Le misogyne punit-il les femmes, et si oui de quoi et pourquoi ?



Cet article tente un rapprochement entre la misogynie avec les femmes et les séducteurs accomplis, qui utilisent cette dernière dans une certaine mesure pour « rester dans la course ». La misogynie est-elle consubstantielle à la drague, autrement dit le dragueur misogyne est-il un cas d’école, et si oui pourquoi ? Le dragueur naît-il misogyne ? Le devient-il à traverses ses rencontres ? Le dragueur aime t-il les femmes et si non, que leur reproche t-il ?

Je connais Stéphane depuis quelques années, et nous avons eu l’occasion de draguer ensemble, étant jeunes (NDLR : nous avons aujourd’hui respectivement 37 & 38 ans, la jeunesse s’éteint doucement). Ayant plus ou moins débuté ensemble, nous avons pu progresser et corriger nos erreurs de jeunesse sur le tas (non, non, « le tas » ne désigne personne en particulier).

Le dragueur misogyne, cet archétype ?

La connaissance des femmes s’apprend sur le front de la bataille, et non pas dans le cocon confortable du couple. Les mecs connaissant le mieux les femmes sont ceux qui les pratiquent, et les dragueurs expérimentés construisent tous une part de misogynie dans leur caractère.

Les femmes sont des hommes comme les autres

Celà peut tendre à démontrer qu’avoir trop de respect et d’estime pour les femmes pase non seulement pour une preuve d’inexpérience, mais aussi un certain manque de virilité. Au delà de ces considérations, celà permet de les aborder l’esprit léger et sans retenue, sans pression, sans stress. Les malheureux hommes sacralisant la Femme et la portant sur un piédestal se montrent non seulement totalement inefficaces, mais également souvent déconsidérés à terme par celles qu’ils respectent tant.

Comprenez bien, je ne prétends pas qu’il faille mépriser les femmes, mais simplement garder à l’esprit que, comme nous, elles ne sont que des êtres humains. Parfois instables, parfois portées au mensonge, parfois sur-flippées à l’approche de la trentaine quand elles sont célibataires.

Quand on attend trop des autres, on est toujours déçu

Commencez par ne jamais mettre une femme sur un piédestal. Repensez à vos propres expériences, pour tant soit peu que vous en ayez. Maintenant, tenez de voir plus loin que ce qu’elles ont bien voulu vous montrer.

N’avez vous jamais été déçu, n’avez vous jamais subi de sautes d’humeur, de justifications ou de prétextes foireux? N’avez vous jamais eu affaire à des allumeuses qui n’assument pas leurs envies? Le dragueur misogyne est avant tout un type qui trouvait toute les femmes exceptionnelles et qui, une fois mises à nu – au propre et au figuré -, leur a découvert une nature insipide ou même atrocement futile ?

Beaucoup d’entre nous peuvent répondre par l’affirmative à toutes ces questions. Ils n’en sont pas aigris ou blasés pour autant: garder cette donnée à l’esprit et apprécier la compagnie des femmes n’est pas incompatible. Il n’est d’ailleurs pas interdit de se comporter en gentleman autant que faire se peut… Ouvrez les yeux en n’attendant pas trop des femmes. Qui attend trop des autres est toujours déçu.

Le dragueur misogyne a trop sacralisé les inconnues

Forts de cette analyse, vous verrez qu’aborder une nana que l’on ne respecte pas exagérément est beaucoup moins difficile. Soyez sûr de vous quand vous draguez, rien ne rassure plus une femme qu’un homme qui maitrise son sujet, même si ce n’est qu’une illusion que vous donnez. Souvent le dragueur appréhende l’approche d’une très belle femme, pensant qu’elle va être plus dure à séduire. C’est très souvent faux, et j’ai plus souvent pris de râteaux de femmes physiquement moyennes que de très belles. Sociologie du dragueur de Soral, met en avant à quel point la moche est réticente à se faire draguer: persuadée qu’on se moque d’elle ou tout simplement qu’elle a enfin l’occasion de mettre un rateau à son tour, cette salope en profitera neuf fois sur dix pour se venger.

Moralité, visez haut, car la réussite vous portera et en cas d’échec, relativiser sera facile.

 

Kamikaze

Kamikaze approche des 40 ans et vit dans le sud de la France, où il est notamment connu pour avoir quelques approches… « kamikazes » couronnées de succès où l’intuition (et les couilles) ont servi à plein. Fort d’une après-midi pleine d’ennui, il a notamment écrit un des articles du site les plus commentés et les plus polémiques : celui sur Meetic


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "ce que vos parents auraient dû vous apprendre"
  1. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  2. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "connexion sexuelle" (anciennement : amant idéal)
  1. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  2. Améliorez votre performance
  3. Découvrez la puissance d'avoir une connexion sexuelle avec quelqu'un
  4. Assumez et développez votre masculinité

13 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • La drague, ça se fait à deux. Sinon, ce n’est plus de la drague mais du harcèlement.

    Ensuite, citer A. Soral alors que c’est un des hommes les plus misogynes de France… Encore faut-il connaître son sujet, ce qui je suppose n est pas votre cas…

    Et le commentaire de Brian, juste en dessous est légal ? Cet homme a un gros problème. Je ne préfère même pas aller voir les autres commentaires car c’est le genre de repère des misogynes supremasistes.

  • pour les femmes sont tous des salopes des vrai pétasse et je les tellement que je voudrais leur mort

  • Quel titre de gros faible. Je comprends le concept, mais c’est vraiment un titre pour no testicules. aie aie aie

  • En fait, c’est quand on est pas mort de faim (on qu’on en donne l’impression) qu’on est plus à l’aise et qu’on calcul moins. Du coup, si tu ne traite pas la fille comme une princesse, elle va chercher à le devenir à tes yeux. C’est elle qui va faire le boulot à la fin. C’est juste une question de pouvoir. Quand c’est maitrisé, c’est très amusant à mettre en oeuvre et à observé.

  • Ca me rappelle qu’une fois, en stage de formation, il y avait une fille qui avait l’air de me tourner autour, alors que je n’en avais rien à foutre.
    Elle venait plusieurs fois me causer, ce que je cherchais à éviter, et une fois qu’on allait tous bouffer, elle me demande à part de venir manger avec elle, ce que j’ai éludé. Je me souviens qu’elle m’a fusillé du regard.
    Elle m’a même, après le stage, appelé 2 fois chez moi, avant de laisser tomber…
    Bizarre ça, une fille qui ne m’intéressait pas insiste ; et celles qui m’intéressaient ne voulaient rien savoir (enfin, la plupart)…

  • kamikaze que j’ais eu le plaisir d’avoir comme instructeur perso pour l’intense meetic à parfaitement raison. je suis un type tres calme en apparence mais extremement agressif en dedans et cela s’est souvent repercuté sur mes « conquetes » qui etrangement demeuraient avec moi jusqu’au moment fatidique ou j’essayait de faire un effort de ce coté.je lui en ais parlé de visu et cela ne l’a pas du tout étonné.meme spike a qui j’ais confié que ma derniere LTR m’avait explosée au visage au moment ou j’ais intégré la donzelle dans le processus de decision commun et commencé a lacher du l’est m’a dit d’un air morne un : »bin ouais t’as vu c’est incroyable… » que je n’ais pas oublié.

  • Salut a toi, Kamikaze,

    Alors comme ça, toi tu dis que moins l’on respecte les femmes, et plus on a de chances de leur plaire, en gros, et bien, tu as foutrement raison. Et c’est particulierement diffcile lorsque l’on apprends cela sur le tard, a tel point d’ailleur que je ne comprend pas pourquoi on ne le dis pas a tout les pré adolescent male. Avant, je respectaisd trop la femme, et jamais elle ne me considerait. Maintenant, je garde pour moi ce respect, même s’il a un peu, et irrémédiablement diminué, a la suite d’une depression. Et je met en avant une sorte de coté impitoyable, un dragon plein de fureur, qui doit encore etre maitrisé, car en matière de séduction, même si je ne suis plus dans l’execrable marasme respectueux d’autrefois, je débute encore. Le problème, c’est que la femme trouve toujours une bonne raison pour m’esquiver, d’une façon ou d’une autre, un peu ca va, mais il y en a marre a la fin, je ne vais pas tout sacrifier pour elle, et certainement pas ma personnalité trop cérébrale, car elle permet de faire bien d’autre chose interessante que ce genre de truc. Alors tu cite Schopenhaurer, je ne savais pas qu’il avait dit ca, en tout cas, j’en suis presque arrivé, par mes expérience a la même conclusion que lui, et sans le savoir. Puisque tu te dis si apte a séduire les femme, que tu m’apparais avoir une acuité semblable a la mienne – d’aprés ton texte – pourrais tu dire a quelqu’un qui a les couilles de prendre les devants, mais qui échoue souvent, comment on fait, quels conseils aurait tu a me donner ? Quels conseils t’es tu appliqué a toi même pour remedier a ton problème ? Je suis trés souvent a coté de la plaque pour les autres, ce qui augmente la marche d’incompréhension, déjà grande lorsque l’on est plus « dans la norme », entre les hommes et les femmes. Elle complique les processus séductifs et nous exile malgré nous. L’intelligence c’est bien, mais c’est chiant, aussi.

  • ShivaSpace, je susi heureux de rencontrer quelqu’un qui a les mêmes conception que moi! :mrgreen:

  • Et si en plus tu leur colles des fessées elles te demandent pratiquement en mariage :)