Séduction : les 12 indispensables de l’été 2013



Vous connaissez le principe.

Vous connaissez le concept.

Vous connaissez mes goûts.

Bref, vous connaissez tout, sauf les 12 indispensables de l’été 2013.

Les voilà :

1. Aller à la plage après tout le monde (ou avant)

2. Refuser une fille qui ne sait pas choisir ses chaussures

seduction-indispensables-ete013-1

3. Toujours prendre la chambre vue mer

seduction-indispensables-ete013-3

4. Lui faire dire

seduction-indispensables-ete013-4

5. Retomber dans l’enfance 1 journée entière

seduction-indispensables-ete013-5

6. La protéger de la lumière

seduction-indispensables-ete013-6

7. Apprendre le goût et le discernement

seduction-indispensables-ete013-7

8. Faire des polaroïds

seduction-indispensables-ete013-8

9. Aller à Lisbonne

seduction-indispensables-ete013-10

10. Accepter le dépareillé (de temps en temps)

seduction-indispensables-ete013-9

11. Jouer avec les enfants

seduction-indispensables-ete013-11

12. Un deux roues (momentanément)

seduction-indispensables-ete013-12

Stéphane

Montrez à vos amis que vous avez du goût en cliquant sur J’aime


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "intelligence sociale"
  1. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  2. Agrandissez votre réseau
  3. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
  4. Terrassez la timidité à grands coups de poings dans la g.
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "langage des femmes ii : le chaud/froid"
  1. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  2. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  3. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants

5 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • La première photo est proprement flippante. Je n’ai jamais été sur une plage aussi domestiquée et, même en image, ça m’effraie.

    Vingt minutes de marche sur le sentier des douaniers pour arriver à la plage, ça me parle beaucoup plus. (Ou un bateau, quand on peut.) Il n’y aura personne non plus.