpop sur le siège passager) pour toucher en permanence du doigt les limites nerveuses (menaces de suicide) des hommes adultes raisonnables qui tentent désespérément de les raisonner. Et qui finissent généralement par leur administrer une tannée avant de rappliquer dare-dare quand elles leur envoie une photo d’elles en string pantyhose ou bien avec les seins à l’air sur la plage.

2. Une femme enfant a pris conscience de son secret agenda

Mon argument préféré, une femme-femme de 40 ans ne prend plus un plaisir sadique à masquer son secret agenda pendant des mois voire des années, lassée qu’elle est de rencontrer des hommes qui ne partagent pas le sien.

Elles vous réservent donc généralement des questions assez crues en premier entretien (familiales, politiques, sociales) qui peuvent surprendre mais s’avèrent en fin de compte un immense bienfait sur la durée.

Rien n’est plus dommageable et couteux (croyez-moi) qu’une mauvaise lecture de secret agenda. Testé, désapprouvé et surtout décommandé!

3. Une femme de 40 ans connaît son « genre »

Si la femme-enfant confond encore la « mode » avec un système de valeur qualifiant qui la révèle en « l’aidant à se sentir elle-même », la femme-femme a normalement compris que c’était un cheminement totalitaire vers l’uniformisation, et s’en est sortie à coups de difficile revente de sa collection de chaussures sur vente-privée ou autre.

Et parallèlement à cette distanciation pour la mode et les « tendances », elle commence de développer un goût masculin propre, se référant plus à ses expériences personnelles (cf part de camembert) qu’à la bouille de l’acteur préféré d’Hollywood du moment.

Résultat, vous êtes fixé plus vite, les signes d’intérêt sont plus francs. Et de désintérêt aussi.

4. Vous n’échouerez pas en friend zone

Corollaire des points précédents, et surtout du fait qu’à 40 ans, leur cercle d’amis est déjà plus ou moins fait, elles n’ont pas besoin de laisser traîner des amis mâles dans leur entourage (sauf s’ils constituent pour elles une importante ressource en €€, ou en services divers).

Si la mayonnaise ne prend pas subito, elles vous diront donc, sans ciller et en parfaite logique des femmes, que vous faites désormais partie de sa « liste d’amis », ce qui signifie en français que vous n’en entendrez plus jamais parler, qu’elle ne vous proposera jamais rien, et sera systématiquement indisponible pour vous.

5. Une femme de 40 ans n’a pas/pas peur de la charge émotionnelle

Si les filles de 20 ans sont obnubilées par le yolo au point de prendre leurs jambes à leur cou devant tout homme qui dont émanerait une vague odeur de romantisme, leurs aînées en raffolent, frustrées qu’elles ont été pendant des années de toute initiative poétique par un mari qui les prenait pour acquises

6. Elles ont une vie

Bon, alors celui-ci, il est un peu tiré par le cuir chevelu tellement j’ai de contre-exemples, mais tout de même. Si la sale gamine, hors de ses périodes de contrôles et d’examens, n’a potentiellement rien d’autre à faire qu’a tchatter avec vous sur whatssap et vous abreuver de gros coeurs rouges bien sanguinolents, la femme adulte a normalement un faisceau d’activités qui devrait vous aider à l’aimer, à la désirer et surtout à la respecter plus longtemps.

7. Une femme de 40 ans vous fait (normalement) partager son expérience

J’adore celui-ci. Sans doute parce que j’adore apprendre. Une détail, une convenance, un savoir-faire. Ce qui avouons-le, sur une fille de 20 ans, à moins qu’elle n’ait écouté son papa religieusement, ne se produit rigoureusement jamais.

8. Vous n’êtes pas soumis à la validation perpétuelle de leurs ami(e)s

Si la sale gamine ne se déplace jamais seule, même à la salle de bains, c’est que faute de contours clairement délimités par l’expérience, elle n’existe tout simplement pas seule. Conséquence, vous ne fréquentez pas une jeune fille, mais 2,3, 4, (5?) selon la taille de son groupe d’ami(e)s. Amies qui, dans votre dos, ne parlent que de vous, et pas toujours en bien.

Quel soulagement, donc, de constater que, l’âge venant, les amies sont trop occupées à courir après leur homme idéeal (généralement le second ou le troisième de leur vie), et n’ont plus des nuits entières à consacrer à votre profil psychologique et à chercher des informations compromettantes à votre encontre sur Google.

9. Une femme de 40 ans sait (normalement) apprécier les bonnes choses

Sauf cas si exceptionnel qu’il n’existe tout simplement pas, passée la barrière des quarante ans, une femme a fréquenté / copulé avec / épousé tout un tas de déviants, d’égoïstes, de pervers pas forcément narcissiques, et autres cas cliniques, suffisamment en tous cas pour être en mesure d’apprécier votre belle, votre authentique, votre honnête simplicité. (A 20 ans, si vous n’êtes pas tordu, obsédé, et ne souffrez pas d’au moins deux addictions majeures, vous n’avez tout simplement aucun potentiel érotique).

10. Un bon article étant (désormais) un article participatif, aidez-moi à l’achever en choisissant vous-même la 10ème raison: pourquoi préférer une femme de 40 ans, selon vous ?

Go (rubrique commentaires, ou sur FB).

Stéphane

Photo : Marie Gillain. Aaaaaaah, Marie Gillain…


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Dégagez l'énergie d'un boxeur"
  1. Ayez confiance en vous pour oser plus
  2. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  3. Améliorez votre performance
  4. Assumez et développez votre masculinité
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "intelligence sociale"
  1. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  2. Agrandissez votre réseau
  3. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
  4. Terrassez la timidité à grands coups de poings dans la g.

14 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • 10e raison pour préférer une femme de plus de 40 ans

    Dans le cas où elle aura acquis les apprentissages de ses expériences, avec la part d’introspection en général plus développée chez les femmes que chez les hommes, non seulement elle vous choisira en fonction des critères qui lui sont propres, et intimes, fort probablement, mais en plus, elle vous guidera, sans vous juger, vers votre épanouissement.
    Parce qu’après 40 ans, elle souhaite aussi s’épanouir… avec vous …

  • Quel âge as tu Stephane ? Je ne serais pas étonnée d’un neotrentenaire tant cette génération semble avoir pigé bien plus de choses que la précédente remplie d’hommes enfants confondant la femme avec leur maman bis !!!! Bravo pour cet article !!

  • 43 ans après demain
    La femme de la quarantaine se fou du foot des conneries et des hommes qui ne voient que le bout de leur nez corp etc …
    Si vous êtes occupé elle se chargera elle même de faire ce qu elle a envie
    Si vous ne la regardez pas elle ne s en préoccupera pas vu qu elle prendra soin d elle
    Inutile donc de nous faire croire monts et merveilles sachant l histoire qu il y a derrière elle
    Bref messieurs je suis quasi prête à dire que nous les femmes des années 70 on est devenue pour bcp indépendante dans la vie cas pas besoin d un bricoleur électricien instrumentaliste on sait presque tout faire nous mêmes
    Merci à certains de nous faire une place dans leur vie quand on en a besoin
    Je ne dis pas qu on vous prend quand on a envie parce que même de ce côté c est toujours quand vous avez envie et pas quand nous on en a envie
    Soit , nous sommes des femmes merveilleuses et mes dames qui n avez pas encore trouvé le grand amour ne vous croyez pas handicapées par la vie , vous allez juste avoir ce que vous avez-vous envie dans les temps et pas ce que vous ne voulez pas
    Enfin, comme dit l adage pour certains
    Mieux vaut avoir un lit bien chaud qu un cochon à nourrir
    Bisous à vous les filles

  • j’étais à 2 doigts il y a quelques mois de franchir le seuil de la porte d’un coach en amour mdrrr j’y ai sagement renoncé sans lui verser un centime et sans me déplacer car j’ai repris confiance en moi, en mon intelligence, en ma foi et je me répète chaque jour, et toutes les aubes du monde que je mérite mieux que les bras cassés ou qu’un pervers narcissique que j’avais eus le malheur de croiser sur le chemin de ma vie.
    Trop souvent ces hommes quarantenaires que vous évoquez dans votre article ont eu le bonheur de fonder une famille lorsqu’ils avaient entre 20 ans et 40 ans mais ce n’est pas le cas de femmes nées dans les années 70 et moins encore pour une jolie femme qui n’est que pour un homme de sa génération, un passe-temps, un pique-nique, un goûter de 4h à se mettre sous la dent le temps de présenter une petite jeune, de même culture que la sienne, voire de même religion que la sienne etc… Donc vous omettez inconsciemment certains paramètres dans votre article du coup ça me renforce dans cette idée acquise grâce à mon expérience que peut-être mieux vaut que je cherche et trouve un homme qui a la quarantaine et de ma culture au moins voire de ma religion en raison du racisme bouillonnant dans ce pays.

  • 40 ans, encore célibataire, j’ai une envie profonde d’avoir au moins un enfant.
    Bref il m’arrive de penser que la génération des années 70 a été sacrifiée bêtement.
    Pas mal de femmes sont dans mon cas. Je pense que c’est une part de ma vie, mon destin et j’espère encore pouvoir fonder une petite famille sans les futilités et sans la superficialité propres aux femmes-enfants
    Trentenaire je me projetais mère de famille et épouse accomplie mais je me suis tirée une grosse balle dans le pied du coup impossible d’avancer et de progresser.
    Mon premier succès: une évolution de carrière qui me permet de souffler un tantinet soit peu.
    Merci pour votre charmant article néanmoins navrée de vous écrire que beaucoup d’hommes de plus de 40 ans ou plus de 40 ans, célibataires, divorcés ou veufs avec ou sans enfants préfèrent hélas encore courir les jupons qui ont la vingtaine ou la trentaine.
    A vous lire.

  • Merci !
    J ai 40 ans …..plus 17 ans !
    Je ne me sens pas cougard pour deux sous, on me disait belle voire très, quand j’étais jeune.
    J avais une vie amoureuse très remplie et intense (genre passionnée vous voyez), puis après deux enfants (qui sont devenus des citoyens magnifiques) et un parcours sans homme pendant plus de dix ans …..je suis sortie de ma tanière, bien décidée à rencontrer à nouveau les hommes car je les aime, et terrifiée de ce retour aux affaires avec mon corps tout neuf de cinquante cinq ans.
    J ai peur de vieillir, j’aime comme jamais, je plais plutôt aux quadras et ils me trouvent belle. Dans tout ce tohu bohu (encore un mot inconnu au 21 eme siècle) je me suis trouvé un quinqua bien tassé comme moi, très, mais alors très équilibré, beau (intérieur/extérieur) et qui tolère ma liberté (où je me tape quelques quadras selon le hasard et mon appétit), comme je tolère la sienne (de liberté)
    Nous n’en parlons pas, nous nous voyons peu mais régulièrement, nous tenons comme deux équilibristes à la liberté de chacun qui est notre bien (commun) le plus précieux.
    La jouissance et le plaisir sont différents avec chacun,souvent nouveau suivant ce lien magique qui nous unit une fois seulement ….ou plusieurs.
    Le septième ciel n’est pas toujours au rendez-vous, mais j’ai vécu des cinquièmes ou sixièmes ciels bien plus beaux et plus prégnants que quelques septièmes trop connus. Alors VIVEZ, dans le plaisir, la joie et la bienveillance.

  • Très bon article.Attention cependant aux généralités, car toutes les filles de 20 ans sont loin d’être des chieuses:j’en ai connue des bien plus mâtures que d’autres qui approchaient la quarantaine.
    Pour ce qui est de l’argument supplémentaire, je n’en ai pas, tout simplement parce que je ne vois pas l’intérêt pour moi qui a 30 ans de sortir avec une fille de 10 ans plus agée, proche de la ménopause et dont la beauté va décroître….

  • Franchement je n’aime pas beaucoup de concept de gosse dans le dos. C’est vrai que ça existe (cf Rachida Dati) mais pour que ce soit valable y’a un certain nombre de critère à réunir quand même et surtout l’homme à toujours une part de responsabilité là dedans, jusqu’a présent personne n’a eu de gosse par des moyens totalement surprenants et hors de sa volonté.

    Quand un homme couche avec une femme sans protection c’est pas étonnant qu’un gosse puisse arriver et se demander d’où il sort c’est du foutage de gueule. Alors évidemment quand une femme te dit qu’elle prend la pullule et qu’elle ne le fait pas elle te trahit MAIS à partir du moment ou t’es bien content de coucher sans protection tu prends indubitablement un risque car tu sais très bien qu’en tant qu’homme tu n’as pas le controle de la contraception (quand c’est sans préservatif) et que c’est ELLE qui prend les pillules et pas toi qui le lui fait avaler de force (ça c’est illégal). Donc même si y’a un contrat de confiance…l’homme ne peut absolument se défausser de toute responsabilité.

    Et un autres cas m’énerve tout particulièrement également. C’est quand un homme couche depuis des années avec une femme…et qui se plaint parce qu’au bout de 5 ans de sexe torride sans préservatif sa copine lui fait un gosse dans le dos. Si le jeune homme ne voit que son intérêt (sexe sans responsabilité avec la même personne sur plusieurs années) il ne faut pas reprocher à la femme de ne voir que le sien également…

    C’est très facile de ne pas avoir de gosse dans le dos. 1 Ne pas fréquenter des femmes qui n’hésiterons pas à vous trahir à ce haut degrès d’engagement (ça c’est jamais assuré à 100% faut en être conscient) 2 Etre responsable de sa propre contraception (là on arrive beaucoup plus facilement à proximité des 100%) 3 Ne pas s’étonner qu’à un moment donné une femme avec qui vous couchez souvent et depuis longtemps puisse avoir ce genre de pensée si vous vous dissociez complétement sexe et responsabilité en pensant qu’à votre intérêt de male .

  • apres 40 elles savent surtout ce qu’elles veulent et quand un mec leur plait c’est elles qui te draguent
    apres 50 la les cougars ca devient gravos en France, elles draguent aggressivement comme des mecs, essayent de se trouver un boy plus jeune (franchement je vois pas beaucoup de differences avec les hommes de leur age), et c’est des relations basées sur le q seulement

  • Marie est magnifique et faisait une belle performance au théâtre dans la vénus à la fourrure…
    Le fait de rencontrer des femmes plus âgées permet aussi d’avancer soi même. La femme enfant appelle toujours l’instinct chevaleresque, protecteur, parent (rayez les mentions inutiles). Ce n’est pas un point supplémentaire, juste probablement quelque chose qui me fatigue.
    Merci pour cet article Stéphane, je vais changer mes priorités pour la rentrée.
    Gaetan

  • Je vois immédiatement 2 autres avantages (peut-être un peu personnels) :
    – elle ne va pas vouloir qu’on lui fasse un enfant. Du coup, aucun risque non plus (ou presque) qu’elle nous en fasse un dans le « dos ».
    – elle a déjà vécu longtemps avec un homme et n’a pas forcément envie de recommencer, elle a son propre appartement (ou maison), du coup on n’est pas obligé de vivre ensemble 24/7.