Le voyage en avion, pt. I : la tenue idéale



Comment s’habiller pour prendre l’avion ? Comment s’habiller en avion ? L’idée de cet article, premier d’une nouvelle série sur le savoir-être, m’est venue – n’allez pas chercher bien loin – pendant un vol long courrier mais j’avoue qu’elle germait depuis bien longtemps déjà.

Oh, pas assez longtemps pour avoir connu l’époque à laquelle fait référence la publicité ci-dessus, mais assez tout de même pour avoir consigné tout un tas de bonnes pratiques qui devraient vous aider à vous élever au dessus des cargaisons de bidochons qui prennent l’avion comme ils iraient au camping : parce que ce n’est «pas cher» mais aussi à faire de vos voyages d’intéressantes opportunités de faire des rencontres et d’agrandir votre réseau (et c’est là que l’avion devient intéressant : je n’ai rien contre les autres moyens de transport, j’adore par exemple les roadtrips, mais côté interaction vous êtes tout de même limité, hors situation tout à fait exceptionnelle, aux gens avec qui vous êtes parti).

Comment s’habiller en avion :  5 vêtements indispensables

Dans l’éternel dilemme style vs confort, dès qu’il est question de voyage les gens sacrifient sans scrupule le style, résultat c’est la foire au short et au survêtement. Vous n’arriverez pas plus frais parce que vous avez voyagé en jogging. Juste plus laids. Entre – 1 – l’élégant et – 2 – le confortable, cherchez un juste équilibre pour s’habiller en avion. Astuces :

1. La chemise en denim

Partant du principe que vous devrez ressortir votre passeport et votre billet une bonne demi-douzaine de fois avant de grimper dans l’avion, autant que ceux-ci soient rangés dans la poche la mieux placée à cet égard, j’ai nommé la poche poitrine. La plupart des chemises en denim (jean) en sont dotées, raison pour laquelle elles sont si pratiques pour voyager, outre leur robustesse. Pensez à en inclure (au moins) une dans votre liste des indispensables, elle y a sa place. Mais alors, et la poche intérieure de la veste, me direz-vous ?

Chemise en jean

Sujet épineux que celui de la veste en avion (si vous ignorez la différence entre une veste, un blouson et un manteau, pensez à vous renseigner ; il faut savoir le sens exact des mots pour s’intéresser un peu à un sujet). De même qu’elle redoute les longues heures de voiture, une veste – même de qualité – n’aime pas voyager sur votre dos quand vous prenez l’avion, et vous le fait savoir en arrivant à destination toute chiffonnée. Alors sauf à l’enlever pendant l’intégralité du voyage et à ne la remettre qu’à la sortie de l’avion, vous aurez probablement l’air d’un businessman allemand en transit à Frankfurt sur Lufthansa. Ce qui dans ma bouche n’est pas un compliment. Exit la veste, donc. Revenons à notre chemise.

2. Un gilet zippé

Le coton protégeant mieux du chaud que du froid, votre chemise (même en denim) ne pourra rien contre l’air polaire qui tombera des buses de climatisation à peine l’avion décollé. Alors plutôt qu’un pull qui ne s’enlève que par la tête en vous laissant l’air ébouriffé et les cheveux collés de peluches, prévoyez un gilet zippé sur le devant pour pouvoir l’ouvrir ouvrir et le fermer facilement sans le retirer. Bien, passons au pantalon.

3. Le pantalon

Tout est dans la coupe. Droite, si possible, ou tout du moins un peu large aux cuisses pour enquiller la position assise pendant des heures sans broncher.

4. Sans ceinture

Pas de ceinture au pantalon. D’abord, si vous avez besoin d’une ceinture pour tenir votre pantalon, c’est qu’il est trop grand. Ensuite, c’est toujours ça de moins à retirer au contrôle sécurité

5. Des sneakers ou des mocassins

Des chaussures à semelle souple – sneakers, ou mieux : mocassins de conduite par exemple – car c’est justement beau & confortable (bonus : vous n’aurez pas à les retirer non plus, car la semelle ne contiendra pas de métal, contrairement à vos fameuses «bottines» que vous associez un peu trop souvent – Dieu seul sait pourquoi – à la définition même de l’élégance et de la virilité)

Voilà pour la tenue idéale pour s’habiller en avion, en tous cas la mienne. Si jamais vous aviez déjà réfléchi au sujet, je serais curieux de connaître la vôtre, la case commentaires ci-dessous recueillera votre réponse avec grand plaisir.

Stéphane, qui habite entre deux villes et s’est posé un bon millier de fois la question « comment s’habiller en avion »

Suite partie II : l’aéroport est un endroit divin pour faire des rencontres


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "intelligence sociale"
  1. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  2. Agrandissez votre réseau
  3. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
  4. Terrassez la timidité à grands coups de poings dans la g.
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "techniques de séduction à l'écrit"
  1. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  2. Captivez et convainquez à l'écrit
  3. Appliquez les techniques de séduction au monde professionnel
  4. Décrochez votre dream-job

11 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Personnellement, lorsque je prends l’avion j’aime être nue.

  • bonjour,
    Cela n’a rien à voir avec l’élégance, mais pour moi il manque à la liste une paire de chaussettes de contention en prévention de la phlébite, accident grave qui peut survenir après des vols de longue durée. Il faut aussi ne pas hésiter a se lever souvent pour se déplacer dans l’avion. Un autre point issu de l’expérience de la montagne: utiliser des sous vêtements en laine mérinos ou en fibre technique absorbante traités anti odeur…

  • Savoir s’habiller en fonction de l’occasion est bien plus qu’une question de séduction ou de style; c’est une question de bien-être, tant un vêtement est vecteur d’état d’esprit. La bonne tenue en fonction de la situation vous mettra dans les conditions parfaites pour passer un bon moment. Et si ça vous parait stupide, rappelez-vous votre enfance, quand avec une simple passoire sur la tête vous pouviez passer l’après-midi entière à jouer au soldat. Habillez-vous comme un séduisant voyageur, et vous aurez déjà envie de l’être.

    Après si votre objectif dans un voyage après l’embarcation est de vous replier au plus tôt sur un duo écouteurs/cache-yeux, vous n’avez pas besoin de cet article et rien ne vous oblige à changer de comportement d’ailleurs. Si par contre vous sentez que des informations intéressantes peuvent être extraites de cet article, ne soyez pas si arrogant et pillez-les! lls idées appartiennent à tout le monde et celles de Stéphane sont aussi pertinentes que testées et vérifiées.

    Si vous êtes sur ce site, c’est bien pour cela d’ailleurs non?

  • L’élégance et le style c’est une chose, mais je ne sais pas s’il est recommandé de se promener avec le passeport bien en vue dans sa poche de devant… Ce sont des papiers convoités que vous laissez au regard de tous. Moi j’aurais dit poche intérieure pour la sécurité.

    Par contre bien vu la ceinture pour éviter les désagréments des détecteurs de métaux.

    En tout cas j’aime bien ce type d’article qui rappelle qu’être séduisant c’est aussi savoir être à son avantage dans des situations variées, avec un peu de style et de bon sens.

  • Après avoir lu ton dernier article, je suis venu faire un tour sur les commentaires ici. Et… Il faut impérativement faire quelque chose pour relever le niveau !
    Comme tu dis, le costume 3 pièces à la « Up in the air », c’est pas vraiment le plus pratique. Mais soyons honnête, le sweat à capuche c’est pas très classe.
    J’aime bien voyager avec du lin perso, je trouve que c’est léger et agréable à porter. Chemise, veste, pantalon, tout est bon. Avec une veste en cuir de type aviateur du début du XXième pour resté dans l’esprit.

  • Je fais partie de ces ploucs qui voyagent en avion! Le plus souvent je suis habillé au plus simple… Souvent en retard, j’enfile les peemiers vetements venus! Et pour transporter ma valise de 23kg (limite autorisée), mieux vaut ne pas avoir peur de rranspirer un peu dans les vetements (surtout lors du passage a 18h dans la ligne 4 direction denfert-orlybus)… Et finir ecrabouillé dans le siege de l’avion a devoir plier les jambes dans tous les sens car elles ne rentrent pas (d’ailleurs stephane toi qui est plus grand que moi, tu dois avoir aussi ce souci)!

    J’ai aussi voyagé classe, mais c’est rare (quand je suis pas chargé, relax etc), et au final ca n’apporte pas grand chose a part de ne pas se sentir comme un plouc :P mais si vous avez le temps, profitez! C’est quand même mieux, etpuis ca va que j’ai 22 ans, dès que je gagnerai ma vie un peu mieux que mon salaire d’etudiant, je repenserai ma philosophie du voyage! Hasta la vista baby

  • Ma tenu en avion c’est une

    -chemise manche longue coupe droite

    -un pantalon large aux jambes un chino idéalement. Pas de ceinture

    -une veste de voyage type saharienne : tellement de poche que l’on met tout : portable, portefeuille, passeport, billet, les coordonné de mon hébergement, etc. chaque item à sa poche dédié

    -une paire de chaussure confortable qui se retire facilemnt. Eb ce qui me concerne c’est souvent des bateaux.

    -un sac avec un chèche, un petit gilet léger, un livre et les gadget électroniques. Le tout doit rester léger.
    Le tout de couleur claire ça me met de bonne humeur.

  • @Johnny : les modèles de mocassins que tu montres en lien sont très laids…

    « Bobo » ? Tu es déjà allé voir en Italie comment les hommes s’habillaient ?

  • Les sneakers ? Pourquoi parler de barre chocolatée ?

    Plus sérieusement, les conseils sont sympas par contre les mocassins… Ca fait très parisien bobo je trouve. Peut-être qu’on a pas vu les mêmes vu que tu t’y connais en matière de vêtement.

    En tout cas je trouve que ce qui est présenté ici est un massacre visuel :
    http://www.zalando.fr/mocassins-homme/

  • Certes, la chemise est élégante. Mais pas forcément ce que je privilégie car s’il faut dormir, souvent courbé en deux (à fortiori sur un long courrier), un haut souple type t-shirt + sweat est quand même plus agréable.
    Ensuite je rajouterais une bonne paire de chaussettes chaudes qui protègera du froid polaire qui règne (sauf en business ou première, auquel cas une paire très moche sans talon est gracieusement offerte).
    Enfin, et ça tient plus de l’accessoire, mais je ne prends jamais l’avion sans ma paire d’écouteurs intra-auriculaires (type Klipsch Image S4i) qui n’ont seulement offre une qualité sonore très convenable mais surtout isole complètement du brouhaha ambiant.