Collègues de bureau depuis 6 mois, comment l’inviter ? (phone coaching)



Il est possible d'inviter sa collègue de bureau à sortir sans se prendre un râteau, à condition de respecter CETTE règle; découvrez laquelle...

 

Il y a les collègues de bureau horripilantes avant même que vous ne les connaissiez. Celles qui vous cassent du pain dans le dos. Les laborieuses qui travaillent en silence comme des fourmis, heureuses de n’avoir ainsi plus aucun temps pour penser. Les ambitieuses, pour qui vous n’êtes qu’une marche à la conquête d’une responsabilité toujours nouvelle. Et puis il y a celles dont vous tombez amoureux à la première seconde. Ce qui correspond généralement à une triple correspondance : compatibilité physico-hormonale d’abord, compatibilité sociale ensuite, et puis quand même, ne l’oublions pas, une vague compatibilité d’âge (+/10 ans).

Ajoutez des centaines d’heures passées ensemble à respirer le même air dans un endroit clos, mixez bien, ne laissez pas refroidir, et hop, vous avez là une belle obsession amoureuse bien onctueuse et bien épaisse comme la crème d’un cappuccino, dont il faut bien faire quelque chose car elle ne va pas s’évaporer toute seule…

Ce qu’il a fait, notre lecteur du jour ? Il a appelé Stéphane pour essayer d’y voir clair dans cette situation de drague au bureau. Et, comme à l’accoutumée, il ne s’attendait pas à ce que fût la réponse.

Merci à lui d’avoir accepté la diffusion de son phone coaching (anonymisé), afin que tout le monde en profite.

Ecoutez l’intégralité du phone coaching gratuitement

Vous pouvez aussi le télécharger gratuitement en cliquant sur download

Connaissances mobilisées

Vous voulez bénéficier de la même qualité de conseil ?

Réservez votre phone coaching avec Stéphane et bénéficiez d’un conseil honnête, objectif et de qualité (approfondi) sur votre situation. Sinon, vous pouvez toujours essayer de demander leur avis à vos ami(e)s, et comparer… A vous de voir ;)

phone coaching

Crédit photo : Jean Koulev

Ps : une grille de lecture envoyée dans la prochaine newsletter vous permettra de décoder l’attitude de cette fille

Et vous, à votre avis, notre lecteur se situe où ? En quarts ? En demis ? En finale ? Donnez votre avis ci-dessous


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "apprenez à négocier"
  1. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  2. Appliquez les techniques de séduction au monde professionnel
  3. Décrochez votre dream-job
  4. Décrochez enfin ce que vous méritez
  5. Améliorez votre performance
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Dégagez l'énergie d'un boxeur"
  1. Ayez confiance en vous pour oser plus
  2. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  3. Améliorez votre performance
  4. Assumez et développez votre masculinité

7 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Pourquoi chercher a savoir si notre coaché est en quart demi ou finale?
    Il participe au tournoi c’est tout. Il ne s’est pas encore montré suffisamment attirant, intéressant pour gagner, et autant lui donner des conseils pour être meilleur dans son approche avec elle.

    L’objectif c’est de montrer le meilleur de soi-même en espérant que cela « suffise » à plaire, après je vois pas ce que ça change de connaître le nombre de participants. Ils peuvent n’être que 2 a tenter de la séduire, si l’autre s’appelle Stéphane Edouard il est foutu! Alors que s’il a 10 AFC en face de lui il a peut être toutes ses chances.

  • Franchement, je ne sais pas si c’est la peine de se casser le c** avec des histoires aussi compliquées quand on voit le nombre de filles célibataires dans la rue. La même fille abordée dans la rue serait beaucoup plus facile (enfin, ce serait surtout beaucoup plus rapide) à séduire.
    J’ai remarqué un gros manque affectif dans le boulot ou j’étais précédemment (grande entreprise à Paris), beaucoup de filles jeunes, 22-28 ans, physiquement normales, avaient un mal fou à trouver ne serait-ce qu’un copain.
    Le point sur les réseaux sociaux est vrai, le truc le plus chaint par rapport à ça, c’est qu’il est difficile de garder des cercles d’amis « cloisonnés ». Je n’ai pas forcément envie que mes potes du sport se mixent avec ceux de lycée ou d’école. C’est cet espèce de mix et le voyeurisme qui est énervant.

  • “Ce qui correspond généralement à une triple correspondance : compatibilité physico-hormonale d’abord, compatibilité sociale ensuite, et puis quand même, ne l’oublions pas, une vague compatibilité d’âge (+/10 ans).”
    Ah ? Pas trop d’accord avec les 2 derniers, je les aurais plutôt remplacés par une compatibilité d’agenda.

  • Le fait que le phone-coaché n’ait pas réussi à savoir quoi que ce soit de perso sur elle en 6 mois, me fait fortement penser qu’il y a un loup…

  • Tout d’abord merci à vous de nous en avoir fait profiter. Excellent phone coaching avec pas mal d’enseignements à tirer aussi bien pour le lecteur coaché du jour que pour le simple lecteur que je suis.

    Pour répondre à ta question, je pense qu’il est en quart: elle ne semble pas lui avoir envoyé de vrais signes de désintérêts mais en même temps, elle ne semble pas non plus lui laisser beaucoup de possibilités de se démarquer de ses éventuels concurrents.

  • Ce que j’aime c’est le fait de sentir la situation. Beaucoup penseraient face à ces conseils, « mais t’es fou, tu en fais un AFC ! Le bon copain, le confident, l’ami homo qu’elle n’a pas » alors que tout est dans la nuance des détails.
    Parfois, il faut agir comme ça, parce que la situation le nécessite et qu’il n’y a pas d’autres solutions.

  • Joli, belle analyse! En effet, ça ne va pas être facile pour lui. Je serais curieux de connaître la suite.