Menu
Pourquoi les noirs et les arabes galèrent sur Tinder – racisme sur les sites de rencontre

Pourquoi les noirs et les arabes galèrent sur Tinder – racisme sur les sites de rencontre

Où il sera question du racisme sur les sites de rencontre, des difficultés des maghrébins à obtenir des matches sur Tinder hors de leur communauté, de la violence présumée (ou réelle) de l’Arabo-Africain vu par le français de souche, et de l’hypersensibilité des disciples d’Allah questionnés sur leur rapport aux femmes.

Partie 1: il est (encore) plus difficile de faire des rencontres sur internet quand on est de couleur

Une fois n’est pas coutume, démarrons cet article en se regardant un peu le nombril. Il ne devrait pas être interdit de parler de soi en faisant des sciences humaines, pourvu que l’on prenne la peine d’expliciter l’endroit d’où l’on parle et la paire de lunettes avec laquelle on regarde, c’est à dire la peine d’identifier sa subjectivité.

Je suis un homme d’1m92 environ, né le 7 avril 1978. Je suis donc âgé, à l’heure où mes doigts tapotent machinalement ce texte, de 37 ans, et ce pour encore quelques jours. Il est également facilement observable, pour quiconque disposant d’une connexion internet et d’un écran couleur, et ce sans aucune connaissance en anthropologie, que ma peau est le fruit d’un mélange. Plus précisément du projet individuel de métissage entre un Guyanais en voyage en métropole – que nous appellerons, temporairement, mon père – et une française de souche d’origine auvergnate exhilée sur la Côte d’Azur – que nous appellerons ma mère. Soit un mélange noir/blanc à 50/50, comme Barack Obama par exemple. Ne retenez pas les régions, elles sont données à titre indicatif et n’entrent en rien dans l’expérience ni dans ses conclusions (c’est juste pour ceux qui se nourrissent des détails et me reprochent de ne jamais en donner assez)

Ma peau, sur le nuancier Pantone des parquets flottants, offert gratuitement aux clients de Conforama , oscille entre le merisier matifié et le hêtre doré selon la saison et l’ensoleillement.

nuancier-metissage-1

Selon celui des chocolats Choctone*, je serais plutôt un chocolat au lait 4635H.

nuancier-metissage-2

Au cours de ces 37 années de pratique de sports divers (tennis, basket-ball, vtt, plus récemment boxe anglaise et Thai, j’ai eu l’occasion de vérifier, sur tous les critères physiologiques mesurables, que ma morphologie était de type ectomorphe, ce qui me confère une silhouette longiligne, un poids stable, et une certaine allure avec des vêtements distingués. Un visage symétrique, un grand nez et des yeux inexpressifs, voilà de quoi finir de me qualifier avec une précision, qui, à défaut d’être parfaitement exhaustive, n’en reste pas moins suffisante pour comprendre ce qui va suivre.

Racisme sur le sites de rencontre: le paradoxe, c’est que dans la vie tout va bien

Je n’ai jamais éprouvé de difficultés à rencontrer des femmes dans la vie réelle, ni à établir de relations avec elles (amicales ou amoureuses). Elles me remarquent assez facilement, en raison de ma taille, de mon allure, ou de toute autre détail physique, aucune ne repart dégoûtée d’avoir conversé avec moi, ni décontenancée par mon abyssale bêtise; bref, vous l’aurez compris, toutes ces circonvolutions inhabituelles, c’est par pudeur, pour vous faire comprendre avec un semblant de retenue que, dans l’ensemble, je plais plutôt aux femmes. Plutôt beaucoup.

En tous cas beaucoup plus que l’homme lambda qui – avant les sites de rencontre tout du moins – se contentait de prendre celles que le destin voulait bien mettre sur sa route, puis de rester en selle contre vents et marées. Comme sur un taureau mécanique dans les fêtes foraines américaines, si vous voulez.

rester en selle pour une relation longue

Entre l’âge de 20 et 30 ans, j’ai fréquenté, tout confondu et successivement (comprendre: pas en même temps) environ 10 fois le nombre de femmes que, d’après les dernières statistiques de l’INSEE, l’homme moyen en rencontre au cours de sa vie entière. Et s’il vous plaît, sans l’argument-massue octroyé par le statut social, la notoriété, ou l’héritage de papa. Sans même faire le disc-jokey, non. Juste en me montrant chanceux (ça se travaille) audacieux à bon escient , observateur, et globalement assez intègre à ma nature profonde.

À lire :   L'amour au bureau vaut-il la peine de quitter sa femme ?

Non sérieusement, sans me battre pour des records quantitatifs dont s’enorgueillissent certains hommes qui prétendent avoir mis le couvert avec des milliers de femmes – des demi-détraqués, désoeuvrés ou marginalisés pour dévouer leur vie entière à un projet aussi redondant que se taper des filles – disons que je fais partie des 3 à 5% les moins à plaindre de la population masculine française. Hommes occidentaux qui, dans leur immense majorité, dépensent leurs ressources à fantasmer en cachette sur des femmes imaginaires ou réelles qu’il ne lui est jamais donné de rencontrer (la nature condamnant les mâles à désirer de nouvelles femelles à partir du 5ème rapport avec la même, cf. effet Coolidge). Bref, dans la vie normale, à défaut d’être toujours heureux comme Ulysse, j’ai accès aux femmes, et au moins je ne deviens pas un petit roquet pisse-froid comme Yann Moix, condamné à écrire des romans intello-érotiques (Partouz) et à purger les passions de la ménagère en pré-ménopause chez Ruquier pour recevoir des propositions féminines décentes.

Voilà pour cette introduction, laudative et sans doute un peu trop appuyée, mais j’avais besoin de préciser cela, sans quoi ce qui suit n’aurait ni portée ni fondement.

L’univers des rencontres en ligne est impitoyable (surtout si tu es un peu noir, un peu arabe, ou d’origine non-identifiée)

Si les sites de rencontre avaient pour vocation de refléter la réalité, mon succès dans le réel (relatif, mais néanmoins avéré, et suffisamment récurrent pour échapper à la catégorie des coups de pot) devrait se traduire par quelque chose de similaire en ligne. Mais non.

Les africains sont mieux en vrai qu'en photo

Tout est dans le « mieux en vrai »: début d’explication?

Par deux fois je me suis inscrit à des sites de rencontre: en 2005, pour les besoins d’un de mes premiers séminaires consacré aux rencontres en ligne (à l’époque, c’était Meetic ou rien), puis 10 ans plus tard, en 2015, par ennui et surtout par besoin de me recréer un cercle social dans une ville nouvelle (et un nouveau pays). Alors bien sûr, dans les deux cas, oui, j’y ai obtenu des rendez-vous « assez » rapidement; de qualité très variables, d’ailleurs, mais ce n’est pas le sujet. Le sujet, c’est que, par deux fois, j’ai eu l’impression que mon charme et ma singularité (dont je ne doute pas dans le réel, cf premier paragraphe) s’étaient dissous dans la mélasse d’une cohue d’inconnus au milieu desquels rien ne semblait plus me distinguer par le haut.

Pire, mes « scores Tinder » – puisqu’il faut appeler un chat, un chat – de matching avoisinaient ceux de profils globalement insipides; du genre qui, dans une situation sociale normale, longent les murs et rongent leur frein dans l’attente d’un micro événement qui leur permettrait de se faire un tantinet remarquer.

Expérience aussi vexante que déroutante qui me conduisit naturellement à confronter ces constats avec nombre d’amis masculins et de découvrir, horrifié, qu’ils semblaient tous échapper à ce mystérieux maléfice.

Sur les sites de rencontre, je deviens moche et insignifiant

Dans les grandes lignes, à tous paramètres égaux et toutes variables bien considérées, le succès online de ces garçons approchait peu ou prou l’attrait réel qu’ils généraient dans la vie. Avec le petit coefficient d’arbitraire dû à la nature même du swipping (le choix de la première photo, notamment), mais rien d’affolant.

À lire :   Petit cours de langage des femmes pour débutants

A tous paramètres égaux? Enfin, pas tout à fait.

Le paramètre que j’avais négligé, dans une surdose de naïveté somme toute pardonnable au vu de l’égalitarisme ambiant propagé par les néo-lyssenkistes (« les races n’existent pas »), c’est que mes sujets de comparaison étaient tous caucasiens blancs , avec des nuances de carnation allant du roux foncé au châtain clair.

Changement d’échantillon et renversement de l’échiquier: en me comparant à d’autres barbares** principalement noirs et métissés de toutes composantes arabo-africaines, mes résultats rentraient immédiatement dans leur norme. Une norme étonnamment homogène des basanés dépourvus d’argument-massue, c’est à dire ni stars du football, ni basketteurs américains, ni disc-jockeys (j’y reviens), ni maître Gims.

Evidemment, dans le lot, s’appliquait toujours une petite hiérarchie, notamment basée sur les attitudes physiques (niveau de défiance-agressivité), l’apprêtement (barbe, coupe de cheveux) et les indices périphériques (annonce, niveau d’études et lieu de vie notamment), mais un constat s’impose: sur des sites et applications de rencontre où s’applique une forte pression sélective*** comme – n’ayons pas peur de les nommer – Tinder et Happn…

A) … il est plus facile d’être une femme qu’un homme

et celles qui en douteraient sont avisées de tout arrêter immédiatement et de regarder l’expérience suivante

2) … il est plus facile d’être un petit caucasien moyen qu’un noir, même plus grand et plus stylé

Si quelqu’un me cherche des noises scientifiques sur la définition d’un blanc, sous prétexte que ça « n’existerait pas », je précise: un blanc européen est un individu appartenant aux haplogroupes déterminés par l’ADN-Y suivant: I, N, R1a, R1b, etc.

Pareil, pour la frange de gauche droit-de-l’hommiste qui errerait toujours sur une ligne « les noirs n’existent pas »: un noir, ça existe, et son ADN-Y c’est A, B, etc.

3) … il est plus facile d’être noir que maghrébin ou assimilé

(à condition de trouver son style et de bannir la quasi intégralité des codes du street-wear, exception faite de certaines « baskets » à la mode)

Un dernier constat aussi délicat à formuler que douloureux à encaisser, l’idée de passer en dernier sur la chaîne alimentaire faisant partie des pires humiliations pour des hommes en moyenne dotés de niveaux de testostérone supérieurs à la moyenne, mais dont une rapide recherche de témoignages sur Google, sous couvert d’anonymat, semble accréditer la véracité épistémologique. Témoignages reproduits tels quels, fautes d’ortographe et de syntaxe toutes d’origine, source du lien ici:

« Je ne souhaite ABSOLUMENT pas me marier à un arabe car j’en suis tout simplement dégoutée. Je ne supporte absolument plus les hommes maghrébins, j’ai constaté qu’ils étaient tous machos, violents, autoritaires, complexés à outrance, mal intégrés pour la plupart, totalement en décalage avec l’époque dans laquelle nous vivons . »

(…)

« Je suis eccoeurer par ces maghrebins qui sont restés des hommes de cros magnons, des mecs frustrés parce qu’ils ne peuvent pas avoir de jolies femme maghrebines et qui les salissent a cause de ca en leur faisant des reputations et qui quand ils se marient a des femmes d’ailleurs ou du bled leur font la misère comme si leur vie misèrable etait de leur faute ! »

Je sais que c’est à cet instant précis que l’on m’accusera de ranimer le triste concept du binôme barbare / civilisé, de faire revivre au lecteur les heures les plus sombres de notre histoire, voire d’importer le conflit de civilisations (« une civilisation, ça naît, ça existe, puis ça meurt », je cite peu ou prou Michel Onfray, jamais aussi brillant que depuis son bouquin sur Freud où il s’est pris sur le coin du nez le déferlement de haine d’une autre communauté), alors je vais affiner. Ca n’empêchera pas qui veut de s’énerver, mais au moins, j’aurais fait le boulot: si la française de souche, dans son immense majorité statistique, sanctionne les maghrébins et les africains dans ses choix masculins, elle s’y sent d’autant plus légitime que les mêmes africains et maghrébins font de même entre eux. La vision ethnocentrée du petit français de souche le pousse à voir l’Afrique comme un bloc monolithique (doté d’intentions plus ou moins louables, c’est selon la paire de lunettes qui regarde, c’est à dire en dernière instance selon ses convictions politiques et sociales), ce qui occulte totalement les préjugés et les interdits ethnico-raciaux internes à ce continent grand comme toutes les autres grandes puissances cumulées (hors la Russie).

À lire :   Revue de presse, #5: comprendre les femmes à travers la presse

En élargissant un peu la focale, ça donne le constat suivant: globalement, plus une communauté se plaint du racisme à son égard, plus il est probable qu’elle se montre suprématiste raciale envers ce qui n’est pas elle.

Un exemple parmi d’autres, L’Obs, « T’es Arabe et tu sors avec une noire: t’as pété les plombs« , article du 22 septembre 2011:

« Je ne veux surtout pas dire que le racisme entre Arabes et Noirs est systématique. C’est absolument faux. Je dis juste que Sadio et moi, nous avons des familles très communautaristes et que notre cas n’est pas unique. »

(…)

« Si papa et maman savent que tu vois un Rebeu, ils vont te tuer. »

(…)

« Les Arabes et les Noirs vivent ensemble dans les blocs, s’apprécient. Mais la limite, c’est l’amitié. Un mariage, c’est niet. Chacun à sa place. »

« Sale traître, on se fout de tes états d’âme, as-tu des preuves de ce que tu avances? »

(J’anticipe les critiques)

Oui. Aux Etats-Unis, une société dont on conviendra qu’elle anticipe toujours, avec une justesse remarquable, ce qui nous arrive une décennie plus tard. Ou désormais plus vite.

Il y a 7 ans:

Stats ethniques ok cupid 1

Traduction de la dernière ligne: les femmes pénalisent les hommes asiatiques et noirs
Source: http://blog.okcupid.com/index.php/race-attraction-2009-2014/

Une tendance de fond puisque, l’année dernière encore, les femmes de toutes races (sauf noires) appliquaient aux hommes noirs une pénalité dans les notes en ligne allant de -4 à -14%, tandis que les notes des blancs, toujours de la part des mêmes femmes de toutes races, surpassaient la moyenne dans une proportion allant jusqu’à +17%.

Stats ethniques ok cupid 2

Source identique, voir plus haut

En clair, si je « like » une jolie blonde aux états-unis à partir de mon profil internet, je pars d’emblée avec une « pénalité » de 35% (16+19) de chances de rencontre en moins par rapport à mon homologue visage pâle. Et ça, ça fait quand même un peu mal au cul.

*© Ramses Schweiser
** Au sens greco-romain: du dehors
**
* Forte pression sélective notamment due au fait que l’acte de « tenter sa chance » pour un homme se dispense désormais de tout – 1 – courage, – 2 – coût énergétique et – 3 – risque de voir sa réputation entachée par un refus invalidant: le courage étant réduit à un glissement de doigt, l’affrontement avec ses angoisses intérieures anesthésié par l’innocuité du geste, et le refus occulté par les mystères d’un algorithme dont vous ne savez jamais vraiment à qui il a dévoilé ou pas votre bouille.

Page suivante: partie 2. Le monde arabo-musulman n’est pas monolithique… sauf pour le gaulois de souche


SEMINAIRE SUR CE THEME
Commandez le séminaire "Etre sexué" -
  1. Changez de vie et exploitez votre potentiel
  2. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  3. Développez votre énergie physique et votre force mentale
  4. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
  5. Assumez et développez votre masculinité
SEMINAIRE SUR CE THEME
Commandez le séminaire "Devenez intéressant, iii : story-telling" -
  1. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  2. Appliquez les techniques de séduction au monde professionnel
  3. Découvrez la puissance d'avoir une connexion sexuelle avec quelqu'un

42 commentaires

  • .

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-arabes-du-maghreb-sont-bel-et-168821

    https://baytalnahda.wordpress.com/2016/10/09/arabite/

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC379148/
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17216803
    http://secher.bernard.free.fr/blog/index.php?post/2016/10/24/Des-migrations-r%C3%A9centes-ont-form%C3%A9-le-g%C3%A9nome-des-populations-Berb%C3%A8res-et-Arabes-d-Afrique-du-Nord
    http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:1AGZGvFBYb8J:https://www.familytreedna.com/public/arabian_ydna_j1_project/default.aspx%3Fsection%3Dresults+&cd=1&hl=ar&ct=clnk&lr=lang_en%7Clang_ar%EF%BB%BF
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Kouloughlis
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9gat
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2amba
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Hilaliens
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Banu_Sulaym
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Banu_Hassan
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ouled_Jarir
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ababsa
    https://cdlm.revues.org/4932
    https://encyclopedieberbere.revues.org/1599#tocto2n3
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Muhallabides
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Sulimanides
    http://thegeneticatlas.com/study_yonan2008.htm

    +

    « Non Kevin, les haplogroupes ne servent pas à déterminer la race (patrimoine biologique, pas « races humaines » qui n’existent pas) et encore moins l’ethnicité (culturelle) d’une personne, mais à tracer les migrations anciennes ancestrales. En clair, c’est utilisé de manière universitaire pour savoir quand un ensemble de population est sorti d’Afrique, par quelles routes et quand, en fournissant des informations minimes sur le plus récent ancêtre patrilinéaire ou matrilinéaire. Et c’est tout.

    Les haplogroupes ne sont pas codant d’une part, et de l’autre, ne contiennent qu’une fraction infinitésimale de l’information génétique, d’autant plus qu’étant transmis en lignée paternelle et maternelle directe (pour l’homme), ils ne fournissent aucune information sur le reste du génome des autres ancêtres. Pour se rendre compte de la valeur de la chose, la taille d’un haplogroupe est d’à peu près 17 kbp quand le génome complet vaut dans les 3 400 000 kbp. Soit 0,0005% du génome de 2 ancêtres sur des centaines de millions (pour donner un nombre, on a 32 768 ancêtres à la 15ième génération, c’est-à-dire sans compter les générations ultérieures ou 66 334 ancêtres jusqu’à la 15ième, soit le total en comptant donc les suivantes. 15 générations valent moins de 500 ans, imaginez au-delà…), voilà qui est tout sauf significatif. Alors remballe, Jean-Gobineau, tu ne catégoriseras personne avec.

    Jean-Paul Moisan, l’un des plus grands généticiens de France, pionnier de la technique des empreintes génétiques, ancien chercheur à l’Inserm et PDG de la société Institut génétique Nantes-Atlantique:
    «Arrêtons les fantasmes! Il n’y a pas de gènes français, de gènes allemands autrichiens ou berbères. Il y a certes bien des caractéristiques génétiques communes à telles ou telles populations, mais rien ne permet ensuite d’extrapoler et d’en tirer des conclusions délirantes. La grande difficulté est parvenir à faire comprendre que l’ADN peut permettre l’identification d’un criminel ou l’affirmation d’un lien de paternité, mais ne peut pas permettre d’affirmer que telle ou telle personne appartient à telle ou telle population, telle ou telle ethnie. […] Il nous faut dire et redire que la majeure partie de la diversité génétique de notre espèce se situe à l’intérieur même des populations, et non entre ces dernières.»

    Pour donner quelques exemples, étant donné que rares ici sont les personnes douées d’intelligence, les Y-Hap E et D sont frères, issus du même père DE. Le E se retrouve surtout en Afrique du Nord et Est de l’Afrique, bien que présent de manière non négligeable en Afrique du Sud, Moyen Orient et Sud de l’Europe, le D quant à lui se trouvent au Japon, au Tibet, dans les îles Andaman ou en Inde.
    Non seulement, contrairement à la logique fallacieuse de Jean-Desco, il n’existe aucun lien que ce soit génétiques, morphotypiques, ou ethniques entre les populations où on trouve un grand nombre de porteurs de E et celles où on trouve un grand nombre de D, mais il y a même une disparité énorme entre porteurs d’un même Y-haplogroupe. Un Serbe blanc Slave, un Arabe bronzé Marocain, un Germain blanc Allemand, un Berbère bronzé Algérien ou un Berbère noir Egyptien, un Beja noir Soudanais, ou un Khoissan marron-clair Sud-Africain peuvent tous être E, alors même que leur différences sont évidentes. Pareil pour D avec un Ainou Japonais, un Indien, un Tibetain ou un Phillipin.

    Si le lecteur de bonne foi curieux ou l’ignare bonimenteur intéressé n’a toujours pas saisi, donnons quelques exemples nominaux. Pour le Y-DNA, Einstein était d’une variante d’E1, qu’on retrouve surtout en Afrique du Nord et dans le Sud de l’Europe. Etait il Kabyle, Arabe ou Italien pour autant ? Hitler était d’une variante d’E1 qu’on retrouve majoritairement en Afrique de l’Est, était-il un Erythréen ? Napoléon portait une variante d’E1 qui se retrouve surtout en Ethiopie et en Jordanie. Le plus glorieux des Français serait en réalité un Arabe ou un Amharas ? Thomas Jefferson était T, qu’on retrouve surtout en Somalie, en Inde et en Iran, le 3ième président des USA serait en fait un Somali ou un Indien ? Oppenheimer était Q, surtout présent en Sibérie, le père de la bombe atomique était donc un Samoyède ? Un peu de sérieux.
    Kevin se rend compte d’à quel point il dit des bêtises et est ridicule ? Ce fou dénué de toute formation, n’ayant peut être même pas un bac S, a cru pouvoir appréhender des entités biologiques complexes en devinant et grâce à de misérables sites intéressés, lacunaires ou écrits par des guignols dans son genre alors que le sujet réclame des années d’études en amont pour saisir les subtilités de la chose ?

    Il existe encore bien d’autres exemples encore, mais l’important est de comprendre que les haplogroupe ne servent PAS à déterminer la race, l’ethnie, le métissage ou que sais-je encore, ils servent seulement à tracer les migrations ancestrales datant de la préhistoire.
    Je termine par dire que peu importe ces quelques insignifiantes variations génétiques, il existe plus de différence génétique en moyenne au sein d’une même ethnie qu’entre différentes ethnies. Et c’est pourquoi je rappelle enfin qu’au-delà de ces quasi négligeables variations du génome, du reste du génome et même du phénotype, c’est le patrimoine culturel et l’auto-identification qui fait l’ethnie :
    « Nous appellerons ethnie ces groupes humains qui entretiennent une croyance subjective dans leur ascendance commune en raison de similarités d’apparence, de coutumes, ou des deux, ou en raison de mémoires de colonisations et migration; cette croyance doit être importance pour la propagation de la formation du groupe; cependant, peu importe s’il existe effectivement un lien de sang objectif.»
    Max Weber, Economie et Société.

    Donc halte aux charlatans afrocentristes, sionistes et autres berbéristes, ces Eddy Malous usant d’un vocable génétique qui les dépasse pour essayer de prouver leurs assertions délirantes tout en faisant fi de l’anthropologie ou de l’histoire, ou pire encore, à ces ignorants s’improvisant généticien ou anthropologue sans la moindre connaissance réelle du sujet qui pullulent sur ce forum. »

  • .

    95% du nord du Cameroun est donc blanc (r1b). Non ça ne fonctionne pas comme ça les haplogroupes, c’est bien de les lire, encore faut il savoir les interpréter (:

  • .

    Des idées loufoques et raciste
    Personnellement je suis noir et je vis en Normandie je suis assez loin de vos concepts de violence et de cité et beaucoup plus discriminé qu’un « noir »parisien.
    Je pense que nous souffrons avant tout d’une image déplorable et s’il vous plaît arrêter de penser que nous vivons dans une autre dimension on subit les mêmes influences depuis notre naissance (cinéma,école,pub,…) la femme de ménage ou le poubellier sont toujours les moins sexy.
    Mais je pense que ça change surtout grâce aux américain et qu’un jour être noir ne sera plus un signe de dévaluation.
    Ps: Une analyse simpliste basée sur paris et ses alentours.

  • .

    Je tiens à rajouter que les photos des étudiantes en mini jupes en Iran, Afgha, Irak, c’est un beau gros joli Fake.
    Dans ces pays, à cette époque, toutes les femmes étaient complétement voilées.

  • .

    Tu n’as pas parlé d’un sujet pourtant très intéressant : ces gens viennent de sociétés endogames :
    C’est à dire que dans leurs culture il n’y a pas de drague, séduction ou autre.

    La grande majorité des unions en Irak et en Syrie se fait entre cousins éloignés. Emmanuel Todd en parle, il explique que c’est la cause des crimes du nouvel an à Cologne.

  • .

    Avec Bz (qui nous offre du double concentré de n’importe quoi en mode pétage de plomb et pour qui le summum de la séduction est d’attirer à soi la pétasse-chercheuse-d’or), tout le monde il est arabe.

    Alors quand même :

    « Cyril Valéry Isaac Hanouna naît le 23 septembre 1974 à Paris, de parents d’origine juive tunisienne, arrivés en France de Tunis en 1969. Son père, Ange Hanouna, après des études de médecine, a ouvert un cabinet de médecine générale aux Lilas (Seine-Saint-Denis) ; sa mère Esther Sitruk est gérante d’une boutique de vêtements de luxe à Vincennes. »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cyril_Hanouna

    « Kimberly Noel Kardashian naît d’une mère à moitié écossaise et néerlandaise devenue son manager, Kris Jenner, et d’un père avocat d’origine arménienne, Robert Kardashian. » https://fr.wikipedia.org/wiki/Kim_Kardashian

  • .

    Je ne suis pas d’accord. Les gens voient ta couleur de peau uniquement que si tu commences à complexer dessus. Tu seras vu comme « inférieur ou moins beau ». Le charisme dépasse la couleur de peau.
    Cyril Hanouna, il a le physique d’un arabe-blédard petit vendeur de chaussures. Il n’est le fils de personne. Et pourtant il cartonne (chez les Blancs) grâce à sa personnalité. Il pourrait se taper un nombre infini de « blonde ». A la télé il a des expressions d’ « arabes du quartier ». Et personne, ho non personne n’irait lui reprocher sa couleur de peau ou sa religion.
    N’importe quel arabe peut sortir avec n’importe qu’elle blonde.
    N’importe quel noir peut sortir avec n’importe quelle arabe.
    Quand t’es un mec qui manipule, qui travaille psychologiquement, ça se voit sur ton visage et forcément ça ne plait pas.
    Dans cet article, tu es narcissique tu t’auto-valide. C’est affolant.
    Tu traites les noirs et métis de sauvages et tu te couvres sous un  » c’est le dictionnaire qui le dit ».
    La vision du « petit français » mais en as-tu interrogé ?
    Tu pourrais sortir avec une fille aux pensées racistes sur les maghrébins rien que par ce qu’elle est belle.
    Et bien tu ne mérites pas une belle fille. 37 ans célibataire et sans enfants, c’est peut être ce que tu mérites.
    Tu nous dis des banalités sous couverts de mots scientifiques et de statistiques sociologiques.
    Uses les codes des mecs qui attirent ( footballeur, brun, cheveux long, fumeur, insouciant , second degré, drôle ) et tu attireras. Eux respirent l’honnêteté et non la sociopathie.
    Hanouna fait arabe et à épouser une femme blanche alors qu’il n’était pas connu.
    Kim Kardashian est arabe et est mariée à un homme Noir.
    Janet Jackson est enceinte d’un riche qatari, neuf ans son cadet.
    Grace Jones (mannequin noir) est sortie avec Dolph Lundgren (magnifique homme blond aux yeux bleu aux traits russe, non connu à leur époque).

  • .

    @ Stéphane sujet très intéressant. Je partage ton avis quand au droit du sol qui me semble abusif. D’accord pour réduire les signes religieux aux signes chrétiens car la France s’est historiquement (sur le temps long) construite avec le catholicisme (malgré la croyance d’un ancien ministre de l’économie et des finances français).
    Cependant pourquoi refuser la double-nationalité? Si on a deux parents de nationalité différentes, je ne vois pas où est le problème tant qu’on ne brigue aucune fonction élective. (j’avoue être binational)

  • .

    En inde, les viols , Ca n’a rien a voir avec la religion, c’est expliqué par des facteurs sociologiques simples, comme l’elimination des femmes avant leur naissance. dans certains villages, il ya 160 hommes pour 100 femmes, un homme pauvre a peu de chance de pouvoir se marier car il faut en plus payer une dot a la famille de la mariée aussi etc Donc a part les putes il y a pas grand chose.
    De plus cette société est encore tres hierarchisée en castes. on se marie pas en dehors de sa caste. c’est informel mais tres puissant
    Donc un gars dans les castes les plus basses peut uniquement puiser dans sa caste.
    j’ai travaillé avec des indiens et j’en sais quelque chose, meme un patron indien a un rapport feodal avec ses employés.
    D’ailleurs les occidentaux sont scandalisés par les viols la-bas, d’accord, mais on parle jamais de cet aspect sociologique qui a mon avis explique pas mal de chose

    http://www.slate.fr/monde/80707/inde-le-pays-ou-les-filles-ont-disparu

  • .

    Par delà les commentaires plutôt hors sujet ici (y compris le mien ci-dessous), je ne peux que conseiller au lecteur de prendre son temps pour lire ce long article. Il n’y perdra vraiment pas son temps – quelque soit son origine par ailleurs.
    Bravo Stéphane, c’est du grand art !

  • .

    Je me permets de répondre @ Lecter, car il y a beaucoup d’imprécisions et pas mal de fausseté dans son propos.

    D’une part, un fait : toutes mes amies qui sont parties faire du tourisme seule ou accompagnée d’une autre amie au Maghreb (Maroc, Tunisie) ont juré leurs grands dieux qu’on ne les y reprendrait pas.

    Beaucoup d’imprécisions donc, comme le fait qu’il n’y aurait pas de musulman en Inde. Quant au jeté d’acide dans la gueule de la récalcitrante, c’est plutôt une spécialité du Bangladesh et du Pakistan, pays 100% halal s’il en est.

    Je me permets enfin de vous lancer une pique. Question : pourquoi est-ce que les musulmans modérés cherchent toujours à nous persuader que le vrai islam n’est pas celui des salafistes plutôt que de chercher à persuader les salafistes eux-mêmes ? Comme la plupart des lecteurs ne sont pas musulmans ici, on tend à n’en avoir rien à fiche de votre religion. Quand même (comme dirait l’autre) !

    Ceci étant, n’importe qui ayant étudié le coran et la sunna sait bien que les salafistes possèdent la logique intrinsèque à l’islam, lequel a été « corrompu » par des siècles de colonisations ottomanes (qui ont turquisé le corpus) puis françaises (qui ont tenté de confiner la pratique à la sphère privée, ont aboli l’esclavage au Maroc etc). Et la raison pour laquelle vous nous prenez la tête avec votre islam de carnaval, à moins que vous ne veniez pratiquer un peu de takkyia par ici, c’est bien plutôt que vous n’avez strictement aucun argument à leur opposer, à eux. Ca me fait penser à Soral, dont je me fait des tonnes de vidéos actuellement et qui est souvent intéressant mais qui ne cesse d’affirmer qu’il faut prendre le coran sans les hadiths (à savoir sans la sunna : ah bon ? Il faut comprendre l’islam sunnnite, c’est à dire l’islam de 90% des musulmans, sans la sunna ? Magnifique ! Première nouvelle ! L’Arabie Saoudite ou le Qatar n’ont pas seulement l’argent pour déverser leur propagande néfaste : ils ont aussi la logique de textes totalement mortifères avec eux. Quoique vous en pensiez par ailleurs et quand bien même il y aurait de Grands Manipulateurs pour tirer les ficelles de la « fitna » (guerre interne à l’islam) par ailleurs – mais l’Histoire a montré que la fitna entre chiites et sunnites, par exemple, n’a pas vraiment eu besoin de grands marionnettistes pour fonctionner à plein régime depuis 1400 ans…

  • .

    @Estrelinha

    Vous considérez que parce que des études sont contraires a votre morale elles sont fausse.
    C’est dommage.

    Et en terme de différence il n’est pas question de tare.
    La nature a produit en chaque lieu ce qui était le plus efficace.
    Ce qui est le plus efficace au Sénégal n’est pas ce qui est le plus efficace en Laponie.
    Dès lors les individus de ces zones sont différent et on des capacités différentes.
    Mais en parlant de tares c’est vous qui faites une classification.

    La science ne devrait jamais faire de morale.
    Malheureusement elle est souvent freiné par des propos comme les votre qui ostracise nombre de chercheur particulièrement en France.

  • .

    @lecter.
    Bien sur qu’il n’y a probablement pas de gènes du harcèlement des femmes. Et je ne pense pas que les arabes (ou marocains mais on se comprend) soient programmés pour harceler les femmes.

    Votre propos était :
    « Soumettez des suédois au même régime sexless et vous aurez le même comportement. »
    Vous sous entendez que nous naissons tous égaux et identique et que ce serait notre culture, milieu, … , mettez y le mot qui vous plaira, qui donnerais notre réponse a un événement.

    C’est en parti faux. Car 50% des comportement sont génétiques et c’est logique.
    Dans n’importe quel milieu tel ou tel comportement a ces avantage ou ces inconvénient et la sélection naturelle favorisera tel ou tel autre.
    Dans, La domination masculine n’existe pas, Peggy Sastre (rare bon bouquin en français qui traite de la psychologie évolutive ou évolutionniste je sais jamais) en parle sans en parler quand elle indique les différences induitent par les cultures de type pastorale, écosse, corse et les cultures agricole (je ne me souvient plus du terme).
    Un résumé du bouquin :https://www.contrepoints.org/2015/11/11/228597-la-domination-masculine-existe-t-elle-la-perspective-evofeministe

    Les arabes ont vécu pendant longtemps dans des pays ou il ne pousse pas grand chose donc ou il y a une compétition féroce et ou ne pas faire respecter son honneur est une invitation a se faire voler ou pire.
    De plus il on passé des siècle dans un milieu polygame.
    Ce qui veut dire que beaucoup d’homme restaient sur le carreau, puisque certains hommes avait plusieurs femmes et qu’il n’y a pas plus de femme que d’hommes.

    Ces deux critères font que les arabes ont été sélectionnés pour être extrêmement compétitif.
    Des lors quand il se retrouve dans une situation comme un manque de sexe, je vous assure qu’il n’ont pas la même réaction, en moyenne qu’un suédois.

    Cette haute compétitivité est également la cause dans les pays ou les statistiques ethniques sont autorisé de leurs surreprésentation carcérale. Ils éprouvent en moyenne un besoin bien plus fort d’accéder à la calorie que les blancs, comme dirait Delavier, car ce qui ne l’on pas fait ont moins transmis leur gènes que ceux qui l’on fait.

    Oui nous somme tous différents et oui personne n’est la moyenne de son groupe.
    Mais pour comprendre le comportement d’une masse d’un million d’individu et il bien plus efficace de comprendre la moyenne du groupe que la valeur individuel de chaque individu.

  • .

    @Lecter: Tes deux derniers commentaires sont très pertinents. J’avais vu il y a longtemps sur un article de Rue89 une photo de trois étudiantes afghanes à Kaboul en mini-jupe dans les années 1970 qui m’avait fortement interpellé, c’est celle-ci (http://www.dorffer-patrick.com/article-afghanistan-mini-jupe-et-robe-courte-a-kaboul-en-1970-119970519.html).

    De toute manière, il suffit de lire les commentaires et les liens déposés sur cet article par JP pour se rendre compte qu’il pense les basanés au sens large du terme ont des prédispositions génétiques leur conférant des tares comme une intelligence moindre (cf le premier lien déposé) ou encore le harcèlement des femmes. Il nous fait une hiérarchisation des races comme Gobineau mais 2.0 avec des statistiques. Laissons-le où il est même s’il fait tâche dans une série d’articles nuancés mais aussi argumentés et documentés.

    PS: L’Inde est quand même le troisième pays musulman au monde au nombre de pratiquants. Je suis conscient qu’ils sont loin d’être majoritaires là-bas mais quand tu as écrit « ils ne sont ni musulmans « , je n’ai pu m’empêcher de sourire un peu car des musulmans, il y en a plus de 100 millions là-bas.

  • .

    @JP : je ne pense pas.
    La psychologie evolutive peut expliquer certains comprotements globaux, mais l’existence d’un gène du Harcèlement envers les femmes me parait une aberration, c’est trop spécifique. D’autant plus que ce comportement est récent.
    Je suis d’origine Marocaine et je peux vous assurer que dans les années 70 il n’y avait AUCUNE délinquance envers les femmes (malgré le look seventies et les jupes ultra courtes de l’époque).. le harcèlement est venu après, avec la baisse du civisme du à la perte sur le terrain des mouvements gauchistes (combattu par le palais car républicain donc anti-monarchiques).
    Au meme moment (années 80), le Maroc était exsangue car sortait d’une guerre avec l’Algérie, n’arrivait plus à payer les salaires des fonctionnaires, L’Arabie saoudite a proposé de renflouer les caisses du royaume en échangé de laisser prêcher ses imams salafistes (le salafisme est une version nauséabonde et belliqueuse de l’islam, montée de toute pièces plusieurs siècles après la prophétie). C’est à ce moment que le phénomène du voile a commencé et aussi le harcèlement par manque d’éducation et de civisme.
    c’est impossible qu’une mutation génétique collective ait eu lieu en 10 ans!

    il y a d’autres exemples de ce genre, il suffit de Googler des images de l’Afghanistan durant la « dictature » soviétique pour voir à quel point les femmes vivaient en paix à cette époque (sans burqa, en mini-jupes..).. génétiquement ce sont les memes gens, pourtant la situation n’à rien à voir.

  • .

    la censure est toujours quelque chose de navrant; j’avais écrit un commentaire long comme le bras quand cet article était encore au « niveau 3 », commentaire avec analyse du harcèlement des femmes dans le monde, causes socio-économiques, influence du porno..etc, malheureusement il y avait une critique de la méthode utilisé par l’auteur dans cet article, ce qui a sans doute valu une suppression.

    je reprends donc quelques points brièvement (histoire d’éviter de perdre du temps en écrivant des choses qui ne seront peut-être pas lu) :

    1- le pays le plus dangereux pour les femmes s’appelle l’Inde, ils ne sont ni musulmans ni « afro-maghrébins », labas on ne compte plus les viols ou les attaques à l’acide au visage que subissent les femmes (refuser une demande en mariage = attaque à l’acide de l’amoureux éconduit. porter plainte = lynchage publique). La culture de ce pays étant à des année lumière du monde de l’islam il est logique (et intellectuellement honnête) alors de dissuader cette religion (pour l’hindouisme je suis moins sur) d’encouragement au harcèlement et à la maltraitance des femmes.. surtout que :

    2- En Indonésie (pays avec le plus grand nombre de musulmans), Malaisie ainsi que certains pays d’Asie comme le Kazakhstan/Ouzbékistan ou il y a une majorité écrasante de musulmans là aussi, on ne déplore aucun phénomène de harcèlement urbain tel qu’il se trouve en occident. La Russie compte 20 millions de musulmans, souvent concentrés dans des républiques fédérales islamiques (Tatarstan, Tchétchénie..), c’est plus de musulmans que l’Europe réunit. Pourtant là aussi, aucune délinquance « z’y va » à l’encontre des femmes, drague de rue ou autres balivernes.. il y a bien une « tradition » ancienne de kidnapper des l’épouse qu’on convoite en Tchétchénie et au Kirghizistan, mais c’est très minoritaire en nombre et c’est un problème en voie de résolution.

    3- L’idée aussi que les racailles qui sévissent en France aient un jour ouvert le Coran (voir tout autre livre) pour y lire qu’on doit traiter les femmes de telle ou telle façon est pour le moins amusante. S’ils l’avaient fait (enfin, pour les arabophones) ils auraient lu qu’ils ne sont pas sensés « voir » ces femmes car il est recommandé de ne pas « appuyer le regard » (matter quoi), ce qui résout le problème à la racine : on ne peut pas convoiter ce qu’on ne voit pas.

    C’est donc un problème socio-culturel, surtout urbain.
    Qu’ont alors en commun ces pays ou le harcèlement/agression contre les femmes sévit ?

    Une frustration du à l’Impossibilité d’accès aux femmes pendant de longues années :
    pour des raisons qui varient selon les pays. Pour l’Inde la tradition de la dote (payé à l’homme par la femme) ainsi que le machisme font qu’il y a très peu de femmes dans les villages par rapport aux hommes. A l’échelle du pays ca se chiffre en plusieurs dizaines de millions de femmes qui manquent.

    Pour l’Egypte (second pays le plus hostile aux femmes), il s’agit de problèmes économiques (chômage massif) qui empêche l’accès à un logement, pierre angulaire du mariage. les relations hors mariage étant refusée par la religion et rejetés par les parents, sauf que ces derniers s’entêtent également à refuser les solutions proposées par l’islam, qui permettent une version « light » des mariages (une sorte d’engagement simple) afin de faciliter l’accès aux femmes.

    Ce cocktail explosif aboutit à une surconsommation du porno et de la prostitution. Soumettez des suédois au meme régime sexless et vous aurez le meme comportement.

  • .

    Je te remercie Rannek, ainsi que « Le Barbare » (dont certains n’ont pas eu accès à l’ironie du pseudo).

    Je t’invite également à compatir envers moi. Tout se recycle, pour certains, dans leur catharsis d’une décadence européenne mal acceptée, dont l’humiliation des arabes et de la religion musulmane à l’aide de l’histoire, de la théologie ou du droit constitutionnel.

    Or, je suis juriste et j’ai des connaissances très poussées en religion musulmane et assez poussées en histoire. Je dois souffrir ce genre de commentaires et je m’effare de l’égalisation virtuelle de nos conditions. La tinderisation s’est infiltrée partout.

    Il serait bon de conserver la convention implicite du « game » dès l’origine, à savoir l’alliance sacrée d’hommes intelligents mais souhaitant conquérir leur part du monde, sans distinction d’origine ou de religion. A côté de cela, que chacun pense ce qu’il veut. Mais nous sommes des hommes, notre parole est rigoureuse et honorable. Qu’on ne s’en serve qu’avec mesure et intelligence.

  • .

    Personnellement, j’ai trouvé les commentaires de Ilias Solédad et Le Barbare construits et instructifs. Il s’agit manifestement de personnes ayant une connaissance plus approfondie de leur sujet que la moyenne. Et c’est tout à fait logique que des gens ayant creusé le sujet soient mieux informés dessus, d’autant plus que l’enseignement de l’histoire en France se contente de (logiquement) l’histoire française ou la géopolitique récente, tandis que les empires arabes ont eu leur apogée bien plus tôt.

    Donc, merci de m’avoir appris quelque chose.

  • .

    @ Maurice, An ou que sais-je d’autres…
    Quand on défend et reprend les positions d’un mec qui s’est donné pour pseudo « Tamère Lent » qui réfère à Tamerlan dont les massacres et destructions ne sont plus à présenter, le bon sens voudrait qu’on se taise avant de reprocher à autrui d’avoir choisi comme pseudo le « barbare », surtout quand les interventions derrière ce pseudo contrastent clairement avec l’image « barbarisante » qu’on attribue volontiers à l’origine ethnique de leur auteur. Mais bon, on n’est pas à une tartuferie près…
    L’autre étant d’avoir donné un caractère national/religieux à ce débat, alors que mes remarques ne s’en tenait qu’à l’aspect historique très discutable de cet article et de certains commentaires…Pour ce qui est de ton droit de penser ou pas ce que tu veux dans ton pays ça ne te regarde que toi et tes compatriotes, n’étant ni français et n’ayant jamais mis les pieds dans ce pays et n’étant pas musulman non plus. Donc de grâce, épargne moi tes jérémiades et tes « franchouilleries » car ça ne m’intéresse aucunement…

  • .

    Ça va pour tout le monde, je suis blanc et j’aime les femmes black (métisse, c’est vrai que l’africaine noire pur souche, selon les pays d’origine m’attirent plus ou moins par rapport aux traits du visage) . Je pars avec un handicap statistique quand je les dragues.
    Après ce n’est pas du racisme mais de la logique biologiquement et intellectuellement de préfèrer quelqu’un proche physique et culturellement.

  • .

    Ah, j’ajoute aussi ceci.
    Quand on prend pour pseudo « le Barbare », qu’on ne vienne pas s’étonner si on y voit aussi une certaine confirmation dans notre jugement.
    Le double éthique de certaines communautés organisées qui n’ont rien à fiche dans la (seule et unique, selon la Constitution) communauté nationale, ça commence effectivement sérieusement à nous pomper l’air…

  • .

    J’en ai fait un énorme dérapage de clavier et ai expédié plus tôt. (« an » c’est moi)

    Donc, je disais, que je suis français et je suis beaucoup plus intéressé par la culture française puis européenne que par ce que je considère comme des bédouineries d’un intérêt absolument secondaire. J’en suis d’autant plus désintéressé que j’ai eu un long moment de curiosité et d’étude sérieuse, suivi d’une profonde gueule de bois mâtinée de dégoût profond de ce qu’on veut nous la faire bouffer de force à peu près partout dans une version bousounourso-taakyiaesque du plus bel effet grotesque, un peu comme on nous force à bouffer du halal dans un pays laïc alors qu’on n’a rien demandé, et alors que cette pratique est normalement proscrite par la loi.
    Donc, j’en ai marre que certains arrêtent pas de se poser en victime de ce que leur « civilisation » ne soit pas aimée, alors que je suis désolé, hein… mais à mes yeux et aux yeux de plus en plus de Français, elle n’a strictement rien d’aimable.

  • .

    @ Le Barbare.
    Est-ce qu’on a le droit dans ce pays de ne pas être intéressée par telle ou telle civilisation, voire de la juger plutôt nuisible et de lui préférer sa propre civilisation ? Qu’un Ibn Bidule ait dit, dans un moment d’égarement ou dans une volonté de tromper autrui, une chose pertinente dans sa vie n’empêche absolument pas que ce que dit Tamère Lent parfaitement vrai et facilement vérifiable.
    Je suis sFr

  • .

    Pensez vous que sans en avoir conscience, et probablement en sans offusquant si on le leur dit, les femmes appliquent une sélection raciale non pas parce qu’elles sont raciste mais parce qu’elles ont conscience que les noirs et les arabes auront moins de réussite et seront donc en moyenne moins aptes a leur apporter des calories comme dirait Delavier.

    http://www.contrepoints.org/2013/02/16/115008-limportance-du-qi-dans-la-reussite

    Quand elles voient une photo, elles traitent l’information disponible.
    Noir ou arabe, moins de revenus potentiel en moyenne, next.

    Alors que en réel elles ont accès à beaucoup plus d’informations et ne vont pas traiter l’individu comme la moyenne de son groupe mais bien comme individu avec sa valeur propre. Ou plutôt elles vont pouvoir avoir une lecture bien plus juste des sous groupes, plus ou moins valorisant, auquel il appartient et décider ou non de poursuivre l’interaction.

    Un homme qui aurait en réel une valeur reproductive (au sens Delavier) supérieur à celle du groupe auquel il appartient selon les critères perceptibles en 3 secondes sur une photo, ne pourra que mieux réussir sans tinder ou autres service de ce type.
    Et l’inverse est également vrai.
    Celui qui est bien en dessous de la moyenne réussira mieux sur tinder puisque ramené à la moyenne de son groupe.

  • .

    @ Tamère Lent
    Tu vois…la différence entre mon commentaire et le tien est que le tien part d’une conclusion préétablie, sans doute alimentée par une actualité glauque et un état plus que déplorable ,on en convient, du monde arabo-musulman, pour ensuite triturer l’Histoire et t’en servir pour cracher ton venin raciste et condescendant. Une telle démarche est non seulement idiote, mais complètement inutile car les faits existent indépendamment de tes vues.

    Toutes les civilisations qui ont foulé cette terre passent par une période d’apogée et de déclin et comptent à leurs ardoises une part d’ombre et de lumière, la civilisation romaine que t’encenses ici, a longtemps été perçue comme rustre, arriérée et sanguinaire par sa voisine hellénistiques ainsi que d’autres et il serait plus que facile de dénombrer les massacres et les crimes qui ont nourri ces conquêtes, mais tu n’en feras rien, même que tout naturellement tu ne la vois que drapée de gloire et de prestige, car tu lui attribues la parenté de ta présente civilisation, omettant avec bienveillance les massacres que tu reproches pourtant allègrement aux autres sphères que tu perçois rivales et ennemies, je ne parle même pas des crimes commis par les différents impérialismes occidentaux ces cinq derniers siècles…

    Tout ça pour dire que ton commentaire sur les méchants basanés au cimeterre rouge de sang et à dos de chameaux…(insérer la diatribe habituelle ici..), ne valent pas un kopeck, car ils proviennent d’une vue partisane de l’Histoire, et donc erronée qui mettrait sous le tapis le moindre fait contredisant ta doxa. Je terminerais par une citation d’un autre barbare, incapable de culture et d’élévation intellectuelle al-kindi: »Nous ne devons pas avoir honte d’admirer la vérité et de l’accueillir d’où qu’elle vienne, même si elle nous vient de générations antérieurs ou de peuples étrangers. » et si jamais t’as une remontée de sang en me lisant je te conseille de lire le premier scientifique à avoir découvert et décrit la circulation sanguine et pulmonaire, Ibn Nafis, quatre siècles avant qu’un William Harvey ne soit au parfum.

    P.S: Mon propos n’est nullement suprémaciste, il vise simplement à équilibrer la tendance actuelle à déshumaniser et rabaisser des peuples entiers dont la seule faute est de subir en live l’effondrement de leur civilisation. Chose dont aucune civilisation n’est à l’abri, surtout en voyant le niveau intellectuel des supposées défenseurs de la civilisation occidentale en ce moment…

  • .

    article interessant.
    Une remarque pour ceux qui nous explique que les nords africains ont appris l’irrigation aux europeens : le maghréb est devenu après la conquête romaine et sa mise en valeur le grenier à blé de l’empire romain. Grenier à blé qui ne survivra pas 30 ans à une autre conquete faite avec de la paix et de l’amour.
    Cette conquête avec uniquement des bisous (forcément vous pensez bien) s’arrêtera à Poitiers après un siècle de réjouissances et de destructions des élites locales lettrées (dont, c’est pas de pot, les ingénieurs qui justement faisaient tourner la boutique des canaux d’irrigation).

    Si cette fameuse conquête avec de la paix et de l’amour dedans avait été si intellectuellement avancée que ça (aaaah les légendaires universités bédouines à dos de chameaux…), c’est d’orient que seraient venues les révolutions agraires puis industrielles puis informatiques, l’etambot, l’imprimerie, la machine à vapeur, le moteur à explosions, le train, l’avion, l’electricité, l’espace, les telecoms et tout le reste.

    À part :
    une créativité malsaine pour les motifs géométriques qui permettent dogmatiquement de fuir la réalité du monde,
    Une haine sincère de la musique, de l’art en général et de ce qui l’a précédée historiquement,
    le sabre à décapiter qui coupe,
    Le mensonge de la Taqqiya comme arme de guerre,
    le costume de barbamama portatif,
    les razzias d’esclaves en Afrique, en Europe et dans l’Hindu Kush (plus de morts que le communisme merde c’est pas rien !)
    plus les ceintures d’explosifs

    on se demande quel bien commun la conquête de paix et d’amour à offert au bien être de l’être humain mondial et quel avancée elle e posé sur l’autel de la paix entre les hommes.

    À posse ad esse non valet consequentia, qu’une chose soit possible ne veut pas dire qu’elle soit déjà réelle.

  • .

    Pour séduire une fille de race (blanche , asiat etc ..) différente si on est noir ( arabe je sais pas ) , il faut juste être blindé et ça a du sens , elles détestent les minorités à la base donc elles auraient quelles raisons pour sortir avec?

    Peu importe leurs préférences de base , elles deviennent toutes pareils devant l’argent , ce qui se vérifie avec les footeux ou autres stars illustrent bien l’idée.

    Article très intéressant qui confirme ce que je pensais , ayant hésité à essayer les sites style Tinder j’ai bien fait de ne jamais y mettre les pieds , bonne continuation.

  • .

    Article fabuleux. Première fois que je partage un article.

    Pour l’instant les seules réactions épidermiques viennent de mes proches blancs. Soit pour dire « ils veulent piquer le ventre de nos femmes », soit pour dire que » c’est horriblement raciste, regarde il dit le mot noir ».

    Ces fragilités de babtou m’épuise. Venant des îles (réunion), on est beaucoup plus à l’aise avec ces questions de communauté. Et c’est pour ça que le vivre-ensemble est une réalité (la question ne se posant même pas en fait).

  • .

    Elle est intéressante la remarque de Le Barbare par rapport aux propos de Ibn Khaldoun (« on voit toujours la perfection dans la personne d’un vainqueur »), parce qu’on retrouve à peu près le même phénomène à l’échelle mondiale avec l’américanisation du monde, et notamment en France.
    En France, ce phénomène dure depuis si longtemps que c’en est devenu normal. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu dire que, par exemple, les chansons américaines sont meilleures que les chansons françaises, alors que les personnes qui disent cela ne comprennent strictement rien de l’anglais.

  • .

    Très bonne analyse, j’ai moi-même constaté une différence notable de mon niveau « d’attractivité » sur les réseaux sociaux de façon générale par rapport à la vie réelle alors que mes amis blancs faisait face à une différence, toute chose égale par ailleurs, moindre entre ses deux canaux. Cette différence favorable à la rencontre en vrai s’explique, à mon avis, non par l’oubli ou l’abstraction, des facteurs déterminants dans le choix de partenaire (à savoir notoriété, personnalité, beauté physique objective, argent, éducation …), mais par une compensation de ces éléments par les émotions et l’énergie transmise par les individus lors d’une interaction IRL.

    La qualité de cet article est toutefois entachée par les remarque historiques un peu hasardeuses…

  • .

    Salut Stéphane,
    Bien que je sois d’accord avec l’essentiel de ton analyse sur la misère sexuelle des « barbares du siècle » en terre occidentale et les mécaniques derrières, je me devais d’apporter quelques corrections à certains de tes passages en deuxième partie, que je trouve pour le moins discutables:

    1. Tout d’abord, bien que je sais que le but du passage sur l’Afrique du Nord n’avait aucune prétention de faire dans l’exhaustive, tes sources sur l’aspect historiques sont, avouons-le, pour le moins douteuses, partiales et partisanes (le blog berbériste numidia-liberum.blogspot.it…). Elles ne font pas de distinction entre arabes et a’rabes (les bédouins) telles qu’Ibn Khaldoun (Père de la sociologie telle qu’on la connaît aujourd’hui, de l’historiographie et arabe de surcroît) en a fait mention dans son oeuvre les Prolégomènes, pour différencier entre les arabes des villes (comme sa personne) et les arabes nomades nouvellement venus suite à un deal assez machiavélique, fomenté par les Fatimides en Égypte qui en gros les ont relâchés sur le Maghreb pour se venger d’une dynastie rivale.

    2. Les berbères n’étaient pas sédentaires comme tu l’affirmes mais bel et bien nomades en grande majorité. Toutes les sources historiques sont unanimes è ce sujet. D’Ailleurs, numides, une des appelations antiques des berbères, vient du grec Nomade. Les villes étaient surtout peuplé de latinophones sédentaires, sujets tour à tour des empires Carthaginois (sémites) Romains et Byzantins. Villes qui ont été les premières à s’arabiser et les mêmes qui ont plus tard enseignés les chiffres arabo-indiens et les suites algébriques à des mecs comme Fibonacci au 12eme siècle et par ricochet à toute l’Europe.

    3. Pour ton passage sur la décadence de l’Afrique du Nord et ces terres qui ont viré au désert sous les sabots des montures sauvages…etc je tiens à signaler que les algibes, les norias et autres techniques d’irrigation très avancées pour l’époque ont été introduite aux européens au même titre qu’aux berbères, par ces mêmes arabes. Européens qui ont vu s’irriger sur leur sol des monuments qui témoignent encore d’une drôle de grandeur pour un peuple qu’on traite volontiers de décadent (Alhambra, Mosquée de Cordoue, Château de Gormaz, Alcazar de Séville…) sans parler des arts et sciences qui ont fait un bond de plusieurs siècles en avant dans une Europe pour le moins moribonde.

    Pour conclure, si comme le disait Ibn Khaldoun et à juste titre « On voit toujours la perfection dans la personne d’un vainqueur. », il est aussi vrai qu’on découvre toujours aux « perdants » toutes les imperfection et tares imaginables…les arabes ,aujourd’hui, ne dérogent pas à cette règle, sauf que leur cas est inédit, car il coincide avec l’ère du tout médiatique, dans un globe mondialisé, proie à des crises environnementales, énergétiques, morales et économiques sans précédent…et dont l’issue déterminera le monde de demain, mais la roue tourne et le monde s’assignera une nouvelle civilisation dominante (l’Asie de l’est) comme il s’assignera bientôt de nouveaux barbares….la roue tourne…

  • .

    Et merci pour ce début de dossier qui est déjà rondement bien mené et documenté. Quand la sociologie des groupes permet d’expliquer les phénomènes « amoureux » à l’échelle micro, ça en devient du grand art.

    J’ai hâte de lire la suite ;)

  • .

    Entendu de la bouche d’une fille (blanche issue d’un milieu rural) pas plus tard qu’hier soir : « Mour moi, il faudrait raser de la planète tous les gens à partir de la Turquie jusqu’à la Chine je crois. Je suis nulle en géo mais ça correspond à tous les connards quoi. On peut facilement envoyer des bombes et ça en sera terminé définitivement avec les attentats et les conneries. »

  • .

    Remarquable article, dont la publication (je pensais) était le premier avril, date auquel je n’ai pas pu m’empêcher de faire un lien avec la satire. Toutefois cela montre comment mon esprit était d’ores et déjà bloqué face aux allusions raciales qui ne sont pas mentionnés en France. Ce qui est intéressant dans cet article c’est qu’il est totalement empirique toutefois il s’appuie sur des sources scientifiques et des études. Je reste néanmoins très satisfait car il est impossible je pense à théoriser un phénomène pareil.

  • .

    Un point de détail mais évitons quand même d’infantiliser les maghrébins dans leur histoire. Je le suis et je sais bien que j’ai peu de sang arabe, même si j’en ai quand même. Le Maroc par exemple est construit et dès la conquête arabe sur un co-existence, pas toujours égalitaire certes, entre arabes et berbères. A force, les deux peuples ont fondu, et nul ne peut plus distinguer sa part de ci ou de ca. Génétiquement, on peut dire que le marocain est en moyenne à 75% berbère en ligne paternelle et à 40% ouest-européen, 20% arabe, 20% noir africain en ligne maternelle. Donc on a déjà accepté, et on est conscient, que notre identité est complexe, et l’arabisation n’est pas le paravent d’une identité mal construite. C’était un processus naturel, tout comme les gaulois sont passés de celtes mettant Rome à sac (Vae Victis auraient-ils dit) à gallo-romain parlant une langue latine devenue plus tard lingua francae en Europe.

    Quant à dire que les arabes ont précipité une sorte de décadence, c’est la thèse d’Ibn Khaldoun . Sans doute se base-t-elle sur quelques éléments objectifs, mais rappelons quand même que dès la conquête arabe (je parle toujours du Maroc), les berbères rifains (dont je suis) se lancent à la conquête de l’Espagne wisigothe menés par un des leurs et la conquièrent au nom de l’Empire Omeyyade. Les périodes d’apogées qui ont suivi par après, ainsi que les empires successifs laissent penser que les arabes ont apporté une plus-value significative permettant de replacer le Maghreb sur la carte des régions qui comptaient culturellement, militairement et économiquement (ce qui n’avait plus été le cas depuis Carthage).

    J’aimerais également, afin de défendre mes quelques ancêtres arabes par ma mère, qu’on mette fin à cette image de l’arabe bédouin pouilleux n’ayant conquis la moitié du monde par ce hasard qui fait parfois de hordes barbares des empires. Lorsque les arabes arrivent au Maghreb afin de le conquérir, il s’agit d’armées de conquêtes envoyées par l’Empire Ommeyyade. Il est dirigé par la dynastie homonyme qui succède directement (par un coup d’état d’une rare fourberie) au Prophète et à ses compagnons-califes. Cela faisait alors déjà un siècle que les Ommeyades dirigeaient une empire sur trois continents de leur capitale Damas, une des villes les plus riches du monde, et qu’ils avaient acquis toutes les habitudes du luxe et du raffinement qu’une telle position produit. Le système qu’ils avaient produit favorisait les arabes sur tous les peuples de l’empire, du moins les arabes qui se sont soumis à leur pouvoir, et ils n’étaient pas les moins bien lotis. Rappelons quand même que les arabes sont un peuple sémite, moyen-oriental, et qui possédait son écriture, ce qui n’est pas le cas de beaucoup de peuples d’afrique sub-saharienne ou d’océanie.

    En espérant que ces quelques éléments auront permis de mieux nous connaître, et donc de nous humaniser, je confie qu’effectivement il existe une sorte de réflexe qui pousse à se méfier des maghrébins (il s’agit quand même de l’ennemi méditerranéen séculaire), ce qui n’aide pas dans les domaines que Stéphane cite. Mais il faut également avouer que le fait d’échapper aux stéréotypes et de réellement incarner une autre classe sociale permet de se distinguer plus facilement de la masse, ce type de maghrébin étant rare. C’est un peu à double tranchant, le maghrébin polarise, il peut engranger des résultats phénoménaux, mes amis et moi en savons quelque chose, ou s’enfoncer tristement dans le marasme décrit supra, mais dans tous les cas il ne laisse pas indifférent…. Personnellement j’apprécie cela.

  • .

    jp c est sur que tu ne rencontres que les putes noires de la rue myrrha à barbes ou à chateau rouge….

  • .

    JP, ça ne partira pas « dans la guerre raciale » comme tu dis si chaque lecteur de cet article fait preuve d’assez de recul pour comprendre que c’est un constat de fait, et non de l’incitation à la haine raciale.
    JP, si tu as lu l’article correctement, alors tu as sans doutes remarqué qu’à aucun moment, on ne tombe dans le cliché du « méchant blanc de souche qui martyrise les pauvres petits étrangers » et il ne faut surtout pas tomber dans ce piège là. Cet article n’a pas pour objectif de victimiser les étrangers ou les hommes en général, bien au contraire, raison pour laquelle Stéphane crée et met à disposition du contenu de qualité depuis près de 10 ans.
    Cet article décrit une réalité sociale des rapports hommes-femmes, et il faut voir les éléments de celui-ci comme des clés de compréhension des rapports hommes-femmes. Et c’est d’ailleurs pour cela que nous fréquentons ce site, j’me trompe ?

  • .

    Allons-y, ce site devient gravos, ca part dans la guerre raciale (une anticipation de la situation a venir en France ?)
    perso, je suis blanc caucasien, grand et les femmes noires ne m’attirent pas en ne m’attireront jamais (pourtant c’est les plus faciles a se taper). c’est comme ca, je ne peux pas l’expliquer, c’est simplement la genetique. j’ai deja ete avec des femmes latinos, asiatiques, mais les femmes noires c’est non !

    peut-etre que les noirs/metis vous devriez vous regardez dans un mirroir. pourquoi vous rejetez les femmes qui vous ressemblent le plus , femmes metis ou noires ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *