Menu
Romantisme, affection et Hommes d’Influence : interview de Stéphane Edouard dans <em>Questions de Femmes</em>

Romantisme, affection et Hommes d’Influence : interview de Stéphane Edouard dans Questions de Femmes

Dans le cadre de la sortie de L’homme idéal, je me suis retrouvé convié par l’attachée de presse de Flammarion à nourrir tout un tas d’interviews dans des journaux dont j’ignorais jusqu’à l’existence. Aujourd’hui, Questions de Femmes.

Au programme :

  • Du sexe (« pour qu’il me fasse l’amour comme j’aime et pas seulement qu’il se se masturbe en moi comme il le ferait dans le matelas »)
  • Pour qu’il soit attentionné et romantique (à cet instant précis je pensais très fort qu’il est du romantisme comme du « Grand » Amour. Tout le monde le réclame comme un dû, comme le smic vital, alors qu’il est par essence réservé à une élite de personnes, de qualité et de sensibilités supérieures, seules dignes de l’apprécier et de donner envie à l’autre d’être un meilleur soi-même. Combien de fois ai-je fait des efforts pour passer une soirée de qualité avec quelqu’un, pour finir par me dire que c’eut été pareil pour elle au cinéma avec un Magnum aux amandes. Mais cela, il n’est pas possible de le retranscrire dans Questions de Femmes.)
  • Pour qu’il emmène les enfants chez le pédiatre (quand l’ homme refuse d’emmener les rejetons aux corvées infantiles, c’est généralement qu’il vient de comprendre qu’à l’origine de l’intérêt soudain de sa compagne pour lui il y avait surtout l’idée des enfants, qui est à la fois cause et conséquence de leur union, rejetant son rôle d’homme à celui de géniteur volontaire, comme un mulet. Forcément, après, il ne faut pas s’étonner qu’il ne lui fasse peut-être pas l’amour comme elle le voudrait, trop heureux de pouvoir le faire une fois de temps et pas quand il le voudrait. De cela non plus, il n’est pas pas question dans Questions de Femmes)
  • Pour qu’il en fasse plus à la maison (là, j’ai prétexté de devoir emmener mes enfants chez le pédiatre pour pouvoir partir)

 

Téléchargez gratuitement l’intégralité de l’interview (.pdf)

download

 

Vous voulez continuer de retrouver gratuitement ici en téléchargement les interviews Hommes d’Influence parues dans la presse ? Alors cliquez sur « j’aime »

Stéphane

Interview de Valérie Josselin


SEMINAIRE SUR CE THEME
Commandez le séminaire "Devenez intéressant, II : comment parler de soi" -
  1. Devenez plus écouté, plus intéressant et plus charismatique
  2. Appliquez les techniques de séduction au monde professionnel
  3. Découvrez les petits secrets des hommes séduisants
SEMINAIRE SUR CE THEME
Commandez le séminaire "la mécanique des sex friends" -
  1. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  2. Découvrez la puissance d'avoir une connexion sexuelle avec quelqu'un

2 commentaires

  • .

    le moindre qu’on puisse dire c’est que Stéphane manque de solidarité avec ses congénères (haha). Au delà des phrases saignantes auxquelles il nous habitue (mais bon c’est son style..), il n’y a AUCUNE critique vis à vis des femmes. elles sont là à trouver tout les mecs nuls, pas assez fun, des pseudo-magnums quoi.. pendant ce temps, l’apprenti-séducteur en prend plein la gueule pour satisfaire ces dames. ché pas qui a parlé d’etre le prix et qu’il faut descendre les femmes de leurs piédestal.. ca n’a pas l’air d’être le cas ici.

  • .

    « Combien de fois ai-je fait des efforts pour passer une soirée de qualité avec quelqu’un, pour finir par me dire que c’eut été pareil pour elle au cinéma avec un Magnum aux amandes.  »

    Je trouve cette phrase très belle et très touchante de sincérité.

    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conditions générales de vente - sitemap