La supériorité éternelle des rencontres réelles sur le virtuel



"L'intimité virtuelle": vous êtes en train de tomber dans le même piège que 500 millions d'hommes, sortez-en vite avant qu'il ne soit trop tard

La sur-communication virtuelle au détriment des rencontres réelles des gens me déçoit et m’exaspère au plus haut point. Il suffit de se pencher sur la réalité pour constater que personne ne veut plus rien se dire en face à face et que la découverte de l’autre est passée au second plan. Elle a été remplacée par le vice de notre époque : la validation sociale de chaque personne et les rencontres virtuelles.

Rencontres réelles vs rencontres virtuelles

Combien de rencontres virtuelles allez-vous faire avant de comprendre ?

Y-a-t-il une personne dans la salle qui peut m’expliquer logiquement et factuellement pourquoi les filles (et les garçons un peu aussi) se précipitent de rajouter les personnes qu’elles rencontrent (à commencer par leur « mec ») sur leur réseau social préféré, ceci ayant pour conséquence absolument for-mi-da-ble la destruction instantanée de tout le mystère qui entretenait jusque là, le désir reliant ces deux êtres.

Je me refuse à croire que tout ceci se place dans un souci d’intérêts mutuels. A porté de clic, je peux découvrir la vie sociale et publique de celle que je fréquente. Et après cela, qu’allons-nous nous raconter une fois rapprochés dans un bel endroit ? Que pouvons-nous dire lorsque tout a déjà été déclamé dans une fenêtre de tchat ?

Tout le monde court après le désir, l’amour, le mystère; mais « rafraîchir » son newsfeed n’a jamais rendu quelqu’un amoureux. C’est prendre 400 mètres de retard et s’accrocher deux boulets aux pieds.

Je postule qu’il n’y a aucun intérêt ou bénéfice à tirer dans le fait de s’échanger 30 SMS par jour. Evidemment, comme tout le monde, je l’eu fait. Mais pour rester désirable aux yeux de votre girl, nul besoin de la rassurer à tout heure sur l’ensemble de vos activités, de vos fréquentations.

Une fille qui se demande ce que vous faites, voit son niveau d’intérêt augmenter dans le réel. L’absence crée le manque (je ne vous dis pas de partir pendant 3 mois non plus…).

Comprenez bien, je ne suis pas férocement attaché aux reliquats du siècle dernier, mais quand j’observe l’inanité de certains rendez-vous (même parmi les premiers) découlant d’une sur-communication, je me pose des questions…

Il faut se ré-approprier ce désir aujourd’hui oublié, de la découverte de l’autre et faire valoir un sincère intérêt pour celle assise en face de nous, qui soit tout autre que notre pulsion primaire logée entre nos deux cuisses (appelé ici, connexion).

Les rencontres réelles, il n’y a que ça de vrai

Je ne demande pas l’impossible. Il est 16h43 à ma montre, allez, donnons-nous au minimum 12h de déconnexion. Pendant les 12 prochaines heures, laissez votre smartphone ou votre laptop dans le tiroir de votre commode, sortez de chez vous (comme je vous écris depuis un café) pour découvrir sans apriori virtuels ou idées préconçues l’atmosphère qui vous entoure.

Pour un homme, sortir seul dans certaines circonstances, est tout à fait possible. Avez-vous déjà pris le temps de connaitre tous les commerces qui étaient autour de chez vous ? Savez-vous ce qui vient d’ouvrir dans votre ville durant ces dernières semaines ? Si ce n’est pas le cas, il serait peut être temps de trouver quelques nouvelles adresses !

L’application du contact social n’est pas logée dans votre poche, mais dans votre sens de l’observation, de la dérision et dans l’aisance de vos échanges.

La semaine dernière, il ne tient qu’à moi de vous raconter, que m’étant levé assez tôt pour un dimanche, je partis mon carnet à la main, bruncher. Les brunchs, et j’espère que ce n’est pas une surprise pour vous sont un repère inépuisable de touristes (avec un e…). J’ai donc passé la matinée à gambader dans tout Paris, accompagné généreusement de deux suédoises rencontrées sur le fait.

Toutes les filles vous le diront, elles ne veulent pas d’un homme accroché à son smartphone, qui fantasme sur la fausse vie de  ses amis et qui vit la sienne par procuration. Elles le font déjà bien assez, laissez leur cette activité, ou mieux, emmenez-là dans le dernier bel endroit que vous avez découvert tout récemment.

Steve Jobs avait repris la phrase d’un livre lorsqu’il avait dit « Stay foolish, stay hungry »; je ne sais pas vous mais je trouve que « Go out. Be social », c’est pas mal aussi ;)

Léo


SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Etre sexué"
  1. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  2. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  3. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
  5. Assumez et développez votre masculinité
SEMINAIRE SUR CE THEME
- Commandez le séminaire "Décodez le langage des femmes"
  1. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  2. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.