Le démon du bien

Troisième tome de la série des Jeunes Filles, suite de Pitié pour les Femmes, et souvent considéré comme le meilleur. Imprévisible, instructif, toujours aussi poétique (« et les files de lampadaires dans la nuit faisaient à la ville un diadème de perles »), il faut vraiment déployer des efforts d’imagination démoniaques pour se représenter Montherlant autrement qu’en Pierre Costals (présentant à sa future conquête sa chambre : « Et voici le tombeau de la femme inconnue. Celui où les femmes tombent, et où tombent leurs illusions »)

Beaucoup de surprises à la clef dans cet épisode, une scène mémorable, et toujours cette capacité à renverser la focale en zoomant d’un détail infime à une sentence mémorable sur l’homme, avant de reprendre le cours de la phrase sans une goutte de sueur, nous laissant pantois devant l’acrobatie de l’exercice.

Evidemment, si votre but est d’apprendre 3 openers à ressortir de façon robotisée samedi prochain au Macumba, passez votre chemin…

Ne donnez pas aux gens une clef pour comprendre le monde. Les gens ne veulent pas ouvrir le monde, et ils vous fracasseront la tête avec votre clef.


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "intelligence sociale"
  1. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  2. Agrandissez votre réseau
  3. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
  4. Terrassez la timidité à grands coups de poings dans la g.
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Décodez le langage des femmes"
  1. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  2. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants

4 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • j’ai aimé l’histoire « j’ai lu le démon du bien » et cela ma beaucoup aider a mieux comprendre les mecs et leurs façon de penser (a travers costals) …

  • « Le peuple a besoin qu’on l’éblouisse et non pas qu’on l’éclaire » selon Charles Fourier, pourtant un philosophe progressiste, pour compléter la dernière phrase de l’article.
    « « Un homme profond, […] profond d’esprit autant que de désirs, doué par surcroît de cette bienveillance profonde capable d’une sévérité et d’une dureté qui se confondent facilement avec elle, un tel homme ne peut penser à la femme qu’à la manière d’un Oriental : il doit voir dans la femme une propriété, un bien qu’il convient d’enfermer, un être prédestiné à la sujétion et qui s’accomplit à travers elle. » selon Nietzsche dans Par-delà le bien et le mal…en n’oubliant pas que l’objet du désir, soit la femme, a le pouvoir de posséder à sa manière celui qui le désire.
    Pour moi un monde nouveau s’ouvre…

  • Que dire de ces 4 tomes.j’ai decouver henry de montherlant de par les jeunes filles,et je dois dire qu’il me laisse schotché.j’admire cet ecrivain rien qu’en eyant lu que ces quatres livres tres instructif et realiste,m’ouvrant de nouvelles perspectives sur ma vision sur femmes,et du monde dans lequel nous vivont.