Les gentils garçons n’attirent pas les femmes



On vous explique pourquoi, nom d'un chien, le type d'homme que les femmes détestent par dessus-tout, ce sont... LES GENTILS!

Stéphane, je t’écris car j’ai (enfin) compris pourquoi les gentils garçons n’attirent pas les femmes ! En fait, contrairement à des qualités « viriles » comme la persévérance, le courage et le sens de l’initiative, la gentillesse était quant à elle facile, trop facile à avoir.

Pourquoi les gentils garçons n’attirent pas les femmes

Être un gentil garçon, c’est trop facile

En effet ça ne coute rien personnellement d’être gentil (à moins d’être un sombre connard) alors que la persévérance, le courage et le sens de l’initiative ou l’audace requiert de la ressource, de l’effort, de l’action, en bref une dynamique conséquente. Ce qui plait aux femmes, car cela témoigne d’un caractère.

La sincérité, c’est mignon, mais ça n’attire personne

Même chose pour la sincérité. La sincérité est une belle valeur, mais elle est gratuite comme la gentillesse, en théorie elle ne coute rien personnellement. Donc un garçon sincère et gentil c’est bien beau, mais ça ne témoigne pas d’un caractère viril, sexué, car c’est facile d’être sincère et gentil.

Est-ce pour cette raison que les gentils garçons n’attirent pas les femmes ? Est-ce pour cette raison que séduire par les valeurs (sincérité, intégrité, gentillesse, prévenance, honnêteté, droiture…) ça ne marche pas, alors que séduire par des qualités viriles, sexuées (persévérance, courage, sens de l’initiative…) ça marche, car ce sont des qualités qui nécessitent de l’effort?

Ce que les femmes regardent en premier

D’où le fait que les gentils garçons s’arrachent les cheveux quand il voit la femme qu’il convoitait aux mains d’un Bad boy peut être pas très gentil ni sincère, mais viril, dynamique, en bref qui a du caractère et qui fait l’effort !

Je ne dis pas que les valeurs ça ne compte pas bien évidemment, mais que ce n’est pas ce que les femmes regardent en premier et que ces dernières donnent plutôt une prime à l’effort donc aux qualités viriles plutôt qu’à la gentillesse, à l’honnêteté…

Les valeurs sexuées, et les autres

Dit autrement il y aurait les valeurs non sexuées (qui ne requiert pas de ressources particulières) et les qualités sexuées (qui requièrent de la ressource). Ce qui de fait qualifierait les gentils garçons comme des garçons qui se cachent derrière des valeurs pour masquer leurs absences de caractère et qui brandirait la gentillesse comme valeur ultime, car c’est la seule « arme » qu’ils ont vis-à-vis du concurrent qui a des qualités sexuées.

(Je définirai une qualité sexuée comme une valeur comme la gentillesse, mais qui, contrairement à la gentillesse, marque des points vis-à-vis des femmes, car après tout être courageux aussi est une valeur.)

De plus la gentillesse est d’autant plus une belle valeur lorsqu’elle est portée par quelqu’un qui n’est pas là pour quémander de l’amour, autrement dit qui n’est pas gentil par pur intérêt.

Samir

Crédit photo : Brandon Warren


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "langage des femmes ii : le chaud/froid"
  1. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  2. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  3. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "ce que vos parents auraient dû vous apprendre"
  1. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  2. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants

27 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Mince alors !?

    Dans quasiment tous ces commentaires, hyper longs en plus, aucun n’a de ponctuation, ce qui en rend la lecture particulièrement éprouvante, et donc, finalement abandonnée.

    À quoi bon « partager » son avis, si c’est en mode repulse ?

    Ciao !

  • Je ne suis pas d accord il est facile de succomber à la tentation en étant un homme comme une femme d ailleurs d etre irrespectueux de s en foutre et ne pensez qu a soit égoïstement en se fichant de faire du mal aux autres et considérant les gens comme des objets jetables mais etre gentil dans le bon sens du terme vertueux bienveillant empathique à l apposé est une véritable épreuve dans un monde qui nous pousse chaque jour à être de plus personnel même si je dois reconnaître qu il y a une inversion totale des valeurs et que l on plus respecté estimé aimé de nos jours en étant un salop(e) que quelqu’un de bien et ou la seule valeur est la force et l argent…

  • Voila le résultat d’une société ou seul l’argent et le pouvoir compte.

  • Il y a qu’a voir autour de soi pour se rendre compte que les femmes veulent faire plaisir et donner du plaisir aux hommes qu’elles aiment voir pour qui elles ont des sentiments amoureux , de qui elles aiment de qui elles sont amoureuses et ces hommes la ne sont jamais des hommes pauvres bien gentils timides pieux aimants respectueux cest pas ces hommes la avec qui elles veulent avoir des rapports sexuels cest a dire pour donner du plaisir a l’homme et se faire plaisir a elles en meme temps , mais si la femme donne du plaisir a lhomme sans en attendre en retour cest qu’elle est vraiment amoureuse et submergée par ses envies pour cet homme.

    Resultat la franc maconnerie (le satanisme) religion de l’élite dirigeante influencant la société dans laquelle on vit a reussi son coup jusqua aujourdhui en détruisant tout ce qui vient de Dieu afin que l’homme de bonté soi anéanti et rejeté et ignoré voir pire detesté des femmes les plus atteintes par ce satanisme ambiant sociétal

    la société sest eloigné de Dieu la femme a suivi pour en faire partie et ne pas en etre marginale car la ou se trouve le pouvoir generallement elle se trouve. et de nos jours elle rejette les hommes biens comme elle rejettait les hommes mauvais dans le passé ou les valeurs de Dieu primaient encore… aujourdhui tout a été fait pour confondre puis inverser bien et mal lentement pour pas que les gens hommes et femmes sen rendent compte.

    Société satanique a vomir !

  • Pas vraiment d’accord avec cette articles, ayant trois grands frères qui furent de pures connards envers la gente féminines ( ma mère les femmes et moi) j’ai ube sainte horeure des pseudo bad boy en carton. Être gentils ne veut pas dire manqué d’audace!on a tendance à faire l’amalgame entre gentil et chiffe molle! Ce qui est totalement different! Un homme mou du genou, peut en apparence, être « gentil »et en réalité être la dernière des saloperies! Des pervers narcissique ou encore des agressifs passif par exemple…bref les filles qui cours après les bad boy sont surtout des filles ( plutôt jeunes, du moins d’esprit)qui sont en quête de passion. Quand on a eu des mauvais coups les bad boys en général on les fuit ce ne sont pas des mecs fiables.

  • Arrêtez, je vais finir par insulter tout les gens fervant du négatif si il le faut, ça commence à bien faire…

    Alors vécut, oui certes…

    Mais moi je l’ai vu, quand t’es gentil avec les gens, ils te redonnent.

    Et si tu n’es pas violent ou te manifeste pas, ils ne devraient rien se passer…

    Il y a que ceux qui attirent la violence qui attireront toujours la violence et quand vous l’aurez compris, vous serez déjà à l’hosto ou la personne que vous décidez d’attaquer physiquement.

    Je donne exemple, une personne veut se bagarrer.
    Si tu réplique par l’hironie ou même le fait d’être pitoyable ou même encore ne rien dire.

    Crois-tu vraiment que la personne aura envie de se battre ?

    On le sait, plus on cherche les problèmes et plus ça créée des étincelles c’est comme ça…

    Alors denouveau, les gens manquent de personnalité, il ne s’agit pas clairement de se faire marcher dessus ou de faire tout le contraire..

    Non selon moi, il faut adapter *son jeu à la personne*.

    D’après ce que j’ai vu, je sais qu’il y a des personnes que je peux remettre en place, sans me faire tuer et il ne s’agit pas de lâcheté..

    Mais vous qu’on a pas tous le même vécut comme certains le disent, il y a des gens ils vont te sortir le couteau et tu risque de mourir…

    Tu veux faire ton malin mais risquer ta vie ou prendre la vie de l’autre, c’est juste idiot.

    Je ne vois pas d’intérêt, surtout quand il y a « aucun motif ».

    Le méchanceté et même la gentillesse devraient servir les gens qui le méritent.

    Il faut doser ce qu’on fait par rapport à la personne, on ne réagit par exemple par tous la même chose avec les produits et on aime pas tous la même chose.

    Donc les personnes c’est pareil.

    Il y a des gens qui aiment la brutalité et d’autres non mais résulats des courses.

    Ceux cultivent la haine, sont les plus insatisfaits, des gens tourmentés.
    L’humain n’est pas fait pour vivre tout le temps dans l’incomplaisance…

    Sinon on serait des démons.

    Le problème effectivement c’est qu’être méchant c’est plus facile, mais ça bloque beaucoup de porte.

    Plus tu es gentil, et plus les gens te rendront l’appareil et meilleur sera ton image.
    Alors à moins de tomber sur un psychopathe qui t’en veut…

    Il faut faire le trie, moi j’ai toujours pensé « les gens bien avec les gens bien et les gens mauvais avec les gens mauvais ».

    Alors après ça créée des guettos style la France.

    Ou des pays comme le Japon qui font ce qu’ils veulent et ou la sécurité existe et tout ceux qui dérogent à la règle sont tous mal vu aux yeux du peuple…

    Alors après, ça être méchant, est-ce vraiment la solution car si tout le monde l’étaient, j’imagine notre monde à l’heure d’aujourd’hui (déjà que c’est déjà le chaos d’une certaine manière)…

    Excusez moi, mais je ne répondrai pas, je n’aime pas les sujets voir les gens qui disent selon moi des choses idiotes.

    Je parle toujours de moi en « je » mais il y a des choses « vérifiable », désolé mais je ne peux accepter l’incohérence…

  • Je vais reprendre ce qui a été écrit.

    Ca ne coûte rien ?

    Parce qu’avec être un connard, ça coûte et encore plus.

    Dans la vie soit t’es avec un gentil ou avec un connard et l’entre-deux, mais c’est un mou, ce gars gentil lui-même que vous traité de mou.

    La sincérité, mignon et attirer personne ?

    Tu dis un argument positif et tout de suite tu dis négatif, alors il faudrait savoir, je sais que c’est pour rigoler mais c’est pas drôle.

    Perso, en tant qu’être humain, je détèste qu’on me mente et je construit mes relations sur long terme et je suis récompensé.

    La récompense du mensonge c’est quoi, tu vas juste t’enterrer avec les propres malheurs des gens et du tien.

    La crime ne paye pas, de même que le mensonge finit par être sût et les coupables finissent par payer un jour ou l’autre.

    Viril ?

    Ben bravo, viril c’est quoi selon vous ?
    Faire des conneries, avoir des gros muscles, être tatouées, tabasser la gueule aux gens, je devine déjà…

    (persévérance, courage, sens de l’initiative…)
    Ca concerne l’individu et pas le fait d’être gentil ou méchant, tout le monde peut le faire.

    La relation asexuée, rien à avoir avec le fait d’être gentil ou méchant, c’est purement un choix personnel.

    Et pour finir je vais encore te contredir, mais les choses semblent avoir changé…
    Exit les bad boys, on veut des gentils !

    Un an après ton sujet.

    Et de toutefaçon qu’importe les sujets, tout ce qui est écrit par une personne est des conneries et vous savez pourquoi ?

    Car tout est subjectif.

    Simplement, on peut tout contredire ce que tu dis et tu sais pourquoi ?

    Tu regarde chaque mots que tu as employé et tu les compares, tu regarde bien la définition et tu verras que tu es complètement à l’ouest..

    C’est juste de la désinformation…

    Après si c’est ton avis, bah dans ce cas, pas de problème…

    Mais allez pas dire que le gars gentil est un gars mou sans caractère.

    Je suis un gars bien, gentil, sincère et les personnes qui s’intéressent à moi font pareil.

    Et tu sais pourquoi, parce que j’ai gagner leur confiance et que je me suis pas foutu d’elle en disant des conneries.

    Et c’est comme ça qu’elles se sont investit et qu’elles ont parler d’elles.

    « Alors ça n’attirent pas les femmes ».

    Tu veux dire que toutes les femmes ont toutes le même point de vu, je te sens bien prétentieux.

    Je croyais que l’auteur est une complotiste contre les femmes mais visiblement même les hommes se critiquent entre eux.

    Alors si toi même tu critique ton propre sexe, c’est bien ce que je disais tu fais part de ton point de vu « une généralité qui est fausse ».

    Et moi je suis pas du genre à des conneries, va relire tout les mots que tu as cités et tu verras..

    Bon après, je sais bien que c’est sans doute un troll pour faire réagir…

    Ou peut-être pour faire croire aux femmes qu’ils faut prendre des salopards, mais visiblement, elles on marre.

    Lis le nombre article liés aux hommes qui font des conneries et c’est pas ce genre d’article qui va ramener les hommes bons sur le droits chemin..

    Et pour répondre au point de vu de l’auteur, ça voudrait dire que si on prend l’autre sens.

    En admettant que les gars mauvais soient bien (même si c’est pas le cas), ça voudrait dire que toi-même tu chercherai une personne qui est comme toi « une salope »…

    Oui parce que si tu un salo, ça m’étonnerait que t’attire les filles trop gentilles car tu as dit que les gars gentil en gros étaient pas bien, mais si c’est le cas, les filles aussi…

    Et ouais, faudrait réfléchir avant de dire n’importe quoi.

    Bon, je suis pas là pour débattre mais ceux qui croient ce genre de troll, bonne chance à vous…

    Je ne sais pas une personne qui me manque de respect quel qu’il soit c’est un sombre connard comme tu l’as dit.

    Et dans la vie, il y a des bons et mauvais et dans ton article tu ne parle clairement pas des gens entre les deux.

    Alors on dit que les gentils sont mous (ce qui n’est pas mon cas mais on s’en fout).
    Ce que je veux dire, c’est que si les gars sont mous et les badboys le contraire..

    Dans ce cas au milieu il y a quoi, non clairement…
    Si on suit ce raisonnement, le milieu est mou car il n’est ni trop à gauche et ni trop à droite, c’est comme une personne sans émotions et sans vie.

    Sauf que les gens trop négatifs n’attirent que le négatif.

    Bref, encore un article à la noix, vous faites exprès ou quoi, de désinformer les gens ou bien c’est juste pour recevoir des coms…

    Des fois je me demande…

  • Moi même si mon mec est un peu gentil et un peu mèchant aussi mais il a du caractère de cochon,bien sûre comme tous les mecs je penses mais ce cacher sous une carapace ce n’est pas du tout l’idéal mais
    Moi m’ême s’il a un caractère de cochon je l’aime quand même.

  • Que des conneries !!
    Je suis une femme et je peux vous dire que la gentillesse est parmi les qualités que j apprécie le plus chez un homme.

  • A cet article je repond qu’il faut enlever tout droits a la femme on verra apres si elle preferent les connards plein de vices plutot que les gentils

  • Il est plus dur d’etre gentil et sincère et surtout de dire la vérité plutot qu’etre méchant pas sincère et de mentir pour moi sa cest etre un lache

    Déja faut du courage pour etre soi meme devant les autres et pas se donner des apparences

    Je pense tout simplement qu’il faut etre soi meme que sa plaise ou non

    Et puis tout dépend du vécu de chacun tout le monde peut pas etre pareil

    Quand elle tombe sur un homme vraiment agressif et pouvant etre tres violent ou qui l’humilie en public cest la que elle revient sur les gentils gars sauf si elle est maso

    Les femmes qui disent preferer les méchants gars ne savent pas ce que cest qu’un méchant gars……elles devraient plutot parler dun gars qui les ignore la cest différent car un mec qui s’en fou d’elles, elles s’y accrochent mais sa veut pas dire que le gars est forcement méchant, mais juste pas intérréssé par la fille

  • « En effet ça ne coute rien personnellement d’être gentil (à moins d’être un sombre connard) alors que la persévérance, le courage et le sens de l’initiative ou l’audace requiert de la ressource, de l’effort »

    Euuuuh.. entre le « gentil » qui se donne de la peine pour les autres, qui fait preuve d’abnégation voire de sacrifice, sans rien demander en retour, et l’égoïste de bas étage, lequel des deux prend le plus de risques, s’investit le plus ? Lequel des deux donne le plus ? Et lequel des deux peut le plus y perdre ?
    Au contraire, c’est si tu es un « sombre connard » que la gentillesse ne te coûtera rien, puisqu’en ta qualité de connard, tu auras calculé tout ce que pouvait te rapporter ta… « gentillesse » !

    La gentillesse ne coute rien ??? C’est juste l’un des comportements les plus coûteux ! :(

    D’autant plus lorsqu’on se fait taxer de focu, manipulateur, hypocrite, faible, sans conviction, ou je n’sais quoi…

    Vu le point de vue (pardon, le jugement) qu’on pose aujourd’hui (au temps de l’égocentrisme, du moimoimoi…) sur la gentillesse et ses adeptes, ne vous en faites pas, d’ici peu, ça ne concernera plus que les archéologues !
    Mes amis me disent de temps en temps que « ma bonté me perdra »… faut bien mourir de quelque chose, et vu la mentalité de mes congénères, ce sera une mort foutrement originale !

  • Mais quel tas d’âneries… Le mec qui a écris c’est article n’a sûrement jamais été gentil dans sa vie pour dire que d’être gentil c’est facile! Bien au contraire c’est bien plus dur d’être gentil plutôt que de céder a ses pulsions! La ça révèle d’une vrai force de caractère. Et être viril c’est dur?! Mais on se moque de qui? C’est vrai que ça doit être dur de mettre son cerveau sur « off » et d’agir comme un homme de cro magnon… Pffff

  • Celui qui dit que la gentillesse est une valeur facile n’est pas allé au fond du sujet. Être gentil c’est justement risquer de se mettre à dos les 90% qui ont piétinés ce type de valeur et qui n’ont pas envie qu’on leur montre que c’est une question de libre arbitre et qu’on peut faire autrement. Par contre quelle opinion compte : celle de ces 90% ou des 10% restants ? En ce sens la gentillesse est une force de caractère. Le gentil cherche une relation privilégiée, réciproque, sans calcul. En ce sens le gentil est un idealiste. En allant plus loin il n’y a pas non plus d’intérêt à se mettre à dos 90% des gens. Par consequent il faut garder sa gentillesse pour ceux qui sont prêts a l’estimer à sa juste valeur. Si on ressent ce besoin il ne faut surtout pas le refouler, il fait partie de notre nature profonde, mais il faut reserver sa gentillesse a ceux ou celles qui ressentent le meme besoin et ont suivi le même cheminement.

  • @Albert: Je me demande d’où vient ce besoin presque compulsif de tirer sur la gentillesse forcément fausse du nice guy pour le faire passer pour le grand méchant loup. Je me demande pourquoi tant de moralisme pour un problème (son « insécurité ») qui n’est absolument pas moral. Est-ce pour faire passer la surdose d’égoïsme et d’ingratitude qu’il a prise depuis qu’il a décidé d’être un homme?

    C’est ce dont je parlais au dernier paragraphe de mon premier post. Comme d’aucuns ont vu et lu que s’estimer un minimum et ne pas se sentir obligé d’être gentil était bénéfique et fonctionnait avec les autres donc les femmes, ils ont créé une nouvelle morale que dans laquelle l’égoïsme et l’ingratitude valait mieux que la gentillesse. Seulement, comme d’ordinaire, ce n’est pas sensé être le cas selon la morale, il vaut donc tirer sur la gentillesse et comme principalement, on attaque en priorité les faibles, le nice guy fait office de cible idéale pour prendre le rôle de méchant à leur place!

    La confusion entre ce qui est bon en séduction et ce qui est préférable moralement, de très nombreux nice guys la font également. Elle illustre qu’on n’est toujours pas sortie du prisme de l’ego et de la morale parce que la véritable intention mue par tout ceci n’est pas de séduire 2, 3, ou 126 femmes mais d’être irréprochable…..comme un certain nombre de nice guys…..ou plutôt presque comme puisque la différence réside principalement sur le choix des leviers (celui qu’on va utiliser pour être irréprochable et celui qui cautionnera certains actes).

  • La gentillesse, c’est dépasser les petites frontières de son égo, et devenir fort du bien que l’on fait.

    Celui qui a écrit ce texte n’a

  • @Albert : tout à fait, c’est d’ailleurs un demi-chapitre du programme Terrassez votre timidité©, comprendre et faire comprendre les différences entre un gentil garçon et un garçon gentil

  • @Estrelinha

    je te renvoie à ce livre: « Trop gentil pour être heureux ».

    L’auteur y explique ce qui se cache derrière la prétendue gentillesse des chics types:
    -malhonnêteté
    -manipulation
    -espoir (secret) de recevoir en retour
    -tempérament passif-agressif

    Effectivement, comme tu le soulignes, il est impossible de voir a première vue si quelque chose se cache derrière la gentillesse d’une personne.
    Mais je peux t’assurer qu’après quelques temps, ça se voit, et c’est franchement quelque chose de dégoûtant. Un « nice guy » est gentil parce qu’il pense ne pas avoir le choix d’agir autrement.

    Alors oui, la gentillesse n’est que la pointe émergée de l’iceberg. Mais c’est bien dans les causes de cette gentillesse qu’il faut remonter si tu veux :
    -te libérer de la peur de la solitude et de la volonté d’être aimé
    -être un homme (parce qu’aujourd’hui, malheureusement, il y en a de moins en moins),
    -être capable d’une vraie gentillesse.

  • @Albert: « mais chez le chic type, il y a quelque chose de malsain dans ses dons: il donne, dans l’espoir secret de recevoir de l’amour en retour. »

    Ce que tu écris tient plus d’un procès d’intention que d’autre chose ou alors il faudrait définir clairement comment tu détectes « l’espoir secret de recevoir de l’amour en retour ». Comme je l’ai soutenu en filigrane dans mon message précédent, il est inutile de remettre en cause la gentillesse du « nice guy » systématiquement puisqu’au fond ce n’est pas son problème pour le coup. Il peut être vraiment gentil ou réellement pernicieux comme tout le monde, j’ai du mal à comprendre pourquoi il serait systématiquement perçu comme sournois surtout que les rares justifications que j’aie lues ou entendues étaient des procès d’intention. Faire cela ressemble plus qu’à « tirer sur l’ambulance » que tout autre chose.

    « Personnellement, je préfère un type égoïste et ingrat qu’un type sympa par procuration. »

    Soit, ce sont tes goûts, mais bon après il faut pas s’étonner de la société dans laquelle on vit!

  • @Estrelinha:

    l’attitude du « nice guy » n’a rien à voir avec la gentillesse. Il n’est gentil que parce qu’il désire se faire aimer, et qu’il ne voit pas comment faire autrement.

    Bien sur, l’acte purement désintéressé n’existe pas (ainsi, donner procure au minimum un sentiment de bien-être), mais chez le chic type, il y a quelque chose de malsain dans ses dons: il donne, dans l’espoir secret de recevoir de l’amour en retour.

    Personnellement, je préfère un type égoïste et ingrat qu’un type sympa par procuration. Parce qu’être égoïste signifie qu’on fait passer ses besoins en priorité, donc qu’on s’estime un minimum. Parce qu’être ingrat signifie qu’on ne se sent pas « obligé » d’aider une personne qui nous a aidé auparavant (ce qui n’empêche pas d’être reconnaissant; gratitude et reconnaissance sont 2 choses totalement différentes).

    Ce n’est qu’à partir de ce moment là que tu peux découvrir la vraie gentillesse, et le don sans autre arrière pensée que le plaisir de donner.

  • @samir: Ah la la, le gentil, le nice guy. C’est la figure sans doute la plus traitée des sites dit de « séduction », surement parce que beaucoup se reconnaissent ou se sont parfois reconnus en lui. Et malheureusement, c’est un thème très mal traité et cet article n’échappe à la règle selon moi.

    Il faut le dire, il prend cher le Gentil dans les articles qu’ils soient écris par des hommes ou par des femmes. Il écope de la peine capitale dans laquelle on détruit:

    – sa virilité
    -sa gentillesse: Il n’est pas gentil, il est gentil par intérêt (c’est un fourbe manipulateur!)
    – ses valeurs: Elles sont un masque pour cacher ses faiblesses pour Samir quand pour certaines féministes, elles sont le pur produit du patriarcat (je n’invente rien, je l’ai vraiment lu!).
    – La gentillesse elle-même: Elle serait quelque chose « de facile à avoir », une « qualité » sans effort ni valeur!

    Si la gentillesse serait une qualité « facile à avoir », elle serait quand même un peu plus répandue dans nos sociétés occidentales et surtout dans les rapports humains ou sociaux. Sauf que ce n’est pas le cas, ce qui ne serait même pas étonnant si on te suit dans la dévalorisation de la gentillesse. Mais, je te préviens, quand on pense que l En fait, il est beaucoup simple d’être fourbe, égoïste, égocentrique, méchant ou menteur que d’être gentil ou sincère. C’est très simple de laisser libre cours à son égoïsme, de hurler dès que les gens ou les choses ne vont pas de notre sens, c’est tellement simple que c’est ce que font tous les bébés et les jeunes enfants. Être gentil commence par se préoccuper des autres, c’est déjà plus compliqué parce que cela pose des limites, il y a bien moins d’acte de gentillesse que d’égoïsme ou d’égocentrisme.

    Dire que notre nice guy est gentil par intérêt n’a pas de sens pour deux raisons. La première est toute simple, elle est tirée de l’expression elle-même qui suppose que l’on peut être gentil de manière désintéressée. Or tout acte gentil a pour origine une motivation ou un but , qui s’il/elle peut être soudain(e), existe bel et bien, qu’il soit personnel ou collectif. La seconde raison repose sur le fait que si on peut être gentil par intérêt, il va bien falloir définir ce que cela consiste (bonne chance!) pour ensuite juger si cela correspond au « gentil » auquel on fait allusion. J’insiste sur l’éventuelle correspondance parce que c’est ici qu’on prête aux « gentils » des intentions malsaines à coup de jugements hâtifs sans réel fondement. A ceux qui estimeront que le fait de rendre des services à une personne en particulier qu’on ne fait pas (aux autres) en général est une preuve suffisante, je le répondrai que TOUT LE MONDE font des gentillesses qu’il ne réserve qu’à certaines personnes en particulier et pas à d’autres.

    Enfin, j’ai déjà trop parlé de la gentillesse parce que le problème du « gentil », ce n’est pas ni d’être gentil, ni la véracité de sa gentillesse, ni la gentillesse elle-même. Sa tare véritable est qu’il est dans un état d’insécurité qui inhibe sa personnalité, qui fait qu’il ne peut affirmer ou exprimer son être comme on a du mal à transmettre ce que l’on ressent dans une langue qu’on ne maîtrise pas. Il est « insecure » et sa gentillesse n’est que le symptôme de son insécurité, c’est loin d’être la clé de son problème. Il n’y a pas de « gentils » et/ou de bad boy, il y a des « insecures » et d’autres qui sont plus affirmés, les membres de deux catégories peuvent être odieux, sincère, prévenant ou égoïstes à leur guise. Je vais être radical mais tout texte qui parle des « gentils » sans mentionner le terme « insécurité » est forcément mauvais car il loupe le cœur du sujet.

    Un dernier point: Dans ton texte, j’ai l’impression de revoir le même glissement de valeurs que j’ai souvent observé ailleurs. Attention à ne pas prendre uniquement comme valeur celles qui marche en séduction et à jeter en tant que valeur toutes celles qui en fonctionnent pas. Être gentil et sincère ne marche pas en séduction non pas parce que ce sont des qualités « cheap » mais parce qu’elles ne sont pas « dans le sujet  » de la séduction tout simplement. Ce qui ne marche pas n’est pas nul, c’est peut-être pas fait pour ça!

  • j’ai encore ete gentil car j’ai dit « foutaises » ca meritait moins que ca :O)

  • Commencer en insultant pour faire l’apologie de la gentillesse…
    Luc, tu es une perle :)

  • c’est des foutaises cet article . ca ne coute rien d’etre gentil ? oui ca coute si vous etes genereux
    etre sincere ca coute aussi, c’est plus facile d’etre hypocrite
    de plus on peut etre courageux, perserverant et avoir une certaine gentillesse (mais pas trop) en meme temps

    par contre c’est vrai que gentillesse ou altruisme (desinteresse ou pas) vont a l’encontre des valeurs de notre societe
    je me demande si c’est pas la le probleme. l’altruisme qui est facteur de succes dans certaines societes ne l’est absolument pas dans la notre

    le probleme de tous ces article c’est que c’est trop ethnocentré sur la france, qui n’est pas le centre du monde

  • Je crois que la dernière phrase résume bien ce que je penses : finalement il y a un amalgame quand les gens penses « gentil garçon », ils pensent garçon sans avis propre, lisse, qui fait ce qu’on lui dit parceque c’est comme ça qu’on lui a dit de faire, bref pas un garçon plein de gentillesse désintéressée comme tu le dit si bien, mais bel et bien un garçon sans intérêt, sans personnalité. La vraie gentillesse est difficile et ce n’est pas donné à tout le monde (surtout dans notre société autocentrée – moi moi moi).

  • J’adore ta manière de voir les choses Samir ! J’y avais jamais pensé, et je pense que c’est une bonne explication.

    Il y a juste une chose sur laquelle j’aimerais revenir : la sincérité. Contrairement à la gentillesse, elle est, selon moi, source d’efforts. On porte tous des masques, et il est tellement plus facile de masquer ses émotions. Très peu de gens sont authentiques, au sens strict du terme. Ceux qui le sont vraiment, ça se voit à leur sourire, et ils sont vraiment séduisants.