Faire rire une fille : l’humour comme technique de drague



La plus efficace des techniques de drague n'est autre que...

Si vous êtes un lecteur régulier d’Hommes d’Influence, vous avez constaté qu’en ces lieux, devenir séduisant est une approche holistique. I need 1000 dollars now. Cet article s’inscrit dans cette démarche et tentera de vous convaincre de l’intérêt d’affiner son sens de l’humour : savoir faire rire une fille, c’est important. Dans un second temps je vais vous donner quelques conseils plus pragmatiques concernant l’humour comme technique de drague.

Si vous lisez ces lignes, c’est que vous entretenez un certain intérêt pour la séduction. Et ce, même si la majeure partie des nouveaux arrivants sur le forum certifie avec aplomb qu’ils ont découvert ce site « après une recherche sur le look». Comme si l’aveu d’un intérêt pour la séduction (aussi anonyme soit-il, via le forum et ses pseudonymes) allait ranger ces hommes de façon définitive dans la catégorie honnie des dragueurs de bas étage. Vous avez donc, pour la plupart, parcouru énormément d’articles qui ont décortiqué les différentes phases de la séduction. Vous avez (plus ou moins) intégré que votre soif de conquête(s) faisait partie d’un tout et que travailler différents aspects de votre personnalité était indispensable pour devenir l’homme irrésistible que vous avez imaginé en cliquant sur « Recherche google ».

Dans quelle mesure pratiquer l’autodérision pour faire rire une fille

Avant de vous décrire par le menu, quel est l’intérêt d’une telle démarche, je me dois de vous prévenir.

Il ne s’agit pas ici de devenir un clown, qui fera rire tout un chacun en se condamnant au rôle de pitre de service, serviable et dont l’on congédie les bouffonneries au premier signe d’ennui. Rien de plus efficace pour se cantonner au rôle de bon ami de ces dames, ou pire, de confident. Malheureusement pour les plus désopilants d’entre vous, « femme qui rit » va finir par s’étouffer, mais ne finira pas dans votre lit. Il va falloir positionner le curseur au bon endroit.*

En revanche, il s’agit de comprendre l’importance que l’humour et l’autodérision peuvent prendre lors de vos futures interactions. L’importance de savoir s’amuser de quantité d’évènements différents, l’importance de se bâtir un sens critique et un sens de la repartie qui fera mouche les rares fois où vous l’utiliserez.

Il serait de bon aloi que vous méditiez cet avertissement par deux fois avant que nous nous lancions dans le vif du sujet. Où se situe votre intérêt ? Dans l’amélioration de votre communication non verbale essentiellement.

Commment faire rire une fille : l'autodérision

Ce qui va profiter à votre communication non-verbale et à votre énergie

  • Vous allez entretenir votre bonne humeur quelles que soient les circonstances (ou presque), et retirer tous les bénéfices imputables au rire. Vous conserverez votre niveau d’énergie au plus haut, vous serez en meilleure santé et vous deviendrez plus intéressant. De plus, vous dégagerez une impression remarquable d’assurance.
  • Etre capable de rire et de faire rire une fille, augmentera également votre confiance en vous, et si vous vous lancez dans ce projet d’affiner votre sens de l’humour, de vous cultiver en somme, vous posséderez alors une énième source de fierté. Un domaine que vous partagerez avec exaltation lors d’un prochain dîner, rendez-vous, ou de toute autre interaction sociale.
  • Tout comme la pratique d’un sport, l’écoute de chansons ou de discours inspirants, le rire peut constituer l’apport d’énergie nécessaire à l’abordage. On ne sera jamais aussi séduisant qu’entourés d’amis qui nous font rire, que l’on divertit par saine émulation. On s’amuse, on arrête de réfléchir, on est dans le présent et l’action, et comme par hasard la petite brune qui vient juste d’entrer dans le bar l’a remarqué. Rompre la barrière de la peur de l’échec et du ridicule, trouver quoi dire spontanément et faire fi des excuses qui nous cantonnent dans notre zone de confort, tout ceci requiert de l’énergie. Enormément d’énergie. Notre sens de l’humour et de la dérision évite de « vampiriser » notre entourage (nos amis, nos coachs ?) afin d’acquérir cette énergie.
  • En plus d’être un indicateur d’intérêt assez facile à interpréter, faire rire une fille qui est votre amie vous renvoie une image positive de vous-même, vous insufflez de la vigueur à votre conversation, et si cette personne est de bonne compagnie (ce que je vous souhaite !), elle rebondira et vous le rendra.
  • J’ai gardé le meilleur pour la fin : vous allez effectivement vous amuser vous-même à faire rire les femmes. Prendre du plaisir à interagir avec quelqu’un, saisir l’incongruité voire le burlesque de certains échanges, que cela soit avec vos ami(e)s, ou avec de parfaites inconnues. Vous serez capable de rire de vos échecs et ainsi de relativiser, mettre en perspective et plutôt que de faire un blocage, repartir de plus belle.

Comment faire rire une fille SANS lui raconter des blagues

Passé les premières expérimentations, les boutades lors du repas familial dominical ayant été bien reçues, vous allez vouloir étrenner votre nouvelle culture humoristique, et la passer à l’épreuve des relations amoureuses. Le mieux étant l’ennemi du bien voici quelques conseils, que vous seriez bien avisés d’appliquer.

Ne jouez PAS au pitre

Faire rire c’est bien. Avec parcimonie c’est mieux. Exit le fou furieux bondissant de la blague, qui deviendra le « type trop marrant » de la soirée, que tout le monde connaît mais avec lequel aucune fille présente ne s’imagine avoir une relation. Dosez. Une repartie fine pendant une conversation, un jeu taquin et amusant pendant un tête à tête et une anecdote avant de s’éjecter d’un groupe, c’est tout ce dont vous aurez besoin pour marquer des points.

Pas de blagues, des anecdotes

Les blagues pour faire rire une fille, c’est souvent ringard, toujours difficile à introduire, épineux à raconter. Le choix de la blague est difficile, et surtout, les rires sont attendus. On perd toute la spontanéité et l’intérêt du choc de la surprise. Qui plus est, elles ne vous apportent rien. Une fois que vous avez fini, et que par chance (ou par talent !), vos interlocuteurs se sont esclaffés, que faites-vous ? Vous en racontez une autre ? Bel avenir de comique troupier que vous vous préparez là…

Non, pour faire rire une fille, recourez aux anecdotes. Beaucoup plus contextuelles, plus faciles à introduire, celles-ci ne vous dispenseront toutefois pas de travailler votre capacité à les narrer, à les rendre attrayantes. Bien choisies elles vous rendent intéressant aux yeux d’une femme. Vous associerez votre image à un divertissement agréable sans contrepartie.

Choisissez ces anecdotes en puisant dans votre histoire personnelle (d’où l’intérêt de sortir, de voyager, de prendre des risques, de VIVRE) ou dans celle de vos amis proches en rebondissant sur des éléments de conversations. Mais attention, pratiquer la dérision sur un très bon ami est acceptable, mais ne le disqualifiez jamais, il doit participer à cette anecdote et elle doit servir à montrer l’homme drôle et aventureux qu’il est (prérequis : bien choisir ses amis).
A force de pratique, vous sentirez automatiquement comment faire vivre une conversation en piochant dans vos histoires au bon moment.

Ayez l’œil rieur en société

Vous n’imaginez pas combien de filles réagiront positivement lorsque vous adopterez l’oeil rieur. Elle consiste à se comporter comme si on venait juste de vous raconter la meilleure blague du moment : vous sortez à peine d’un mémorable fou-rire partagé avec votre meilleur pote et vous avez encore du mal à vous contenir et conserver votre sérieux.

C’est ça l’œil rieur, c’est dégager ce quelque chose en plus, cette impertinence pétillante du regard qui va déboucher sur un sourire de la part de la grande blonde croisée rue Michaud, et doper votre énergie pour le reste de la journée. Et ce, même si vous n’avez pas embrayé sur ce grand sourire – qu’est-ce qui vous a pris, à ce propos ? L’occasion était parfaite, vous qui vous trouvez sans cesse l’excuse du « elle a l’air terriblement occupée » pour ne pas (l’) aborder.

Travaillez votre finesse d’esprit

Direction Youtube. Visionnez encore et encore, des humoristes, des acteurs, des comédies. Soyez particulièrement attentifs à la façon dont quelqu’un que vous trouvez drôle narre son histoire, captive son auditoire. Faites-le dans votre langue maternelle, mais surtout regardez des shows télévisés dans une langue étrangère.

D’une part ça vous fera progresser en langues (toujours utile), d’autre part vous serez beaucoup plus réceptif au langage non verbal, aux différences d’intonations, et au sens du story telling. Comme vous ne comprenez pas 100% de ce qui est dit, vous rirez d’abord des postures adoptées, du ton pris, et du sens de la chute. Les émissions de Conan O’Brien et Jimmy Carr sont d’excellents exemples. Observez leur sens de la repartie, la façon très dynamique dont ils mènent la conversation, et leur faculté à rebondir et faire preuve d’adaptabilité face à l’imprévu qui peut survenir lors d’une discussion. Tout ceci fait d’eux des hommes intéressants.

Adaptez-vous à vos interlocuteurs

Ni trop complexe, ni trop spécifique. Exit donc les réflexions alambiquées que seuls les plus pointus de vos collègues de travail en ingénierie spatiale comprendront ! Il s’agit de faire rire des filles, et girls just want to have fun !

Faites dans le léger, la douce ironie. Utilisez l’humour comme un discriminant pour choisir qui mérite votre attention. Au hasard, celle qui a réagi à vos traits d’esprit les plus fins…

Et vous, sur quelle thématique êtes-vous le plus drôle ? Dites-le en commentaire

Kevin

*A ce titre je vous invite à lire ou relire le chapitre intitulé L’illusion comique de L’homme idéal


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "secret agenda"
  1. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  2. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Décodez le langage des femmes"
  1. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  2. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants

6 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • La malhonnêteté de ce genre d’article , c’est de ne jamais préciser que l’humour que les femmes valident est plus un humour de « fesse » que de « finesse ».
    Si on fait de l’humour avec un message sous-jacent autre que « j’ai envie de te baiser » (cf les ordres subliminaux), la femme aura plus envie d’humilier que d’apprécier son interlocuteur.

  • Six autres techniques pour avoir de l’humour, car le plus souvent, avoir de l’humour consistera à surprendre son interlocuteur :
    – Agrandir votre vocabulaire actif pour vous exprimer de façon plus coloré. Travailler notamment sur l’ajout de nouveaux adjectifs à votre vocabulaire actif.
    – La comparaison évocatrice bien sentie, façon Gaspard Proust.
    – Être curieux pour ensuite pouvoir faire naturellement des liens surprenants mais bien vus entre deux évènements.
    – Regarder un évènement sous un angle étonnant ou un jour nouveau. C’est souvent la clé la plus efficace.
    – Se demander comment des gens en sont arrivés à une telle situation, à créer un tel produit, comment on en est arrivé là en fait et retracer la chronologie qui a mené à ça.
    – Utiliser de temps à autre une expression désuète, notamment pour évoquer le caractère désuet de quelque chose ou de quelqu’un.
    – Relier l’évènement narré à de petites choses qu’on fait presque tous, typiquement ce qu’on retrouvait dans les « si toi aussi tu… » sur facebook, il y a quelques années.

    Bonus : Au même titre que vous ne devez jamais mettre lol après une plaisanterie par écrit, ne riez pas après vos blagues.

  • Comme dans beaucoup de domaines qui ont trait à la séduction, le maître-mot est « finesse ». Il faut effectivement éviter de passer pour le pitre de service, l’amuseur de soirée.

    Merci pour cet article essentiel Kevin.

  • C’est une bonne idée d’avoir de l’humour et de bien le doser. Je partage ton point de vue là dessus Kevin.
    Quant aux blagues, je constate que de nombreux mecs considèrent qu’il est absolument indispensable d’en connaitre un grand nombre pour les raconter non-stop… Moi je trouve ça plutôt chiant et « toxique », même si les blagues sont drôles. En effet, après la séance de fou-rire, c’est souvent le calme plat; il est difficile de relancer la conversation car on a complètement perdu le fil !
    C’est beaucoup mieux de raconter une (seule et bonne) anecdote drôle qui nous est arrivée (ou qui est arrivée à une connaissance), plutôt que de vider son stock de blagues Carambar à deux balles… C’est plus personnel et donc plus sympa. !

  • T’as oublié un intérêt non négligeable aux blagues et autres anecdotes, se sortir des conversations chiante, qui ne vous apportent rien, qui vont tuer votre énergie etc.
    J’ai un exemple en tête afin de clarifier mon propos. La demoiselle avec qui je sors ce soir là me dit qu’elle vient d’acheter un appart et me de pose des questions sur mes finances. Le genre de truc que, lors un second rendez vous, j’avais absolument pas envie d’aborder. J’ai répondu avec un « non moi je claque tout en pute et en coke ».
    Ca l’à fait rire, ça à clôt le sujet et nous à permis d’enchainer sur un truc beaucoup plus léger.
    L’humour est une très bonne réponse quand on ne veut pas répondre !