On connaît tous la fameuse disparition post premier rendez-vous, pour l’avoir vécue (au moins) une fois, et surtout pour l’avoir infligée à des pauvres innocent(e)s qui n’avaient rien fait. Mais cette petite vaguelette n’est rien en comparaison de cette vague de fond que représente le ghosting. Ghoster quelqu’un, c’est quitter en se dégageant de toute la responsabilité de l’explication et de la justification. Mon ex réapparaît ? Je disparais. Ma feuille de route a changé ? Je disparais. Tu as mis en doute ma virilité ou ma féminité ? Je disparais. Le monde est rempli de téléphones qui ne sonnent pas, et d’écrans rafraichis en vain dans l’attente d’une notification qui n’arrive pas. Satané petit point rouge.

Par Stéphane Edouard

ghosting : elle ne m'ecrit plus,
Tu sais que tu t’es fait(e) ghoster quand tu te mets à rêver de la petite enveloppe dans l’angle de ton écran

Ghosting : 3 FAUSSES explications

(Celles auxquelles il n’y a que vous pour croire)

Fausse explication au ghosting, #1 : la peur de l’engagement

Méfiez-vous de ce que vous entendez à la télévision, a fortiori dans les émissions de télé réalité. Les gens sont payés pour le dire (et faire semblant d’y croire). Si quelqu’un décide d’ignorer vos messages alors qu’il/elle jouissait fort dans vos bras la veille au soir, ce n’est certainement pas par peur de s’engager. Cette peur de s’engager est une abomination conceptuelle, une valise à trou, une clé destinée à toutes les serrures, bref une arnaque utopiste visant à dédouaner les psychologues et autres thérapeutes de couple de leur incapacité à déboucher sur une vraie analyse de ce qui vous arrive. Un truc carré, avec des arguments et des enchaînements logiques (et / ou / car / donc) qui fonctionnent dans le réel

Tout homme adulte qui rencontre la grâce est prêt à s’engager avec elle. S’il ne le fait pas, c’est qu’il espère trouver mieux. Point à la ligne. Toi avoir compris ? (plus d’explications sur la grâce dans mon cours Comprendre les hommes, disponible ici)

Fausse explication au ghosting, #2 : vous êtes « trop bien » pour lui/elle

Sorte de périphrase du point n°1, mais en version exagérément optimiste, l’hypothèse selon laquelle vous seriez un être divin mais que personne ne le remarquerait. Ben voyons.

Fausse explication au ghosting, #3 : il/elle a rencontré quelqu’un d’autre dans l’intervalle

Raison invoquée – mais presque toujours à tort – par celui qui ghoste, la rencontre inopinée du vendredi soir à 23h qui annulerait de facto le rdv du samedi, pourtant fixé depuis des semaines. Bullshit. La vie a beau être une série de hasards contraires aux destinées, les mécaniques amoureuses ne fonctionnent pas comme ça. La rencontre de dernière minute existe, mais elle est stockée, mise en liste d’attente avant d’être soupesée, évaluée, mise en comparaison ou tout simplement négligée et oubliée. Mais jamais, jamais, jamais on ne vous ghoste parce qu’on a rencontré quelqu’un la veille au soir. C’est très, très, très peu probable.

Maintenant, 5 VRAIES raisons pour lesquelles une personne vous ghoste

(par ordre de probabilité décroissante)

Mais avant cela, un petit interlude humoristique :)

Ghosting : la technique du marabout
Parfois, on se demande si le plus vieux métier du monde, ce n’est pas le retour de l’être aimé

Ghosting, vraie raison #1 : elle n’est pas disponible

Pour qu’une rencontre / aventure / liaison crante émotionnellement, il faut que les deux personnes disposent d’un minimum de disponibilité mentale, ce qui sous-entend

  • d’être physiquement disponible (pas lié à quelqu’un par quelque contrat que ce soit, fût-il tacite)
  • mais aussi d’avoir tiré un trait sur leurs histoires, leurs investissements émotionnels précédents

Ce qui nous amène directement au point numéro 2

Ghosting, vraie raison #2 : elle est toujours amoureuse de son ex

La plaie contemporaine n°1 des rencontres : l’ex qui hante l’âme du convoité, ex qui entretient – par un savant distille de je repars / je reviens / coucou c’est moi l’imbroglio émotionnel – dans le coeur de cette personne fraîchement arrivée dans votre vie qui, trop occupée à regarder dans le rétroviseur dans l’attente stérile de l’éternel retour, n’ose pas lâcher le frein à main et passer la première. Lui fussiez-vous objectivement supérieur sur tous les plans (à l’ex).

Ghosting, vraie raison #3 : elle ne ressent rien pour vous

Il/elle a voulu. A tout essayé. S’est même offert(e) corps et âme (surtout corps). Mais rien n’y fait. A sa présence à vos côtés, voire en vous, vous préférez le confort de la solitude, à griller des cigarettes en peignoir sur votre balcon. N’en jetez plus la messe est dite.

Ghosting, vraie raison #4 : vos univers sont incompatibles

Pourquoi ne l’a t-elle pas remarqué plus tôt, allez-vous me dire ? Probablement que, avant d’approfondir le rapport et d’intensifier la fréquence des rendez-vous, cela ne se voyait pas.

Exemple le plus fréquent : le grand écart social ($$$). Gommé lors de la rencontre parce que le contexte ne leur permettait pas de s’exprimer, les habitus des uns et des autres (lieux fréquentés, confort de vie, montant des cadeaux et des attentions, etc.) s’affirment bel et bien au cours des 10 premiers rendez-vous, ce qui conduit souvent l’un des deux protagonistes à se questionner : suis-je à l’aise dans ce milieu ? Vais-je être rapidement amené à me sentir passager clandestin ? Entretenu(e) ? Cet étalement (que je perçois, vu de mon milieu, comme) de la richesse ostentatoire crée- t-il les conditions psychologiques de mon confort ou de mon inconfort ? Me prend-il pour une plouc ? Vais-je arriver à le masquer, si oui combien de temps, et combien d’énergie cela me prend t-il ? Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Ghosting, vraie raison #5 : il/elle est vexé(e). Profondément.

Tous sans exception, nous avons été trop ou pas assez aimés. Nous portons sur les épaules l’accumulation invisible de nos déceptions, des trahisons dont nous avons été victimes (ou coupables), le souvenir amer des amitiés interrompues… Vous avez peut-être involontairement touché, effleuré, caressé sa corde sensible. Il/elle a été blessé(e). Vous êtes dès lors persona non grata. Un odieux connard.

Ghosting, vraie raison #6 : il/elle se sent lésé(e)

Comme je l’expliquais récemment à une cliente en phone coaching, quand un homme vous dit

« j’ai la sensation de devoir te porter »…

il faut le traduire ainsi :

« je donne plus que je ne reçois, c’est un fait et c’est indépendant de ton ressenti« 

Voilà, cela s’appelle de la logique des hommes.

Ghosting, vraie raison #7 : l’histoire est partie sur un mensonge…

… et aujourd’hui il/elle n’ose plus se dédire. Combien de rencontres, notamment émanant du cercle professionnel ou bien complètement arbitraires, ont été pimentées par un petit mensonge charmant, sorte de clou de girofle dans le Gin*. Cet arrangement avec le réel, cette réécriture de l’histoire vous valorisait si bien, que vous ne pensiez jamais avoir à revenir dessus. Mais voilà, maintenant que vos vies commencent de se mélanger au rythme de vos corps, combien de temps encore allez-vous lui cacher que vous n’êtes pas freelance mais chômeur au RSA, ou encore pas entrepreneuse mais entretenue ? Que votre colocataire n’est autre que votre ex, que vous ne pouvez quitter par incapacité à prendre en charge un loyer à vous tout(e) seul(e) ?

Je viens de me faire ghoster
Allo ? Allo ? ALLO ?

Ce qui n’a pas continué, n’a jamais commencé – Nicolas Grimaldi

*À ceux qui ne l’auraient jamais goûtée, je recommande fortement ma recette de Gin avec, en lieu et place du Tonic, une larme d’eau pétillante, un brin de fenouil sauvage et un clou de girofle.

Et toi, as-tu déjà ghosté quelqu’un ? T’es-tu déjà retrouvé(e) ghosté(e) ? Raconte en commentaires, ça m’intéresse et je répondrai succinctement aux meilleur(e)s histoires


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "relations longues I" et oubliez l'obsession amoureuse
  1. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  2. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  4. Assumez et développez votre masculinité
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Dégagez l'énergie d'un boxeur"
  1. Ayez confiance en vous pour oser plus
  2. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  3. Améliorez votre performance
  4. Assumez et développez votre masculinité

55 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • A la fin de mes études, je suis partie seule avec un sac à dos en Amérique Latine. C’était la première fois que je partais à l’aventure, seule. J’y suis restée 8 mois ! Après 3 mois au Mexique et Guatemala, je suis partie pour la Colombie! Après 2 jours à Bogota, j’ai rencontré des colombiens devant un bar. Nixon, à mon premier regard sur lui, j’ai tout de suite ressenti quelque chose. A la suite de cette soirée, on s’est échangé les numéros. Il m’écrivait casi chaque jour, savoir ce que je faisais, si on pouvait se voir…. au final, je suis restée 10 jours à Bogota à la place de 2 jours prévus! On s’est embrassé, on s’offrait des cadeaux, on allait au cinéma, et est venu le moment où je rejoignais des amis voyageurs dans le nord de la Colombie pour un carnaval. C’était les aurevoirs les plus dur de mon voyage (et pourtant j’en ai rencontré du monde). J’ai pleuré, et il m’écrivait que l’on se reverrait de toute façon quand je reviendrai à Bogota… Une fois que je suis arrivée à Barranquilla, il m’écrivait toujours, tous les jours! On s’était appelé et il voulait tout savoir par rapport au carnaval, où je prévoyais d’aller après en Colombie… et un jour, plus rien. J’ai pensé qu’il était occupé par son travail, mais après plusieurs jours, toujours rien. Je lui ai écris, et pas de réponse. Un jour il m’écrit qu’il a bcp à faire, et je lui demande si j’ai fait quelque chose de mal. Il me dit que non, mais que l’on n’est pas dans la même phase de vie (moi en voyage et lui travaille).
    Ca m’a brisé. Je pensais réellement que je le reverrai un jour, mais chaque message que j’envoyais par la suite (pour donner des nouvelles), je n’avais aucune réponse. Un jour, je lui disais que je pensais revenir à Bogotà pour un festival, et s’il voulait venir avec moi. Soudain, il a répondu : oui avec plaisir! Je lui ai dit une date précise où j’aurai mon vol, et il n’a jamais répondu! Je n’ai pas pris mon billet d’avion, et j’ai directement été à Medellin.
    Après 4 mois de voyage en Colombie, je suis revenue à Bogotà pour prendre mon vol de retour en France. C’était horrible, je ne savais si je devais lui écrire (après tout ce temps) si j’étais de retour ou non…. j’avais tellement peur qu’il ne réponde pas, et que moi je sois pleine d’espoir… j’ai décidé de ne pas lui écrire, pour m’éviter toute forme de déception. Dans tous les cas, j’avais une énorme nostalgie en revenant à Bogotà, je pensais toujours à lui après 4 mois! Pourtant j’avais vécu pleins d’expériences et rencontrés tellement de personne, mais c’était toujours lui, la personne que j’avais eu le plus envie de revoir.
    Je n’ai jamais compris ce ghost, je l’ai extrêmement mal vécu, il m’a fallu du temps pour m’en remettre. Je pensais avoir fait quelque chose de mal, sans avoir de réponse… 6 mois après, je repense toujours à lui, notre rencontre, nos sorties à Bogotà….

  • Je suis une femme et je me rends compte que j’ai ghoste des gars, deux fois, c’est pas quelque chose dont on se rend compte, sans que j’en lise…. Et pourquoi ? Inconsciemment ça se fait. Les deux fois, ils m’ont blessés mais vraiment méchamment et je pense, pour le 2eme, sans s’en rendre compte de ce qu’il disait. Le premier c’était suite à une revanche, qu’il à… Et donc, je ne pouvais lui répondre, c’était trop incorrect. Je suis pas susceptible, c’est vraiment un gros manque de respect qui choque beaucoup et on est comme sans pouvoir réagir pendant un bon moment. On à pas conscience de suite, que ce qui c’est passé était vrai dégueulasse, et comme si on se retrouve en situation psychique de viol presque. J’ai plus le terme précis en tête. Mais c’est pas en raison d’une petite vacherie, qui nous aurait blessé. En tout cas pas pour moi, de ce côté là,. j’en ai vue d’autres donc. Mais vos articles m’a bien confirmé de ce que j’avais ressenti, merci.

  • Je suis ici pour partager ma propre vision de l’Univers sur la façon dont Greatest a aidé à ramener ma Lovelife avec ses possessions, ma Lovelife négligée et a rompu avec moi au cours des 6 derniers mois. Je ne peux pas dire grand-chose parce que je ne sais vraiment pas comment m’exprimer en ce moment car je suis dépassé mais je veux vraiment l’apprécier pour son travail génial. Merci beaucoup. Toute personne voyant cela et souhaitant de l’aide peut entrer en contact sur sa page

    [ https://www.facebook.com/Drbenherbal ]

  • Je ghost pas les gens.. je ghost mes propres sentiments/emotions.. je préfère disparaître que d’avoir à mettre mes sentiments.. (ma vulnérabilité) entre les mains de l’autre.. pas trop envie d’être un fardeau.. je ne partage jamais ce que je ressens.. j’ai beaucoup trop peur pour ça.. au final, vous ne devriez pas prendre ça personnel.. c’est mon problème et c’est moi qui en souffre le plus..

  • Il m’a ghosté après presque 4 années de relation amicale et un peu plus, à Noël quelques jours avant un rendez-vous bloqué depuis plusieurs semaines, après m’avoir témoigné de l’intérêt pourtant, sans un mot sans une explication, sans aucune réponse et réaction à mes messages. Je ne comprends, et j’ai envie de le contacter et prendre de ses nouvelles. Mais non, je ne dois pas, il m’a ghosté et posé un …c’est vraiment dur

  • Bonsoir,
    Je suis une jeune femme de 20 ans et je vous raconterais mon histoire dans ce commentaire.
    J’ai ghosté mon « ex » (je ne sais pas comment qualifier la relation que j’avais avec lui mais on va dire que c’était dans la phase entre deux ce moment où on dit « c’est compliqué »)
    J’ai fais la rencontre de cet homme sur Instagram, au début ce n’était qu’une conversation normale puis on s’est rapproché, on était plus qu’ami. On avait pour projet de se voir et le feeling passait très bien entre nous, on s’est rencontré au bout d’1 an de relation à distance. Comme je m’y attendais il était très gentil, respectueux et on passait de bons moment, il ne s’est rien passé entre nous mais nous avons quand même eu des moments de complicité. Puis il a fallut que je retourne chez moi, après cela je sentais qu’il s’impliquait de moins en moins par message, je savais qu’il était occupé et moi aussi de mon côté j’ai donc mis ça là dessus.
    J’essayais de le relancer pour qu’on s’appel mais il n’essayait pas plus que cela.
    Sur Instagram, il se contentait de m’envoyer 1 ou 2 reels pendant les semaines, je commençais à mettre des vus, ou juste liker ce qu’il m’envoyait
    Il faut savoir qu’arrivée chez moi je suis passée par de nombreux épisodes dépressifs, de remise en question puis arriva la semaine ou j’ai décidé de tout envoyer bouler, je me confiais à lui et il ne m’a pas apporté le soutien que j’attendais et je me suis sentie abandonnée. Je ne savais plus sur quel pied danser et je n’en pouvais plus. Sur un coup de tête j’ai tout lâché et j’ai continué d’ignorer les publications qu’il m’envoyait. Dans sa tête tout allait bien alors que pour moi c’était le chaos. J’aurais pu lui dire sur le moment et lui donner une chance mais incapable d’être lucide à l’époque et trop peur du conflit.
    J’ai commencé très vite à me mettre en mode « robot » pour ignorer mes émotions, gérer mes études, mes problèmes de familles et lui. Puis après quelques semaines j’ai repris ma vie et rencontré quelqu’un d’autre.
    Seulement, aujourd’hui, malgré tout ce que je vous ai expliqué, je culpabilise beaucoup d’avoir agis comme cela et ça me travail depuis des mois. Je suis dans une relation dans laquelle je ne peux profiter pleinement puisque pour moi c’est comme si j’avais trahis l’homme que j’ai rencontré il y a un an. Même si au final il ne s’est rien passé de plus entre nous et malgré tout ce que j’ai écris je n’arrive pas à me l’enlever de la tête. Je n’ai pas mis tout les détails de l’histoire ça aurait été trop long sinon mais l’essentiel y est.
    Même si j’arriverais à me pardonner de l’avoir ghosté (puisque c’était pour mon bien et incapable de communiquer à l’époque à cause de nombreuses chose qui me sont arrivées) ça ne rentre pas dans mes valeurs,
    J’agis autrement d’habitude et rien n’empêche qu’aujourd’hui je regrette,
    J’aimerais revenir vers lui pour lui exprimer le fond de mes pensées, lui donner des explications mais je me demande si je suis légitime, si ça servirait à quelque chose et est ce que ça en vaut la peine, et si ça se trouve il est déjà passé à autre chose ? Surtout que ça fait maintenant plusieurs mois qu’on a arrêté de communiquer
    Je n’arrive pas à prendre de décisions. Est ce que ça serait censé de revenir ? S’il vous plaît c’est un appel à l’aide que je lance

  • Bonsoir,

    un soir jai fait la rencontre d’un homme dans un bar il était charmant gentil et attentionner….. il me prepose meme qu’on ce revois le lendemain hors soirée pour apprendre a ce connaitre hors contexte soirée. il viens même me voir a 200 km de la, on passe un Week ensemble des soirée il viens me chercher au travaille. Tout comme un debut de relation qui s’annonce vraiment chouette…. un soir on ce vois et on décide de partir en Week le lendemain il me demande meme comment je vais m’habiller le lendemain pour qu’on soi assorti il l’avais vraiment l’air heureux…..
    le lendemain matin je me lève prépare mes affaires et je l’attend. 1 semaine plus tard je l’attend toujours. il ne ma jamais appeler ni envoyez un sms il c tout simplement volatilisé comme si il n’avais jamais existé… je vous avoue que psychologiquement c’est très très dur…. je n’arrive pas a comprendre pourquoi, je n’est rien vu venir et je m’en veux terriblement.
    bien sur je suis passé par l’inquiétude, la colère et mtn la tristesse. je me suis renseigné sur lui il ma menti sur bcp de choses sur c origine et sont Age…. il était gitan, pourtant une amie mauvais dit qu’elle avais des doutes sur c ami il ma certifié que lui n’en était pas un.. pourquoi mentir? et ce rajeunir de 2 ans ? qu’elle est l’intérêt?
    si des filles peuvent m’aider je compte bien savoir dans mon intérêt a moi car l’ego en mange bcp ………

    Merci

  • Nous nous sommes disputés grave.
    Est la depuis 3 mois ghostimg. Plus rien
    Et fouine que je suis je les trouvé depuis 2 jours sur un sites. Je lui et envoyé sur messagerie et pas de réponse dites mois exactement si ses morts.
    Car nôtre relations a tenue 9ans mais agacée pas sa famille et enfants a lui
    Amicalement alinefouquet

  • Bonjour
    Tout d’abord merci pour cet article sur le ghosting !

    J’ai subit cela avec un ex collègue de travail qui n’a plus donné signe de vie après mon départ!

    8 années à partager notre quotidien au point de l’avoir laissé compter parmi mes amis!
    Soutien, compréhension et bienveillance rythmaient nos échanges et nos partages.

    Un mois après mon départ plus de son, plus d’image, pour finir par un blocage total de mon numéro

    Épreuve difficile dont je me remets petit à petit depuis 16 mois que j’ai fini mon aventure dans cette entreprise

    Ce ghosting a ajouté une double peine à ce départ douloureux après 12 années de loyaux services et 8 années de partages avec cet homme.

    Continuez de nous faire partager vos expériences et votre talent de coach
    Encore un grand merci !!!

  • Je plante le contexte: en Septembre dernier j’avais besoin de voir du monde.
    En effet, après une première séparation brutale en Février avec la demoiselle qui avait partagé sept années de ma vie, je m’étais à nouveau cassé les dents fin Juillet sur une relation charnelle intense qui n’avait pas su devenir sentimentale.
    Dès lors, l’obligation de renoncer à mes festivités d’anniversaire à cause des restrictions liées à la «seconde vague» m’avait réellement plombé. J’avais besoin de festoyer, de voir des bouilles..
    Je me souviens alors avoir écrit sur mon mur Facebookien que je regrettais que mes potes ne surgissent plus comme jadis avec des amuse-gueules dans mon salon pour danser comme des tarés.
    C’est alors qu’une danseuse, une minette avec qui je papotais depuis peu, puéricultrice en formation, m’avait pris au mot et avait débarqué chez moi avec un gros joint et une playlist. Une amitié totalement improbable venait de naitre; elle allait devenir, sans que je m’y attende, la relation amoureuse la plus heureuse et harmonieuse qu’il m’ait été donné de vivre.. Personne ne m’avait jamais dit des choses aussi belles et désarmantes. Personne ne m’avait regardé avec une si merveilleuse intensité, ne m’avait attrapé la main avec une telle délicatesse jusque dans l’intimité. Et jamais, surtout, je n’avais contemplé autant de bonté dans un être. La valeur n’attend point le nombre des années. Du moins c’est ce que je m’étais dit dans ces premiers temps de la relation..
    J’avais envie de faire mille choses avec cette fille dont parfois je me surprenais à saisir les deux mains comme si elle était effectivement ma princesse.
    Mais il y avait tout de même une ombre au tableau, j’oserais même dire une tâche, dont je ne me suis pas suffisamment méfié..

    La mignonne, fraîchement débarquée depuis Cannes à Paris, créchait depuis peu chez son père tempétueux, qui ne cessait de l’accabler dans son trou à rat de Saint-Germain-des-Prés.
    Après un mois passé à contempler sa fille braver chaque week-end les restrictions du confinement pour rejoindre un mystérieux inconnu, le fouineur a découvert brutalement fin Novembre que sa progéniture fréquentait un garçon qui avait un bon quart de siècle (ainsi que trente centimètres) de plus qu’elle, et surtout que le freluquet s’était permis d’archiver des photos de sa fille sur son site et ses passerelles de photographe.
    En effet, la demoiselle s’était spontanément mise topless lors de notre première rencontre, alors que je conversais de tailles de bonnets sans arrière pensée. C’est alors que j’avais choisi de la photographier plutôt que de la croquer. Un parti pris respectueux qui m’aura finalement été fatal.
    En effet, à la vue de ces photos, le papa -qui pratique la boxe- est devenu fou-furieux et m’a annoncé qu’il allait venir me «casser les dents» avec quelques types..
    Après des heures de messages du même acabit, je me suis rendu à la police à l’initiative de sa fille, pour faire une main courante.
    Le lendemain j’ai laissé tout de même ma belle rentrer chez elle pour affronter son père qui, bien que sa fille soit majeure et douée de discernement, la considérait désormais sous le joug d’un manipulateur sans scrupule (il m’arrivait de dicter des textos à sa fille à son attention pour qu’il la laisse un peu peinard, et j’avais manqué de neutralité stylistique sur le tout dernier qui avait aiguisé son attention)..
    Malheureusement, la demoiselle étant suivie par une psychiatre ainsi qu’une psy suite à des problèmes de santé et d’addictions diverses, je me suis vu (cette fois-ci par la mère) interdit de la contacter par quelque vecteur que ce soit, au prétexte d’une vulnérabilité psychique supposée et d’une protection juridique médicale.
    Sa fille lui avait pourtant expliqué ainsi qu’à ses médecins, s’être délestée de ses problèmes depuis qu’elle me fréquentait (la mère connaissait mon existence mais pas mon âge, ni mon activité de photographe). Elle avait clairement exprimé que les moments passés avec moi étaient des moments de bonheur qui lui faisaient un bien fou, en affirmant que je lui donnais envie d’aller de l’avant et de profiter de la vie.
    Et pourtant..
    Depuis le clash, chacune de mes tentatives pour remonter jusqu’à mon amoureuse s’est vue systématiquement court-circuitée. La ligne téléphonique du portable de ma copine a même été résiliée par le père.
    Ma fée m’avait offert un calendrier de l’avent la veille du clash et désormais je me voyais ouvrir chaque fenêtre en espérant un signe de ma belle; qui finalement n’est jamais venu.
    Et j’avoue avoir été surpris par cet état de fait à considérer que cette jeune femme m’avait déclaré que j’étais la seule personne qu’elle connaissait avec qui elle avait le sentiment de pouvoir être elle-même. Elle avait ajouté qu’elle se sentait en sécurité avec moi.
    Bien évidemment, le père ayant pulvérisé le cocon, le contexte n’était désormais plus le même..
    Je tentais de communiquer avec sa meilleure amie durant tout le mois de Décembre pour finalement apprendre que mon amoureuse envisageait de retourner à Cannes et qu’il ne fallait pas que je tente de la revoir d’ici là (sans doute pour tourner la page sans vague émotionnelle).
    J’avais songé l’attendre en bas de chez elle au moment où elle partait au boulot, mais la perspective de prendre un RER à l’heure de pointe en période de Covid m’avait dissuadé.
    Et puis je ne voulais pas me retrouver dans la posture du fugitif..
    Cette fille qui m’avait pourtant déclaré que pour rien au monde elle ne souhaitait me perdre et qu’elle m’aimait de tout son coeur s’était donc affaissée face à ses parents.
    Vingt cinq ans plus tôt, j’étais parti de chez mes parents avec grand fracas parce que ma mère entravait ma relation avec ma compagne. Difficile dès lors de considérer que cette jeune femme pour qui je vouais une sorte d’amour inconditionnel (je l’avais notamment beaucoup aidé dans ses problématiques quotidiennes) se retranche sans un geste de considération pour la relation que nous avions eue.
    Au cours de mon existence, j’ai toujours vu les compagnes qui m’avaient quitté revenir (trop tard) vers moi. J’appréhende d’avantage cette probabilité concernant cette dernière demoiselle car la relation a été interrompue brusquement alors qu’elle n’avait pas été éventée au quotidien. Comme si elle restait inachevée.
    Je me suis forcément dit que la demoiselle ne souhaitait pas révolutionner son existence du jour au lendemain à l’encontre de sa famille pour me rejoindre. Mais je la considère toutefois responsable de s’être incrustée dans ma vie puis d’avoir étrangement dévoilé ma véritable adresse à son père (lors du déconfinement des 20km), alors que nous en avions goupillé une fausse, et donc de m’avoir mis en mauvaise posture malgré moi.
    Je me suis demandé si la demoiselle souhaitait savoir au plus vite si son père allait valider ou non la relation pour se positionner quant à cet état de fait; si il s’agissait d’un acte manqué.
    J’avais foi en cette fille, foi en cette relation -bien qu’atypique- et j’ai donc vécu ce silence comme une cruelle trahison.
    Fin Décembre 2020, j’ai réalisé un disque autour de cette mésaventure.

  • Coucou ! Je vous raconte bien vite mon dossier. J’ai rencontré qqn sur un site et on a commencé a échanger des infos. Depuis un mois en contact, il m’a dit qu’il m’aimait. Je dois en ajouter qu’il venait de terminer une relation depuis 7 ans,d’après lui. Vers Noël, il faisait plus de signes et mi-février il rentre en disant qu’il avait subi un accident de voiture. On a repris le contact, tout allais bien apparemment. Puis, avec la pandémie il a dit qu’il avait chopé le truc mais très légèrement. Il tentais de remonter la pente et puf, il a eu une chute. La dernière fois qu’il m’a écris était début avril. J’ai tenu le coup deux mois de plus en attendant une réponse ou des nouvelles. Je lui cherchait partout sans aucun succès. Je signale qu’une fois je suis allée sur WhatsApp et j’ai vu sa dernière connexion. Même s’il n’utilisais trop l’appli il prennait le temps d’y aller mais pas pour me faire une petite signe. Ça était un mois après la dernière fois qu’il a lu mes textos sur iMessage. Ça fait deux semaines que je lui ai demandé pq il m’avait coupé la parole, je suis pas naïve. Je sentais le ghosting. Puis, j’ai écrit un dernier texto en disant que javais tout y compris. Car, il lisais mes textos et ne décrochait pas mes appels. Bref, il n’est pas bloqué. Pourtant, d’après moi,je m’en fous. J’ai plus utilise mes applis sociaux, j’ai même supprimés qquns. J’essaie de m’en sortir de cette blessure. Oui, ça fais bien mal mais depuis que je tente d’entamer autre chose je me sens un petit peu plus forte. Parfois je déprime à cause de ça mais au final ça va finir par tomber dans l’oblivion. J’espère.
    Ps, j’ai plus confiance en moi et bien sûr, je me méfie bcp plus des <>.
    PS2, il m’avait montré qu’une seule photo de lui. Souvent, il disait qu’il se trouvait pas beau mais c’était tout le temps la même image et il voulait pas qu’on s’en appelait pas. Maintenant je pense que d’ailleurs je me suis fait piégée (catfish) :S

  • Bonjour,
    Je viens de lire pas mal de vos messages et je suis ahurie. Toutes les histoires se ressemblent. J’ai été ghostée par un homme, un ami de la famille que je connaissais depuis l’âge de 11 ans. Pendant 38 ans nous ne nous sommes pas revus chacun ayant fait sa vie. En 2015 je l’ai retrouvé sur les réseaux sociaux complètement par hasard et un an après nous avons entamé une relation qui a duré 2 ans et demi. Nous ne vivions pas dans la même région c’était donc un peu compliqué, mais nous tenions tout de même. J’étais folle amoureuse de lui et me voyait déjà partir dans sa région qui est Paris (je vis dans le sud ouest de la France). Il était attentionné, gentil, tout ce que j’aimais… et du jour au lendemain sans savoir pour quelle raison, sans avoir d’explication il ne m’a plus rappelé, n’a jamais plus répondu à mes textos, ni à mes messages et il m’a même bloquée sur son téléphone. Je trouve son attitude très dure envers moi et d’une grande lâcheté. Je l’ai harcelé pendant un an et demi en passant par sa famille et en lui envoyant des courriers postaux. Il est resté de marbre comme si rien ne s’était passé entre nous, comme si je n’avais jamais existé alors que notre relation se passait très bien, sans dispute. Du coup, je me demande toujours s’il a vraiment été sincère avec moi. Je ne m’en remets pas aujourd’hui et suis toujours dans le questionnement. Je n’arrive pas à passer à autre chose et je pense que j’aurai beaucoup de mal aujourd’hui à refaire confiance en un homme. Une simple explication aurait été si simple…

  • Bonjour
    Voici mon histoire et…bon courage !!! Après avoir passé plusieures nuits ensemble, pendant plusieurs mois,
    Nous nous sommes ghostes tour à tour allègrement ! lui tout l’été pour draguer de jeunes minettes (il a 35 ans le bougre et bien beau bien sexy ,en un mot il plaît !) Et quand la bise fut venue, monsieur n’ayant plus, le moindre morceaux, de mouches ou de vermiceau, revenait vers moi de nouveau… mais Moi totalement vexée et totalement incapable d’exprimer ni reproches ni quoi que ce soit trouvait plus simple de le ghoster ( bon je précise que j’ai 47 ans bien belle bien sexy et n’ayant aucun problème pour en trouver d’autres !!!) L’histoire a donc continuer, lui me parlant dans la rue, moi l’ignorant…lui me SMS ssant sans cesse, moi le Ghostant continuellement…jusqu’au jour où j’ai enfin prononcé la phrase fatidique  »Merci de me laisser tranquille !!! » et tout s’est arrêté !!! Enfin presque tout puisque qu’on habite le même quartier et qu’on se croise tout le temps !!! Mais au moins on ne se parle plus… enfin moi je ne lui parle plus…lui subit ça ne sachant sûrement pas pourquoi…
    Merci pour votre lecture qui que vous soyez

  • J’aime bien cette article et j’ai été interpellée par « la relation a commencé par un mensonge ». Monsieur s’est vieilli de 2 ans (j’ai le double de son âge) et il vit avec son ex qui est sa coloc. Mais ça je l’ai su après qu’il soit rentré dans ma chambre….Et puis, les différences sociales (pour lui j’ai clairement un niveau social supérieur au sien) et enfin je lui ai un envoyé un message (doux mais ferme ) quand il m’a posé un lapin. IL ne s’est pas réveillé pour me faire visiter un site sur l’ile où on est rencontré. NO réponse. Puis j’en ai envoyé un autre (une caresse) , no answer. JE me rends à l’évidence, mon surfeur Italien me ghoste. C’est facile à supporter quand on vit dans 2 pays différents, puis ça m’arrange de ne pas avoir l’occasion de tomber amoureuse de lui…. Pourtant, je donnerai n’importe quoi pour passer une autre nuit dans ses bras. Pas du genre à me soumettre, j’irai jusqu’à lui jeter un sort ! Ahaha ! Non je blague… Je trouve que ce mutisme est une forme de manipulation, un mode de communication violent. Moi si je fais ça à un mec c’est quand je. le méprise. IL me méprise un point c’est marre…. ça m’aidera à faire le deuil de sa soi-disant visite chez moi à Paris et du soit-disant voyage en Inde qu’il voulait faire avec moi.

  • Bonjour,
    j’ai été ghostée par un homme qui semblait m’apprécier énormément. Je suis dans l’incompréhension complète, très triste et déçue.
    Je rencontre cet homme sur un site de rencontres; on bavarde bien.
    Le courant passe bien, tout est fluide… on se rencontre on se plaît beaucoup aussi bien physiquement que dans la connexion émotionnelle.
    On continue à s’écrire, à se téléphoner, on fixe un prochain rendez-vous même si cela n’est pas très facile à cause des gardes d’enfants). En attendant il m’écrit tous les jours des messages très doux, attentionnés, enflammés.
    Une jolie complicité s’installe et du jour au lendemain plus AUCUN message.
    Je lui ai écrit que j’apprécierais une petite explication, de la franchise et qu’à plus de 40 ans je pouvais tout entendre…
    Il n’a jamais répondu.
    Je trouve ça terriblement irrespectueux et surtout très LÂCHE.
    Ce qui est malheureux c’est que cela va sûrement me rendre suspicieuse et entacher mes futures relations avec les hommes…
    Voilà mon expérience.

  • J’ai rencontré cet homme cet été par le biais d’un site de rencontre. Premier rendez vous plage et vu que le feeling passait plutôt bien restau par la suite. Discussion diverse et basique à la découverte de nos centres d’intêrret. Je ressends cette attirance que l’on a tout les deux du moins j’ai l’impression. On s’est finalement revu, monsieur m’invite a manger chez lui, on regarde un film, il commence a être légérement tactile, on s’embrasse. Troisième rendez vous même scénario mais chez moi. Il se passe tout de même quelques semaines mais on échange tous les jours par message. Il devient de plus en plus distant et indisponible puis là plus rien.. Prise de cours je décide d’aller chez lui pour des explications, ils nie le fait de m’ignorer, m’explique qu’il ne dit pas qu’il n’a pas envie d’être avec moi mais que cest la faute de son boulot sa maison bref il « n’a pas le temps ». La soirée passe, l’attirance est forte, il me dit finalement de belles paroles que je dois lui faire confiance et patatra on couche ensemble pour la premiere fois. Je pars il me dit a bientôt tout en se quitte tendrement… A ce moment là j’ai cru que la relation commençait, du moins qu’il avait cette intention de commencer quelque chose….
    3 mois se passe, on discute tous les jours par message, l’ambuïté est là mais il fuit toute autre rencontre jusqu’a la semaine derniere. Apres plusieurs mois sans le voir et finalement une attente interminable il decide de venir chez moi, (il faut savoir qu’on habite a seulement 2 min). Le feeling est tj présent, la forte attirance aussi. Il devient de nouveau tactile me redit qu’il veut du sérieux blablabla… On s’embrasse je refuse d’aller trop loin. Le lendemain rebelotte, il est distant, il fuit pour me revoir et fuit toute explication…. Apres pluisieurs tentative a essayer de fixer un petit appel ensemble simplement pour qu’il s’exprime en positif ou negatif d’ailleurs !! Je n’ai jamais eu cet appel. Son dernier message étant « désolé je t’appelle a ma debauche promis vers 18h », l’heure passe je renvoie qq message pour savoir si il m’appelle et rien.. Une semaine est passé, il n’a jamais ouvert ni repondu a mes messages, ignorance totale.. Pourtant je le vois actif sur les résaux. Je nai jamais eu de rupture, ni d’explication, ni d’affirmation… Rien un fantôme.

    J’ai plusieurs questions.
    Pourquoi avoir garder contact avec moi plusieurs mois tous les jours pour au final ne pas me voir ?
    Pourquoi finalement me revoir au bout de qq mois pour finalement me ghoster ?
    Pourquoi me dire vouloir du srx et finalement ne pas etre honnete ?
    Pourquoi ai-je cette impression que l’attirance et le feeling etait aussi fort ?
    Pourquoi etre aussi proche de moi quand il est avec moi et finalent aussi distant quand il n’est plus avec moi ?
    Pourquoi ses paroles et actes ne sont incohérents ?
    Pourquoi il fuit ?

    …….Finalement pourquoi ghoster ?

  • L histoire avait bien commence , une rencontre en ligne.
    La toute 1ere rencontre en ligne. Et il a a fallu que SE soit l’ex d’une Amie de jeunesse avec qui j’etais proche.
    Malheureusement cela a ete fatale
    Il n’avait pas decroche apres 2 mois intense d’1 lien qui s’etait Cree soit disant on lui avait que je pouvais etre son and soeur k so ete ghoste. Une relation ou tous Les deux nous nous etions dit pas de prise de tete ni d’ 1 relation trop serieuse juste fonde Sur l honnetete et la franchise.
    Il m a ghoste …. CA fait mal

  • Bonsoir, alors je sais pas si c’est du ghoste. Moi g quitté un homme au bout d’un mois de relation instables j’étais devenu amoureuse et pas lui,,. Ça été pour moi insupportable, j’ai donc rompu en lui écrivant une petite lettre courte manuscrite . Et je l’es ghoster car mes sentiments n’était pas les mêmes que les siennes.

  • Le ghosting est un mépris social pour les personnes il suffit juste d être franc pourquoi faire preuve de lâcheté et de mépris ? Se dissimuler derrière le ghosting est la facilité le ghosting est condescendance et mépris cette pratique anti sociale nous transforme en personne inadaptée qui ne maîtrise pas les bases de la communication toute ces nouvelles pratiques sont inadaptée et transforment les gens en personnes antisociales en tant qu individus nous devons cultiver des relations même si celle ci sont compliquée et couper les pont après explications.

    Cesser de répondre ignorer est un signe de mépris et d insulte sur notre prochain qui sommes nous pour mépriser autrui gratuitement ? Ces nouvelles technologies et ces concepts nous transforment en porc anti social et méprisant et nous font régresser nous sommes dans l incapacité de communiquer nous devenons sélectif à l extrême et nous avons des comportements discriminatoires et inadaptés

  • Oui, je l’ai fait pour les raisons 5, 6 et 7 ( elle vit en coloc avec son ex pour ne pas payer de loyer : la blague… ). Je lui en veux terriblement pour toutes ces raisons, mais comme je suis courtois, je préfère la laisser mariner dans son jus en espérant qu’elle restera bloquée sur le premier mec – moi – qui l’a larguée. Sinon je ghoste quand une fille me marche sur les pieds en général ; je ne me suis jamais fait ghoster longtemps en revanche : trop malin pour ça.

  • Allô, il y a 6 mois j’ai rencontré l’amour de mon enfance, la vie nous a redonner une chance , nous avons vécu 6 mois intense auquel il disait qu’il m’aimait et n’imaginerait pas sa vie sans moi,, il disait que les gens essaieraient de nous détruire car on reste dans un petit village et nous avions une très bonne communication, je vous dis c’était une relation sans concession sans compte à rendre la confiance la plus pure un amour inconditionnel, j’avais mon appartement et lui sa maison, et un samedi soir il m’écrit qu’il est en plein party et qu’il s’ennuie et je lui repond de s’amuser qu’on va essayer de se voir le lendemain, et le dimanche je reviens vers 16h et il avait ramener toutes mes affaires sur mon balcon dans des sacs poubelles , il m’a bloquer partout compris des amis sa sœur, aucune note rien du tout, je suis anéanti je comprend pas,, pourquoi ne pas m’avoir dit ce qui n’allait pas? J’arrête pas de penser à ce que j’aurais fait de mal, je fessait ses repas souvent tondait sa pelouse et je lui donnait tout l’amour qu’une femme peut donner et plein d’attention, pourquoi m’avoir jeter comme une poubelle? J’ai toujours été gentille pas jalouse rien , c’est extrêmement difficile de vivre sa ,, je souhaite à personne de vivre cela,, comment refaire confiance après sa? Comment savoir si le prochain va partir aussi?

  • Étant bien élevé et courageux, je n’ai jamais ghosté. Quand je ne suis pas intéressé, la fille le sent car je le lui fais sentir, sans méchanceté, sans silence soudain.

    J’ai été ghosté une fois, par une femme dont je doutais vraiment des intentions, tant elle ne savait pas tenir une conversation, rebondir sur mes vannes et semblait hantée par son passé. Elle alternait entre « une envie de me revoir » disait-elle et le fait que ses gestes (ou plutôt ses non-gestes) la trahissaient. Nous nous sommes embrassé un soir de rdv et nous nous sommes quittés là. Elle m’envoya alors qu’elle avait « passé un super moment » mais je ne sais pas pourquoi, j’ai eu pour intuition que je ne la reverrai jamais. (Elle était si inintéressante…)

    Gagné. Plus aucune nouvelle.
    Sacrée Virginie.

  • 2ans qu’ on se connaissaient…. je l ai appelé le 19 tout allait bien. Je n étais pas harcelante je pense : 1fois toutes les 2 ou 3 semaines et ces derniers temps tous les 4 jours : je faisais comme lui comme quand il appelait au même rythme il savait que j avais des sentiments…
    Je me connecte avant hier et sans m avoir dit qqc je me suis retrouvée bloquée et supprimée…. je ne peux pas lui ecrire je n ai aucun moyen de contact et je n ai pas eu d explications et je pense n en avoir jamais
    Je comprends pas….

  • Très très juste cet article, bravo !!! Je viens de me faire ghoster par un mec rencontré sur le site presqu’eponyme.. J’avais l’impression d’avoir fait une rencontre prometteuse d’un avenir radieux où nous allions regardés l’avenir ensemble, blablabla… et puis plus de nouvelles depuis quelques jours sans explication. Je lui ai envoyés 2 messages restés sans réponse… quelle tristesse… surement l’ex qui traine, je l’ai peut etre véxé, je n »en sais rien…
    Le positif dans ça c’est que je me suis remis en mouvement : prendre soin de moi, m’interesser aux autres et rencontrer sans aucun doute enfin un mec bien

  • Questions:
    Et toi, as-tu déjà ghosté quelqu’un ? T’es-tu déjà retrouvé(e) ghosté(e) ?

    Profil:
    Femme
    27 ans
    72%H – 28F
    Cadre sup
    Domaine d’activité: social
    Lieu d’habitation: Paris

    Réponses:
    Oui, j’ai déjà été ghostée (1 fois dans ma vie) et oui j’ai déjà ghosté plusieurs hommes (10 en 6 mois).

    Lorsque je ghost un homme, c’est principalement pour les raisons 3 et 4.

    Je me souviens aussi que j’ai été ghostée par un homme de 31 ans, alors que j’avais 26 ans. Un homme que j’avais rencontré en séminaire, je l’avais abordé pour boire un verre.

    Nous nous sommes vu lors de trois rendez-vous. Puis, il m’informe par sms qu’il pense que mon niveau d’intérêt pour lui était trop important et qu’il ne souhaitait pas me donner de faux espoirs.

    Dans ma réponse au message, je suis allée dans son sens pour ne pas le contredire dans son analyse et éviter une situation embarrassante. J’avais certes un intérêt pour lui, mais j’avais le sentiment qu’il surévaluait mon niveau d’intérêt ou plutôt que j’ai sous-évalué son niveau d’intérêt pour moi.

    Dans ce message, je lui ai proposé de rester en contact comme ami.

    C’est à la suite de ce message que le ghosting a commencé. Aucune nouvelle de sa part sur les réseaux sociaux malgré mes messages pendant plus de 3 semaines. Puis je recevais une réponse à certains messages pour ensuite retomber sur du ghosting pendant 3 semaines. Et ceci pendant 4 mois.

    Après 4 mois, je l’informe d’un changement de situation professionnel me concernant. Je reçois un message de félicitation de sa part. Je le remercie et lui propose de se revoir pour renouer le contact. Aucune réponse dans la journée.

    Je lui envoie alors un message avec une deadline. Je lui explique que sans retour de sa part avant la soirée, je considère que nos échanges s’arrêteront là.

    Voici sa réponse: il décide de me bloque sur les réseaux sociaux. Je décide de faire de même en supprimant ses coordonnées.

    C’est alors que j’ai compris, que j’ai été ghostée pour les mêmes raisons que celles énoncées plus haut. Une femme aussi pouvait rentrer dans les raisons 3 et 4 pour expliquer le ghosting. Je le sais maintenant grâce à cette histoire.

    Au final, nous fonctionnons tous pareil.

    Mon seul regret a été de l’avoir mis mal à l’aise.

    Merci pour cet article.

    Sonia

  • Et oui , on se fait ghoster même après une longue relation, je l’ai connu il y’a longtemps ds mon pays d’origine , on s’est recroisé lors d’Un de mes voyages , on s’est vu puis il m’a demandé de lui faire les papiers , je n’ai pas vu d’inconvénients , juste que j’étais en instance de divorce , comme les choses traînaient un peu , il s’est impatienté et ma ghoster sur une application , je pouvais l’appeler sur d’autres ou carement l’appeler sur son tel mais je ne l’ai pas car je considère que la vie est trop courte pour traîner avec des gens qui ont des doutes ou des problèmes avec leurs émotions, a un certain age , on veut la paix pas les histoires compliquées .

  • Bonsoir Stéphane, ghostée, je fais toujours ça, pour diverses raisons bien sûr que tu as citées.
    Le tout dernier m’a vexée.
    Sinon je l’ai fait parce que j’étais lasse d’attendre une relation avec engagement, parce que je donnais trop, plus que lui.
    Je fais tout le temps ça. Mais j’avoue dans le passé je le faisais sans essayer de récupérer la relation et dorénavant on va dire je laisse une chance, quelques jours ou semaines. Et là quand ca me gonfle je disparais.
    Je sais que c’est pas top mais bon eux aussi ils déconnent trop.
    Ah oui je ghoste aussi quand les propos tournent systématiquement autour du sexe.

  • Bonjour,

    J’ai un copain depuis 1 mois il était affectueux; très entreprenant ; m’écrivaient souvent, s’inquiétait si je ne répondais pas. Il m’a présenté à ses amis , se montrait en public. On n’est de deux mondes différents. Il parle d’une vie commune de vivre ensemble jusqu’à 70 ans ; qu’il doit trouver un job, il aimerait être avec moi. Hier, il m’a dit avoir des problèmes et depuis silence radio, il a éteint le portable, plus de nouvelle, il sait que j’avais été abandonnée par ma mère , donc pour moi c’est très violent de revivre cela. Je ne sais plus quoi faire. Il a des problèmes de coeur j’avais téléphoné aux urgences mais il n’y était pas, pourtant il me dit qu’avec moi il est heureux et là… silence radio. Je n’y comprends plus rien

  • Bonjour, j ai été ghoostée. Nous étions en relation, cela faisait deux ans. Il y a eu deux ruptures dans nos deux ans de relations mais pas très longues…
    nous nous envoyions des nouvelles tous les jours… il y a qlqs mois, je lui ai envoyé un message comme d habitude et il n y a pas répondu. au début je gérais bien son absence maintenant je ne suis pas concentrée au boulot et je suis en maladie pour l instant, je pense à lui matin midi soir et nuit, je me réveille avec une boule d angoisse au ventre, Je me pose plein de questions, je ne parviens plus à faire face. je pense que je ne m’en remettrais jamais.

  • Bonjour,
    Mon histoire est un peu différente. J’ai vécu il y a une trentaine d’années 2 ans et demi avec un garçon qui me correspondait en tout point. Nous étions jeunes et fou amoureux l’un de l’autre. Les pressions familiales ont eu raison de notre histoire et nous nous sommes séparés.
    Il m’a recherché et m’a retrouvé 30 ans plus tard … Nous nous sommes revus et cela était une évidence, nos vies étaient faites pour se compléter. J’étais alors divorcée et vivais seule avec mes deux enfants. Lui était toujours marié mais en instance de séparation paraît-il.
    Malgré notre cinquantaine bien entamée, nous nous retrouvions tels des adolescents ..
    Il a annoncé à ses enfants, sa femme et ses amis que nous nous étions retrouvés et qu’il n’envisageait plus sa vie sans moi. Il a conquis le coeur de mes enfants par sa gentillesse et sa joie de vivre.
    Sa femme m’a téléphoné pour me dire que j’avais hanté leur vie durant 30 ans mais qu’elle ne le laisserait pas partir, qu’elle gagnerait le combat. Je ne souhaitais pas être en compétition, la vie avait remis cet homme sur ma route, et j’étais pleine de confiance en la vie.
    La situation était difficile pour lui car sa femme l’avait menacé de mettre fin à ses jours s’il la quittait. Il avait peur mais allait trouver le courage d’aller jusqu’au bout, car cela faisait des années qu’il n’y avait plus d’amour véritable entre eux et qu’il avait toujours été persuadé que nous nous retrouverions.
    Je déménageais et il devait venir me donner un coup de main avec un copain. Nous nous sommes vus la veille et avons convenu de l’heure pour le lendemain, plein des belles promesses d’une vie qui allait nous combler.
    Le lendemain le copain est venu, mais pas lui.
    Cela fait un peu plus de 2 ans et je n’ai jamais réussi à avoir la moindre explication. Plus la moindre nouvelle de sa part, aucune réponse aux messages. J’ai pu savoir par une amie à lui rencontrée par hasard, qu’il ne pouvait pas envisager de me dire au revoir, car cela était trop définitif.
    J’ai eu mal, mal dans mon coeur mais également mal dans mon corps. Je ne connaissais pas cette douleur physique, terrible qui vous plie en deux et vous empêche de respirer.
    J’ai continué d’avancer, pour moi, dans ma vie professionnelle et quotidienne avec mes enfants, mais je n’ai jamais plus eu personne dans ma vie et je ne suis pas certaine d’en avoir envie. Quelque chose s’est cassé en moi, la violence de ce départ a eu raison de mes envies de croquer dans la vie.
    Si aujourd’hui je ne ressens plus de souffrance, je pense à lui chaque jour qui passe.
    Mes enfants parlent de lui régulièrement, en bien, et je fais en sorte de ne pas réagir, de ne pas leur donner d’espoir non plus. Ils connaissent pourtant la situation mais n’arrivent pas à lui en vouloir, persuadés qu’il n’est pas entièrement responsable.
    Ce que je pense ? qu’au départ de nos retrouvailles, il n’était pas du tout dans une situation de séparation, qu’il a caressé l’espoir d’une vie différente, meilleure peut-être, mais qu’il a eu peur de quitter ce qu’il avait acquis et de recommencer à zéro. Que s’il a eu un sursaut de courage pour annoncer nos retrouvailles, il en a terriblement manqué pour me dire « je me suis trompé, je n’y arrive pas, c’est trop dur, je préfère garder la vie que j’ai ». C’était son droit et je l’aurais accepté, mais qu’il est difficile de ne pas savoir, de rester dans ce doute infernal.
    La vie continue, mais ce qui est certain c’est que l’on n’est plus tout à fait les même après ce genre d’expérience, la confiance en soi est réduite à néant.
    Merci de permettre d’écrire ici, car je réalise alors que j’ai encore beaucoup de chemin à faire avant d’arriver à me trouver pleine et entière.

  • très bon article !!!
    et les raisons peuvent s accumuler :mensonge+non disponibilité etc… Personnellement, en ayant été la victime 2fois, je recommande de prendre les devants ‘c est dire que lorsqu une semaine s’est passée sans aucune nouvelle alors que vous viez l habitude de vous voir toutes les semaines par exemple ou plus simplement que vous sentez l autre devenir fuyant c est d envoyer un message pour mettre fin au début de la relation. En effet un homme ou une femme qui disparait sans explication se laisse la porte ouverte pour r venir et quand ils reviennent souvent ils redisparaissent donc aucun remord aucune pitié. De plus cela permet de switcher ds sa tête et de passer à autre chose. L amour est basé sur la confiance., pas sur le mepris et le manque de respect. C est d une violence nce intense et personne ne mérite ça.

  • Bonjour, oui j’ai déjà ghostée et m’apprête à le faire. J’ai initié une relation extra conjugale avec un homme marié. Entre nous et dès le début ça a matché à tout point de vue… Sauf que je me suis lassée de ses silences radios ou messages épisodiques trop brefs à mon goût, les rendez-vous espacées certes intenses mais insuffisant.. Ses maladresses de communication.. Nous n’avons pas consommé car il veut prendre son temps avec moi.. Quid des autres? Car il se revendique séducteur et très sûr de lui.. Donc il me considère acquise?? Soit je me barre.. Lol..

  • Bonjour,
    Je l’ai rencontré sur un site. On a commencé à entrer dans une histoire. On s’ecrivait tous les jours. Il m’appelait aussi régulièrement. Il me faisait beaucoup rire. On est partis deux fois en week-end ( mais dans le cadre de sa. Job …Il avait des conférences en journée ) on a vécu de grand moments de complicité mais je ne le sentais plus comme avant. Plus distant par moment…Pas tout le temps. A notre retour de Bordeaux quasi plus rien. Réponses brèves à mes messages. Je lui ai envoyé qlq jours après un vocal pour lui dire que je trouvais cette façon de faire « bof » qu’il n’y avait rien de grave mais qu’il suffisait de dire les choses.( Devant son éloignement je lui avais d’ailleurs déjà 1 fois tendu la perche lui suggérant de dire les choses si besoin. )Il m’a appelée mine de rien en me disant je suis passé pas loin de chez toi je reviens du Sud ( pour le job… il bosse bcp et un 1 milliers d’activités, 1 association , un club de sport, des potes, deux filles encore jeunes…etc) tu es chez toi ? Je peux faire demi tour. Faut que je passe par où ? bref la conversation a coupé plusieurs fois à cause du mauvais réseau. Il m’a rappelée 3 fois. Me disant ah mais je ne peux pas repasser la douane j’ai du vin dans la voiture . A la dernière coupure il n’a pas rappelé. Le lendemain message de ma part : je n’ai pas compris tout ce que tu m’as dit hier…lui: attends je suis en courses avec mes filles. Cela fait 10 jours. Plus rien.
    Son histoire avec son « ex » femme , dont il m’avait dit ne pas être divorcé (mais ne plus vivre ensembles) car tout se passait bien et qu’ils divorceraient si l’un ou l’autre refaisait sa vie, et certaines incohérences ( notamment une vidéo sur FB ou il félicite son épouse et ses photos d’elle où elle porte encore son alliance …après 2 ans de séparation ????) me font penser qu’il est encore avec et que c’est un mec qui trompe sa femme. Même si on a croisé des gens qu’il connaît et qu’ils n’ont pas « tiqué «  ni parlé d’elle….en meme temps il ne me tenait pas la main. Il le faisait au début ( on aurait pu nous voir) mais plus la. Je ne sais plus. Des fois je me dis mec encore pris d autres je me dis alors il a pris de gros risques qu’on nous voit…ou que je l’ai fait fuire. (Il était jamais dispo pour me voir sauf quand il a eu ces voyages pour le job !!)
    Peut-être un mec en train de se séparer ?
    Étrange et déstabilisant. Je suis mal. Ça me rend dingue de ne pas savoir. Je l’aimais bien. Pourquoi ne pas dire clairement les choses !!!???

  • A la lecture de vos indications je dirai qu en effet je retrouve beaucoup de critères dans la relation de ghostage que j ai subie.
    A la reflexion, le temps qui passe etant un médicament efficace, je dirai qu il vaut mieux avoir été ghostée peut importe les motifs réels puisqu on en a jamais eu la raison, que de vivre une relation avec une personne mytho depourvue d affection et de courage. Passez votre chemin. Ce type d individus ne vous méritent aucunement. Le positif c’est que nous en ressortons plus fort et plus selectif pour l avenir….

  • Bonjour,

    Oui, cela vient de m’arriver.
    J’ai fait la connaissance de cet homme sur Meetic, les échanges se sont faits très naturellement et simplement, puis nous sommes passés aux textos, bcp de rire d’échanges…Puis, nous avons décidé de nous rencontrer, 1ère rencontre, au bout de 15j, parfait, conforme en tout point à ses photos, son profil, de nouveau le feeling est passé, nous avons passé une après-midi et un début de soirée génial.
    Puis, nous en avons discuté et avons décidé de nous revoir 3 jours après.
    Nous nous sommes revus en fin d’après-midi, nous avons pris un verre, puis nous avons dîner, tout s’est bien déroulé.
    Nous sommes rentrés chacun de notre côté, nous avons continué à discuter par texto, afin notamment de savoir si nous étions bien arrivés chez nous.
    Et, puis plus rien.
    Dans un premier tps, je m’inquiète en me disant, peut être lui est-il arrrivé qq chose ?
    Et tjrs aucun message de sa part.
    Je l’appelle, il ne répond pas, je lui envoi un SMS, rien non plus.
    Et voilà, ou j’en suis aujourd’hui, nul part et surtout aucune explication et ça j’avoue ça me rend dingue….

  • Il a tout fait pour m’avoir comme moitié, je ne voulais pas au début et j’ai mis du temps à me laisser apprivoiser. J’ai meme eu une autre relation en même temps que lui au départ car je ne l’aimais pas et je n’arrivais pas à me décider. Puis 5 ans de relation forte et soudée à vivre ensemble des galères destructrices qui ne nous ont pas séparés malgré de grosses disputes et des soucis de santé surmontés ensemble. Problèmes de boulot que j’ai moi résolus pour lui et quand il a repris le boulot il a changé et ne respirait plus la joie de vivre. Il m’a délaissée mentalement. Il était là physiquement mais il était absent et je me sentais désespérément seule.
    J’ai commencé à lui évoquer une séparation puisque même dans mes galères il ne me soutenait pas ne m’aidait pas dans mes soucis professionnels pour lesquels j’avais besoin de son soutien ou de ses conseils. Aussi je le vois petit à petit plus proche de ses parents jusqu’à préférer passer de plus en plus de temps libre avec eux au détriment de nos moments.
    Il a toujours clamé notre relation si forte qu’elle avait surmonté nos difficultés et qu’on était inséparables quoiqu’il arrive. Soudés jusqu’au bout. Que même si la vie nous séparait on serait toujours là l’un pour l’autre. Il apprend que ertains de ses soucis de santé étaient irréversibles et mettaient quelque peu en cause sa mobilité. Cela l’a affecté mais j’étais toujours là 3 ans après. Toujours. Ça fait 5 ans et la je réussis un concours qui va m’emmener minimum 5 mois en Province (nous sommes en région parisienne) en formation. Il est heureux comme pas 2 pour moi. Il m’a soutenue depuis le début des épreuves des mois auparavant. On n’y croyait pas. Je quitte donc la vie parisienne pour quelques mois qui se révéleront être plus de deux ans suite à mutation en province après les 5 mois de formation. Des le départ il se montre très peu présent dans les SMS ou les appels lors de ma formation. Il ne voulait soi disant pas me déranger. Alors que son soutien à distance est très important. Les week end ou je reviens il n’est jamais dispo pour moi c’est toujours ses parents qui priment. Et puis je n’ai plus de nouvelles. Que de temps en temps à mon anniversaire ou pour m’informer de choses importantes. Je lui fais part de ma douleur il ne relève pas. Il me répond au factuel. Donc je mets de la distance en espérant le faire changer de comportement et ça marche ! Il trouve des excuses pour me demander de passer. Malheureusement je suis mutée et le travail ne me permet pas de revenir assez. Je deviens aussi froide que lui pour le faire comprendre. En mai 2016 son dernier appel finit par « OK bisous à plus tard »
    Puis plus jamais jamais rien.
    J’ai alterné messages de haine de colère de douleur de désespoir d’amour de manque.
    Il finit par me bloquer définitivement. Et son compte Facebook disparaît complétement.
    Ça fait 2 ans aujourd’hui que je suis partie de Paris et 1 an et demi que je n’ai plus de nouvelles. Je ne m’en suis pas remise.
    Et en plus, ce n’est pas la première fois que cela arrive. La personne qui me l’a fait avant c’est la relation que j’ai entretenue au départ lorsque je ne me décidais pas entre les 2. Finalement j’ai eu deux investissements personnels qui me laissent seule et avec le sentiment terrible d’abandon.

  • Bonsoir, Oui, j’ai été ghosté, et sévèrement. J’ai rencontré une petite nana en juillet, au départ je ne me faisais guère de film, elle était si jolie que je ne pensais même pas la revoir.

    Quand je l’ai vue, je me suis dit: »oublie mec, prends un verre avec elle, sois sympa et sois deja content d’être en sa charmante compagnie même si tu ne la revois pas ». Contre toute attente, après notre rencontre, elle m’envoie rapidement un SMS, elle avait vu en moi de la gentillesse, des qualités, et çela m’avait touché. Nous avons alors échangé des SMS post première rencontre, et ces SMS laissaient augurer une issue favorable.

    C’est ainsi que trois jours plus tard, elle m’invite à un petit pique-nique. Simple mais si charmant. Le surlendemain, elle me demande de venir la voir à son boulot et me fait visiter les locaux où elle bosse. Le lendemain elle m’invite à son domicile, me fait visiter sa maison, me présente ses deux (gentils) garçons. Nous sommes le 14 juillet. Je semble lui plaire, nous allons au feu d’artifice et je sens bien que nous nous rapprochons, nous sommes de plus en plus tactiles….j’étais juste heureux.

    Le dimanche 15 juillet, la France gagne la coupe du monde, je suis sur mon nuage, d’autant que « yeux bleus » (c’est le nom que je lui donne) manifeste, par SMS, l’envie de passer du temps avec moi. Évidemment, je ne la décourage pas.

    Nous nous revoyons le lundi soir, je l’invite au Resto et « yeux bleus » manifeste l’envie de passer la nuit avec moi à mon domicile. Je suis aux anges. Elle reste donc chez moi, nous passons la nuit à faire l’amour je crois rêver d’autant que nous remontons ca le lendemain.

    Le mercredi en début d’après-midi elle rentre chez elle, elle doit récupérer ses fils. Je la raccompagne à sa voiture, je l’embrasse, elle me dit à très vite ….je ne l’ai plus jamais revue.

    Par messenger, j’ai essayé d’avoir des explications, mais je n’en ai pas eu. Elle m’a seulement dit vouloir en rester là. Alors j’ai commencé à déconner: je l’ai submergée de messages plus ardants et enflammés les uns que les autres, j’ai même été la regarder en cachette à une de ses séances de sport, et le pire c’est que je lui ai dit….ce qui devait arriver est fatalement arrivé : elle m’a bloqué, fini, terminé, plus de son plus d’image.

    Si mon comportement, après qu’elle m’ait signifié son souhait de ne pas poursuivre n’a pas été heureux (torrent de messages d’amour et de douleur), elle m’a largué sans me donner de raison. J’ai pourtant été gentil, j’ai tout fait pour que çela se passe bien. Et elle semblait plutot satisfaite.

    C’est vrai, la relation fut éphémère. Mais pourtant, jamais ô grand jamais je n’ai eu autant de chagrin. J’ai connu pas mal de femmes dans ma vie, dont la maman de ma fille avec laquelle je suis resté quelques années. Jamais je n’ai ressenti un tel sentiment d’abandon, une telle frustration, une telle injustice, une telle souffrance.
    .
    Par le biais des réseaux sociaux, parce qu’évidemment quand on est accro ou fouine, j’ai goutté aux affres de la jalousie. Ça fait un drôle d’effet de la voire rire et danser, dans les bras d’autres hommes. Ça fait mal de la voir si heureuse alors qu’à moi, elle n’a même pas daigné donner le début d’une explication, me laissant dans mes doutes, dans mes questionnements, dans ma souffrance. Je lui en veut un peu de ne pas avoir levé le petit doigt pour au moins s’inquiéter de mon état. Çe n’est pas humain ce type de comportement, je n’ai jamais fait Ca a une femme.

    Ce qui est terrible c’est de ne pas savoir pourquoi. Je suis passé de l’état de demi dieu à celui de demi merde en l’espace de quelques jours. Lui ai je mal fait l’amour? Ai je dit un truc qui l’a gravement offensée ? Mes ronflements l’ont t’elle indisposée ? À t’elle vu des trucs dans mon logement qui l’ont refroidie? A t’elle été indisposée par de mauvaises odeurs? Je ne sais pas et je ne saurai jamais je crois.

    En attendant, je souffre, je pense à elle tout le temps, et Oui c’est devenu une fixation. Je sens son odeur, j’entends sa voix, je vois ses yeux, je caresse son corps et je crève. Le mot est faible, je crève de l’imaginer dans le lit d’un autre ou un autre dans son lit.

    J’attendais qu’elle me soulage un peu de ma douleur, qu’elle me dise qu’elle est désolée de s’être trompée mais je ne suis définitivement rien: elle n’a plus voulu de moi, sans raison avouée, à moi de me demerder avec ca.

  • Bonjour, j’ai été ghosté par mon copain après 8 mois de relation à distance(il vivait à Amsterdam et moi à Paris). Je pense qu’il me mentais depuis le début de notre relation et quand j’ai commencé à être trop curieuse, il m’a simplement supprimé de son téléphone et de Facebook… Je pense qu’il ne réapparaîtra jamais. Je lui ai présenté ma mère et tout mes amis. Je suis désemparée qu’il puisse faire ça après 8 mois de relation… À promettre le marriage, de fonder une famille… Si vous avez des conseils pour que je me remette, je suis preneur. Merci

  • Bonjour,

    Je suis un homme et je me suis retrouvé ghosté par plusieurs femmés sur meetic, undeuxtoi. Avec le recul nécessaire voilà ce que je pense les véritables raisons

    1°) Elles n’aimaient pas mon profil physique: Oui c’est plausible, j’ai pas une tête de justin blieber, le port d’une barbe a peut être plus effrayé qu’autre chose. Possible aussi que les photos prises pourtant par un professionnel étaient jugées pas assez attirantes.

    2°) Elles n’ont pas du tout accepté l’allusion à atypical: Il s’agissait d’une allusion à la série connu sur netflix mettant en scène Schoan dans mon profil. J’avais été mis en garde par plusieurs psys que certaines femmes ne sont tout simplement pas programmées pour tolérer une différence comme l’autisme, la dyspraxie ou le déficit d’attention. Elles ont du tiquer sur ce détail, se représentant alors une image complètement fausse de moi. Tant pis pour le bénéfice du doute.

    3°) Mon descriptif ne leur plaisait pas: J’avoue que je savais pas trop user de marketing pour tourner correctement mon annonce. Alors j’ai rédigé comme je le sentais et c’est vraie que c’était écris comme une offre d’emploi pour un entretien d’embauche .

    4°) Les résultats de mon test de personnalité: Même si on peux dire et redire beaucoup de chose sur le MBTI, c’est pas impossible que certaines femmes se soient basées sur ce critère pour me zapper d’un clic.

    Voilà en gros quatres raisons qui ont fait que les intéréssées m’ont ghosté sans jamais me le dire en face. Et je ne regrette pas de ne pas les croiser ou je réside actuellement, pas plus que j’éprouve envers elle quoi que ce soit de rancoeur. Elles sont suffisament grandes pour assumer les conséquences de leur choix. Ma porte malheureusement ne leur sera pas ouverte.

  • Bonjour, je me suis fait ghoster par mon copain sans aucune raison. On vivait une relation à distance, on s’entendait bien sûr tout, on se fesais rire mutuellement… bref tout aller pour le mieux quand du jour au lendemain il m’a bloqué de partout. Aucune explication on était sensé ce voir le weekend d’après, on avait prévu de faire plein de choses ensemble et d’un coup plus rien. Il a brisé ma garde pour me brisé complètement, je ne sais pas comment me remettre de cette rupture difficile à accepter.

  • J’ai été ghosté.

    J ai fait la rencontre de cet homme là qui ne vous laisse pas de marbre. Il a sorti le grand jeu. Travaillant en semaine dans une ville proche de la mienne et ancien habitant de ma ville. Il descendait pratiquement tous les week-ends dans ma ville , il y avait son appartement .

    Au début c’était parfait.Restautant,brasserie, j ai même eu droit à la présentation de ses amis. J ai dormi chez lui a plusieurs reprises. L alchimie y était et il jurait sur tous les saints qu il voulait avoir une relation sérieuse avec moi. En semaine on s écrivait . Il m appelait de temps à autre . Tout baignait.

    Puis un week-end il est arrivé dans ma ville et il ne m a pas dit . J ai commencé a appelé il me filtrait, ne repondait pas sur le coup mais s en excusait après. Et c est devenu une habitude.je devais forcer pour le voir . C était des retrouvailles sous la couette . Et une fois de retour dans sa ville pour bosser j étais devenue invisible.

    Souvent il venait de lui même s en allait promettant revenir le week-end , me faisant tout un tas de bisous,sur le front
    , message tendres dans la semaine .plus jamais d appel . Et une fois le week-end suivant il me ghostait. Il savait que j étais attachée à lui . Vu que je supportais tout. De plus je lui avait dit que je l aimais.

    J en ai eu marre je lui ait demandé une explication. Il n a rien avancé de plausible .
    Ce week-end là on s’est vus et c est main dans la main qu il m a raccompagné .

    On s écrivait dans la semaine mais j ai remarqué qu il était pas présent dans la conversation c était le stricte minimum.
    J ai appelé et il m a demandé de ne plus jamais l appeler par ce canal ( ayant eu des soucis avec mon portable ) j utilisais messenger .
    J ai demandé le pourquoi il m a laissé sans réponse durant 7 jours me disant qu il n avait pas à me rendre des comptes.

    J ai craqué et dans un long message je lui ait dit que je n en pouvais plus . Il m a dit tout bonnement que mon message était trop long et qu il ne le lira pas .

    J ai dit ok.
    Et je n ai plus jamais eu de suite. Après trois mois de relation .
    Alors voilà.

  • Sûrement une histoire de mensonges :
    1 on a décidé de se séparer
    2 on va faire un break
    3 ça ne mène à rien, tu es mon ami

  • Bien, mais comment réagir quand on est ghostéet bloqué depuis 15 jours, après une relation de 7 mois, avec quelqu’un qu’on aime encore?

  • Ca m’est arrivé plusieurs fois, en générale c’est un ex.
    Relation qui s’est mal terminée, ex qui l’a trompé, qui la frappé etc etc
    En réalité quand tu observes tu sens bien ce genre de chose, que la personne est soit pas disponible soit trop disponible ou chercher a fuir quelque chose.

  • @Rafael : J’étais à Rome aussi, et j’ai également flashé sur une serveuse. C’était dans quel resto ? (juste pour faire un test de probabilités XD)

  • J’ai ghosté une magnifique serveuse il y a quelques jours. Raison: je devais quitter Rome pour regagner la Suisse. Shit life.

  • Rencontre dans mon pays maghreb , lui était Allemand, nous avions dîné ensemble 2 fois et il me fait une déclaration, je devais être à paris 2 semaines après, il organise tout pour me rencontrer labas et m’inviter hors de Paris, tout va vite, de son côté, il est divorcé etme parle d’exclusivité me demande d’apprendre sa langue,de mariage et bébé , j’ai trouvé ça trop rapide,on est resté 6 mois ensemble, il s’organisait pour nos rencontres, après un weekend en Allemagne, plus de nouvelles, il réapparaît 6 mois après avec des prétextes bidons;j’étais curieuse de connaître la vérité en fait il y’avait une autre, des autres , on a repris mais en gardant des distances on se voyait ou dans ma ville car il avait du travail, ou en Europe, pendant 1an et quelques c’était sans prise de tête, il me disait qu’il n’était pas sérieux, je sais que pour la première fois j’ai été un rebond,mais les sentiments ont prit le dessus,absence de réponse de sa part pendant un mois, je n’ai pas insiste ;quand lui me contacte plusieurs fois, je ne réponds pas et un mois après quand on se reparle il m’annonce qu’il arrive le lendemain et je joue à jeu idiot, genre lui n’avait pas le temps de répondre ,on se voit on passe le séjour ensemble il me propose de passer un weekend ensemble le mois d’après et depuis plus de news. Cette fois ci été un bouche trou, faut dire que je voulais le revoir aussi.
    Je precise quil est divorcé et c’est son ex qui l’a quitté « elle lui a dit qu’elle ne l’aimais plus  » je l’ai rencontré il avait 42 ans et moi 38. Today j’ai 42 ans , il a essayé de me relancer par un msg ;je n’ai pas mordu. Voilà mon témoignage. C’était dur d’accepter ce geste de la part d’une personne qu’on a sincèrement aimé et qui se la joue classe.
    Doria

  • Je me suis fait ghoster, par une fille en couple. J’étais parvenu à la séduire, et un soir j’ai atterri dans son lit. Il ne s’est finalement rien passé, elle se sentait trop ‘coupable’. Elle m’a demandé de rentrer, ce que j’ai finalement fait… Peut-être mon erreur? (Je précise que j’ai 60% de H, 40% de F!). Le lendemain elle raconte ce qui s’est (pas) passé à son copain, qui m’envoie un message par facebook : « essaie ça une 2e fois pour voir ». Depuis lors, elle ne me répond plus par message et m’a effacé de ses amis fb. En l’a croisant par hasard, elle m’a dit ne pas vouloir en parler… Elle m’enverra tout de même un « désolé » par message, mais sans plus… Alors deux théories possibles : 1) elle n’est pas disponible (= logique). 2) Elle est vexée, j’aurais dû insister, je n’ai pas été « Homme » (cf. « Une belle femme, ça se cueille pas ça s’arrache au bras de quelqu’un). J’ai depuis lors effacé son numéro… mais une réponse succincte me ferait plaisir si ça t’intéresse

  • J’ai (étudiant en école d’ingénieur à la coupe très réduite par nature) récemment voulu partir après quelques tentatives d’explications avec une jeune fille (artiste, ~20 ans, sortant d’une période de dévoyement et d’une rupture)
    # Charge émotionnelle des 3 premiers rendez vous trop forte
    #1 Univers peu compatibles
    # Engagement à sens unique
    # Incoherence d’un rendez vous à l’autre sur nos intentions.
    # Temps de latence énorme après un deuxième rendez vous dénué de pudeur
    # les fameux mots qui ne suivent pas les gestes « envie de se voir » / esquive de la plus part des rendez vous .
    # Niveau de souffrance élevé, univers fictionnel intense
    L’erreur d’avoir voulu aller au bout de la comprehension de l’autre, et de réveler suite à des « mensonges » et marques d’irrespect une sorte de critique de son ADN.
    Relation IRL contextuelle intense en opposition avec un néant de communication et de secret agenda different.
    Et finalement, presence d’un ex qu’elle a quitté mais qui reste dans sa sphère intime.
    J’invoquerai finalement LA vexation suite à la décadence finale après l’explication des raisons de mon départ, LA non disponibilité émotionnelle, et le trop d’engagement de ma part, presque maladif sur la fin pour tenter de me mettre à sa place après des insultes proférées.

  • J’ai beaucoup apprécié ce nouvel article sur le ghosting, qui liste de façon pertinente les raisons, fausses et plausibles, d’être auteur ou sujet d’un tel comportement.
    L’incompatibilité des univers (économique et intellectuel) me parle beaucoup. J’ai expérimenté cela dans une relation.

  • J’ai ghosté une fois quand j’avais 15 ans…. la raison était : vraie raison #3 : elle ne ressent rien pour vous. Depuis je suis capable de dire non, je ne suis plus intéressée.
    Je n’ai pas été ghostée par des ex mais par 2 amies…. Et l’explication (la vraie) n’est toujours pas très claire.

  • Très bon article, les vraies raisons du ghosting que parfois on ne souhaite pas voir. A relire avant de prendre toute décision malencontreuse.