Comment choisir son wingman pour ne pas se retrouver avec un chicken-wing (une poule mouillée)



 

Wingman n’est pas un n-ième super-héro qui vole. Vous avez sans doute déjà vus des épisodes de la série How I met your mother. Le personnage principal, Ted, se fait souvent entraîner par son ami Barney pour être son wingman, ou coéquipier de séduction. La vérité derrière cette version parodique de la réalité, est que séduire à deux est véritablement un atout indéniable, et vous allez voir dans la suite de cet article comment.

Le communisme, c’est beau. Mais en théorie seulement.
Homer Simpson

Comment choisir son wingman

Ainsi de la complémentarité. Ah j’en ai bouffé, de celle-là ! Les écoles qui se font fort de « mélanger les profils et les horizons » et qui vous font asseoir tous les jours à 10 cm de gens dont la simple vision dans la rue vous ferait faire un écart.

Pour se comprendre, il ne suffit pas d’employer les mêmes mots. Il faut aussi savoir interpréter les innombrables messages tacites transmis par votre interlocuteur, ce que seules permettent les conventions (du latin « convenere », convenir ensemble), conventions nées de la fréquentation des mêmes gens, des mêmes cours de récréation et des mêmes livres (ou de la même absence de livres).

Aussi si votre culture, votre état d’esprit ou vos habitudes ont une certaine régularité, ne vous liez pas avec des gens qui, assis à l’arrière du tandem, pédaleront à reculons.

Entendons-nous bien : si un homme séduisant, bon vivant, drôle, intelligent et stylé vous prend sous son aile, n’hésitez pas, vous ne pourrez que progresser. Mais avant de recruter votre vieux pote d’enfance, aujourd’hui programmeur en Java, pour écumer les lieux de rencontre, lisez la suite et réfléchissez

5 raisons de choisir un wingman qui vous ressemble

5) Vous ne déclenchez pas les radars

Les filles que vous allez rencontrer, et leurs protecteurs les videurs, ont une vision très précise, à la limite du caricatural, de ceux qu’ils veulent côtoyer en club, et sont allergiques à toute anormalité sociale. Aussi, ne vous étonnez pas de ne pas recevoir le meilleur accueil si vous ressemblez à Tom Sawyer au sortir de la messe du dimanche et votre acolyte à Huck Finn au sortir de sa cabane après une nuit dans les arbres.

Avec votre copilote, exhalez la différence, mais pas l’étrangeté.

4) Votre soirée sera plus remplie

Qui dit acolyte de sensibilité socio-affective proche, dit expériences communes et donc sujets de conversation plus faciles à trouver et plus longs à épuiser. Or c’est dans les temps morts que se font les meilleures sarges. Rien de pire que les grands blancs qui entrecoupent l’ abordage d’une inconnue, silences qui finissent généralement par se remplir de bêtises, faute de mieux.

Il parlait très peu, mais on voyait qu’il pensait des bêtises.
Jules Renard

3) Vous aurez plus d’énergie

Les silences étant moins fréquents et les conversations plus animées, votre mojo n’en sera que meilleur, puisque, comme disait Louis Jouvet:

C’est la diction qui entraîne le sentiment

Quiconque a côtoyé un très bon séducteur, ou même un simple séducteur, a eu l’occasion d’observer qu’il n’est pas avare de ses mots, au contraire de du gentil garçon coincé qui les économise précieusement pour une occasion qui n’arrive jamais. Le très bon séducteur, lui, a compris que les mots s’auto-alimentent et que pour en avoir, il faut en dépenser.

2) Votre soirée sera plus remplie

Rien de tel que de s’ennuyer pour faire fuir les gens. Le leur est déjà assez lourd à porter, ils donneraient déjà beaucoup à qui viendrait momentanément les en décharger. Pour cela, s’amuser. Et pour ce faire, rien de tel qu’une soirée dont l’enjeu déborde du cadre de la séduction. Remplissez-là de jeux, de challenges, d’histoires et de tout ce qui fera implicitement comprendre à qui vous croise que vous n’avez pas besoin de lui (d’elle) pour vous amuser. Suprême avantage : même bredouilles, vous n’aurez pas l’impression d’avoir (trop) perdu votre temps.

1) Vous serez plus efficace

Évidemment. Ça va sans dire, et je ne le (re)dirai donc pas.

Mes concurrents ont déjà des articles à ce sujet (lisez-les, il est bon d’avoir des notions de tout).

Stéphane


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Se faire respecter"
  1. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  2. Ayez confiance en vous pour oser plus
  3. Décrochez enfin ce que vous méritez
  4. Faites-vous enfin respecter
  5. Assumez et développez votre masculinité
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "ce que vos parents auraient dû vous apprendre"
  1. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  2. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants

3 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Trouver un bon wingman avec des bonnes social skills c’est tendu. Il vaut mieux être seul que mal accompagné dans le cas contraire, c’est du vécu.

    Merci pour l’article.

  • Hello Spike,

    L’exemple de Tom Sawyer et H Finn m’a fait rire. J’ai imagine les 2 comparses rentrant dans un endroit comme le Milliardaire.

    Conseil tres pertinent que d’exhaler la difference et non l’etrangete…

    Andy

  • Et dans certains bouquins, des PUA disent au contraire qu’il faut parler relativement peu…