De l’importance du physique dans la séduction



Faut-il être beau pour plaire à une femme ? Longtemps reléguée au rang de vestige historique de la séduction par les discours féminisés, la place du physique (des hommes) dans l’attirance suscite pourtant toujours autant d’interrogations de la part de ces derniers. Stéphane, las de se voir poser la question par email ou lors de ses ateliers, vous livre son analyse. Tous les hommes naissent-ils libres et surtout égaux devant leur physique dans la séduction ? 

Dans la masse de questions que je reçois depuis que je fais du conseil en séduction, la place du physique et son importance font sans aucun doute un podium. Quel est le rôle du physique, suis-je assez grand, faut-il que je me mette à la musculation, dois-je faire de la chirurgie esthétique, bref, faut-il être beau pour trouver femme aujourd’hui ?

Le physique dans la séduction : Masculinité et concours de beauté

De même que le plus grand coup du Diable a été de faire croire qu’il n’existait pas, l’importance de la beauté des hommes est l’un des plus grands mythes de la séduction, propagé d’abord par les femmes et les gays. Mythe pourtant démenti par l’expérimentation la plus simple : passé l’âge de 14 ou 15 ans, combien de femmes collectionnent les images de beaux garçons ? Hormis quelques secrétaires affichant fièrement un sosie de Brad Pitt cajolant dans ses bras musclés un bébé, l’unique clientèle de la photographie de corps d’hommes est homosexuelle pure et dure. Inversement, quel est le garçon qui n’a pas au moins une photo de jolie fille stockée quelque part dans son disque dur ? Sans parler des routiers, mécaniciens et autres bouchers qui décorent leur lieu de travail de ces « filles à plat, posées sur les murs », comme dirait Cabrel.

Les spécialistes de l’évolution sont tous d’accord pour affirmer que l’image du corps de la femme est si importante pour l’homme parce qu’elle présuppose de ses capacités d’enfantement, l’apport de l’homme se situant à un autre niveau (dans l’éducation du nouveau-né, dans sa capacité à le protéger des parasites, dans sa stabilité, à ne pas quitter le foyer, etc.). Cette nuance est à retenir dans l’importance du physique dans la séduction.

Qui plus est, l’expérience montre que le bellâtre, réduit à la passivité par la facilité de ses premières conquêtes (avant les 14-15 ans, voir ci-dessus), ne développe souvent aucune compétence en matière de séduction et se retrouve bien démuni lorsque la proie ne s’offre pas à lui. Alors, gauche et emprunté comme un pianiste qui découvrirait que les touches ne s’enfoncent pas toutes seules, il est capable d’approches largement plus maladroites que le plus maladroit des novices qui aurait découvert ce site.

Autrement dit, autant une femme belle peut se contenter d’attendre (voir la biographie de Lova Moore pour s’en convaincre), autant le beau a intérêt à développer d’autres qualités rapidement s’il ne veut pas finir réduit à la portion congrue sur le marché de la séduction.

Le physique dans la séduction : Le Test d’Attraction Physique

Hommes beaux et hommes laids, tous égaux ? Bien sûr que non. Prenez deux apprentis séducteurs, Tom et Jerry. Tom approche tout ce qui bouge et baratine à la perfection, il parvient à obtenir le numéro de téléphone de 90% des filles qu’il aborde. Cependant, il ne rentre que dans 50% des boites de nuit. Jerry, lui, ne parvient à séduire « que » 50% des filles. Mais, pour une raison quelconque, il n’a jamais été refusé à la porte d’un club. Imaginons toujours que, pour l’expérience, les autres terrains de séduction ne sont pas exploitables (il pleut comme vache qui pisse sur les rues, et les centres commerciaux sont en grève). Tom, avec ses 90% de réussite, a-t-il un avantage décisif sur Jerry ? Non, parce qu’il se fait recaler à la moitié des portes.

De même pour le « P.A.T » (Physical Attraction Test). Si vous ne le passez pas avec succès, tous vos meilleurs abordages et routines ne vous seront d’aucune utilité, vous n’aurez même pas le temps de les dégainer et vous serez laissé à la porte de la séduction.

  • Vous avez révisé vos examens ?
  • Vous avez révisé votre permis de conduire ?
  • Et bien bonne nouvelle, vous allez pouvoir vous entraîner à passer le P.A.T pour mettre toutes les chances de votre côté.

Page, suivante, quelques astuces pour améliorer son potentiel physique de séduction

Crédit photo : Tom Wachtel


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Devenez intéressant, II : comment parler de soi"
  1. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  2. Appliquez les techniques de séduction au monde professionnel
  3. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "avoir du charisme"
  1. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  2. Ayez confiance en vous pour oser plus
  3. Appliquez les techniques de séduction au monde professionnel
  4. Améliorez votre performance
  5. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants

6 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Moi je dirais tout le monde aime toutes les belles choses mais après on se met au meme niveau de ce que l on renvoit…mais tout ca n est pas une constante a 100% et heureusement…. Car sous prétexte que tu n’es pas un canon tu ne pourrais jamais sortir avec canon….lol

  • cela dépend, la plupart des filles kiff des mec normal avec un physique qui ne tue pas du tou

  • C’est empiriquement très faux.

    Certains hommes sont beaux et franchement emmerdants, d’autres sont beaux et vivants, d’autres ne sont pas terribles et terriblement casse-pied, et enfin, d’autres moches, mais vivants et séducteurs et ont des tronches intéressantes.

    Et chez les femmes c’est IDEM.

    Les très beaux sont rares, donc forcément on les remarque. Et parfois par orgueil, on s’en approche.

  • C’est on ne peut plus vrai. Je suis empiriquement arrivé à la même réflexion récemment, réflexion que je ne me suis d’ailleurs pas fait faute de livrer sur FTS.