Nouvelle fiche de lecture aujourd’hui: Les stars, d’Edgar Morin. Featuring une photo où je l’embrasse à la fin, emporté par la foudre.

Qui parle

Du même auteur

  1. Enseigner à vivre, manifeste pour changer l’éducation
  2. Dialogue sur la connaissance: entretiens avec des lycéens
  3. Regards sur le sport
  4. Dialogue sur la nature humaine
  5. Introduction à la pensée complexe
  6. Le cinéma ou l’homme imaginaire

Short story

La star (de cinéma) est le produit d’une dialectique entre un héros et un acteur:

  • un acteur impose sa personnalité à ses héros
  • ses héros imposent leur personnalité à un acteur
  • de cette surimpression naît un être mixte: la star

Hommes et femmes ont des capitaux de staritude différents, le premier reposant plus souvent sur la personnalité, le second sur la beauté, mais la personnalité au cinéma se fabrique tout comme la beauté.

Long story

Résumé de Les stars

  • Chapitre 1 : le temps des stars
    • Génèse et métamorphose des stars (1910-1960), tournant des années 30 où elles ne sont plus des étoiles inaccessibles mais des médiatrices entre le ciel (l’écran) et la terre
    • Le processus de divinisation des stars est avant tout humain (et il y en a plusieurs)
    • Nécessité de s’apprêter comme des princes pour se conférer l’étiquette suprême
  • Chapitre 2 : Dieux et déesses
    • Fonction du maquillage, qui diminue l’éloquence de la face pour lui conférer une nouvelle éloquence, qui dépersonnalise la star pour la sur-personnaliser (NDLR: cf Nabilla)
  • Chapitre 3 : La liturgie stellaire
    • Une star se reconnaît à ce qu’à ses pieds, s’érige « spontanément » une chapelle de fans, c’est à dire un fan club.
    • L’amour du fan exclut la possession: si la star n’appartenait plus qu’à lui, ce ne serait de facto plus une star
  • Chapitre 4 : La star marchandise
    • La façon de vivre d’une star est elle-même une marchandise
  • Chapitre 5 : La star et l’acteur
  • Chapitre 6 : La star et nous
  • Chapitre 7 : Les stars du temps
    • Le tournant James Dean
  • Chapitre 8 : Crépuscule du star system et résurrection des stars
    • La tragédie de Marylin
    • Les stars sans star system
  • Annexes : les comiques et les idiots

Conclusion

Réflexion sur la femme totale symbolisée par Ava Gardner: beauté d’une déesse, le déchirement d’une héroïne, plénitude de la féminité (NDLR: je vois une oxymore entre plénitude et féminité, la féminité ne me semblant pas symboliser en soi le plein…)

Citations

10 concepts puissants de Les stars, d’Edgar Morin

  1. Le star system repose sur une dialectique entre l’imaginaire et le réel
  2. L’amour des stars est de type religieux, car fondé sur une inégalité, une adoration non réciproque mais dont le fan espère secrètement qu’elle sera récompensée un jour
  3. La façon de vivre d’une star est elle-même une marchandise
  4. L’adolescent se délivre de son admiration pour la star le jour où il reporte sur une partenaire tout ce que la star lui a appris/inspiré, au premier lieu l’admiration. Le rôle d’agent initiatique de la star s’évanouit aussitôt le transfert réalisé.
  5. Le phénomène de groupies est essentiellement féminin car il repose sur une incapacité à découper clairement ses frontières intérieures entre le rêve et le réel (NDLR: voir séminaire relations longues 2: typologie de femmes)
  6. Parallèle entre la star et le héros total de la mythologie: les héros mythologiques doivent avoir entrepris de multiples travaux dans lesquels ils prouvent leur aptitude et en même temps expriment leur aspiration à la vie la plus riche, la plus totale possible. Ex James Dean qui a trait les vaches, conduit un tracteur, élevé un taureau, joué de la clarinette, s’est instruit dans tous les domaines, et enfin est devenu ce qui dans le monde moderne incarne le mythe de la vie totale: vedette de cinéma
  7. Expression typique d’un phénomène à la fois moyenne et pure. Typique = expression moyenne + pure.
  8. Différente pinup / starlette / vedette / star (NDLR: très puissant)
    1.  la pinup est une belle fille qui fait métier de ses photographies. Sa beauté est rentable, efficace. Du coup elle est déjà publique, comme la star. Mais son visage est sans identité, chacun peut rêver qu’il le remplace par un visage aimé
    2.  La starlette est à mi-chemin de la pin-up et de la star, elle désire immensément être star et se fait photographier ET à imposer son nom. Elle est en quête des attributs de la personnalité, doit comme la star changer le plus souvent possible de toilettes, être présentée aux cocktails, réceptions, etc. Malheureusement, la starlette est contrainte, devant le photographe, d’adopter des poses de pinup. Elle voudrait mimer le comportement de la star, mais doit faire le contraire: elle doit exhiber son corps (NDLR: ces frontières ont changé très récemment, nous en parlerons dans un prochain podcast)
    3. A un stade supérieur, la vedette, lieu commun de tous les acteurs de premier plan. Toutes les stars sont des vedettes, mais toutes les vedettes ne sont pas des stars.
    4. La star = une vedette + une dose supplémentaire qui transforme sa personnalité en sur-personnalité. La star est la reine des abeilles, elle se différencie en assimilant une gelée royale de sur-personnalité. Le star system est donc une énorme fabrique impersonnelle de personnalité (NDLR: thumbs up Edgar Morin, respect) à partir de ces matières premières que sont la beauté et la jeunesse.
  9. La vitesse motorisée est à la fois
    1. signe moderne de quête de l’absolu
    2. réponse à ce besoin de risque (voir point précédent) et d’affirmation de soi dans la vie quotidienne. Tout chauffeur se sent pilote, et tout pilote se sent Dieu au sens biblique, prêt à foudroyer les autres chauffeurs et dictant sa loi à ceux qui ne reconnaissent pas sa priorité absolue (NDLR: puissant)
  10. L’homme veut s’accomplir par la réussite, la femme – depuis Mme Bovary jusqu’à Marilyn Monroe – cherche à s’accomplir dans le vivre, c’est à dire l’amour, la relation avec autrui => les seules stars masculines qui se suicident le font par échec de leur carrière, mais Marilyn s’est tuée dans l’échec du vivre (NDLR: cf Amy Winehouse, très, très puissant Edgar Morin)

Les questions qui fâchent

(et qui ne sont pas abordées)

Objectivement très peu voire aucune, sinon de bénéficier de la même analyse 50 ans plus tard, où les frontières de la nudité se sont déplacées et brouillent les cartes: il y a 50 ans, Kim Kardashian aurait-elle été une pute, ou bien une seconde Marilyn?

Ah si, j’aimerais qu’Edgar Morin emprunte mes lunettes de sociologue pour voir que la féminité n’est pas la plénitude. En plus, aujourd’hui j’en ai pas besoin, j’ai mis mes lentilles ;)

anne-et-valentin-les-lunettes-du-sociologue

L’avis du sociologue à lunettes

Les stars, Edgar Morin: verdict 9/10 par le sociologue à lunettes
9/10, une étude socio-anthropologique de référence de Mr Morin

Note finale:

  • Pour retrouver toutes nos fiches de lecture, c’est ici
  • Pour d’autres fiches de lecture du même type sur Hommes d’Influence, likez
  • Edgar Morin devrait savoir que quelqu’un (au moins) a lu son livre en profondeur, faites-lui savoir via les réseaux sociaux:
    • Twitter: https://twitter.com/edgarmorinparis
    • FB: https://www.facebook.com/pages/Edgar-Morin/113347872018779

Stéphane


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "plus jamais peur"
  1. Osez aborder les gens qui vous intéressent
  2. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  3. Ayez confiance en vous pour oser plus
  4. Décrochez enfin ce que vous méritez
  5. Assumez et développez votre masculinité
  6. Terrassez la timidité à grands coups de poings dans la g.
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Dégagez l'énergie d'un boxeur"
  1. Ayez confiance en vous pour oser plus
  2. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  3. Améliorez votre performance
  4. Assumez et développez votre masculinité

1 commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Merci pour cette exellente synthèse d’une analyse beaucoup plus profonde que ce que pourrait laisser entendre l’intitulé du sujet.

    Etudier les stars, ce n’est pas seulement établir un processus de distanciation par rapport à un monde inaccessible, c’est au contraire réaliser une étude en miroir de ce que la société reflète dans son choix d’idoles de vénération.

    Big up Edgard Morin !