Les professeurs de français, dont j’ai déjà abondamment parlé, ont la fâcheuse manie de laisser à penser que tous les écrivains sont tous morts, asexués ou invertis. Pour leur donner tort – et aussi pour vous faire un belle interview à écouter sur votre iPod -, je suis allé en rencontrer un samedi dernier, et je peux confirmer, soussigné, qu’il n’est ni l’un ni l’autre des deux points ci-dessus. Stéphane Rose a 40 ans, et il vient de publier Misère-sexuelle.com, le livre noir des sites de rencontre aux Editions La Musardine. Le titre devrait déjà causer un peu à certains d’entre vous, mais ce n’est pas tout.

10 ans auparavant – mais réédité cette année – il écrivait Pourvu qu’elle soit rousse, sorte de carnet charnel de sa quête passionnée d’une femme dont le parfum, la peau et la rousseur lui rappellerait celle dont le souvenir lui est resté dans les chairs.

Bref, elles devaient avoir le rouge comme couleur naturelle, mais au final il n’a plus jamais rencontré Melody Nelson (d’où l’image d’illustration de l’article, pour ceux qui n’auraient pas compris. Et pour ceux qui n’ont toujours pas compris, qu’ils fassent une recherche Google sur la dite Melody).

Au final, 52 minutes d’interview (chapitrée) où il sera question de :

  1. Comment surnager sur un site de rencontre
  2. Origine du sentiment de médiocrité ressenti sur ces sites
  3. Pourvu qu’elle soit rousse, ou la quête vaine de l’ultra féminité incarnée par un morphotype donné
  4. Littérature érotique et classique : les favoris de Stéphane Rose
  5. Sa rencontre avec Alice

Ecoutez gratuitement l’interview de Stéphane Rose par Stéphane Edouard (même si vous n’aimez pas les rousses)

Cliquez sur le logo ci-dessous :

lien vers itunes spikeseduction

Si jamais le lien ne fonctionnait pas, cliquez ici

Et une interview – aussi dynamique soit-elle – consistant à consommer de l’information toujours plus passivement, allez à la source et lisez les ouvrages dont nous avons parlé, ça ne peut vous faire que du bien. Dans tous les sens du terme.

Stéphane

PS : le blog de Stéphane Rose : http://stephanerose.com


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "secret agenda"
  1. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  2. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Etre sexué"
  1. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  2. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  3. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
  5. Assumez et développez votre masculinité

11 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Le mec semble rechercher et idéaliser une meuf qui existe pas, la femme parfaite, alors que la réalité est toute autre, et qu’il faut savoir faire avec ce qu’on a

  • Interview très intéressante et très pertinente je trouve des deux Stéphane sur le sujet des sites de rencontres, mais pas seulement sur ça finalement ! :-) Merci.

    Je me suis retrouvé dans beaucoup de points et sur les analyses faites – ayant fait pas mal de rencontres sur le net (50 voire plus ‘dans la vraie vie’, et qui n’ont parfois rien données) – aussi bien sur le mensonge, que la dissymétrie et le fait d’être confronté à sa propre médiocrité humaine, à ses limites, et finalement, à soi même.

    Pour moi les sites de rencontres sont comme le capitalisme : dans une certaine mesure, ça permet de faire des choses intéressantes et irréalisables autrement, mais à haute dose c’est purement néfaste et toxique car c’est tenter de séduire ‘dans un système’, et de manière ‘systématique’, ce qui est une aberration de la vie. Ça ne permet pas d’avoir une vision ‘poétique’ de l’autre, mais tout juste une perception « ingénieur » ou tout est froid, calculé, disséqué, benchmarké, et étalonné à outrance.

    Je nuancerai mon propos en disant que j’ai déjà eu des rencontres intéressantes sur via le net, avec des femmes de tous bords, brillantes, intellos ou pas, créatives ou conformistes, aux sensibilités très variées, mais qu’il ne faut, en définitive, rien espérer que des possibilités ‘un peu étranges’ de faire des rencontres.

  • y a personne qui peut mettre ca sur un serveur simple et donner le lien ? j’ai pas le iTune machin et aucune envie de l’installer/désinstaller.. Merci bien!

  • Stéphane tu es un très bon interviewer.Tu poses des questions très pertinente (exactement celle qu’on a envie de poser à l’auteur) et tu ne COUPES PAS la parole, tu laisses vraiment place à l’auteur, tout en apportant des remarques judicieuses. ça change vraiment des journaleux qui se prennent pour des maîtres de la doctrine et de l’idéologie. Merci

  • Je lis ton site Stéphane. Depuis longtemps. J’ai écouté cette interview. Comme d’habitude le contenu est très bon. Il y a de la valeur.

    Le problème comme d’habitude, c’est qu’en lisant ton site, je n’ai qu’une envie, rester célibataire pour ne pas à supporter toute la connerie humaine, les filles déglingués, la médiocrité, qui va ensevelir ma vie, que j’aime bien au fond.

    Lire ton site me donne envie de rester seul. Malgré toutes les qualités qu’on peut trouver ici. Ce n’est pas ta faute.

    Je vois déjà les commentaires arriver. « Oui c’est parce que tu ne sais pas séduire »

    Croyez-le ou non, des leçons de séduction, séduire dans des bars, des lieux publics, faire des choses que personne n’ose faire, en condition réelles, là ou ça pique, être séduisant, je pourrait en donner.

    Franchement, pourquoi se donner tant de mal à séduire quand on sait à quel point c’est un gaspillage de temps, d’énergie, et que ça vous enlaidie la vie. Vous prenez toute la misère et connerie du monde dans la gueulle.

    Depuis que j’ai arrêter de séduire. Je peux dire que ma vie est moins noir. Je me sens bien mieux.

  • C’etait juste génial, merci, beaucoup de choses qui m’ont rappelé mes propres rencontres notamment le fantasme d’une rencontre qui s’arrête et que l’on cherche a retrouver…
    J’ai beaucoup aimé stéphane et son analyse ainsi sue sa facon de parler. Encore!

  • Podcast super intéressant avec des analyses qui rejoignent certains points abordés dans tes séminaires.

    Qu’il s’agisse de la discussion sur les sites de rencontre, la réalité sociale dont ils sont le reflet, ou le sujet des « styles » de femmes, on y trouve des réponses et surtout matière à réflexion supplémentaire. Merci pour les recommandations de lecture. « Pourvu qu’elle soit rousse » (Stéphane Rose) et « La conjuration des imbéciles » (John Kennedy Toole) sont sur ma liste :)

    Et, oui, encore plus de podcasts à l’avenir !